L’Évangile selon Jean: Chapitre 12

<<Chapitre précédent Chapitre suivant>>

Marie met du parfum sur les pieds de Jésus
(Voir aussi Matt. 26.6-13; Marc 14.3-9)

1Six jours avant la Pâque, Jésus se rendit à Béthanie, où vivait Lazare, l’homme qu’il avait ramené d’entre les morts. 2 Là, on lui offrit un repas, servi par Marthe. Lazare était un de ceux qui se trouvaient à table avec Jésus. 3 Marie prit alors un demi-litre d’un parfum très cher, fait de nard pur, et le répandit sur les pieds de Jésus, puis elle les essuya avec ses cheveux. Toute la maison se remplit de l’odeur du parfum. 4 L’un des disciples de Jésus, Judas Iscariote – celui qui allait le trahir – dit alors : 5 « Pourquoi n’a-t-on pas vendu ce parfum trois cents pièces d’argent pour les donner aux pauvres?» 6

Il disait cela non parce qu’il se souciait des pauvres, mais parce qu’il était voleur: il tenait la bourse et prenait ce qu’on y mettait. 7 Mais Jésus dit : « Laisse-la tranquille! Elle a fait cela en vue du jour où l’on me mettra dans la tombe. 8 Vous aurez toujours des pauvres avec vous, mais moi, vous ne m’aurez pas toujours avec vous. »

Le complot contre Lazare

9 La foule nombreuse des juifs apprit que Jésus était à Béthanie. Ils y allèrent non seulement à cause de Jésus, mais aussi pour voir Lazare que Jésus avait ramené d’entre les morts. 10 Les chefs des prêtres décidèrent alors de faire mourir aussi Lazare, 11 parce que beaucoup de Juifs les quittaient à cause de lui et croyaient en Jésus.

(Méditation de Jean 12.1-11)

Jésus entre à Jérusalem
(Voir aussi Matt. 21.11-11; Marc 11.1-11; Luc 19.28-40)

12 Le lendemain, la foule nombreuse qui était venue pour la fête de la Pâque apprit que Jésus arrivait à Jérusalem. 13 Tous prirent alors des branches de palmiers et sortirent de la ville pour aller à sa rencontre; ils criaient : « Gloire à Dieu! Que Dieu bénisse celui qui vient au nom du Seigneur! Que Dieu bénisse le roi d’Israël! » 14 Jésus trouva un âne et s’assit dessus, comme le déclare l’Écriture :
15 « N’aie pas peur, ville de Sion!
Regarde, ton roi vient,
Assis sur le petit d’une ânesse. »

16 Tout d’abord, ses disciples ne comprirent pas ces faits; mais lorsque Jésus eut été élevé à la gloire, ils se rappelèrent que l’Écriture avait annoncé cela à son sujet et qu’on avait accompli pour lui ce qu’elle disait.
17 Tous ceux qui étaient avec Jésus quand il avait appelé Lazare hors du tombeau et l’avait ramené d’entre les morts, racontaient ce qu’ils avaient vu. 18 C’est pourquoi la foule vint à sa rencontre : les gens avaient appris qu’il avait fait ce signe miraculeux. 19 Les Pharisiens se dirent alors entre eux : « Vous voyez que vous n’y pouvez rien : tout le monde s’est mis à le suivre! »

(Méditation de Jean 12.12-19)

Quelques Grecs cherchent Jésus

20 Quelques Grecs se trouvaient parmi ceux qui étaient venus à Jérusalem pour adorer Dieu pendant la fête. 21 Ils s’approchèrent de Philippe, qui était de Bethsaïda en Galilée, et lui dirent : « Maître, nous désirons voir Jésus. » 22 Philippe alla le dire à André, puis tous deux allèrent le dire à Jésus. 23 Jésus leur répondit : « L’heure est maintenant venue où le Fils de l’homme va être élevé à la gloire. 24 Oui, je vous le déclare, c’est la vérité : un grain de blé reste un seul grain s’il ne tombe pas en terre et ne meurt pas. Mais s’il meurt, il produit beaucoup de grains. 25 Celui qui aime sa vie la perdra, mais celui qui refuse de s’y attacher dans ce monde la gardera pour la vie éternelle. 26 Si quelqu’un veut me servir, il doit me suivre; ainsi, mon serviteur sera aussi là où je suis. Mon Père honorera celui qui me sert. »

