Moi, l’extrémiste religieux

Auteur anonyme–traduit de l’anglais par Alix Rouvnez

Avez-vous déjà tenté de tuer quelqu’un ? Moi, oui.  Bien que je ne penserais jamais à faire une telle chose à présent, il fut un temps où cela me semblait logique.  Voici mon histoire.

Mon enfance

J’ai grandi au Moyen-Orient, et j’ai commencé à lire le Koran lorsque j’avais six ans.  Lorsque l’on m’a envoyé à l’école, on m’a averti des dangers de la vie citadine.  « Surtout, m’a-t-on dit, méfie-toi des chrétiens, » lesquels étaient « le feu de l’enfer ». On m’a dit bien des choses à propos des chrétiens, notamment qu’ils croyaient en trois dieux, qu’ils ne croyaient pas au prophète Mohammed, et que la Bible était corrompue.  Ces choses ont fait grande impression sur moi, et j’ai persécuté les chrétiens de mon école de façon active.  En fait, j’ai commencé à vraiment haïr les chrétiens.

Loin de chez moi

Lorsque je suis allé à l’université, j’ai joint une fraternité musulmane dans le but d’encourager l’Islam dans les rangs universitaires.  Lorsque j’ai rencontré un étudiant qui était chrétien, j’ai ressenti beaucoup de haine contre lui, et je le traitais de façon dédaigneuse à chaque fois que je le voyais.

Un jour, cet étudiant chrétien a amené un prédicateur chrétien à l’université pour parler aux étudiants.  Mes amis et moi sommes devenus furieux lorsque quelques-uns des Musulmans de l’université ont commencé à parler de la Bible. Mon groupe musulman a organisé une rencontre secrète et a décidé de tuer un chrétien de l’université afin d’intimider les gens.  Je n’avais jamais tué  ou tenté de tuer qui que ce soit auparavant, mais pour beaucoup des gens de mon groupe, tuer semblait aussi naturel que de boire une tasse de thé.

Alors un soir, nous avons attendu qu’il fasse nuit et nous nous sommes cachés dans les dortoirs en attendant que notre cible sorte.  Lorsque nous l’avons vu, nous l’avons attaqué avec des barres de fer et nous l’avons terriblement battu. Nous pensions qu’il était mort, mais il avait seulement perdu connaissance et avait des os cassés.  Ensuite, j’ai couru et je me suis caché hors des prémices de l’université jusqu’à ce que je pense qu’il n’y ait plus de danger à y retourner.  A ma grande horreur, mes amis m’ont alors informé que nous avions fait une erreur et que nous avions attaqué la mauvaise personne, que ce n’était pas un chrétien !  Je me suis senti horriblement mal après cela, et bien que nous voulions encore tuer un chrétien, je ne pouvais plus le faire après avoir commis cette erreur.

Après l’université

Après avoir complété mes études universitaires, je suis devenu comptable, un emploi prestigieux qui me plaisait.  Mais à un évènement professionnel auquel des hommes d’affaire d’autres compagnies et d’autres pays participaient, j’ai remarqué que certains d’entre eux buvaient de l’alcool, ce qui est interdit par la religion musulmane. Je me suis senti offensé et je suis parti.  Lorsque mon Imam a appris que j’avais été à proximité d’alcool, il m’a fait battre sévèrement et m’a jeté hors de la mosquée.  Il m’a dit que j’avais de la chance qu’ils ne m’aient pas tué, et ils m’ont banni de la mosquée pour 40 jours !

Pour faire passer ces 40 jours, je me suis trouvé d’autres choses pour m’occuper, puisque je ne pouvais pas aller à la mosquée.  Je suis allé à des endroits de la ville qui étaient interdits par ma mosquée, comme la discothèque.  Je me suis aperçu que j’aimais y aller, alors lorsque les 40 jours sont arrivés à terme, j’ai intentionnellement touché une bouteille d’alcool pour pouvoir avoir 40 jours supplémentaires hors de la mosquée.

Je n’étais pas vraiment heureux de la façon dont ma vie avait commencé à tourner, mais à cette époque, je ne me sentais à l’aise ni dans la mosquée, ni en dehors.

C’est à ce moment-là que le chrétien que je connaissais (et que j’avais essayé de tuer) me rendit visite.  Il m’a dit qu’il priait pour moi.  Il a vu que ma vie avait changé, que je portais même des vêtements différents.  Je lui dis, bien honnêtement, que je pensais avoir besoin de pardon, mais que je ne le trouvais pas dans ma religion.  Il me dit qu’il y avait quelqu’un qui pouvait me pardonner, et me parla de Jésus. Je me sentais intéressé, mais sceptique.

J’ai fini par aller à son église.  Je me suis assis à l’arrière, prêt à m’enfuir à tout moment, si anxieux que j’étais à cause de toutes les rumeurs que j’avais entendues à propos des églises chrétiennes, pleines d’idoles, d’images et de statues.  Mais il n’y en avait aucune dans cette église.  A la place, il y avait des chants, et en fait, les chrétiens priaient pour ceux qui les persécutaient. Quelle différence d’avec mon expérience à ma propre mosquée !

Peu après, je me suis essayé à dire aux dirigeants de l’église comment j’avais moi-même persécuté des chrétiens et je m’attendais à une forme de rétribution.  Mais ces dirigeants m’ont montré dans la Bible où Jésus dit de prier pour ceux qui persécutent les siens.

A la découverte de la foi chrétienne

J’ai décidé d’essayer de lire la Bible.  J’ai commencé par l’Evangile selon Matthieu et j’ai fini par lire toute la nuit.  Il me semblait trop difficile de vivre le genre de vie décrit dans ces écritures, et l’on me dit qu’effectivement, c’était impossible…  c’est-à-dire, sans Christ vivant dans mon cœur.  Lorsque l’on m’a dit cela, j’ai été intrigué, et je me suis demandé comment il était possible de vivre une telle vie.

Plus tard je suis allé à une réunion de réveil chrétien et mon cœur a de nouveau été convaincu.
Je me suis ainsi rendu compte que bien des choses que l’on m’avait apprises lorsque j’étais plus jeune à propos des chrétiens n’étaient pas vraies (par exemple, qu’ils croient en trois dieux).  Mon ami chrétien me mit au défi de devenir chrétien, mais je m’y refusai, disant que j’étais né musulman et que je mourrai musulman.  Je lui a présenté le défi suivant : si je pouvais voir le soleil dans ma main droite et la lune dans ma main gauche, alors je me convertirai.  Mais ce défi venait non d’une assurance personnelle de ma part, mais de la peur.  La peur avait envahi mon cœur.

Mon ami a alors arrangé une réunion dans une maison du voisinage.  Là, j’ai rencontré une femme qui avait été brûlée vive des mois auparavant à cause de sa foi chrétienne. J’avais entendu dire qu’elle était morte, mais en fait, elle avait survécu.  Bien qu’elle ait été clairement défigurée à cause de la souffrance qui lui avait été imposée, sa foi était demeurée ferme et elle était disposée à pardonner ceux qui l’avaient persécutée.

Lorsque je l’ai vue, je me suis posé la question de ce qui me faisait si peur, pourquoi y avait-il cette peur dans mon cœur ? J’ai pensé, si cette femme pouvait supporter tout cela, certainement moi aussi je pourrais faire face à la persécution qui serait dirigée contre moi si je devais donner ma vie au Christ.  J’ai alors pris la décision de devenir chrétien, et mon ami sautait littéralement de joie ! J’ai répété une prière après mon ami, mais je l’ai véritablement priée de mon cœur, je n’ai pas fait que la répéter.  J’ai demandé à Jésus de venir dans ma vie.

Ma nouvelle vie

J’ai alors connu une grande paix intérieure, et ma vie a commencé à changer.  Bien que j’aie été jeté en prison après avoir confessé à ma famille que j’étais devenu chrétien, je suis resté fidèle à Christ.  Eventuellement, par la grâce de Dieu, je me suis échappé de prison, et bien que j’aie encore les marques physiques de mes chaînes, j’essaie maintenant de partager la merveilleuse liberté que j’ai trouvée comme d’autres avec moi :  Christ vit effectivement maintenant dans mon cœur, et il souhaite que vous fassiez sa connaissance, vous aussi.

Une vie pleine d’espoir

Si vous recherchez la paix, il y a un moyen d’amener de l’équilibre dans votre vie.  Personne ne peut être parfait, ni avoir une vie parfaite.  Mais la possibilité de connaître la grâce parfaite d’une relation personnelle avec Dieu à travers Son Fils Jésus Christ est offerte à chacun d’entre nous.

Vous pouvez recevoir Christ dès maintenant par la foi, à travers la prière.  Prier, c’est simplement parler à Dieu.  Dieu connaît votre cœur et ne se préoccupe pas autant de votre choix de mots que de l’attitude de votre cœur.  Voici une suggestion de prière:

Seigneur Jésus, je veux Te connaître personnellement.  Merci d’être mort sur la croix pour mes péchés.  Je T’ouvre ma vie et je Te demande d’en devenir le Sauveur et le Seigneur.  Dirige ma vie.  Merci de me pardonner mes péchés et de me donner la vie éternelle.  Fais de moi la personne que Tu veux que je sois.

Cette prière exprime-t-elle le désir de votre cœur ?  Vous pouvez la prier dès à présent, et Jésus-Christ viendra dans votre vie, comme Il l’a promis.

Est-ce bien la vie que vous souhaitez ?

Si vous avez invité Jésus-Christ dans votre vie, remerciez souvent Dieu de Sa présence à vos côtés, et du fait qu’Il ne vous abandonnera jamais et que vous avez la vie éternelle.  Continuez d’approfondir votre relation avec Dieu, sachant à quel point Il vous aime, et vous vous épanouirez et profiterez pleinement de la vie.

Print


6 réponses à “Moi, l’extrémiste religieux”

  • Jacques Poitras, Québec-city,Canada says:

    Quand quelqu’un ne veut pas croire en Jésus, je lui dit que Jésus est le SEUL dont la venue a été
    prophétisée des milliers d’années a d’avance par les prophetes de l’ancien testament et qu’IL est
    Dieu fait chair. De plus aucun homme avant Lui ne pouvait faire les miracles qu’Il a accomplis et se ressusciter Lui-meme le 3e jour!

  • plumon says:

    moi je ne croie pas en dieu la manipulation piscologiqe a été bien encatré .se qui et domage les personne sincère qui y croie ne s’apersoi de rien il faut savoir que la religion et dominante dans les pays du tier monde les pauvre sont facile a manipulé et ces comme cela que la religion es devenu riche.les personne dans la misère non pas beaucoup de chois

  • kader says:

    Je voudrai vous soumettre le cas de cet Américain convertit à l’Islam et qui raconte :

    Lorsque nous étions jeunes, on nous apprenait dans les églises à hair l’Islam et détester les Musulmans”… “Pour être honnête, j’étais un chrétien entièrement dévoué, et un bon petit gars du Texas. Nous détestions tout et n’importe quoi! Surtout les” Mozlems “, tout comme vous les occidentaux etes supposés faire ici. On nous a enseigné que les ” Mozlems ” ne croyaient pas en Dieu, qu’ils adoraient une boite noir dans le désert, qu’ils embrassaient le sol cinq fois par jour. Les Mozlems ?

    Ce sont des Terroristes! Oui des Terroristes! des Kidnappeurs! des Païens! Je les détestais TOUS !

    .”Mon nom est Yusuf Estes, je suis l’Aumônier National Musulman pour les Américains Musulmans, je suis subventionné par un certain nombre d’organisation à Washington DC. Comme tel, je voyage à travers le monde entier faisant des conférences et en partageant le message du Christ dans le Saint Quran . Nous tenons des groupes de dialogues et de discussions avec toutes les fois et apprécions l’occasion de travailler à côté de rabbins, ministres, prédicateurs et prêtres de partout. La plupart de notre travail se fait dans le domaine institutionnel, militaire, les universités et les prisons. Notre but principal est d’instruire et de communiquer le message exact de l’Islam et qui sont vraiment les Musulmans.

    L’Islam est la religion qui se répand le plus, surpassant le Christianisme, l’Islam est maintenant la religion la plus pratiquée sur la terre, nous voyons beaucoup de Musulmans se revendiquant de l’Islam, sans comprendre correctement et convenablement

    Le message de l’Islam: “la Paix, la Soumission et l’Obéissance à Dieu” (en arabe: Islam). *
    Pour conclure, j’ajouterai que Si les Femmes Chétiennes ou Juives puissent connaitre le vrai statut que l’Islam accorde à la femme, elles voudront toutes être des musulmanes.
    Cordialement
    Kader

    • Sophonilee says:

      Je crois en Jesus-Christ. Je crois qu’il m’a sauvee. J’aime Jesus et je veux le suivre de tout mon coeur. Ainsi, je suis en paix, soumise et obeissante a Dieu.
      Meme si une autre religion prend le dessus sur le christianisme, je reste sereine et fidele a CELUI qui m’a sauvee.
      Car ce n’est pas la religion du christianisme et ses pratiques qui me sauvent, mais le sacrifice et le sang de Jesus, en qui je crois.
      Spirituellement, je vis deja dans le royaume des cieux. Je ne suis plus attachee aux choses terrestres – alors que je vis dans un pays riche – car mon coeur appartient au Seigneur, Fils de Dieu.
      1 Corinthiens 1:18 :
      Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu.
      1 Corinthiens 22-25 :
      “Alors que les Juifs demandent des signes et que les Grecs sont en quête de sagesse, nous proclamons, nous, un Christ crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les païens, mais pour ceux qui sont appelés, Juifs et Grecs, c’est le Christ, puissance de Dieu et sagesse de Dieu. Car ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes, et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes.”

  • kader says:

    Que des gens ressentent ce besoin de croire et de pratiquer leur culte, c’est tout à fait leur droit, je respecte profondément votre Choix et je garde pour Jésus Christ le plus large respect et je dénonce sa crucifixion comploté par les Juifs.,
    Dans mon commentaire, j’avais tout simplement mis en évidence la cas d’un converti à l’Islam..
    Quand au Christianisme, nos opinions peuvent se rapprochés, car j’estime que pour une religion qui relate la vie d’un homme, Jésus, capable de marcher sur l’eau du Lac de Tibériade, de multiplier les pains, de changer l’eau en vin, qui fut à son époque rejeté par les siens abandonnés par les apôtres, et surtout injuriés et frappés par le peuple qui demandés sa condamnation. La foule qui glorifiait Jésus change radicalement en quelques versets et crie pour sa mort.

    «Tous l’abandonnèrent et prirent la fuite» (Marc 14,50).

    «Alors tous les disciples l’abandonnèrent, et prirent la fuite. Matt 26.56.

    Ou encore avoir plus de 70 Livres d’auteurs presque tous inconnus, mais censé écrites sous inspiration divine, pour donner une éducation religieuse, sur laquelle il y aurait beaucoup à dire, ponctuée par les communions, privée et solennelle, et la confirmation, se désintéressent totalement de la religion et de sa pratique. Pour autant, L’Eglise se rassure, car même si elle a perdu beaucoup de fidèles et en perd encore aujourd’hui, la naïveté et la crédulité de l’homme ont encore de beaux jours devant elles.
    Après tout, le mensonge n’est-il pas une seconde nature du catholicisme.
    Ils sont de moins en moins nombreux.
    Cette image d’Epinal qui présente les églises remplies chaque dimanche: ce n’est pas le cas”, la fausseté n’est pas éternelle !

    Cordialement

    • Onetwo says:

      Oui, ce dont les malades qui ont besoin de médecin dis jesus Christ. Ce ne sont pas ceux qui se croient sages qui sont sauvé, mais ceux qui se savent éloignés de Dieu. Dieu ne regarde pas à l’apparence comme l’homme, mais au cœur. Donc mon chère heureux les pauvres d’esprit car le royaume des cieux est à eux!
      Cordialement

Afficher vos commentaires