Jésus est-il réellement ressuscité des morts?

Auteur: William Lane Craig

« Enfant, j’ai reçu une instruction tant biblique que talmudique. Je suis Juif, mais l’image rayonnante du Nazaréen a une influence puissante sur moi […] Personne ne peut lire les évangiles sans éprouver la présence réelle de Jésus. Sa personnalité ressort de chaque mot. Aucun mythe ne rayonne d’une telle vie. » Albert Einstein, physicien

Le personnage historique de Jésus de Nazareth était remarquable. Les critiques du Nouveau Testament sont parvenus à une sorte de consensus selon lequel le Jésus historique est entré en scène avec une autorité divine inégalée, l’autorité pour représenter Dieu et parler en son nom. Voilà pourquoi les chefs religieux de l’époque l’ont fait crucifier en l’accusant d’avoir blasphémé. Jésus avait déclaré qu’en lui le royaume de Dieu était venu et, en guise de démonstrations visibles de ce fait, il avait exercé un ministère de miracles et d’exorcismes.

À la recherche du bonheur durable? Découvrir la voie de la joie


Des questions au sujet de Dieu? Parler avec un mentor

Toutefois, il a confirmé hors de tout doute qu’il disait la vérité en ressuscitant des morts. Si Jésus est réellement ressuscité des morts, il semblerait que nous ayons un miracle divin sur les bras et donc une preuve de l’existence du Dieu de la Bible.

La plupart des gens penseraient probablement que la résurrection de Jésus est quelque chose que l’on accepte ou non par la foi tout simplement. Cependant, il existe trois faits acquis, reconnus par la majorité des historiens d’aujourd’hui spécialisés dans le Nouveau Testament, qui s’expliquent le mieux à mon avis par la résurrection de Jésus : son tombeau vide, ses apparitions post-mortem et l’origine de la foi des disciples en sa résurrection. Examinons brièvement chacun de ces faits.

Fait nº 1 : Un groupe de femmes fidèles à Jésus a trouvé son tombeau vide le dimanche matin après sa crucifixion. Selon Jacob Kremer, un érudit autrichien spécialisé dans l’étude de la résurrection, « la grande majorité des érudits reconnaît fermement la fiabilité des affirmations bibliques concernant le tombeau vide ». De l’avis de D. H. Van Daalen, il est extrêmement difficile de s’opposer au tombeau vide en se fondant sur des faits historiques; ceux qui le nient se fondent sur des hypothèses théologiques ou philosophiques.

Fait nº 2 : En diverses occasions, différentes personnes et différents groupes ont vu apparaître un Jésus en vie après sa mort. Selon Gerd Lüdermann, grand critique allemand du Nouveau Testament, « on peut affirmer avec certitude du point de vue historique que Jésus est apparu plus d’une fois à Pierre et aux disciples après sa mort en tant que Christ ressuscité. » Ces apparitions ont d’ailleurs eu pour témoins non seulement des croyants, mais aussi des non-croyants, des sceptiques et même des ennemis.

Fait nº 3 : Les premiers disciples en sont venus brusquement à croire en la résurrection de Jésus même si tout en eux les prédisposait au contraire. Rappelons-nous la situation à laquelle les disciples ont fait face après la crucifixion de Jésus :

1. Leur chef était mort, et les attentes messianiques des Juifs n’incluaient aucunement l’idée d’un Messie qui, au lieu de triompher des ennemis d’Israël, serait honteusement exécuté par eux comme un vulgaire criminel.

2. Les croyances juives au sujet de la vie après la mort excluaient la possibilité qu’une personne ressuscite des morts pour entrer dans la gloire et l’immortalité avant la résurrection générale des morts prévue à la fin du monde.

Quoi qu’il en soit, les premiers disciples en sont venus brusquement à croire si fermement que Dieu avait ressuscité Jésus des morts qu’ils étaient prêts à mourir pour attester cette vérité. Luke Johnson, un érudit du Nouveau Testament à l’université Emory, a dit d’un ton songeur : « Il faut une sorte d’expérience puissante et transformatrice pour produire le genre de mouvement que le christianisme primitif constituait. » N.T. Wright, éminent érudit britannique, a conclu ce qui suit : « Voilà pourquoi, en tant qu’historien, je ne peux expliquer la montée du christianisme primitif sans la résurrection de Jésus, laissant un tombeau vide derrière lui. »

Les érudits contemporains rejettent universellement les tentatives faites pour expliquer ces trois grands faits, comme la possibilité que les disciples aient dérobé le corps ou que Jésus n’ait pas vraiment été mort. Le fait est qu’il n’existe tout simplement aucune explication plausible et naturelle à donner à ces faits. Par conséquent, il me semble que le chrétien est tout à fait justifié de croire que Jésus est ressuscité des morts et qu’il était celui qu’il a dit être. Toutefois, cela implique l’existence du Dieu que Jésus a révélé, le Dieu de la Bible.

Nous pouvons résumer notre argumentation comme suit :

1. Il y a trois faits acquis au sujet du sort de Jésus de Nazareth : la découverte de son tombeau vide, ses apparitions post-mortem et l’apparition de la foi des disciples en sa résurrection.

2. L’hypothèse selon laquelle « Dieu a ressuscité Jésus des morts » est la meilleure explication à donner à ces faits.

3. L’hypothèse selon laquelle « Dieu a ressuscité Jésus des morts » implique l’existence du Dieu que Jésus de Nazareth a révélé.

4. Par conséquent, le Dieu que Jésus de Nazareth a révélé existe.

« En tant qu’historien, je dois admettre que ce prédicateur de Nazareth sans le sou est irrévocablement le centre même de l’Histoire. Jésus-Christ est de loin le personnage le plus dominant de toute l’Histoire. » H.G. Wells,  auteur britannique (1866-1946)

Autres articles de William Lane Craig :

Quelle importance cela a-t-il?

Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?

Une vie authentique, un sens éternel

Lien externe :

Les preuves historiques de la résurrection de Jésus

William Lane Craig est professeur de recherche en philosophie à Talbot School of Theology. Il a obtenu un doctorat en philosophie à l’Université de Birmingham, et un doctorat en théologie de l’Université Lugwig-Maximillans. Il a publié plus de 30 livres. Vous pouvez en connaître plus à son sujet en visitant son site (en anglais, avec quelques articles en français).

Cet article est extrait du livret Questions cruciales, disponible en format PDF en ligne, ainsi que dans notre magasin. Utilisé avec permission.

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires