Enfant du destin: Il m’a choisie en premier

Auteur: Betty Lau

destinPendant mon enfance en Malaisie orientale, sur l’île de Bornéo, je me suis souvent demandée ce que je deviendrai plus tard. Que pouvais-je espérer de la vie? Qu’est-ce qui m’attendait?

Je méditais sur le parcours que j’allais probablement suivre. Je grandirai. J’irai à I’église. J’irai à l’école. Puis je passerai au lycée et j’obtiendrai mon diplôme. J’irai peut-être à l’université ou dans quelque école supérieure. Ensuite, peut-être que je me marierai et que je fonderai une famille. En tout dernier lieu viendra la mort.

Vu de la sorte, la vie me semblait assez courte. Il y aurait peut-être quelques faits marquants le long du parcours, mais en considérant cette vie dite “normale”, je devais me poser la question: “N’y a-t-il pas plus que ça dans la vie ?”.

Qui est Jésus? Le connaissez-vous?

Des questions? Parlez-nous-en!

J’étais vraiment déçue. Je savais qu’il devait y avoir un but plus élevé – une raison pour laquelle Betty Lau était née. Je faisais beaucoup la fête, mais dans un bon sens – je voulais juste m’amuser et profiter de la vie, telle qu’elle était. Je n’avais pas le sens des responsabilités.

Bientôt, même ma patrie semblait trop petite pour moi. Je savais que, de même qu’il devait exister quelque chose de plus pour ma vie, de même mon monde devait comprendre plus que la Malaisie. Je cherchais des réponses. Je cherchais une direction à prendre.

Un soir, une de mes amies m’a invitée à un concert. J’adore la musique et j’ai donc répondu: “Bien sûr. Pourquoi pas?”. Pendant le concert, j’ai remarqué un homme qui se tenait debout devant la foule. Il tenait dans sa main un livre qu’il brandissait au-dessus de sa tête. “Je connais le plan de ta vie!” a-t-il déclaré avec assurance.

Bien sûr, cela a attiré mon attention, mais j’étais un peu fâchée. Comment pouvait-il connaître le plan de ma vie – de la vie de qui que ce soit ?

Je connais le plan de Dieu pour ta vie!

Le plan de Dieu? Pour ma vie? Il me fallait absolument ce livre!

Je me suis approchée de lui après le concert et je lui ai demandé: “Puis-je acheter le livre que vous teniez dans votre main?”

“Quel livre?” a-t-il répondu.

“Le livre que vous brandissiez – celui qui contient le plan de ma vie, selon vous!”

“Oh!” il a dit. “Vous voulez dire la Bible.”

La Bible? Je l’ai fixé du regard. Mais je l’avais déjà, la Bible. J’avais grandi dans une famille chrétienne et dans une bonne église qui offrait toutes sortes d’activités chrétiennes. Malgré cela, à force de côtoyer mes nombreux amis musulmans et ma proche parenté bouddhiste, j’avais fini par croire que toutes les religions menaient à Dieu. Je savais qu’il y avait quelqu’un là-haut de beaucoup plus grand que moi, mais ma vie n’avait pas plus de sens pour autant.

J’avais cru que cet homme me proposait le plan que je recherchais, mais voilà qu’il ne s’agissait que d’un livre que je connaissais déjà. Mais le connaissais-je vraiment?

J’ai déjà la Bible“, ai-je répondu.

“Ne l’as-tu jamais lue?” m’a-t-il demandé. Il s’agissait là d’un défi que je ne pouvais pas ignorer. J’étais allée à l’école du dimanche et j’avais lu un passage ici et un autre là, mais est-ce que je croyais vraiment ce que la Bible enseignait?

“Sais-tu ce qu’il adviendra de toi quand tu mourras?” a-t-il demandé.

“Non”, ai-je rétorqué. “Personne ne peut le savoir”. J’étais plutôt sceptique. J’avais grandi dans une famille croyante, mais tous mes amis étaient religieux. Je ne croyais pas aux absolus.

“La Bible dit que tu peux le savoir. Penses-tu que Dieu te mentirait?”

“Non”, ai-je dit. “Mais vous peut-être.”

Il m’a montré patiemment les versets de la Bible qui expliquaient que Jésus-Christ était mort pour me donner la vie éternelle. Il m’était possible de savoir avec certitude ce qui m’adviendrait dans cette vie et aussi après ma mort. Jésus – le seul et unique chemin qui mène à Dieu – avait déjà payé pour mes péchés.

Jésus est mort pour moi. La vie que j’envisageais avec une telle apathie était si importante pour lui qu’il a donné sa vie pour moi. Il m’a choisie.

Je savais que j’avais trouvé ma destinée. Je sais maintenant que je ne suis pas qu’un grain de poussière parmi tant d’autres. Jésus donne un sens et un but à ma vie — J’ai découvert avec Lui cette raison d’être qui me semblait insaisissable autrefois.

Etes-vous à la recherche de votre destinée – du plan de votre vie? Vous demandez-vous si vous allez jamais goûter la vraie vie? Vous pouvez trouver le contentement et la paix dans une relation personnelle avec Jésus-Christ.

Vous pouvez recevoir Christ dès maintenant par la foi, au moyen de la prière.

Prier, c’est tout simplement parler à Dieu. Dieu connaît votre cœur, et il est plus soucieux de l’attitude de votre cœur que des mots que vous utilisez. Voici une prière que nous vous suggérons :

Seigneur Jésus, je veux te connaître personnellement. Merci d’être mort sur la croix pour mes péchés. Je t’ouvre la porte de ma vie et je te reçois comme Sauveur et Seigneur. Prends la direction de ma vie. Merci de pardonner mes péchés et de me donner la vie éternelle. Fais de moi la personne que tu veux que je sois.

Cette prière exprime-t-elle le désir de votre coeur? Vous pouvez la prier dès maintenant, et Jésus-Christ viendra dans votre vie comme il l’a promis.

Une vie nouvelle

Si vous avez invité Jésus-Christ à entrer dans votre vie, remerciez souvent Dieu à ce sujet. Remerciez-le également parce que Christ ne vous abandonnera jamais et parce qu’il vous a donné la vie éternelle. Alors que vous en apprenez plus sur votre relation avec Dieu et combien il vous aime, vous vivrez la vie pleinement.

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires