De la fantaisie à la réalité

Auteur: Anne-Marie Montgomery

L’attrait de la fantaisie

Mes trois filles aiment beaucoup les films de fantaisie comme Les Chroniques de Narnia, Le Seigneur des Anneaux et la série Harry Potter. Un jour, j’ai demandé à l’une d’elles pourquoi elle aimait tellement ces histoires. Sans hésiter, elle m’a répondu :
«À cause des belles amitiés qui s’y trouvent, et l’aventure aussi, bien sûr ! Nous voudrions tous avoir de tels amis ! »

En effet, au cœur de chacun de ces narratifs, nous trouvons le thème de l’amitié fidèle et constante qui transforme les gens en de braves héros. Plus j’y pense, plus il me semble que l’aventure et l’amitié sont des thèmes très communs dans les films. Serait-ce parce que de telles vies nous attirent tous ?

En quête d’aventure

Lorsque je fais le retour sur ma propre vie, je constate à quel point le désir de vivre une vie remplie d’aventure brûlait en moi, même enfant. Je me rappelle toutes les histoires que je m’imaginais en jouant : l’hiver, je me promenais dans les bois en ski en faisant semblant d’être un grand explorateur qui découvrait l’Arctique ; je patinais à la belle étoile en faisant semblant d’être une patineuse à vitesse qui gagnait une médaille ! L’été, j’étais un colon qui défrichait une terre remplie de dangers, vivant de mes seules ressources en pleine forêt. J’adorais les romans à aventure, qui m’invitaient à imaginer toutes sortes d’aventures palpitantes !

À la recherche d’amis

Mais contrairement aux héros dans les livres, qui se trouvaient toujours accompagnés d’amis, j’ai vécu ces aventures imaginaires seule. J’étais une fille très timide et réservée qui ne s’ouvrait pas beaucoup aux autres. Je craignais qu’on se moque de moi ou qu’on me trouve étrange, et déjà, on se moquait assez de moi à l’école.

J’étais la bolée mal aimée : la personne qu’on cherchait à détrôner de sa position de première de classe. Le fait que j’avais à porter des lunettes et des bottes correctives jusqu’à l’âge de 14 ans ne m’a pas aidé à me sentir bien dans ma peau, et les sobriquets mesquins dont on m’a baptisé à l’école ont confirmé mon impression que je n’étais vraiment pas très attirante !

Les choses ne se sont pas beaucoup améliorées avec mon passage au secondaire.  Je me sentais souvent différente et isolée, surtout à l’heure du dîner, que je passais souvent seule à la cafétéria. Je me hâtais donc de manger pour ensuite me réfugier à la bibliothèque. Ma solution face à ma difficulté à faire partie de la gang populaire était de me retirer des autres et de vivre de plus en plus en solitaire. Mais ce n’était pas tout négatif, ce désir de me retrouver seule.

La création, source de paix et d’aventure

Source de paix

J’ai passé des heures à me promener seule dans les bois derrière chez nous. Je m’assoyais parfois longtemps au bord de l’eau, en regardant danser les diamants de lumière, en écoutant le doux murmure du vent dans les feuilles et les chants mélodieux des oiseaux. Ce temps passé en pleine nature restaurait mon âme, et me remplissait d’émerveillement face à la beauté et à la complexité de la création.

Source d’aventure

Cette même nature m’a offert toutes sortes d’aventures réelles : l’hiver, je passais des heures à explorer la forêt en ski de fond, défrichant de nouvelles pistes, me poussant à aller de plus en plus vite, à descendre des pentes de plus en plus raides. L’été, je partais à l’aventure pour des journées entières en vélo ou en kayak. J’ai pris des cours de survie en forêt, j’ai fait des camps d’aventure. J’ai fait des portages, le canot sur le dos. J’ai connu la joie qu’il y a à surmonter les défis que je me lançais. Ce temps passé à vivre des aventures en nature m’a préparée pour la plus grande aventure de toutes.

Le Créateur, un vrai ami ?

Un jour, une brave personne m’a partagé qu’il était possible de connaître le Créateur comme on connaît un père, un frère, un ami des plus intimes, grâce à Jésus. Comme aventure, c’en était une ! Pouvais-je vraiment venir à connaître le Dieu qui avait créé cette nature qui m’épatait tellement et m’interpellait si puissamment ? L’espoir que Jésus puisse transformer ma vie de cette façon m’a poussée à l’inviter à venir demeurer en moi. À ma grande surprise, il a répondu immédiatement à ma requête. Dès ce moment, j’ai commencé à vivre une relation intime avec Dieu, une nouvelle vie remplie de nouvelles aventures.

Une amitié constante

Ma relation avec Dieu ressemble un peu à l’amitié entre Aslan et les enfants dans les Chroniques de Narnia. Suite à leur rencontre avec Aslan, le Créateur de Narnia, ces jeunes se voient tranquillement transformés en héros. Mais si Aslan quittait les enfants, Jésus, lui, ne me quitte jamais. Il ne vit pas seulement près de moi, mais en moi, constamment, par son Esprit. C’est une expérience inouïe que de passer sa vie avec un être infiniment grand et parfait, un ami fidèle qui me conseille, me fortifie, m’écoute, me comprend et me transforme tranquillement.

La plus grande des aventures

En effet, il est impossible de connaître Dieu sans se trouver transformée par Lui. Plus je découvre son amour pour moi, plus je me sens libre d’être moi devant les autres et de prendre le risque d’entrer en relation profonde avec eux. Aujourd’hui, la fille timide, réservée et solitaire que j’étais est une épouse comblée, une mère bénie, membre d’une grande communauté chrétienne. Jésus m’apprends à puiser en lui force et amour afin de surmonter mes craintes pour vivre la plus grande aventure de toutes : une vie passée à aimer Dieu et les autres de tout mon cœur ! Rien ne demande plus de courage, de persévérance, de sagesse ou de maîtrise de soi, et rien ne peut nous offrir autant de paix et de joie !

Tu peux vivre cette aventure !

Aimerais-tu vivre une telle aventure ? Veux-tu voir ta vie solitaire transformée en une vie remplie d’amour ?  Si tel est le cas, je t’invite à exprimer tout simplement ce désir à Jésus, peut-être en empruntant les mots suivants :

«Seigneur Jésus,
Tu m’invites à entrer en relation intime avec toi. Je ne veux plus vivre loin de toi. Je veux me tourner vers toi et vivre dorénavant avec toi et pour toi. Viens habiter en moi pour toujours par ton Esprit. Viens me pardonner tous mes péchés et me transformer pour que je vive de plus en plus une vie d’amour. Merci d’avoir répondu à ma prière. Amen.»

Si tu as pris cette décision, je t’invite à cliquer ici pour recevoir des conseils qui t’aideront à approfondir ta relation ave Jésus.

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires