Peut-on connaître le créateur de l’univers?


106508099Le désir ardent de connaître ce que l’on ne peut connaître, de comprendre l’incompréhensible, de toucher et de goûter l’inaccessible, provient de l’image de Dieu dans la nature de l‘homme.

A. W. Tozer, philosophe

Derrière la conception complexe de la vie, il y a un concepteur puissant, mais aussi personnel. Au commencement, ce concepteur a confectionné l’univers dans toute sa magnificence. Ensuite, sur cette planète remarquable, le créateur a façonné une œuvre d’art : nous.

Une œuvre d’art? Oui. Nous avons tous été créés à l’image de Dieu. Selon le plan original de Dieu, nous pouvions vivre une vie faite d’intimité libre de toute entrave avec Dieu et les uns avec les autres, une intimité libre de toute culpabilité, de tout conflit et de toute souffrance. Nous devions servir notre Créateur en prenant soin de la terre.

Ce n’est toutefois pas la vie telle que nous la connaissons. Tout a changé lorsque le premier d’entre nous a trahi notre Créateur et a rejeté son œuvre et son plan. En proie à des désirs égocentriques, l’humanité s’est détournée de son Créateur. Coupable de trahison, notre race rebelle a été à juste titre condamnée à mort, c’est-à-dire à une séparation spirituelle d’avec le Créateur saint et juste qui donne la vie. Dès lors, l’œuvre d’art fut souillée.

Regardez autour de vous. La vie abonde en preuves de cette ruine. Les blessures du cœur et la mort entachent chacun de nous. L’aliénation a remplacé l’intimité avec Dieu. L’égoïsme, la discorde et la souffrance — caractéristiques de la nature tordue propre à chacun de nous — empoisonnent les relations humaines. Même l’environnement porte les cicatrices d’un monde brouillé avec son créateur. Cet état déchu, la Bible l’appelle « péché », à savoir le fait de manquer le but que Dieu avait pour nous.

Une réconciliation est-elle possible?

Même si l’on a trahi son amour parfait, notre Créateur ne nous a pas abandonnés. Au lieu de cela, Dieu nous a promis la vie. Il a promis de nous envoyer quelqu’un qui annulerait notre sentence de mort spirituelle et effacerait la honte de notre trahison. Cette personne nous libérerait des conséquences de nos mauvais agissements et nous rétablirait dans la relation d’amour avec Dieu pour laquelle nous avons été créés.

Au fil du temps, Dieu a parlé de cette promesse dans la Bible. Il est possible de résumer le message de ce livre en un seul verset tiré de l’Évangile selon Jean dans le Nouveau Testament :

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. (Jean 3.16)

En tant que Fils unique de Dieu, Jésus nous a révélé à quoi Dieu ressemble véritablement et ce que la vie était censée être. Il a vécu sa courte vie sans commettre la moindre faute. Pendant trois ans, il a révélé sa divinité, en déclarant la vérité qui a le pouvoir de changer les vies, en posant des gestes de compassion et en manifestant une puissance miraculeuse. Il s’est opposé à l’hypocrisie, à l’oppression, à l’injustice et au racisme. Il a accueilli autant ceux que l’on rejetait et qui n’avaient aucun pouvoir que les gens privilégiés.

Ce sont les enseignements profonds de Jésus et ses propres prétentions à la divinité qui lui ont attiré la colère des chefs religieux. Ceux qui étaient alors au pouvoir l’ont condamné à une mort honteuse et horrible. Il n’a toutefois pas résisté et n’a pas tenté de sauver sa vie, car il était venu sauver la nôtre. Dans ses souffrances et sa crucifixion, Dieu a imposé à Jésus la culpabilité et les conséquences des péchés de toute l’humanité. En mourant pour nous, Jésus a acquitté la peine de nos péchés et a éliminé l’offense qui nous séparait de Dieu.

Puis, après avoir passé trois jours dans le tombeau, Jésus est ressuscité des morts. Des centaines de témoins oculaires l’ont vu, lui ont parlé, l’ont touché et ont même mangé avec lui. En triomphant de la mort, il a prouvé qu’il était véritablement Dieu, comme il l’avait dit.

Le pardon et la réconciliation avec Dieu sont un don gratuit que vous ne pouvez recevoir qu’en reconnaissant avec sincérité que Jésus a subi le châtiment que vous méritiez, afin que vous puissiez être véritablement libre. La Bible promet que ceux qui croient au sacrifice de Jésus reçoivent une vie nouvelle, caractérisée et véritablement transformée par la grâce et l’amour inconditionnels de Dieu. Par-dessus tout, Dieu nous promet la vie éternelle, qui nous épargne une angoisse et un désespoir sans fin, séparés de Dieu et de tout ce qui est bon.

En raison du grand amour que Dieu a pour nous, il nous a donné l’étonnante capacité du libre arbitre. Vous pouvez choisir en toute liberté d’entre dans une vraie relation avec Dieu par l’intermédiaire de Jésus-Christ, ou de la rejeter.

À vous de choisir

Si vous avez soif d’une relation avec Dieu, elle peut commencer à l’instant même. Dieu se soucie beaucoup moins de vos paroles que de votre attitude de cœur. Alors, dites-lui ce que vous pensez. Voici une suggestion :

Dieu, je crois que tu m’as créé pour que je te connaisse. Merci d’avoir envoyé ton Fils Jésus se sacrifier afin de subir le châtiment que je méritais. Je crois que sa mort et sa résurrection m’ont réconcilié avec toi. Je te prie de me pardonner tout ce que j’ai fait qui t’a offensé. Prends la première place dans ma vie et aide-moi à devenir la personne que tu m’as destiné à être en me créant.

Pouvez-vous exprimer cela à Dieu en toute sincérité? Si c’est le cas, alors pourquoi ne pas le faire dès maintenant?

Si vous avez demandé à Jésus de vous pardonner et de prendre la première place dans votre vie, veuillez nous en informer en cliquant sur le bouton ci-dessous. Nous aimerions vous encourager dans le cheminement que vous entreprenez.

Cet article est extrait du livret Questions cruciales, disponible en format PDF en ligne, ainsi que dans notre magasin. Utilisé avec permission.

Print


Une réponse à “Peut-on connaître le créateur de l’univers?”

  • DUBOURG says:

    DIEU nous représente MAIS ne corresponds surement pas au créateur de l’univers.

Afficher vos commentaires