Faites l’expérience du vrai amour et du pardon

Il est possible d’investir presque toute sa vie dans des banalités.  Mais Jésus nous rappelle ce qui compte réellement.  Nos besoins les plus profonds sont le besoin d’amour et du pardon, le besoin de s’épanouir et de s’engager pleinement dans la vie.  Ressentez-vous le besoin d’entrer plus profondément dans l’expérience du pardon du Christ? Vous sentez-vous poussée à répondre à la mort de Jésus sur la croix?

Ce sentiment n’est pas le fruit du hasard.  C’est un rendez-vous divin.

L’amour ; nous le voulons tous. Il n’y a rien de plus merveilleux à espérer de la vie.

Non pas juste l’amour, mais un amour inconditionnel, pur.  Existe-t-il quelqu’un qui soit capable de nous aimer telles que nous sommes?  Pourquoi un amour pur est-il si difficile à trouver?  Peut-être le cherchons-nous là où il ne se trouve point.

Peut-être le cherchons-nous auprès des membres de notre famille. Nous tentons de leur faire plaisir et de les rendre heureux, mais en vain.

Peut-être le cherchons-nous dans une relation sexuelle.  Nous nous disons : « En offrant mon corps, je me sentirai aimé. »  Mais, seule la déception suit l’acte.

Peut-être le lions-nous à la popularité. « Plus il y a de personnes qui me connaissent, plus je me sentirai aimée et acceptée. »  Mais c’est un jeu sans fin qui ne nous libère jamais de cette solitude profonde que nous ressentons.

Vers qui donc nous tourner pour recevoir l’amour inconditionnel?

Il n’y a qu’un seul qui puisse nous offrir un amour parfait, un vrai amour : Dieu.  Dieu est amour, disons-nous.  Mais comment savoir si c’est vrai?

Grâce à Jésus, le Dieu invisible devenu visible. En Jésus-Christ, nous trouvons la démonstration de l’amour le plus pur.  Jésus a dit, « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. (Jean 15.13)» C’est l’image même de l’amour pur et passionnant—Jésus sur la croix, donnant sa vie pour nous.

Jésus nous a montré que l’amour pur ne se mesure pas en sentiments, mais en service et en sacrifice.

Comment connaître ce qu’est l’amour pur? Imaginez que nous demandions à Jésus «Combien m’aimes-tu? »  Il étend ses bras, les mains percées, en disant : « Je t’aime autant que ça!»

Nous pouvons connaître cet amour pur. Nous pouvons jouir du pardon parfait.

Faites l’expérience du pardon absolu

La culpabilité, en souffrons-nous? Avons-nous honte d’actions passées?  Un secret ronge-t-il notre âme?  La culpabilité est un lourd fardeau.  Comment nous en débarrasser?

Nous pouvons la dénier, mais elle revient toujours.

Nous pouvons essayer de racheter la faute par de bonnes actions, mais cela ne suffit jamais.

Impossible de la nier, impossible de nous racheter.  Comment donc nous libérer de notre culpabilité?

Souvent, nous nous sentons coupables parce que nous le sommes. Pour être libérées de notre culpabilité, nous devons être pardonnées. Dieu veut nous pardonner à tous, qui que nous sommes, quoi que nous ayons fait. Personne n’est trop mauvais pour recevoir le pardon parfait de Dieu. Personne n’est assez bon pour s’en passer.

Jésus offre le pardon absolu. De la croix, Jésus a prié : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. (Luc 23 :34)» Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi Jésus a subi un tel supplice?  Pourquoi devait-il tant souffrir?
Dieu prend le péché au sérieux. La faute doit être expiée, payée en entier. Jésus a été brutalement battu et exécuté parce que c’était là le prix énorme du pardon de nos péchés.

Grâce à la mort de Jésus pour nous, Dieu nous offre le pardon parfait, un pardon gratuit. Nous n’avons qu’à le recevoir par la foi.

Nous pouvons jouir d’un pardon absolu.

Faites l’expérience de la restauration de votre âme

Brisée.  N’avons-nous pas toutes souffert d’une promesse brisée, d’un rêve anéantie, d’une relation rompue, d’un cœur brisé?
Il est si difficile de nous remettre d’un cœur brisé.

Peut-être avons-nous appris à ne faire confiance à personne. Les déceptions et les trahisons d’autrui nous ont laissé cyniques, et maintenant nous faisons face à la vie, blessées et seules.

Peut-être avons-nous cessé de rêver. L’enthousiasme et la passion d’autrefois ont fait place à l’indifférence.

Peut-être avons-nous choisi la solitude. Pour nous protéger de la douleur, nous fuyons toute relation humaine, et par ce fait même, nous perdons toute possibilité d’amour.

Comment guérir un cœur brisé? Comment redevenir saine?
Jésus n’est pas seulement venu nous pardonner de nos péchés. Il veut transformer nos vies.  Le pardon qu’il nous offre nous convainc qu’il nous aime telles que nous sommes. Mais son œuvre de restauration dans nos vies nous fait comprendre qu’il nous aime trop pour nous laisser dans un état moins que parfait.

Connaissez-vous des gens qui sont complètement dévoués à Jésus? Demandez-leur et ils vous diront qu’ils aiment Jésus, non pas seulement parce qu’il les a pardonnés, mais parce qu’il a transformé leur vie. Il a guéri leur cœur brisé et leur a donné sa paix.  Jésus a dit : «Je vous laisse la paix, c’est ma paix que Je vous donne. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne. C’est pourquoi, ne soyez pas troublés et n’ayez aucune crainte en votre cœur. (Jean 14 :27)»

Jésus veut non seulement nous pardonner, mais aussi nous transformer par la présence de son Esprit en nous.  Il peut nous donner le courage de nous ouvrir aux autres de nouveau, de rêver de nouveau et d’aimer Dieu et notre prochain de tout notre cœur. Il peut calmer nos craintes. Il peut prendre notre cœur brisé et nous rendre une passion pour la vie.

Nous pouvons jouir d’une restauration de notre âme.

L’expérience de la vie éternelle

Adieu.  Le mot peut rester coincé dans notre gorge.  Avez-vous déjà dit adieu à un être cher? La mort vous a-t-elle arraché un être bien-aimé?   À Noël, quelqu’un manquait-il à la fête? Adieu. Un mot terrible, rempli de souffrance.

Comment réagissons-nous face à cet adieu final qu’est le décès d’un être aimé?

Est-ce que nous nous croisons les doigts en espérant le mieux? Avons-nous une confiance sûre que nous les reverrons dans l’au-delà?

Croyons-nous plutôt à la réincarnation, ce cycle de vies répétées jusqu’à l’atteinte du néant qu’est le Nirvana? Croire cela, n’est-ce pas croire que la souffrance de cette vie se répète de multiples fois, sans garanti de réunion avec ceux que nous connaissons dans celle-ci?

Ou préférons-nous nous dire que la mort est la fin de toutes choses, que tôt ou tard nous serez obligées de dire adieu à tout le monde que nous aimons pour de bon, sans espoir de retrouvailles éternelles?

Existe-t-il une autre possibilité, plus sûre qu’une foi aveugle ou des doigts croisés? Sommes-nous condamnés à ce cycle perpétuel de naissances et de mort qu’est la réincarnation? La résurrection après la mort est-elle possible? Y a-t-il une raison d’espérer que la fin de cette vie n’est pas la fin de tout?

Jésus n’a pas fini ses jours dans une tombe. Il est ressuscité, glorieux, éternel et sans défaut. Il vit à jamais. La mort ne peut plus le toucher. Nous pouvons connaître le même destin. Il peut nous ressusciter, puisqu’il est ressuscité.

Des années après la résurrection de Jésus, son ami Jean l’a vu : « Quand je le vis, je tombai à ses pieds, comme mort. Alors il posa sa main droite sur moi en disant :   —N’aie pas peur.  Moi, je suis le premier et le dernier, le vivant. J’ai été mort, et voici: je suis vivant pour l’éternité! Je détiens les clés de la mort et du séjour des morts. (Apocalypse 1 : 17-18)»

L’espoir sûr de la vie éternelle ne se trouve qu’en Celui qui est mort et ressuscité des morts. Il tient les clés de la mort et Il peut nous ressusciter —et ceux que nous aimons—de la mort aussi!  Grâce à Jésus, nos adieux peuvent devenir de simples au revoir!

Nous pouvons faire l’expérience de la vie éternelle.
Jésus frappe à la porte.  Il nous demande de lui ouvrir tout grand notre cœur.  Il désire que nous jouissions de son amour pur, de son pardon absolu, d’une vie nouvelle, abondante et éternelle. Il suffit de nous fier à Lui.

Nous pouvons exprimer notre foi en ce que Jésus a fait pour nous par ces paroles :

« Père, merci de tout ce que tu as fait pour moi.  Je crois que tu as envoyé ton fils unique, Jésus, mourir pour mes péchés à ma place.  Je crois qu’il est ressuscité, qu’il vit à jamais et me donne la vie éternelle.  Pardonne-moi tout le mal que j’ai fait.  Donne-moi un cœur nouveau, un cœur pur.  Je t’offre ma vie. Dirige-la.  Apprend-moi à faire tout que tu veux et à te suivre tous les jours de ma vie.  Merci d’avoir répondu à ma prière.  Amen. »

À lire aussi :
Vie nouvelle en Jésus-Christ

Print


Une réponse à “Faites l’expérience du vrai amour et du pardon”

Afficher vos commentaires