Jésus parle de sa mort

27 « Maintenant mon cœur est troublé. Et que dirai-je? Dirai-je : Père, délivre-moi de cette heure de souffrance? Mais c’est précisément pour cette heure que je suis venu. 28 Père, donne gloire à ton nom! » Une voix se fit alors entendre du ciel : « Je l’ai déjà glorifié et je le glorifierai de nouveau. » 29 La foule qui se trouvait là et avait entendu la voix disait : « C’était un coup de tonnerre! » D’autres disaient : « Un ange lui a parlé! » 30 Mais Jésus leur déclara : « Ce n’est pas pour moi que cette voix s’est fait entendre, mais pour vous. 31 C’est maintenant le moment où ce monde va être jugé; maintenant, le dominateur de ce monde va être chassé. 32 Et moi, quand j’aurai été élevé de la terre, j’attirerai à moi tous les humains. » 33 Par ces mots, Jésus indiquait de quel genre de mort il allait mourir. 34 La foule lui répondit : « Nous avons appris dans les livres de notre loi que le Messie vivra toujours. Alors, comment peux-tu dire que le Fils de l’homme doit être élevé? Qui est ce Fils de l’homme? » 35 Jésus leur dit : « La lumière est encore parmi vous, mais pour peu de temps. Marchez pendant que vous avez la lumière, pour que l’obscurité ne vous surprenne pas, car celui qui marche dans l’obscurité ne sait pas où il va. 36 Croyez donc en la lumière pendant que vous l’avez, afin que vous deveniez des êtres de lumière. »

(Méditation de Jean 12.20-36)

Les Juifs ne croient pas en Jésus

Après avoir ainsi parlé, Jésus s’en alla et se cacha loin d’eux. 37 Bien qu’il eût fait tant de signes miraculeux devant eux, ils ne croyaient pas en lui. 38 Ainsi se réalisait ce qu’avait dit le prophète Ésaïe :
« Seigneur, qui a cru notre message?
À qui le Seigneur a-t-il révélé son intervention? »
39 Ésaïe a dit aussi pourquoi ces gens ne pouvaient pas croire :
40 « Dieu a rendu leurs yeux aveugles,
il a fermé leur intelligence,
afin que leurs yeux ne voient pas,
que leur intelligence ne comprenne pas.
Et voilà pourquoi, dit Dieu, ils ne se tournent pas vers moi
Pour que je les guérisse. »
41 Ésaïe a dit cela parce qu’il avait vu la gloire de Jésus et qu’il parlait de lui.
42 Cependant, parmi les chefs juifs eux-mêmes, beaucoup crurent en Jésus. Mais, à cause des Pharisiens, ils ne le déclaraient pas, pour ne pas être exclus de la synagogue. 43 Ils préféraient l’approbation qui vient des hommes à celle qui vient de Dieu.

(Méditation de Jean 12.37-43)

Le jugement par la parole de Jésus

44 Jésus s’écria : « Celui qui croit en moi, croit en réalité non pas en moi, mais en celui qui m’a envoyé. 45 Celui qui me voit, voit celui qui m’a envoyé. 46 Moi, je suis venu dans le monde comme lumière, afin que quiconque croit en moi ne reste pas dans l’obscurité. 47 Si quelqu’un entend mes paroles et ne les met pas en pratique, ce n’est pas moi qui le condamne, car je suis venu pour sauver le monde et non pas pour le condamner. 48 Celui qui me rejette et n’accepte pas mes paroles trouve là ce que le condamne : c’est l’enseignement que j’ai donné qui le condamnera au dernier jour. 49 En effet, je n’ai pas parlé de ma propre initiative, mais le Père qui m’a envoyé m’a ordonné lui-même ce que je devrais dire et enseigner. 50 Et je le sais : ce qu’il ordonne produit la vie éternelle. Ainsi, ce que je dis, je le dis comme mon Père me l’a ordonné. »

(Méditation de Jean 12.44-50)

Chapitre 13

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires