De lesbienne à mère épanouie : le cheminement de Brigitte Bédard

Tel que raconté par Brigitte à l’une de nos journalistes

À la rencontrer aujourd’hui, on ne devinerait jamais que cette mère de six enfants a connu un passé lourd, tant elle dégage la paix, la foi, la joie et l’amour. Il semblerait que même son mari a parfois du mal à croire certains incidents de sa vie passée.

Elle n’avait que 11 ans lorsque sa vie, jusqu’alors ordinaire, a pris son premier tournant : « Très jeune, j’ai commencé à fumer de la cigarette, vers 11 ans. Puis j’ai fréquenté des gens pas vraiment bons pour moi. Donc, j’ai commencé à prendre de la drogue assez jeune, vers l’âge de 11,12 ans… ça été jusqu’à la cocaïne, jusqu’à l’âge de 21 ans… puis… j’ai eu toutes sortes de partenaires. »

À 21 ans, elle fait son entrée à l’université. Elle venait de se séparer de son mari de 5 mois. Elle avait son propre appartement, et un amant qu’elle voyait chaque jour. Quand elle retournait voir son mari, peut-être une fois par semaine, il était avec sa maîtresse. Elle consommait énormément de cocaïne à cette époque-là.

Un jour, elle rencontre un ancien amant dans le métro, qui lui dit : « Il faut que tu viennes faire des réunions de Cocaïnomanes anonymes. Je sais que tu as un problème. » Elle décide d’y aller voir.

Elle se reconnaît dans toutes ces personnes dont le vécu ressemble tellement au sien. Elle arrête de consommer la drogue et l’alcool, tout sauf la cigarette. Mais ce n’est que pour substituer la sexualité à la drogue. Elle commence à accumuler les aventures avec les hommes.

Vers l’âge de 25 ans, sous l’influence d’amies lesbiennes, elle devient lesbienne à son tour en se disant : « Enfin, je me suis trouvée! »  Elle continue à accumuler les aventures, mais cette fois-ci avec les femmes. En fait, elle devient plus sexuellement active que jamais.

Un beau jour, à titre de journaliste indépendante, elle accompagne des pèlerins qui se rendent en Israël, malgré le fait qu’elle n’est pas croyante. Elle se trouve avec le groupe devant un autel, à l’endroit où Jésus avait été flagellé. Ils récitent le Notre Père, quand une sœur cloîtrée lui tend le bras entre les barres du grillage de son couvent pour la toucher. Brigitte commence à pleurer sans savoir pourquoi. Un homme qui se tient à côté d’elle lui dit : « Moi aussi, je suis comme toi (en faisant allusion à son homosexualité), et tu verras, tu peux être heureuse, même comme ça. » C’est alors qu’elle constate qu’elle est incapable d’accepter le fait qu’elle est lesbienne. Elle voit cela comme un boulet qu’elle va traîner avec elle toute sa vie.

Une année après ce voyage, elle décide d’arrêter de fumer la cigarette, et là, elle tombe en dépression profonde. Elle quitte ses amies lesbiennes parce qu’elle se rend compte qu’elle vivait des relations malsaines, presque symbiotiques, avec elles. Elle tombe amoureuse d’un gars et emménage avec lui pour ensuite découvrir qu’il ne l’aime pas du tout. Cela vient confirmer pour elle le fait qu’elle était lesbienne, quand elle ne veut plus l’être.

Brigitte explique ainsi sa perspective de son expérience de lesbienne : « Il y a probablement des gens qui sont heureux dans leur homosexualité… J’en connais. Mais je crois que la plupart des gens ne sont pas réellement des homosexuels. Ils souffrent simplement de blessures d’enfance, et tant qu’ils ne vont pas revoir ces blessures pour les guérir, ils vont rester là-dedans, et ils seront malheureux. Alors, il faut faire la vérité sur soi. Et moi, en thérapie, on me refusait l’alternative d’aller dans mon passé pour en guérir. Je pense qu’on devrait permettre aux gens la possibilité d’aller en thérapie pour aller voir d’où ça vient… Pendant 8 ans de thérapie, j’ai souffert le martyre parce que je pensais que j’étais obligée d’accepter mon homosexualité. Pendant 8 ans, j’ai travaillé à l’acceptation, tandis que dans la réalité, je n’étais pas homosexuelle. J’étais juste blessée dans ma relation avec les femmes et les hommes dans ma tendre enfance, avec mes parents… Mais il faut le savoir, ça! Alors, si on ne te donne même pas la chance d’aller voir ça, tu es malheureux toute ta vie, parce que tu n’es pas toi-même. Je suis persuadée que la grande majorité des homosexuels ne le sont pas actuellement. Ils fonctionnent à partir d’une blessure : ils sont incapables d’entrer en relation avec l’autre sexe.»

Elle décrit sa vie d’alors ainsi : « Je n’arrête pas de pleurer, j’engraisse à vue d’œil parce que je bouffe, je bouffe quelque chose d’incroyable, et partout où je vais, je traîne cette dépression. Je le trompe, je suis infidèle, ça ne va vraiment pas bien. »

Un jour, une vieille connaissance vient la voir pour lui tendre une carte professionnelle en disant : « Brigitte, pourquoi ne vas-tu pas à l’Abbaye de St-Benoît-du Lac pour voir ce moine-là pour faire ta quatrième étape? »(La quatrième étape du programme à 12 étapes, c’est l’examen moral minutieux de toi-même.) C’est alors qu’elle décide de faire un examen strictement en lien avec son vécu sexuel.

Lorsqu’elle arrive à l’abbaye, une sœur l’accueille et lui conseille de rencontrer un autre moine qui comprend beaucoup mieux les femmes que le moine qu’elle avait pensé rencontrer. Elle arrive dans un petit bureau modeste avec une table et deux chaises. Un beau moine, viril, musclé, intelligent, un homme de culture, l’accueille en lui demandant ce qu’il peut faire pour elle.  Elle commence à s’ouvrir à lui. Plus elle parle, plus elle se fâche contre l’Église… Pendant une heure, elle lui crie après. Elle lui dit tout ce qu’elle pense de l’Église, des hommes, des mauvais traitements que les femmes ont subis à leurs mains… Au bout d’une heure, il l’invite simplement à revenir en après-midi pour continuer à parler. Elle s’exprime librement pendant trois jours, deux heures par jour. Le moine accueille tous ses propos sans dire un mot. À la fin de chaque rencontre, il l’encourage simplement à continuer à écrire et à revenir le voir.

Entre les rencontres, Brigitte dresse la liste de toutes les personnes avec lesquelles elle a couché. La liste s’allonge et s’allonge encore. Pour la première fois de sa vie, elle peut fixer le nombre de partenaires sexuels qu’elle a eu, et elle est scandalisée. C’était inconcevable pour elle qu’elle ait pu coucher avec tant de personnes en l’espace de 15 ans. Plus elle se raconte, plus elle se prend en dégoût, plus elle pleure.  Au bout de trois jours, elle se trouve complètement vidée. Elle n’a plus rien à dire. Il reste 15 minutes. Là, le moine lui demande si elle a autre chose à dire… Elle veut juste mourir… Elle avait voulu une vie ordinaire, rangée : le grand amour, le mariage, les enfants, une carrière d’écrivaine… Elle n’a plus rien à exprimer…

Alors, il la regarde pour lui dire : « Brigitte, si tu savais le don de Dieu. Tu as tellement une soif d’amour qui ne pourra jamais être rassasiée. Mais Dieu est là, et tu es sa fille. Il t’a créée, il t’a tissée, il connaît tout de toi, il sait tout ce dont tu as besoin. C’est lui qui t’aime de cet amour que tu recherches. » Il lui impose alors les mains, et c’est comme ci elle est frappée de l’amour de Dieu. Le Saint-Esprit l’envahit. Le moine lui dit : « Brigitte, tu vas sortir d’ici, tu vas enterrer ton regret, ta culpabilité, tes remords, puis tu vas partir, et tu vas danser ta vie. »

Elle sort du bureau et quitte l’abbaye pour retourner à Montréal, une personne transformée par l’Esprit de Dieu. Elle rentre dans une réunion de partage de CA pour partager la nouvelle de sa conversion : « J’ai vu Dieu! J’ai rencontré Dieu! Dieu est vivant! C’est Jésus! Ce n’est pas le cosmos, ce n’est pas l’énergie, ce n’est pas la puissance supérieure, je vous le dis, là, c’est Dieu, c’est Jésus! »

Elle est toute nouvelle chrétienne, mais elle comprend qu’elle vit une relation avec Jésus, une relation à entretenir à longueur de journée en lui parlant. Elle sait que c’est lui son Sauveur et que sa vie est complètement différente.

Elle devient la marraine d’une des femmes présentes à cette réunion, et ensemble, elles commencent à fréquenter une communauté chrétienne.

Dans cette communauté restauratrice, elle et son amie rencontrent deux autres jeunes femmes, et toutes les quatre décident de faire une promesse de chasteté de deux ans.  Pendant ces deux ans, Brigitte continue à suivre la voie de la guérison en revoyant les blessures du passé avec l’aide du Christ et en gagnant une vision biblique d’elle-même.

À la fin de ces deux ans, ces quatre femmes avaient rencontré l’homme de leur vie et en moins d’un an, toutes étaient mariées. Elles ont toutes vécu la chasteté avant le mariage et elles sont toutes encore mariées. Brigitte voit vraiment cette transformation comme une grâce de la main de Dieu : « C’est vraiment Jésus qui est là et qui nous permet de vivre ce mariage… de le vivre vraiment, pleinement. Ça existe, l’amour, le vrai amour. Pourquoi les mariages ne durent pas? C’est parce que Dieu n’est pas là. Si tu mets Dieu dans ton mariage, c’est sûr que ça marche. Ça ne peut pas faire autrement. »

Jésus lui donne aussi une paix, une paix qu’elle n’a jamais connue avant de se tourner vers lui. Elle était autrefois tourmentée, toujours en questionnement au sujet d’elle-même, jamais certaine de qui elle était. Elle avait toujours cru que les femmes qui étaient croyantes étaient des femmes qui se reniaient, qui n’avaient plus de personnalité et qui étaient comme des robots, alors que c’est l’inverse : « Dieu te fait devenir vraiment toi-même. »

La joie et la reconnaissance font maintenant partie de son quotidien. Elle l’explique ainsi : « Chaque jour je me lève, et je sais que j’ai été sauvée, rescapée… C’est la joie de me savoir fille de Dieu. Dieu est là, il est toujours là. Il est dans ma vie, il est dans mes moindres gestes, il est dans tout. »

Jésus est venu la libérer. Jésus est venu lui donner une nouvelle vision d’elle-même, de la vie, et des gens. Et il veut faire de même pour vous.

Nous avons tous des rêves et des regrets. Jésus nous dit qu’il est venu nous offrir une nouvelle vie. Que pourrait devenir votre vie si vous repartiez à neuf?

L’espoir

Personne ne peut vivre une vie parfaite. Mais nous pouvons tous goûter à la paix et à la grâce que nous offre Jésus-Christ.

Vous pouvez vivre une relation profonde avec Jésus-Christ dès maintenant en accueillant son règne en vous. Aimeriez-vous l’inviter à venir habiter en vous par son Esprit afin que vous puissiez le connaître et le suivre, comme le fait Brigitte? Vous n’avez qu’à exprimer ce désir à Dieu, par la prière. Ce ne sont pas les mots qui comptent, mais plutôt l’attitude de votre cœur. Voici une prière qui peut vous servir de modèle :

Seigneur Jésus-Christ, je veux te connaître. Merci pour ta mort sur la croix pour mes péchés. Je t’ouvre tout grand mon cœur et je t’invite à venir régner en moi par ton Esprit et me délivrer de mon péché. Dirige ma vie. Fais de moi la personne que tu veux que je sois. Merci pour le pardon de mes péchés et le don de la vie éternelle. Amen.

 

Si cette prière reflète le désir sincère de votre cœur, vous pouvez l’exprimer à Dieu. Jésus promet de venir habiter en vous en réponse à votre foi.

Si vous avez invité Jésus à prendre la direction de votre vie, remerciez-le souvent pour sa présence en vous et pour sa promesse de ne jamais vous quitter ou vous abandonner. En découvrant de plus en plus son amour infini pour vous et sa volonté pour votre vie, vous vivrez la vie abondante qu’il est venu vous offrir.

Brigitte Bédard prépare en ce moment son autobiographie pour les éditions Néhémie et Ignatius Press (en anglais). En plus de se dévouer à  son mari et ses six enfants, elle travaille comme journaliste indépendante. Vous pouvez trouver quelques-unes de ses chroniques en ligne.

A lire aussi: Ce que Dieu m’a appris au sujet de sexe

De la passion à l’amour véritable

Print


48 réponses à “De lesbienne à mère épanouie : le cheminement de Brigitte Bédard”

  • DOMINIQUE says:

    La grâce de DIEU est puissante.
    Merci pour ton témoignage.

  • kathleen larabie says:

    Très bon témoignage. Gloire a Dieu il restaure vraiment ces enfants.

  • myriam says:

    bonjour
    oh c’est merveilleux
    je lisais ce témoignage avec les larmes qui coulaient xx Comment Jésus est puissant
    il est Alpha et Omégo Merci pour ta présence Jésus !!
    tu es un Dieu unique
    Myriam

  • lala says:

    Hey bien, Ce que je lis dans ce témoignage, c’est plus un problème d’acceptation personnel que tu as réussit a fuir à l’aide de l’église qui est en quelque sorte rien d’autre qu’une drogue quelconte, qu’un échappatoire et qui, est fait a court terme un bon moyen. D’ailleurs en quoi c’est si grave l’homosexualité, c’est l’amour avec un homme ou un femme l’amour reste le même. Les papillons, un bonheur magique, le respect mutuel, le plaisir, rien de plus rien de moins. Tamieux si cela a fonctionner pour toi, mais pas obliger de faire croire a plusieurs que ca fonctionneras. Prayers for Bobby, Voilà un film qui selon moi, vous aideras à cheminer plutôt qu’à fuir, à reculer et à créer un bonheur éphémère.!

  • Isabelle says:

    Bonjour,

    Je suis de tout coeur avec ce récit de vie.
    Moi c’était l’alcool et c’est en rencontrant Dieu que ma vie a changé. C’est en comblant mon vide intérieur par la foi que j’ai changé mes comportements et mes attitudes. J’ai aussi décidée de vivre au lieu de vouloir mourir.
    Merci de ce témoignage !

  • Gertrude Nanga says:

    Que Dieu te bénisse ma soeur Brigitte.
    Je suis convaincue ce que tu as traversé, Dieu l’a permis afin que beaucoup d’autres comme toi puissent aussi être sauvées. Que le Seigneur Jésus Christ puisse continuer à t’affermir et te fortifier dans cette nouvelle voie pour le salut des âmes perdues.

  • Rév. Serge Pinard says:

    Bonjour Madame

    Votre témoignage est impressionnant et important. Toutefois, j’ai une question. Avant de vous la poser, je vous rappellerai l’histoire des 10 lépreux qui ont chercher la guérison auprès de notre Seigneur Jésus. Un seul est revenu vers lui. Dans mon pastorat, j’ai rencontré plusieurs personnes qui ont été délivrées du mal, drogue, violence, l’alcool et l’homosexualité. Dieu est merveilleux et il accorde ses dons sur les bons et les mauvais. Les gens qui expérimentent la grâce ne reconnaissent pas nécessairement que ce qu’il faisait avant était péché. Ils ont été délivrés mais leur moralité ne change pas !
    Vous que dites vous de l’homosexualité ? Est-un péché ou juste une orientation ?

    L’autre question plus importante : Avez reçu la vie éternelle lorsque Dieu vous a délivré ? Je vous encourage à lire les 6 premiers versets du chapitre 3 de l’Évangile de Jean qui parlent de la nouvelle naissance.

    Croyez-moi, ne ne suis pas une personne critique. D’ailleurs c’est à la suite d’une recommandation que je vous contacte. Quelqu’un m’a demandé de vous faire venir à notre Assemblée de croyants pour entendre votre témoignage. J’aimerais bien mais ces deux questions sont très importantes.

    Dieu vous accorde encore une fois plus de bénédictions

    Merci, Rev. Serge Pinard

  • Brigitte Bédard says:

    @ Rév. Serge Pinard

    Bonjour Révérant,

    Pour moi, l’acte homosexuel, comme tout autre acte sexuel commis à l’extérieur du mariage est péché, c’est clair. Mais en même temps, il s’agit d’une orientation due à des blessures d’enfance pour les uns, et d’une simple luxure pour d’autres. En bref, oui, c’est un péché, car il nous sépare du plan de Dieu pour nous.

    Pour votre deuxième question, je crois sans l’ombre d’un doute que j’ai reçu la vie éternelle quand Dieu m’a délivrée tel que raconté par notre Seigneur à Nicodème. Si je comprends bien ce que vous voulez dire c’est “Est-ce que j’ai accueilli Jésus comme mon Seigneur et mon Sauveur, le seul Maître de ma vie. Est-ce que je reconnaît qu’Il est mort et ressuscité pour moi ? “. Ma réponse est un grand OUI, car c’est cette prise de conscience qui a “provoquée” ma conversion.

    Que Dieu vous garde,

    Brigitte

  • Bonjour Brigitte

    Merci d’avoir répondu à ma question. Si tu désires avoir plus d’information sur moi consulte le site apdgranby.org. Tu verras de quoi j’ai l’air. Dieu voulant, je te contacterai bientôt car je crois que nous pourrions bénéficier de ton témoignage parmi nous.

    Rév. Serge Pinard.

  • Julie says:

    Bonjour
    je trouve ce temoignage tout a fait ridicule !!! mais alors la. Je trouve tres dommage tous ces reflexions sur l’homosexualité, Dieu aime tout le monde homosexuel ou pas. L’amour est son commandement et non la discrimination. L’homme interprete ces commandement comme bon lui semble. Fait a noter que il y a tres tres tres longtemps les hommes avaient des aventures sexuel ensemble … Bref … l’homosexualité n’est pas un choix … et si il y a encore des homosexuels mal dans leur peau cest a cause de gens comme vous.

    • Vigneault says:

      Oui, Julie Dieu t’aime et te connais. Il t’aime tel que tu es! Et il peut te guérir et te combler de son amour de miséricorde, te guérir… car Il a meilleurs pour toi!
      Je confirme que le témoignage de Brigitte est véridique!

  • Anne says:

    Bonjour Julie,
    Tu as tout à fait raison: Dieu aime tous les êtres humains du même amour infini, et il offre en cadeau le pardon, la restauration et la transformation à toute personne qui veut l’accueillir. C’est en plein la raison de la venue de Jésus: nous offrir une nouvelle vie en unissant sa vie à la nôtre lorsque nous l’invitons à le faire. Lorsqu’il vient habiter dans notre cœur, cela nous change: nous avons la puissance et le désir de faire sa volonté, quand autrefois, nous n’en avions même pas le goût! Dieu ne nous demande pas de mériter son amour en essayant de nous changer nous-mêmes: c’est plutôt lui qui vient nous transformer lorsque nous l’invitons à le faire… Et il peut même transformer nos désirs et nos pulsions sexuels lorsque nous les lui confions…

  • lala says:

    Hey bien|
    Je lis encore et encore et je suis en quelque sorte offusquée. Certaines périodes de notre vie ou nous sommes plus vulnérable, il est facile de se laisser piéger et de croire une idée très forte juste pour avoir l’impression que son problème est réglé.

    Je dirais que l’hétérosexualité c’est comme un deuil. Il y a les 5 étapes.. dont le dénie. J’ai l’impression qu’au lieu de faire face à cela, tu as préféré être dans le déni total. Alors que pourtant c’est même pas grave d’être homosexuel, car le seul pouvoir que les autres ont sur toi est celui que tu leur donne.

    Bien… la religion semble être une valeur importante pour vous tous, je crois qu’il serait très mal placé de ma part de jugé cela ainsi que de vous dire que ce n’est pas vrai ou de ne pas y croire. je vous demande seulement de considérer les autres possibilités dans la vie en faisant preuve d’ouverture. Car de faire croire aux gens qu’ils peuvent guérir de l’homosexualité, c’est de mentir, de créer de faux espoir et leur dire que c’est pêcher c’est avoir un pouvoir de persuasion par la peur.
    c’est malsain.

    De mon côté, je suis en processus d’acceptation et c’est très difficile, toutefois je préfère gravir cette montagne que de la contourner sans jamais savoir ce qu’il pourrait y avoir au sommet!

    PEACE AND LOVE!

  • lala says:

    ah puis en passant, l’alcool et la drogue c’est pas des pechers, d’ailleurs en quoi sa serait pecher?
    est-ce pecher à une période ou l’autre de notre vie de se sentir moins fort, d’avoir peur, de ne plus voir de solutions, de seulement vouloir ne plus rien penser, car on a trop mal??

    c’est malsain, c’est dangeureux pour soi, mais en quoi sa serait pêcher!! non mais la religion, ca ma toujours tellement révolté!

  • Anne says:

    Chère Lala,
    Jésus nous aime, il nous offre à tous un pardon parfait et complet, il offre de venir habiter en nous par son Esprit et nous transformer… tout en nous laissant libre de dire non à son amour… Jésus ne nous invite pas à une religion, mais à une relation vivante avec lui, qui change notre cœur… Il t’aime… à l’infini…

  • lala says:

    Merci Anne de m’avoir répondue!
    bien j’ai été élevé dans une famille assez croyante au début et je suis d’accord avec le message de base qui dit d’aimer son prochain de faire le bien, d’être en paix de pardonner, tout ca je suis d’accord.. mais la religion sa colle pas pentoute à moi.. C’est seulement une facon de contrôler un peu plus les gens.
    J’ahie sa moi le contrôle et la recherche de pouvoir. Mais même si je vous dis toute cela, sa sert absolement à rien, car vous y croyez.Pour vous, la religion apporte plein de bienfaits et c’est cela qui compte, mais moi je trouve que jésus et toute manque d’ouverture et ne peut pas fonctionner dans notre société actuelle. Faudrait qu’il y ait un jésus moderne mais la la religion nous impose des philosophie semblables aux année 50. pour moi adhérer aux valeurs seraient de regresser de 60 ans en arrières et défaire toute l’évolution qui a été fait depuis ce temps.
    Puis, comment ça vous me parler du pardon, Qu’est-ce que j’ai à me faire pardonner??
    pardonner d’être ce que je suis?
    penses-pas qui transforme personne. L’époque ou ma mere à été le plus malheureuse et vulnérable c’était dans le temps où elle était très croyante pratiquante. elle était malheureuse, car elle ne prenait pas les cordeaux de sa vie, elle laissait cela entre les mains de jésus. Bien ya rien qui se passe quand on laisse ça entre les mains d’un être invisible. Pour avoir du changement dans une vie, faut se mettre des objectifs et des moyens en place, il n’y a rien de magique dans la vie.

    Et j’ai lue des dizaines et des dizaines d’article, et l’homosexualité ne se guérit pas, il est possible de contrôler des comportements sexuels, toutefois l’attirance elle, ne s’en va pas. et si quelqu’un comme Brigitte à changer son orientation, c’est quà la base il était bisexuel et il a seulement préféré développer la partie hétéro, en se faisant faire un lavage de cerveau pcq sa ne se fait pas.
    dire cela à des gens pourrait en rendre certains vraiment malheureux. tsé ceux qui veulent vraiment, ceux qui vont vraiment essayer et que cela ne marcherais pas, imaginer leur estime de soi après cela, échec+échec+échec= baisse d’estime. Chaque personne à droit d’être comme il est!

  • Anne says:

    Chère Lala,
    Il est vrai que beaucoup de personnes ont vécu la foi chrétienne comme une religion, où on essayait de plaire à un Dieu lointain et exigeant, jamais satisfait. Et c’est vrai que cela causait toutes sortes de problèmes.
    Mais ce n’est pas cela que Jésus nous offre : il nous offre une nouvelle vie, sa présence dans notre cœur, notre âme, et sa présence vient tout changer. Il vient nous donner la capacité et le désir d’accomplir sa volonté pour nous… C’est un changement si radical que la Bible le compare à la transformation d’une chenille en papillon, ou à une nouvelle naissance… La question que Jésus nous pose est celle-ci: veux-tu devenir comme moi? Il t’offre cette transformation gratuitement… ce n’est pas quelque chose à mériter, mais à accueillir… Cet article explique mieux que moi comment il a rendu cela possible: http://pouvoirdechanger.com/ameavide/la-quete-continue/connaitre-dieu-personnellement/4page/

  • Anne says:

    Pour ce qui est du péché, je sais que c’est un mot qui a été utilisé pour abaisser les gens et leur donner l’impression que Dieu ne veut pas d’eux, mais ce n’est pas ce que je veux communiquer. Ce que je veux dire par ce mot, c’est tout en nous qui est contraire au dessein bienfaisant de Dieu pour nous… Il nous a créés à son image, pour refléter qui il est. Cependant,notre refus de son règne bienfaisant est venu brouiller cette image en chacun de nous, du moins, en moi. Je sais que je suis bien loin d’être comme Jésus, qui est l’image visible de Dieu, venu nous révéler qui est Dieu, et qui nous pouvons être si nous nous retournons vers lui. C’est une restauration à l’image de Dieu que Jésus est venu rendre possible pour tous ceux qui la veulent… Il n’est pas venu nous condamner, mais nous restaurer… Jésus est venu nous annoncer non pas le fait que nous sommes pécheurs… cela, nous le savions déjà… nous savons tous que nous manquons d’amour, de douceur, de pardon, de miséricorde… autrement, il n’y aurait aucun besoin de lois pour nous protéger les uns des autres… Ce que Jésus est venu annoncer, c’est que malgré tout cela, nous pouvons recevoir gratuitement la vie éternelle, et nous savoir pleinement pardonnés et accueillis par Dieu, qui a payé lui-même toute la punition que notre révolte méritait, afin que nous n’ayons rien à payer pour revenir à lui. Il a payé notre amende, et vient en nous pour nous redonner tranquillement cette image de Dieu tant brouillé. Cela me remplit de joie, de paix… son amour me laisse émerveillée… et je veux simplement que tu viennes aussi à connaître cet amour parfait, éternel, infini… Lorsqu’on lit les Évangiles, on voit que ce que les gens religieux reprochaient à Jésus, c’était qu’il accueillait “les pécheurs” et leur affirmait qu’ils étaient enfants de Dieu, pardonnés, capables de commencer à neuf, sans avoir à mériter quoi que ce soit: comme l’homme crucifié auprès de Jésus, qui lui demande de se rappeler de lui quant il revient dans son royaume, et Jésus lui répond: Aujourd’hui, tu seras avec moi au Paradis… Cet homme était un criminel, mais Jésus, sur la croix, lui offre la vie éternelle, simplement parce qu’il a mis sa foi en Lui… Le péché est un problème réglé par Jésus, non pas introduit par lui…

  • lala says:

    c’est vrai qu’il est marqué cela dans les livres.

    toutefois, si je devais adhérer à une religion ça serait la religion bouddhiste, encore la je ne pourrais adhérer complètement puisque certaines de leurs valeurs ne me rejoint pas particulièrement, toutefois pour avoir véçu durant 1 ans avec des bouddhistes certains de leurs principes m’ont appris, mon permis de grandir et de faire une moi une meilleure personne
    Merci de m’avoir répondu, de m’avoir respectée c’est super, maintenant c’est finie pour moi ici!

    • Vigneault says:

      Le bouddhisme n’est pas une religion, c’est une philosophie. Religion veut dire relation avec la personne de Dieu

  • Amanda says:

    Bonjour!

    Comme le dit Julia plus haut, ce témoignage est tout à fait RIDICULE!!! Si cette Brigitte était mal dans sa vie de couple hétéro, pourquoi se tourner vers les lesbiennes sinon par désarroi? Comment se prétendre lesbienne alors qu’elle est retournée ensuite avec des hommes? Cette Brigitte ne serait-elle pas plutôt BISEXUELLE ???

    Mal dans sa peau, et c’est bien normal (puisqu’il n’y a qu’à lire certains commentaires pour mesurer toute la connerie HOMOPHOBE humaine) elle s’est tournée vers la religion afin de trouver une légitimation à son malheur de bisexuelle, une forme de secte capable de forcer sa nature dans un moule hétérosexuelle. A BAS la BIPHOBIE !!! A BAS l’INTOLERANCE !!!

    Vous vous revendiquez d’une religion qui prône la tolérance? Ouvrez un peu votre esprit à la différence au lieu de prier les yeux fermés.

    Seuls les actes comptent, et s’il existe quelqu’un là haut, il vous jugera sur vos actes uniquement.

  • Edith says:

    @ Amanda

    Je me demande bien, après avoir lu votre commentaire, qui est “intolérante” ici ??

    Cette femme n’a fait que raconter son histoire et vous la traiter de “biphobe”?? Et vous? N’êtes-vous pas christianophobe?

    Qui a besoin de s’ouvrir l’esprit, ici ?

    Bon nombre de gais le sont devenus précisément par désarroi, et si vous niez ce fait, alors c’est que vous – vous avez les yeux fermés à temps plein.

    Je pense que cette femme parle honnêtement et il s’agit d’ouvrir les yeux autour de soi pour constater qu’il existe plein de gens blessés dans leur sexualité.

    Que l’on soit gai par désarroi, bi par désarroi ou quoi que ce soit par désarroi, qu’est-ce que ça change en bout de ligne?

    La religion chrétienne ne prône pas la tolérance… Ça c’est les laïcistes qui prône ça…

    Les chrétiens prônent la Vérité. Et faire la vérité sur soi, c’est le premier cadeau que Dieu nous fait quand on se tourne vers Lui.

    Vous faites erreur. Seuls les pensées et le coeur comptent. Et c’est sur l’amour que nous serons jugés. Vous jugez très sévèrement cette femme. Je ne vois pas de manque d’amour de la part de cette femme. Mais je ne pourrais pas en dire autant de vous d’après ce que vous écrivez. Qui juge qui, ici ?

    On peut avoir une autre opinion de l’homosexualité que celle que l’État nous impose sans pour autant être homophobe. C’est ce qui se passe quand on est Chrétien.

    Et oui, il y a quelqu’Un là haut…

    • monika la polonaise says:

      Bonjour Edith,
      Je ne sais pas si vous savez Edith que le temoignage de Brigitte est utilise dans le mond entier par les homophobes comme une preuve qu’on peut guerir l’homosexualite. Sa “belle histoire” est presentee completement differament par ces gens: en montrant que l’ homosexualite etait la source de toute malheur et de mal etre dans la vie de Brigitte. Moi par exemple apres avoir lu son temoignage sur le site internet de l’eglise catholique polonaise je ne savais pas que Brigitte etait drogee et qu’elle etais avait des avantures hetero avant avoir decouvrt sa homosxualite. Et ces deux choses sont importantes pour son temognage. Ne soyez pas alors etonnee que les certains sont enerves et scandalises par ce genre de manipulation homophobe. Sorry pour mon francais mais je ne suis pas fracophone.

    • Vigneault says:

      L’homosexualité est une maladie, une anomalie,un esclavage dont on peut être guéri, libéré par la puissance d’amour de Jésus…

  • Bernard says:

    Bonjour Brigitte,

    Le chemin que tu as entreprise n’est qu’un premier pas vers la Vérité Sacrée de Dieu, car l’église Catholique a dévié de la volonté de Dieu et le chemin que tu suis ne te mènera pas vers la Grâce Éternelle de Dieu. Jésus est dans votre coeur, mais la Révélation que vous suivez date d’il y a deux mille ans tandis que Jésus Christ s’est révélé à nouveau à travers Joseph Smith en 1830 pour rétablir la vision originelle de l’Église.

    “32 Car votre Père céleste sait que vous avez besoin de toutes ces choses.” (3 Néphi 14)

    L’Église de Jésus Christ et des Saints des Derniers Jours peut compléter votre épanouissement et votre quête de paix.
    http://www.lds.com

    “7 Demandez, et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira.” (3Néphi 14)

    • Nicole says:

      Cher Bernard ,

      Dans la bible, on peut lire cé qui suit:

      Matthieu 6:36. car toutes ces choses cé sont les païens qui les recherchent. Votre Pére céleste sait que vous en avez besoin.

      Et l’autre référence est aussi dans Matthieu 7:7

      Demandez, et l’on vous donnera; cherchez,et vous trouverez, et l’on ouvre à celui qui frappe.

      Que le Seigneur Jesus-Christ te bénisse abondamment

  • Anne-Marie says:

    Cher Bernard,
    Saviez-vous que les paroles que vous citez ne trouvent pas leur source dans le livre que vous citez, mais plutôt dans les Évangiles, ces écrits que vous pensez dépassés? J’aimerais vous encourager à lire les Évangiles avant de rejeter ce qu’ils contiennent, car ils sont fiables, écrits par les témoins oculaires qui ont suivi Jésus. Jésus lui-même a confirmé la véracité de l’Ancien Testament dans son Sermon sur la Montagne, et a promis que l’Esprit dirigerait les écrits de ses apôtres… Pourquoi ne pas retourner aux premiers écrits concernant Jésus, en demandant Dieu de vous éclairer par son Esprit, avant de prendre une décision définitive à son sujet?

  • Brigitte says:

    Bonjour Bernard,

    Si mes amis Mormons étaient tous comme vous, on ne pourrait certainement pas être amis longtemps!

    Mes amis Mormons ne seraient certainement pas contents de voir que vous condamner l’Église catholique…

    La Vérité, cher Bernard, est une personne (et pas une chose que l’on possède) et elle s’appelle Jésus. On la suit. On LE suit. Voilà tout.

    “Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie”. Que l’on soit Catholique, Protestants, Mormons ou Orthodoxes… Lui, ne fait pas la différence!

    Ce temps où on se balançait des versets de la Bible à la figure entre Chrétiens est bien révolue… En tout cas, en ce qui me concerne…

    Depuis cinq ans je travaille de très près avec toutes sortes de Chrétiens… Si vous saviez la JOIE que nous vivons tous à être ensemble dans SA paix!

    Le mot d’ordre est “Charité”. Quitte à renoncer à exprimer son idée, sa pensée, son opinion, sa croyance… juste pour garder la paix, SA paix !

    Mes amis Mormons l’ont compris… Mes amis Protestants aussi…

    Seul Jésus-Christ complètera mon épanouissement…Lui, et personne d’autre!

    Chrétiennement vôtre!

  • Élisabeth says:

    Brigitte, selon toi l’homosexualité c’est ”une orientation due à des blessures d’enfance pour les uns, et d’une simple luxure pour d’autres. En bref, oui, c’est un péché, car il nous sépare du plan de Dieu pour nous.” mais tu oublie que ce n’est pas un choix, ni une déviance. Si j’aime les femmes, ce n’est pas que je déteste les hommes, juste que j’aime les femmes et que les hommes ne m’attirent pas. Tu crois peut-être prôner la vérité, mais en fait c’est la haine, l’intolérence et l’incompréention que tu encourages. En te lisant, des gens pourraient penser que tu as raison et être encore plus intolérant avec les gens comme moi. Si tu es heureuse avec un homme tant mieux pour toi, mais ne dit pas à tout le monde que l’homosexualité est mal et quelle se guérit par thérapie! Les jeunes homosexuel (comme moi par exemple, j’ai 15 ans) souffrent suffisement comme ça sans que tu vienne servir d’argument pour les homophobes. Laisse nous un peu tranquilles! Tu es heureuse comme ça? Tant mieux alors profite de ton bonheur au lieu témoigner partout.

  • Fabien says:

    Je regrette, mais je n’embarque pas dans cette histoire. Heureusement, je peux en témoigner, l’étape “sauvé par le nom de
    Jésus” n’est qu’une étape dans la croissance personnelle, et le plus vite on en sort, mieux c’est. Moi, je voudrais un site où on peut témoigner comment on a été des années à se laisser imprégner par les idées de ses amis catholiques, à être dépendant des rencontres de témoignages, et puis qu’un jour, on est devenu un être raisonnable et responsable. Ça existe?

  • Francois says:

    Brigitte,
    Je trouve déplorable qu’une femme puisse se laisser endoctriner par une organisation clérical ayant créer autant de malheur dans notre civilisation. Le discours anti-gay que tu tiens n’est pas fondée sur des faits réels mais bien sur une idéologie d’oppression dicté par une institution masculine et hétérosexuelle. Plutôt que de propager le bonheur, cette parole de Dieu (écrite par l’Homme) n’a pour but que d’asservir des personnes et particulièrement de marginaliser les minorités. L’homosexualité est réelle. La répression dans notre société a déjà généré beaucoup de tord : le taux de suicide chez les adolescents homosexuels est 10 fois plus élevé que chez les hétérosexuel à cause de la répression de toi, Brigitte, et l’église continue de faire. A mon avis, c’est une forme de meurtre. Je suis heureux que ta vie soit magnifique, mais ne gâche pas celle des autres.
    Merci.
    http://www.dailymotion.com/video/x942g1_docu-gay-outrage_shortfilms

    • Vigneault says:

      François,
      L’homosexualité est contre nature. As-tu réalisé que ça ne fait pas des enfants forts. La nature est faite pour la reproductions, pour transmettre la vie.

  • la journaliste says:

    Bonjour, tous et chacun!
    J’aimerais simplement vous demander de bien me pardonner mes lacunes comme journaliste. Cela m’attriste de voir que j’ai si mal communiqué l’histoire de Brigitte. Ce que Brigitte voulait communiquer en racontant son histoire, c’est à quel point l’amour infini de Jésus pour elle l’a remplie de joie, et combien cet amour l’a transformée. Je suis vraiment navrée que vous y ayez compris autre chose, et surtout si vous avez compris cela comme une condamnation quelconque… Ce n’était pas du tout mon intention… Parfois, il est difficile de communiquer à quel point notre vie est transformée lorsque nous ouvrons tout grand notre cœur à Jésus. Ce n’est qu’après l’avoir fait que nous découvrons à quel point il vient combler ce vide en nous, et à quel point son amour nous transforme… Nous n’avons pas à nous transformer nous-mêmes pour mériter son amour… il nous l’offre, librement… Mais son amour va nous changer, tous et chacun, quelle que soit notre orientation sexuelle… Jésus est venu nous offrir une vie surnaturelle dans l’union avec lui, et sa présence dans notre vie est indescriptible dans sa beauté et ses possibilités.
    Jésus vous aime tous, infiniment!Je suis vraiment navrée si vous avez compris autre chose que cela. Mon intention était tout le contraire…

  • la journaliste says:

    P.S. J’ai écrit cet article pour chercher à décrire le pourquoi et le comment de cette transformation : http://pouvoirdechanger.com/decouvrir/foi/metamorphose/
    Je ne sais pas si cela viendra clarifier les choses, ou les brouiller même plus, mais je vous l’offre, pour vos commentaires

  • Caroline says:

    Je voudrais poser quelques questions simples :
    qu’advient-il des milliers d’âmes qui n’ont jamais entendu parlé de Jésus et qui pourtant sont des enfants de Dieu ? Seraient-elles condamnées par naissance car n’ayant pas accès à la vérité ?
    Le plan de Dieu est incompréhensible par le mental, mais oh combien vous prétendez savoir… Et si Dieu était une femme lesbienne aussi bien qu’un homme mort sur la croix. Personne n’a jamais réussi à connaitre avec certitude la volonté divine et les interprétations de l’église sont sujettes à relecture. Les femmes n’étaient pas sures d’avoir des âmes et les esclaves légitimés par la Bible. Vous affirmez sans preuve aucune, alors admettez que votre foi puisse cohabiter avec d’autres vérités que celle que vous voulez imposer au monde. L’église a tué et réduit en cendres assez de peuples et d’âmes libres. Il est temps aujourd’hui de restez chez vous. Priez entre vous mais trop de mal a été causé aux personnes qui suivent un autre chemin que celui supposé-ment compris du christ. Beaucoup de dames ici se veulent moralistes et semblent tout avoir trouvé parcequ’elles ont trouvé le Christ, ne jurant plus que par Lui. je vois moi un probleme dans le rapport au papa, a l’homme et à l’amour manqué sur Terre avec les homme de chairs. Alors qui est le plus blessé ici ?
    Nous sommes tous blessés et aimés de Dieu, comme nous sommes. Ils n’y a pas selon moi de hierarchie de valeur, c’est uniquement le mental qui se targue de savoir mieux pour l’autre au reagrd de son expérience personnelle. Si tu n’es pas homosexuelle ne parle pas de l’homosexualité car tu ne sais pas de quoi il s’agit. Dieu sait car ne vous en déplaise, Dieu l’a créé !
    AMOUR ET JOIE

  • Lawrence D. says:

    Bonjour à vous tous,

    Je suis un étudiant en Cinéma de l’Université Concordia et je travaille présentement sur un documentaire sur les 2 principaux thèmes abordés ici : Le christianisme et l’homosexualité.

    Je suis en fait à la recherche de témoignages de croyants et de non croyants qui voudront bien s’entretenir avec moi sur la question le temps du documentaire.

    Si vous avez des expériences personnels et que vous croyez que celles-ci pourraient faire une différence, contactez-moi le plus rapidement possible par courriel.

    Le tournage devrait être terminé pour la fin Février 2012.

    LawrenceDupuis3000@msn.com

  • Sia says:

    Bonjour !

    Merci Brigitte pour ton témoignage sacerdotale qui est le fruit de ton cheminemnt avec le Christ…Je dirais simplement pour ceux qui ne croient pas, que rien est impossible pour Jésus et que la liberté se trouve dans la vérité et le partage de l’Amour, de la Paix et de la Joie fraternelle…Rien est impossible à Jésus…
    Paix du Christ

  • Carolanne says:

    Pour ce qui est de cet article, eh bien ten mieu si cette personne a trouvé le soutien dont elle avait besoin dans la foi.
    Pour ce qui est de la façon dont elle percoit l’homosexualité c’est une autre histoire. Je vois ici le témoignage de quelqu’un qui a vécue dans un environnement qui l’a poussée à l’intolérance envers l’homosexualité alors que ce n’est ni un choix, ni une blessure et encore moins une quelconque luxure!

    Pour prouver ce que j’avance ici voici ce qui est arrivée à un de mes amis proche que je connais depuis plus de dix ans. Il est né dans une famille chrétienne et pratiquante. Il avait la foi forte et répandait la parole de Dieu même à ceux qui ne voulaient pas l’entendre. Rendu à l’adolescence, les choses se sont compliquées et une nuit, à minuit passé, il est venu frapper à ma porte et lorsqu’il m’a vu c’est éclaté en sanglots. Il venait tout juste de faire son “coming out” à ses parents qui l’ont tout simplement mit à la porte, ils ont rejettés l’enfant que Dieu leur avait donné! Ce jeune homme prévoyait devenir prêtre et entrer en religion, mais lorsqu’il a réalisé son homosexualité et qu’il savait bien se qu’en disait le nouvel évangile il a bien compris une chose : BULLSHIT comment un fidèle croyant et pratiquant peut se révéler homosexuel? C’est très simple IL EST NÉ COMME CA. Point final, et tant et aussi longtemps que la religion refusera cette évidence eh bien elle continuera à perdre ses fidèles à travers le monde.

  • 25 septembre 2012

    Je me prénomme GHyslain. Et j,ai 46 ans. Et je te remercie beaucoup pour ton témoignage authentique Brigitte. En fait, je t’ai entendu témoigner le 23 septembre dernier (fête au saint Padre Pio) à l’église de saint-Jean-Baptiste de Rouville. Lors de mon départ, j’aurais souhaité te remrcier.. Mais j’ai dû partir trop vite! Ton témoignage m’a beaucoup aidé de par ton cheminement spirituel. Soit à partir des étapes diverses que tu as vécu… Spécifiquement lorsque tu as parlé du saint Padré Pio. Merci pour la beauté de tes engagements vers la fin de la messe, en présence du père Larochelle et de ta famille. Merci d’être témoin du Christ Ressuscité.

  • Simonini says:

    Mais qu’elle débalage de propagande religieuse !
    Je suis homosexuel et c’est Dieu qu’il la choisi ainsi, elle ne devait pas être gay mais simplement dans un moment de divagations.
    Vous savez pourquoi plus personne ne va a l’Eglise, parce que les gens en ont marre de se faire martyriser par des gens qui leur disent que de toute façon on ira en enfer parce qu’on s’est masturbé ou parce qu’on est gay ou encore parce qu’on lit des livres écrit par des Athées OU ENCORE parce qu’on utilise le préservatif (oui parce que le SIDA c’est pas le St Esprit qui va le stopper). Donc remettez vous en question, parce que dans cette époque la phrase de Lénine est parfaitement juste “L’idée de Dieu existe uniquement pour rendre l’homme en esclave”.

  • Anne-Marie says:

    @ Simonini
    Je suis navrée si on t’a dit que tu vas en enfer si tu es homosexuel. Le fait est que Jésus est mort pour tous nos péchés à tous et qu’en l’accueillant, nous sommes pleinement pardonnés, chacun de nous, sans exception. Mais lorsque nous accueillons la vie nouvelle et éternelle que Jésus nous offre, tout peut changer, incluant nos tendances sexuelles. Jésus ne te demande pas de changer, mais il te demande si tu es prêt à le laisser te changer… Là est toute la différence entre la religion et Jésus. Jésus nous accueille tels que nous sommes, pour ensuite nous transformer à son image, à l’image de Dieu, pour que nous devenions de plus en plus libres d’être les personnes qu’il veut que nous soyons. La question qu’il te pose est donc celle-ci : Veux-tu l’aimer et le suivre? Si oui, il se charge du reste.

  • Rachel says:

    Merci Brigitte pour ton beau et authentique témoignage. Quel courage!
    Oui, nous sommes demandés d’être des témoins de Jésus et tu le fais, bravo.
    Je pense qu’il est primordial de se décider de lire la Parole de Dieu. Dieu veut nous communiquer Son Amour pour chacun de nous. On ne peut pas aimer Dieu si on ne prend pas le temps de Le connaître. Le Connaître c’est L’aimer tout simplement car Dieu est ‘Amour’ et Dieu est juste aussi. Dieu aime les pécheurs et non le péché car oui, le péché nous sépare de Lui.
    Bonne route avec Jésus, lui qui est mort sur la Croix pour nos péchés et ce, par amour pour chacun de nous.
    Union de prières.

  • monique says:

    Bonjour à tous.
    Je ne comprends pas pourquoi le témoignage de Brigitte suscite autant de frustration chez les personnes homosexuelles qui réagissent dans ce forum.elle n’a fait que parlé de son expérience séquelle et de sa relation avec Christ sans juger qui que ce soit ou obliger quelqu’un à abandonner son orientation.Brigitte nous parle de sa transformation avec Chris. Point barre.C’EST SON EXPÉRIENCE À ELLE. A suivre certains intervenants qui prône la tolérance dans ce forum, on sait pourtant facilement voir qui est tolérant et qui ne l’est pas.La tolérance c’est aussi liberté d’expression comme l’a fait Brigitte.La question que je me suis toujours posée est ceci: pourquoi les personnes dites homosexuelles se sentent toujours offusqués quand on élève pas leur orientation? Ils veulent que les gens comprennent et acceptent leur situation. Je crois que les homosexuels peuvent aussi être capable d’accepter qu’il y ait des gens qui ne prônent pas.l’homosexualité.
    En ce qui concerne ce témoignage, Brigitte à fait preuve de respect, amour, tolérance envers tout le monde; et elle n’a jamais condamné qui que ce soit. Elle nous a juste présenté Jésus qui a transformé sa vie.C’est tout. Je ne comprends pas comment certains se sentent insulté et visé. Brigitte nous parle de sa transformation mais je n’ai lu aucune phrase Où elle obligé qui que ce soit à quitter son homosexualité.ELLE NOUS À JUSTE PRÉSENTÉ SON EXPÉRIENCE.
    Prônons la liberté d’expression et surtout respectons les opinions des autres même si cela ne rejoint pas les nôtres.
    Bien à vous.

  • monique says:

  • Josée says:

    Merci Brigitte pour ton témoignage,

    J’ai surtout compris que Dieu doit être au coeur du mariage ! Que le sacrement du mariage est puissant ! Merci pour le rappel. Ton témoignage est puissant et prouve que l’Esprit Saint fait des merveilles !
    Josée

Afficher vos commentaires