L’Évangile selon Jean: Chapitre 21

<<Chapitre précédent

Retour à l’introduction

Jésus se montre à sept disciples

1 Quelque temps après, Jésus se montra de nouveau à ses disciples, au bord du lac de Tibériade. Voici dans quelles circonstances il leur apparut : 2 Simon Pierre, Thomas — surnommé le Jumeau —, Nathanaël — qui était de Cana en Galilée —, les fils de Zébédée, et deux autres disciples de Jésus, étaient ensemble. 3 Simon Pierre leur dit : « Je vais à la pêche. » Ils lui dirent : « Nous aussi, nous allons avec toi. » Ils partirent donc et montèrent dans la barque. Mais ils ne prirent rien cette nuit-là. 4 Quand il commença à faire jour, Jésus se tenait là, au bord de l’eau, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui. 5

Jésus leur dit alors : « Avez-vous pris du poisson, mes enfants? » « Non », lui répondirent-ils. 6 Il leur dit : « Jetez le filet du côté droit de la barque et vous en trouverez. » Ils jetèrent donc le filet, et ils n’arrivaient plus à le retirer de l’eau, tant il était plein de poisson. 7 Le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : « C’est le Seigneur! » Quand Simon Pierre entendit ces mots : « C’est le Seigneur », il remit son vêtement de dessus, car il l’avait enlevé pour pêcher, et il se jeta à l’eau. 8 Les autres disciples revinrent en barque, en tirant le filet plein de poissons : ils n’étaient pas très loin du bord, à cent mètres environ. 9 Lorsqu’ils furent descendus à terre, ils virent là un feu avec du poisson posé dessus, et du pain. 10 Jésus leur dit : « Apportez quelques-uns des poissons que vous venez de prendre. » 11 Simon Pierre monta dans la barque et tira à terre le filet plein de gros poissons : cent cinquante-trois en tout. Et quoiqu’il y en eût tant, le filet ne se déchira pas. 12 Jésus leur dit : « Venez manger. » Aucun des disciples n’osait lui demander : « Qui es-tu? », car ils savaient que c’était le Seigneur. 13 Jésus s’approcha, prit le pain et le leur partagea; il leur donna aussi du poisson. 14 C’était la troisième fois que Jésus se montrait à ses disciples, depuis qu’il était revenu d’entre les morts.

(Méditation de Jean 21.1-14)

Jésus et Pierre

15 Après le repas, Jésus demanda à Simon Pierre : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu plus que ceux-ci? » « Oui, Seigneur, répondit-il, tu sais que je t’aime. » Jésus lui dit : « Prends soin de mes agneaux. » 16 Puis il lui demanda une deuxième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu? » « Oui, Seigneur, répondit-il, tu sais que je t’aime. » Jésus lui dit : « Prends soin de mes brebis. » 17 Puis il lui demanda une troisième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu? » Pierre fut attristé de ce que Jésus lui avait demandé pour la troisième fois : « M’aimes-tu? » et il lui répondit : « Seigneur, tu sais tout; tu sais que je t’aime! » Jésus lui dit : « Prends soin de mes brebis; 18 Oui, je te le déclare, c’est la vérité : quand tu étais jeune, tu attachais toi-même ta ceinture et tu allais où tu voulais; mais quand tu seras vieux, tu étendras les bras, un autre attachera ta ceinture et te mènera où tu ne voudras pas aller. » 19 Par ces mots, Jésus indiquait de quelle façon Pierre allait mourir et servir ainsi la gloire de Dieu. Puis Jésus lui dit : « Suis-moi! »

Jésus et le disciple qu’il aimait

20 Pierre se retourna et vit derrière eux le disciple que Jésus aimait — celui qui s’était penché vers Jésus pendant le repas et lui avait demandé : « Seigneur, qui est celui qui va te trahir? » 21 Pierre le vit donc et dit à Jésus : « Et lui, Seigneur, que lui arrivera-t-il? » 22 Jésus lui répondit : « Si je désire qu’il vive jusqu’à ce que je revienne, que t’importe? Toi, suis-moi! » 23 La nouvelle se répandit alors parmi les croyants que ce disciple ne mourrait pas. Pourtant, Jésus n’avait pas dit à Pierre : « Il ne mourra pas », mais il avait dit : « Si je désire qu’il vive jusqu’à ce que je revienne, que t’importe? »

24 C’est ce même disciple qui témoigne de ces faits et les a mis pas écrit, et nous savons que son témoignage est vrai.

Conclusion

25 Jésus a fait encore beaucoup d’autres choses. Si on les racontait par écrit l’une après l’autre, je pense que le monde entier ne pourrait pas contenir les livres qu’on écrirait.

(Méditation de Jean 21.15-25)

Retour à l’introduction de l’Évangile de Jean

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires