Trois pensées destructives

Auteur: Josh McDowell

Il existe certaines lignes de pensées extrêmement destructives concernant l’éducation des enfants. Et souvent, ce sont les pères qui entretiennent ces pensées, et non la mère.

Une première pensée est celle-ci : je vais travailler fort maintenant afin de pouvoir me divertir plus tard.

C’est une illusion et je vais vous dire pourquoi. J’ai rarement rencontré un homme ou une femme d’affaires qui a dit : « Je vais travailler fort maintenant, et une fois mon entreprise sur pied, alors je vais me divertir un peu avec les enfants » et qui a réussi à le faire.

Savez-vous ce qui se passe vraiment? Lorsque vous êtes finalement prêts à passer du temps avec vos enfants, ils sont trop occupés pour passer du temps avec vous.

Quand un enfant est en bas âge, disons de 1 à 8, 9 ou 10 ans à la limite, ils s’ajustent à votre horaire. Mais lorsqu’ils atteignent 11,12 ou tout au plus 13 ans, c’est à vous de vous adapter à leur emploi du temps.

Le véritable langage de l'amour? La communication

Des questions? Parlez-en!

Si votre enfant vient vous voir alors qu’il est petit pour vous dire qu’il a un problème, vous pouvez le régler plus tard. S’il vous dit : « Papa, que faire de ça? », vous pouvez lui dire que vous répondrez à sa question plus tard en soirée. Mais lorsqu’un adolescent veut vous parler, il faut le faire tout de suite. C’est à vous de vous adapter à leur horaire parce qu’en tant qu’adolescents, ils sont plus occupés. C’est naturel!

Donc, c’est faux de croire que nous pouvons travailler fort aujourd’hui et nous divertir avec nos enfants plus tard. Car, le jour où vous êtes prêt à jouer, il se peut très bien que vos enfants n’aient plus de temps pour vous.

Une autre pensée destructive est celle-ci : Dieu, dans sa souveraineté, viendra corriger toutes nos erreurs.

C’est vrai que Dieu et souverain et qu’il n’est pas limité par nos erreurs, mais je vais vous affirmer que nos erreurs affectent profondément nos enfants. Je ne voudrais pas vivre ma vie en me disant : « Je vais faire beaucoup d’erreurs, mais cela n’est pas grave parce que Dieu est souverain et il s’occupera de réparer tous mes dégâts. » Je vous affirme que votre enfant va souffrir des conséquences de vos actes.

Une troisième pensée destructive est celle-ci : Nous manquons de temps, tout simplement.

Si vous n’avez pas le temps de vous occuper de vos enfants, alors, vous n’avez pas de temps pour quoi que ce soit.

Il faut prendre le temps. Je vous promets ceci : arrivé à la retraite, vous ne pourrez pas vous tourner vers votre ancien emploi pour y trouver l’amour et la consolation. Mais laissez-moi vous dire que lorsque vos enfants vous rendent visite et qu’ils vous serrent dans leur bras en disant : « Papa, je t’aime; allons jouer au golf aujourd’hui. Sortons au restaurant ce soir. Partons en vacances ensemble », c’est là ce qui va vous consoler dans votre vieillesse, et non pas cet ancien emploi auquel vous vous êtes tant consacré.

Alors, n’acceptez jamais la fausse idée que vous manquez de temps. À mon avis, aucun parent qui passe du temps avec ses enfants ne le regrette. Il s’en trouve toujours béni.

<<Retour à l’index

Print


Une réponse à “Trois pensées destructives”

  • aude says:

    C’est poignant de message!
    Dieu vous bénisse. Ce sont des graines que vous avez semé dans mon coeur Mr Josh McDowell.

Afficher vos commentaires