L’Évangile selon Jean: Chapitre 7

<<Chapitre précédent Chapitre suivant>>

Les frères de Jésus ne croient pas en lui

1Après cela, Jésus parcourut la Galilée; il ne voulait pas aller et venir en Judée, car les autorités juives cherchaient à le faire mourir. 2La fête juive des Huttes était proche 3et les frères de Jésus lui dirent : « Pars d’ici et va en Judée, afin que tes disciples, eux aussi, voient les œuvres que tu fais. 4Personne n’agit en cachette s’il désire être connu. Puisque tu fais de telles œuvres, agis en sorte que tout le monde te voie. » 5En effet, ses frères eux-mêmes ne croyaient pas en lui. 6Jésus leur dit : « Le moment n’est pas encore venu pour moi. Pour vous, tout moment est bon. 7Le monde ne peut pas vous haïr, mais il a de la haine pour moi, parce que j’atteste que ses actions sont mauvaises. 8

Aimer comme Jésus : Est-ce possible?

Vous voulez changer? Parlez-nous-en!
allez à la fête, vous. Moi, je ne vais pas à cette fête, parce que le moment n’est pas encore arrivé pour moi. » 9Après avoir dit cela, il resta en Galilée.

Jésus à la fête des Huttes

10Quand ses frères se furent rendus à la fête, Jésus y alla aussi, mais sans se faire voir, presque en secret. 11Les autorités juives le cherchaient pendant cette fête et demandaient : « Où donc est-il? » 12On discutait beaucoup à son sujet, dans la foule. « C’est un homme de bien », disaient les uns. « Non, disaient les autres, il égare les gens. » 13Mais personne ne parlait librement de lui, parce que tous avaient peur des autorités juives.

14La fête était déjà à moitié passée, quand Jésus se rendit au temple et se mit à enseigner. 15Les Juifs s’étonnaient et disaient : « Comment cet homme en sait-il autant, lui qui n’a pas étudié? »

16Jésus leur répondit : « L’enseignement que je donne ne vient pas de moi, mais de Dieu qui m’a envoyé. 17Celui qui est disposé à faire ce que Dieu veut saura si mon enseignement vient de Dieu ou si je parle en mon propre nom. 18L’homme qui parle en son propre nom recherche la gloire pour lui-même. Mais celui qui travaille à la gloire de celui qui l’a envoyé dit la vérité et il n’y a rien de faux en lui. 19Moïse vous a donné la loi, n’est-ce pas? Mais aucun de vous ne la met en pratique. Pourquoi cherchez-vous à me faire mourir? » 20La foule lui répondit : « Tu es possédé d’un esprit mauvais! Qui cherche à te faire mourir? »

21Jésus leur répondit : « J’ai fait une seule œuvre et vous voilà tous étonnés! 22Parce que Moïse vous a donné l’ordre de circoncire les garçons — bien que ce ne soit pas Moïse qui ait commencé à le faire, mais déjà nos premiers ancêtres —, vous acceptez de circoncire quelqu’un même le jour du sabbat. 23Si vous pouvez circoncire un garçon le jour du sabbat pour que la loi de Moïse soit respectée, pourquoi êtes-vous irrités contre moi parce que j’ai guéri un homme tout entier le jour de sabbat? 24Cessez de juger d’après les apparences. Jugez de façon correcte. »

Jésus est-il le Messie?

25Quelques habitants de Jérusalem disaient : « N’est-ce pas cet homme qu’on cherche à faire mourir? 26Voyez : il parle en public et on ne lui dit rien! Nos chefs auraient-ils vraiment reconnu qu’il est le Messie? 27Mais quand le Messie apparaîtra, personne ne saura d’où il vient, tandis que nous savons d’où vient cet homme. »

28Jésus enseignait alors dans le temple; il s’écria : « Savez-vous vraiment qui je suis et d’où je viens? Je ne suis pas venu de moi-même, mais celui qui m’a envoyé est digne de confiance. Vous ne le connaissez pas. 29Moi, je le connais parce que je viens d’auprès de lui et que c’est lui qui m’a envoyé. » 30Ils cherchèrent alors à l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui, car son heure n’était pas encore venue. 31Dans la foule, cependant, beaucoup crurent en lui. Ils disaient : « Quand le Messie viendra, fera-t-il plus de signes miraculeux que n’en a fait cet homme? »

Des gardes sont envoyés pour arrêter Jésus

32Les Pharisiens apprirent ce que l’on disait à voix basse dans la foule au sujet de Jésus. Les chefs des prêtres et les Pharisiens envoyèrent alors des gardes pour l’arrêter. 33Jésus déclara : « Je suis avec vous pour un peu de temps encore, puis je m’en irai auprès de celui qui m’a envoyé. 34Vous me chercherez, mais vous ne me trouverez pas, car vous ne pouvez pas aller là où je serai. » 35Les Juifs se demandèrent entre eux : « Où va-t-il se rendre chez les Juifs dispersés parmi les Grecs et apporter son enseignement aux Grecs? 36Que signifient ces mots qu’il a dits : “Vous me chercherez, mais vous ne me trouverez pas, car vous ne pouvez pas aller là où je serai?” »

(Méditation de Jean 7.1-36)

Des fleuves d’eau vive

37Le dernier jour de la fête était le plus solennel. Ce jour-là, Jésus, debout, s’écria : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive. 38“Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive jailliront de son cœur”, comme dit l’Écriture. » 39Jésus parlait de l’Esprit de Dieu que ceux qui croyaient en lui allaient recevoir. À ce moment-là, l’Esprit n’avait pas encore été donné, parce que Jésus n’avait pas encore été élevé à la gloire.

La foule se divise à cause de Jésus

40Après avoir entendu ces paroles, certains, dans la foule, disaient : « Cet homme est vraiment le Prophète! » 41 D’autres disaient : « C’est le Messie! » « Mais », répliquaient d’autres, « le Messie pourrait-il venir de Galilée? 42L’Écriture déclare que le Messie sera un descendant de David et qu’il viendra de Bethléem, le village où a vécu David. » 43La foule se divisa donc à cause de Jésus. 44Certains d’entre eux voulaient qu’on l’arrête, mais personne ne mit la main sur lui.

L’incrédulité des chefs juifs

45Les gardes retournèrent auprès des chefs des chefs des prêtres et des Pharisiens qui leur demandèrent : « Pourquoi n’avez-vous pas amené Jésus? » 46Les gardes répondirent : « Jamais personne n’a parlé comme lui! » 47« Vous êtes-vous laissé tromper, vous aussi? », leur demandèrent les Pharisiens. 48« Y a-t-il un seul membre des autorités ou un seul des Pharisiens qui ait cru en lui? 49Mais ces gens ne connaissent pas la loi de Moïse, ce sont des maudits! »
50Nicodème était l’un des Pharisiens présents : c’est lui qui était allé voir Jésus quelque temps auparavant. Il leur dit : sub>51« Selon notre loi, nous ne pouvons pas condamner un homme sans l’avoir d’abord entendu et sans savoir ce qu’il a fait. » sub>52Ils lui répondirent : « Es-tu de Galilée, toi aussi? Examine les Écritures et tu verras qu’aucun prophète n’est jamais venu de Galilée. » (sub>53Ensuite, chacun s’en alla dans sa maison.)

(Méditation de Jean 7.37-52)

Chapitre 8

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires