Les étoiles, les signes et le surnaturel

Auteur: Lynette Hoy

starsPar  Lynette Hoy, avec Stacy Wiebe. Traduit de l’anglais par Alix Rouvinez.

A la recherche de la vérité

Cela fait des milliers d’années que l’horoscope et les diseuses de bonne aventure existent, et ils sont de nos jours plus populaires que jamais.

Je crois que nous avons tous en nous une certaine soif de connaître l’avenir et d’entrer en contact avec le monde du surnaturel.  En tant qu’individus, nous avons différents besoins.  Nous faisons face à toutes sortes d’obstacles, à la souffrance, et nous voulons savoir s’il y a la vie après la mort !  En tant que conseillère, j’ai découvert que la plupart des gens sont à la recherche de « quelque chose de plus » dans la vie.

« Je pense savoir pourquoi l’astrologie  attire tellement les gens, » affirme l’écrivaine Madeleine L’Engle.  « L’année et le mois et le jour où nous sommes né(e)s a de l’importance.  Le moment même où nous sommes né(e)s a de l’importance.  Cela nous confère un sens de valeur en tant qu’individu. »

Les gens ont besoin d’en savoir plus à propos de la vie, ils ont besoin d’y trouver un sens et de lui donner une direction. Ils ont faim et soif de vérité spirituelle.  La question qui se pose alors est la suivante : Qu’est-ce que la vérité ?  Et se tourner vers les boules de cristal, la clairvoyance, les cartes de Tarot, les astres et tout ce qui est mystique, aidera-t-il les gens à trouver la vérité ?

Il est normal que les gens cherchent une direction spirituelle à appliquer à leur vie, mais ils se retrouveront sur le mauvais chemin s’ils vont la chercher auprès des mystiques.  La vérité se doit d’être ancrée sur une source d’autorité crédible.  Quelle autorité spirituelle présente cette crédibilité ?

Ma recherche personnelle

J’avais des questions sur les choses spirituelles, le sens et la direction que devrait avoir une vie lorsque j’étais adolescente.  Je me suis rendue compte que j’avais eu besoin de sécurité, d’espoir et de foi pour vivre ma vie. J’avais besoin de Dieu.  A partir de ce moment-là, ça a été simple.

Des années plus tard, je me suis mise à chercher des preuves qui confirmeraient mes croyances.  Je ne voulais pas me satisfaire d’une foi aveugle.  Les questions « Pourquoi Dieu permet-Il la souffrance ? » et « Comment savoir si la Chrétienté est vraie ? » me poussaient à continuer à chercher des réponses et des preuves.
J’ai alors étudié l’historicité et l’authenticité de la Bible, les revendications de Jésus-Christ et les prophéties messianiques qui ont trouvé leur accomplissement en Lui.  Le poids énorme des preuves en faveur du Christ, de Sa vie et de Sa mission m’a donné la base solide et l’assurance dont j’avais besoin pour continuer à grandir dans mon engagement envers Lui.

Le meilleur guide spirituel
Au fil des temps toutes sortes de gens, des athées, des agnostiques, des scientifiques, des philosophes, des théologiens, des dirigeants religieux, ont débattu la vie et les revendications du Christ.  Alors comment peut-on savoir la vérité sur Jésus ? Comment peut-on savoir s’Il est le Guide Spirituel qui nous aidera à trouver la vérité à propos de la vie, de son sens, de la direction qu’elle devrait prendre, et de la vie éternelle ?

Bien des personnes ont dit de Jésus qu’Il était « Un bon enseignant, » « un prophète, » un dirigeant religieux comparable à Mohammed, à Bouddha, à Moïse, etc.
Jésus a fait les affirmations les plus extraordinaires, à propos de Dieu, de la société et des valeurs éthiques, et oui, à propos de Lui-même.  Il a affirmé avoir l’autorité de pardonner les péchés, d’être le représentant de toute l’humanité venu pour mourir afin de la réconcilier avec Dieu, et d’être le seul moyen pour les gens d’obtenir le salut.  Il a affirmé avoir connu la gloire du Père ; Il a affirmé être le « Je suis » ; Il a parlé avec une autorité absolue ; Il a affirmé que Dieu était Son Père ; Il a affirmé être un avec le Père ; Il a affirmé être venu de Dieu ; Il a affirmé être la seule porte d’accès au Père ; Il a affirmé être capable de pardonner les péchés ; Il a affirmé mériter l’abandon et l’engagement total ; Il a affirmé être le juge de toute l’humanité et que Le déshonorer Lui en revenait à déshonorer le Père.  Il a accepté l’adoration.

Trois possibilités
Devant le fait que Jésus a affirmé ses choses à propos de Lui-même, il y a trois possibilités qui s’offrent à nous pour y réagir :
– Soit les affirmations de Jésus étaient fausses et Il le savait, ou :
– Ses affirmations étaient fausses et Il ne le savait pas, ou :
– Ses affirmations étaient vraies.

Aucune de ces possibilités ne laisse la porte ouverte à considérer Jésus comme un grand enseignant, mais juste un homme.

Alors, qui est ce Jésus ? Lorsque Jésus est allé dans la région de Césarée de Philippe, il a demandé à ses disciples : « Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l’homme ? »  Ils lui ont répondu : « Les uns disent que tu es Jean le Baptiste ; les autres, Elie ; les autres, Jérémie ou l’un des prophètes. » « Et vous, » leur a-t-Il dit « qui dites-vous que je suis ? » Simon Pierre a répondu « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant » (Evangile selon Matthieu chapitre 16, versets 13 à 16).

C’est à la même conclusion que je suis venue en tant qu’adolescente et à laquelle je crois toujours aujourd’hui.  Elle influence tout dans ma vie, y compris la façon dont je donne conseil aux gens et ce que je dis à ceux qui se tournent vers les étoiles pour trouver la vérité et un sens à la vie.
Le pion et l’échiquier
L’astrologie et compagnie promettent un aperçu personnalisé de votre avenir, mais une sorte de fatalisme indélébile leur reste attaché : les étoiles, les lignes de la paume de votre main, ou les cartes ont « prédéterminé » votre destinée.
Ils vous disent ce qui va vous arriver.  Ces pratiques occultes ne laissent aucune place au libre arbitre, vous êtes seulement un pion sur le grand échiquier de l’univers.
Jésus, par contre, vous tend la main en vous donnant un choix. Il dit, « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.  Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes.  Car mon joug est doux, et mon fardeau léger » (Evangile selon Matthieu chapitre 11, versets 28 à 30).
Le monde du surnaturel

Les signes du zodiaque, les jeux de rôle occultes, les cartes de Tarots indiquent tous l’existence du monde invisible de la dimension spirituelle de la vie.

Le théologien Jim Burns le définit de la façon suivante :
“Ce monde largement invisible est divisé en deux parties :  (1) La partie parfaite et merveilleuse qui vient de Dieu et  (2) Le monde spirituel des ténèbres qui est en opposition à Dieu.  Le chef du monde spirituel des ténèbres, c’est Satan.  Satan est un ange déchu qui s’est opposé de Dieu et éloigné  de Lui, et qui règne sur le monde spirituel des ténèbres en guerre contre le bien.  Nous ne voyons peut-être pas la bataille, mais elle est réelle.  Pour quoi se battent-ils ?  Nous.”

Parce que vous en valez la peine, Jésus-Christ est mort sur la Croix pour payer le prix de vos péchés et vous donner la vie éternelle. Jésus souhaite votre bien, Il veut vous donner ce qu’il y a de mieux pour vous. Il vous promet un avenir et vous donne de l’espoir.  Il sait quel est le meilleur chemin à suivre pour votre vie.  C’est Lui qui a créé les étoiles par Sa parole, et Il connaît chacune d’entre elle par son nom. Il vous connaît vous par votre nom.  Il vous connaissait déjà lorsque vous étiez dans le ventre de votre mère.  Il connaît chaque cheveu sur votre tête.  Il connaît chaque mot que vous allez prononcer avant même qu’il soit sur votre langue.  Il est la Vérité en chair et en os.
Jésus a dit, « Je suis la porte.  Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé ; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages.  Le voleur [Satan] ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance » (Evangile selon Jean, chapitre 10, versets 9 à 10).

Les revendications de Jésus sont encore d’actualité ! S’Il est Celui qu’il affirmait être – Dieu – et s’Il est le seul Sauveur du monde – Celui qui a l’autorité de pardonner – la seule façon d’être réconcilié avec Dieu et le seul chemin qui conduit au paradis – nous devons en prendre note et nous arrêter pour y réfléchir.

Si vous souhaitez considérer demander au Christ d’entrer dans votre vie, priez simplement :

« Seigneur Jésus, je veux te connaître personnellement.  Merci d’être mort sur la Croix pour mes péchés.  J’ouvre la porte de ma vie et je Te reçois comme Sauveur et Seigneur.  Merci de me pardonner mes péchés et de me donner la vie éternelle.  Prends les rênes de ma vie et fais de moi la personne que Tu veux que je sois.  Amen. »

Si vous avez prié cette prière, Jésus vous a promis : « Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » (Evangile selon Matthieu, chapitre 28, verset 20).

Lire aussi:

Typhons, cartes de tarot  et épreuves

 

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires