Les papas, les princesses et les tendres soins

Auteur: Shaun Smith

« Qui suis-je pour être brillante, belle, talentueuse et renommée? En fait, qui es-tu pour ne pas l’être? » – Marianne Williamson

Je me trouve entouré de petites princesses de trois ans, avec leurs tiares brillantes et leurs robes ornées de dentelle. Ces petits bouts de chou habillés de rose et de mauve veillent tard ce soir. Nous rions; nous dansons; nous attendons patiemment la vraie princesse (du moins, la vraie princesse, jouée par une comédienne).

Finalement, le moment est arrivé. Belle, l’héroïne de La Belle et la Bête, fait son entrée. Je vois la réaction dans les yeux de ma fille : la beauté est arrivée. Elle se dégage de mes bras, ajuste sa robe mauve et court vers elle.

La course vers la beauté

La beauté nous attire tous. La beauté vend des produits. Elle définit notre perception de soi. Lorsque je conseillais les adolescents, le sujet des définitions tordues de la beauté revenait chaque semaine. Notre société nous présente une vision très précise de la beauté : des lèvres sensuelles, une chevelure longue et soyeuse, un corps svelte à la Barbie. La beauté se dote de certains vêtements, elle s’entoure de certaines amies, et elle joue avec certains jouets. Notre perception de la beauté est tellement influencée par les médias que nous ne savons plus par où nous tourner tant la poursuite de la beauté nous consume.

Changez de vie! Métamorphose ultime

Vous voulez changer? Parlez-nous-en!

En voyant ma fille serrer Belle dans ses bras, une question se présente à mon esprit : Comment puis-je parler avec ma fille de ce qu’est la vraie beauté? En grandissant, qui inspirera ses idées de la beauté?

La société (et certains de mes amis) me dit que la tâche la plus importante d’un père est de pourvoir aux besoins de sa famille. Sois fort! Courageux! Et fait de l’argent! Deviens « l’ennemi de tous, qui pourvoit aux besoins de tous », comme le dit si bien J. August Strindberg.

La seule autre vision du père que nous offre la télé est le clown maladroit et mal adapté de la famille (genre Homer Simpson). Est-ce possible pour un père d’entourer sa fille de tendres soins et de refléter ainsi l’amour de Dieu pour elle? Ces tendres moments père-fille se limitent-ils à une danse au bal des finissants, suivie d’une danse à son mariage?

Entourer sa fille de tendres soins

Le père joue un rôle vital dans le bien-être émotionnel et spirituel de sa fille (pour ne pas mentionner la qualité de ses relations!) Le papa n’est pas juste là pour pourvoir à ses besoins matériels, la protéger et la faire rire, tout comme la mère n’est pas simplement une cuisinière, une femme de ménage et l’unique consolatrice.

Le père a la capacité de refléter l’amour du Père pour nous. Il a la capacité de gagner le cœur de sa fille en lui communiquant la profondeur et la puissance de son amour. Comme nul autre, il peut convaincre sa fille de sa vraie beauté.

Mais la vérité tragique, c’est que si un père ne saisit pas l’occasion de montrer à sa fille ce qu’est la vraie beauté, quelqu’un d’autre le fera pour lui. Regardez quelques émissions destinées aux adolescents, assistez à une danse à l’école secondaire, et vous verrez ce que votre fille capte comme messages sur la beauté tous les jours de sa vie.

Je veux que ma fille sache qu’elle est belle. Non pas seulement parce qu’elle pourrait être enfant mannequin, mais parce qu’elle est intelligente, talentueuse et comique. Ce sont de belles qualités qui font partie du don qu’elle est, mais je veux aussi qu’elle sache qu’elle est belle du simple fait qu’elle est l’œuvre unique du Créateur. Je veux qu’elle croie que son Père désire une relation profonde avec elle, tout comme je désire une belle relation avec elle.

Je veux qu’elle me voie comme quelqu’un de fiable, quelqu’un à qui elle peut parler, quelqu’un qui sera toujours là pour elle. Je veux être refléter, tout en reconnaissant humblement mes lacunes et mes manquements, tout l’amour que son Père céleste a pour elle. Je veux l’entourer de tendres soins pour qu’elle sache que sa beauté va bien au-delà de la longueur de ses cheveux, de la couleur de ses yeux ou de son rendement scolaire.

Après tout, qui est-elle?

« … qui est-elle pour être brillante, talentueuse, et renommée? En fait, qui es-tu pour ne pas l’être? Tu es enfant de Dieu. »

Elle est enfant de Dieu — et tu l’es aussi. Tu es le beau chef-d’œuvre de Dieu.

Comme pères, nous avons le privilège de jouer un rôle important dans la vie de nos filles. Nous pouvons leur révéler la vraie beauté qu’elles incarnent.

Respirer à fond

Papa, c’est important de respirer à fond. Il se peut que vous vous sentiez parfois inadéquat en tant que parent. Le temps que vous avez avec votre fille, qu’elle n’ait que trois ans ou qu’elle soit déjà une adolescente, est le temps idéal de lui parler de sa beauté. Alors, voici quelques conseils de la part d’un père comique et maladroit comme les autres :

> Ouvrez les oreilles. Il est tout à fait probable que si elle a plus de deux ans, elle connaît plus de mots que vous. Lorsque vous prenez le temps de l’écouter, vous lui enseignez qu’elle mérite toute votre attention et que tout ce qui l’intéresse vous intéresse aussi.

> Soyez pleinement présents. Il est parfois difficile de laisser de côté toutes vos préoccupations quotidiennes pour lui donner toute votre attention. Mais ce sont de tels moments qui comptent pour beaucoup dans la vie, beaucoup plus que le travail qui vous attend demain.

>Trois mots : sorties papa-fille. C’est la une expression très importante chez nous. Le mot sortie signifie un temps à part où elle a toute l’attention de son papa, que ce soit une sortie au restaurant, une marche avec des pommes à la caramel ou toute autre activité spéciale. C’est une sortie où elle peut parler tout seul avec son papa, et croyez-moi, elle le fait.

Je me tiens entouré de toutes ces petites princesses, et ma fille se tourne vers moi en serrant Belle dans ses bras. Et j’espère qu’en se tournant vers moi, elle commence à constater que son papa partage pleinement ce moment avec elle, qu’elle est bien-aimée et qu’elle est belle.

Print


2 réponses à “Les papas, les princesses et les tendres soins”

Afficher vos commentaires