Le guide de survie d’une mère célibataire : Test, test, 1, 2, 3

Auteur: Linda McCutcheon

traduit de l’anglais par Carine Bisseck

Comment se déroule votre parcours de mère célibataire jusqu’à maintenant? J’espère que cela va de mieux en mieux. Chaque personne est créée d’une façon unique et complexe, et chaque mère célibataire a un parcours qui lui est propre. Parfois, cette nouvelle vie vous donne l’impression d’être sur des montagnes russes, mais ne vous inquiétez pas, c’est normal!

Espoir

Mesdames, nous avons besoin D’ESPOIR. Cet espoir nous permet d’avancer pour le plus grand bien de nos enfants et pour le nôtre également. Il est très facile de devenir comme Bourriquet dans Winnie l’Ourson. Vous souvenez-vous de cet âne bleu, pour qui tout était négatif et rien n’était excitant? Il se contentait alors d’exister. J’ai rencontré des mères célibataires ayant adopté cette philosophie de vie. Elles se comportent comme si tout était perdu d’avance et comme si elles n’avaient pas de raison de vivre.

La confiance : Est-ce possible de la faire renaître?

Besoin d'en parler, en toute confidentialité?

J’ai de bonnes nouvelles!!! Il existe là-dehors un monde immense rempli de possibilités et de nouvelles étapes à franchir. La vie vaut largement la peine d’être vécue. Cela ne va pas être facile, mais je vous promets que cela en vaudra la peine.

Après avoir passé des années à la maison à élever mes enfants, je savais à peine comment allumer un ordinateur, mais j’ai persévéré. Des gens ont cru en moi et m’ont donné une chance de faire mes preuves. J’ai suivi des cours du soir et créé mon CV. J’ai découvert que j’étais capable d’équilibrer un compte bancaire, de retirer la batterie d’un tracteur de pelouse et de construire un foyer pour mes enfants.

Alors ma chère amie, tu peux commencer à avoir de l’espoir! Lève-toi chaque matin avec un sentiment d’espoir et en te disant que les choses vont aller de l’avant. Nous n’avons pas besoin d’être comme l’âne Bourriquet. Nous pouvons être positives et croire en une vie remplie d’espoir. Dieu est avec nous. Il nous a assuré qu’il ne nous laisserait jamais tomber et qu’il ne nous abandonnerait pas non plus.
Le Psaume 34 : 18 dit ceci : « L’Éternel est près de ceux qui ont le cœur brisé, et il sauve ceux qui ont l’esprit abattu ».

Vous êtes entre de bonnes mains avec le Seigneur, et il attend que vous alliez de l’avant en vous appuyant sur lui.

Confiance

Comment pouvez-vous recommencer à faire confiance lorsque le sens de ce terme a été effacé de votre mémoire? C’est une question difficile, mais je sais qu’il est possible de le faire. Accordez-vous du temps pour guérir vos blessures.

Dieu est le seul dont la promesse peut vous inspirer une entière confiance. Avez-vous remarqué qu’il fournit une protection complète pour tous les problèmes que vous affrontez dans la vie? J’ai testé sa fidélité au cours des années, et je peux vous dire qu’il ne m’a jamais laissée tomber. Cela ne signifie pas pour autant qu’il m’a donné tout ce que je lui ai demandé. Cela signifie qu’il est nous a créées et qu’il prend soin de nous et nous aime passionnément. Il nous aidera à surmonter ces difficultés. Faire confiance à Dieu est un risque qui vaut la peine d’être pris. Soyez honnête avec Dieu en ce qui concerne vos pensées, vos peurs et vos incertitudes. Dieu est un Dieu puissant qui a un grand cœur et un plan extraordinaire pour notre vie.

« En tout temps, peuples, confiez-vous en lui, répandez vos cœurs en sa présence! Dieu est notre refuge » (Psaumes 62:8)

Prenez le risque de faire confiance à Dieu et de lui demander ce dont vous avez besoin. Permettez-moi de vous parler de l’une des situations que j’ai vécues. Ma voiture avait besoin d’une réparation importante (nous nous comprenons, n’est-ce pas?) Je n’avais pas l’argent nécessaire. Une fois la réparation effectuée, le montant de la facture représentait le double du devis que l’on m’avait fourni. Je n’avais pas d’argent pour payer cette facture. Mes parents m’avaient généreusement donné tout ce qu’ils pouvaient, mais j’étais dans le pétrin. Le moment était venu de faire confiance à Dieu.

