La réussite scolaire commence au foyer

Auteur: Brenda Nixon

Ça pourrait vous surprendre d’apprendre que l’ambiance familiale influence plus l’apprentissage d’un enfant que l’excellence de son école ou le dévouement de ses enseignants.

Parents, vous faites toute la différence! Vos activités quotidiennes, vos discussions concernant l’école et votre attitude positive quant à leur éducation préparent vos enfants au succès dans leurs études. Vous pouvez inculquer à votre enfant une forte motivation à mettre tous ses efforts à apprendre, tout au long de sa vie! Comme le dit Platon : « La direction que prend l’éducation d’un enfant influencera sa vie entière. »

Tout parent affirmerait que l’éducation bénéficie à son enfant. Les parents avisés reconnaissent aussi que l’éducation joue un rôle positif dans la société. Comme le dit Victor Hugo : « Celui qui fonde une école, ferme une prison. »

En tant que parents, vous pouvez influencer grandement votre enfant à aimer l’école.

Peu importe votre situation économique, vos antécédents académiques ou votre race, vous pouvez aider votre enfant à réussir.

Voici un petit jeu-questionnaire qui peut vous aider à faire le point :

Jeu-questionnaire concernant la motivation de votre enfant

Accordez-vous cinq points si vous faites souvent l’activité indiquée, 2 points si vous le faites à l’occasion et 0 points si vous ne le faites jamais.

_____1. Je partage d’heureux souvenirs concernant mon expérience à l’école.

_____2. J’ai une attitude positive à l’égard de l’école et de la possibilité d’apprendre

_____3. J’assiste à la soirée des parents dans une attitude de coopération envers l’enseignant. Lorsque nous travaillons de concert, cela va bien.

_____4. J’encourage mon enfant à respecter son enseignant et à être attentif en classe. Rien n’est plus propice à l’apprentissage qu’une oreille attentive.

_____5. Nous avons acheté tout le matériel scolaire nécessaire, et y avons inscrit le nom de notre enfant.

_____6. Nous nous assurons que notre enfant suit assidûment l’horaire d’école : il se lève et se couche à l’heure propice tous les jours.

Combien de points avez-vous récoltés?

Si vous avez obtenu plus de 25 points, vous faites tout votre possible pour aider votre enfant à aimer apprendre. Félicitations!

Si vous avez obtenu de 18 à 25 points, vous vous classez dans la moyenne des parents.

Si vous avez obtenu moins de 18 points, vous pourriez en faire plus pour aider votre enfant à découvrir l’importance de l’éducation. Il n’est jamais trop tard pour changer!

Voici quelques simples conseils qui peuvent vous aider à faire de votre foyer un milieu même plus propice à l’apprentissage de vos enfants.

Achetez ensemble le matériel d’école, en laissant l’enfant choisir ce qu’il lui faut. Selon les chercheurs, lorsqu’un enfant participe à une décision le concernant, il s’intéresse plus au processus. Lorsque vous prenez le temps d’aller avec votre enfant acheter son matériel, vous lui montrer que vous trouvez cela important de bien se préparer.

Établissez une routine quotidienne fiable. Un enfant bien reposé est plus apte à se concentrer et moins apte à être maussade ou à tomber malade. Bien dormir est une habitude qui s’apprend. Établissez une heure fixe pour le coucher et le lever, qui répond aux besoins de sommeil de votre enfant. Selon le médecin Richer Ferber, l’auteur du livre Solve Your Child’s Sleep Problem (La solution aux problèmes de sommeil de votre enfant), les enfants du primaire ont besoin de neuf à dix heures de sommeil par nuit pour une santé optimale. Les enfants d’âge préscolaire ont besoin de même plus de sommeil. Une routine prévisible réduit le stress. Lorsque les enfants sont plus détendus, ils sont plus aptes à bien gérer les rigueurs des journées d’école

Insistez sur le petit déjeuner. Selon une étude menée en 1998 par Harvard/Kellogg dans le contexte d’un programme de petits déjeuners offerts aux écoliers, les enfants qui prennent le petit déjeuner obtiennent de meilleures notes en mathématiques que les enfants qui ne le prennent pas. Les enseignants et les parents qui ont participé à cette étude ont déclaré que les enfants qui mangent le matin sont moins aptes à être hyperactifs ou tardifs.

 Assistez aux rencontres des parents. Cela vous donne l’occasion de voir les travaux de votre enfant et de discuter avec l’enseignante des objectifs d’apprentissage à poursuivre avec votre enfant. Il faut aussi dire que votre participation à de telles rencontres vous mérite l’estime des enseignants.

Encouragez votre enfant en lui disant des choses telles que : « Tu fais de beaux progrès. » « Cela me fait plaisir de savoir que tu écoutes bien l’enseignant. » « Tu as fait preuve de beaucoup de persévérance en faisant ce travail. » De telles paroles touchent profondément le cœur de votre enfant, et lui donne le goût d’en faire même plus.

Aider votre enfant à bien gérer son temps après l’école. Les enfants ont besoin de se détendre un après l’école : cependant, les chercheurs disent qu’un enfant qui regarde plus de 10 heures de télé par semaine risque plus d’échouer à l’école. Le comédien Groucho Marx a dit ceci à ce sujet : « Je trouve que la télé m’encourage à apprendre. Dès que quelqu’un l’allume, je me rends à la bibliothèque pour lire un livre. »

Vérifier l’ouïe de votre enfant. Les troubles auditifs sont assez communs, mais souvent les médecins tardent à les diagnostiquer. Si votre enfant est malentendant, il trouvera cela difficile de comprendre ce qui se passe en classe ou même de prononcer les mots correctement.

Priez avec votre enfant, et pour lui. Cela donne beaucoup d’assurance à l’enfant lorsqu’il sait que Dieu veille sur lui à l’école.

Dans cette brève saison pendant laquelle vous encourager votre enfant dans son désir et sa capacité d’apprendre, n’oubliez pas ce conseil de Benjamin Franklin : « Il y a plus d’intérêt à investir dans la connaissance qu’ailleurs.”

Lire aussi:

Pères créatifs

Le guide de survie d’une mère célibataire

Conseils sur la sécurité en ligne

 

Print


Une réponse à “La réussite scolaire commence au foyer”

  • Mamadou Kanté says:

    Ha internet! Milles merci pour nous donner des chemins pratiques à notre portyée mais que nous n’empreintons pas. Si j’avais des moyens, je ferai des posters ou des dépliants avec de tels documents et les mettre à la disposition des écoles africaines pour que les maîtres incitent les parents à faire de leurs maisons des écoles bis. L’Afrique a besoin de ça pour que l’école ne soit plus un lieu de recasement pour l’enfant mais plutôt le chemin vers un avenir radieux.

Afficher vos commentaires