Test, test, 1, 2, 3…

Dieu a répondu. Pas comme je l’aurais souhaité, puisque j’aurais préféré recevoir de l’argent tel une manne tombée du ciel. Cependant, Dieu a répondu à mon appel. Il m’a permis de trouver un emploi à temps partiel quatre nuits par semaine près de mon domicile. Je rentrais à la maison après mon travail de jour, je me changeais et enfilais ma tenue de travail pour l’emploi du soir (je devais porter un filet à cheveux, quelle horreur!), puis je m’assurais que le repas de mes filles était préparé et j’allais travailler pendant 3 heures chaque soir.

J’ai pu régler ma facture et j’ai rencontré beaucoup de gens intéressants. Est-ce que j’étais fatiguée? Et comment! Mais je l’ai fait. J’ai demandé à Dieu de m’aider et il m’a donné cet emploi. Je n’ai pas occupé ce poste pendant une longue période et j’ai pu diminuer mes heures au fur et à mesure que je remboursais ma dette. Il me suffisait de faire confiance à Dieu et d’être certaine qu’il allait m’aider.

Faire confiance est une tâche ardue et je dois effectuer une mise à niveau régulière de mes compétences dans ce domaine. Dieu nous demande simplement de lui faire confiance et il nous a promis de nous aider. Ma foi a grandi parce que j’ai fait confiance à Dieu pendant ces périodes où il ne semblait y avoir aucune solution à mes problèmes.

Êtes-vous face à une telle situation aujourd’hui? Dieu nous a donné deux cadeaux joliment emballés : l’espoir et la confiance. Il vous demande de les ouvrir et de vous en servir. Écrivez ce que vous espérez avoir. Ça peut être n’importe quoi : panser les blessures de votre cœur, chercher un autre emploi, passer une semaine sans être dans un état de stress permanent, ou rêver de courtes vacances avec vos enfants. Puis-je vous raconter une autre histoire?

Nous étions aussi pauvres que des souris d’église. Au plus profond de mon cœur, je souhaitais emmener mes filles en vacances. Un couple généreux nous prêta gracieusement son appartement en Floride. Il nous suffisait d’y aller. J’ai encore le cœur gonflé de joie en me remémorant les souvenirs de ce voyage. Ne baissez pas les bras, mais continuez à espérer. Comme il est dit dans le verset ci-dessus, Dieu est le refuge de ceux dont l’esprit est abattu. Je peux en toute honnêteté vous dire que votre parcours sera un cheminement excitant. Vivez dans L’ESPÉRANCE.

Qu’en est-il de vos compétences dans le domaine de la confiance? Faire confiance est un verbe d’action important! Écrivez les besoins pour lesquels vous devez remettre votre confiance en Dieu et datez-les. Tout comme moi, je suis sûre que vous devez lui faire confiance concernant votre emploi, votre loyer, le calendrier des enfants ainsi que leur santé émotionnelle. Vous n’êtes pas seule. Mettez tout cela sur papier.

Père, nous avons besoin D’ESPOIR pour surmonter ces épreuves. Nous avons désespérément besoin de te faire CONFIANCE pour que tu guides nos pas. Viens nous remplir de foi, d’amour et d’espérance.Guide-nous selon ta volonté. À toi, notre Père fidèle. Amen.

Vous pouvez avoir de L’AIDE, vous pouvez garder ESPOIR, vous pouvez être GUÉRIE!

Ne manquez pas la suite du Guide de survie d’une mère célibataire :

La boîte à outils

Les limites

Ce monstre que l’on appelle PEUR

Test, test, 1, 2, 3

Les souvenirs

Faire son deuil

Le jeu du coupable

Se contenter de son état présent

Un panier plein de rêves

Le bilan

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires