La beauté de Jésus

Auteur: Anne-Marie Montgomery

Cette semaine, j’ai visité une amie qui se posait beaucoup de questions sur Dieu. Au cours de la soirée, elle a avoué qu’elle avait fait quelque chose dans le passé qui lui faisait honte, quelque chose qu’elle voyait comme si grave qu’elle avait de la difficulté à croire que Dieu puisse lui pardonner.

C’était une occasion de parler avec elle de la beauté de Jésus.

Je ne me rappelle plus mes paroles exactes, mais j’ai partagé avec elle quelque chose un peu comme ceci :

As-tu déjà noté à quel point Jésus se trouvait tout à fait à l’aise avec les marginalisés de son époque? Quand les gens religieux lui demandaient comment il pouvait s’asseoir et manger avec des « gens de mauvaise vie », il leur répondait : « Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs à se retourner de tout cœur vers Dieu. »

Changez de vie! Métamorphose ultime

Vous voulez changer? Parlez-nous-en!

Une des choses qui nous surprend lorsque nous lisons l’histoire de Jésus, c’est comment il vient rassurer les gens remplis de honte qu’ils sont pleinement pardonnés.

« Tes péchés te sont pardonnés. Ta foi t’a sauvée.Va en paix. »

Cela choquait les gens religieux de l’époque, qui disaient que seul Dieu pouvait prononcer de telles paroles.

Et ils avaient raison : seul Dieu pouvait prononcer de telles paroles.

Mais ce qu’ils ne comprenaient pas, c’est que Dieu était là, devant eux, en la personne de son Fils, et qu’il était venu dans le but exprès de rendre possible le pardon parfait et complet de tout péché. Il était venu transformer notre honte en joie, donner à tous ceux et celles qui le voulaient un nouveau départ, une nouvelle vie.

Et cela lui a beaucoup coûté.

Pour nous procurer ce pardon, le Fils devait premièrement et avant tout quitter la gloire céleste pour venir vivre parmi nous. Il devait prendre sur lui notre humanité.

Voici un poème qu’un des auteurs de la Bible a écrit pour décrire cet acte d’amour :

Lui qui, dès l’origine,

était de condition divine,

ne chercha pas à profiter

de l’égalité avec Dieu,

mais il s’est dépouillé lui-même,

et il a pris

la condition du serviteur.

Il se rendit semblable

aux hommes en tous points,

et tout en lui montrait

qu’il était bien un homme.

Il s’abaissa lui-même

en devenant obéissant,

jusqu’à subir la mort,

oui, la mort sur la croix.

C’est pourquoi Dieu l’a élevé

à la plus haute place

et il lui a donné le nom

qui est au-dessus de tout nom,

pour qu’au nom de Jésus

tout être s’agenouille

dans les cieux, sur la terre

et jusque sous la terre,

et que chacun déclare :

Jésus-Christ est Seigneur

à la gloire de Dieu le Père.

Ce poème parle du fait que Jésus s’est non seulement dépouillé de sa gloire céleste pour venir parmi nous, mais qu’il est venu mourir parmi nous, une mort terrible, la mort sur la croix.

Mais pourquoi son Père voulait-il qu’il fasse cela?

Jésus pensait accomplir quoi en allant à la croix?

Jésus savait que son Père est parfait et juste, et ne peut aucunement tolérer le mal. Jésus savait que seul ce qui est pur et saint peut subsister en sa présence.

Jésus savait que l’être humain, en se révoltant contre son créateur, avait cessé d’être pur, et que depuis ce premier acte de refus du règne de Dieu, le mal s’était répandu, trainant la honte, la souffrance, la violence, la rupture et la mort à sa suite.

Jésus savait que les êtres humains ne pouvaient mériter que la mort, la séparation éternelle d’avec Dieu à cause de leur péché, et que sans son intervention, seule la condamnation nous attendait.

Et donc, il est intervenu pour nous. Il a fait pour nous ce que nous ne pouvions pas faire pour nous-mêmes : il est venu régler parfaitement le problème du péché.

La Bible nous dit que comme c’est par un seul être humain que le péché est entré dans le monde, c’est aussi par un seul être humain que les effets du péché sont effacés. Comme par un seul acte de désobéissance, la condamnation a atteint tous les êtres humains, un seul acte d’obéissance, qui vient satisfaire à la justice de Dieu, peut justifier plusieurs.

Jésus a pris sur lui notre humanité pour satisfaire pleinement à la justice de Dieu et nous libérer ainsi de tous les effets du péché. Il a accompli cela en vivant une vie parfaite, en mourant sur la croix pour payer la dette de notre péché et en ressuscitant des morts pour remonter auprès de son Père et intercéder pour nous auprès de lui comme notre représentant.

Voici comment l’apôtre Paul décrit cet acte d’amour suprême :

Ainsi, celui qui est uni au Christ est une nouvelle créature : ce qui est ancien a disparu, voici : ce qui est nouveau est déjà là. Tout cela est l’œuvre de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par le Christ et qui nous a confié le ministère de la réconciliation. En effet, Dieu était en Christ, réconciliant les hommes avec lui-même, sans tenir compte de leurs fautes, et il a fait de nous les dépositaires du message de la réconciliation. Nous faisons donc fonction d’ambassadeurs au nom du Christ, comme si Dieu adressait par nous cette invitation aux hommes : « C’est au nom du Christ que nous vous en supplions : soyez réconciliés avec Dieu. Celui qui était innocent de tout péché, Dieu l’a condamné comme un pécheur à notre place pour que, dans l’union avec le Christ, nous soyons justes aux yeux de Dieu. »

Jésus a échangé sa justice parfaite contre notre péché. Lorsque nous venons à lui, nous lui donnons tout le mal que nous avons fait ou pensé, et il nous donne en retour sa justice parfaite.

Mais il fait bien plus que cela. Lorsque nous lui ouvrons tout grand notre cœur par la foi, il nous réconcilie avec le Père et vient unir sa vie à la nôtre en nous donnant son Esprit. Nous devenons alors de nouvelles créatures, nous commençons une nouvelle vie avec Dieu qui durera toujours. En marchant de jour en jour avec Dieu, nous le verrons nous transformer peu à peu à l’image de Jésus. Et un jour, à la résurrection, cette transformation sera complète, et nous serons à l’image de Dieu pour l’éternité, à tout jamais semblables à Jésus, pleinement libérés de tous les effets du mal, pour toujours.

Voici comment un des amis de Jésus, Jean, décrit ce merveilleux destin qui attend tous ceux qui choisissent de se réconcilier avec Dieu :

« Mes chers amis, dès à présent nous sommes enfants de Dieu et ce que nous serons un jour n’a pas encore été rendu manifeste. Nous savons que lorsque le Christ paraîtra, nous serons semblables à lui, car nous le verrons tel qu’il est. Tous ceux qui fondent sur le Christ une telle espérance se rendent eux-mêmes purs, tout comme le Christ est pur. »

C’est là ce que Jésus appelait la Bonne Nouvelle du Royaume, ou la Bonne Nouvelle de la rémission des péchés.

Lorsque j’ai partagé cette bonne nouvelle avec mon amie, elle a commencé à pleurer de joie, et voici plus ou moins ce qu’elle a dit (Désolée, je ne prenais pas de notes) : « Il me pardonne tout? Il me donne gratuitement la vie éternelle? Il vient habiter en moi et me transformer à son image pour l’éternité? Je peux voir Jésus, pour toujours? Mais, c’est… c’est tellement beau! Cela dépasse l’imagination! Pour la première fois de ma vie, je me sens libre de cette honte qui pesait si fort sur moi! »

Elle avait bien compris. Jésus est venu faire cela et bien plus encore, pour chacun de nous.

Aimerais-tu connaître cette nouvelle vie en union avec Jésus? Tu n’as qu’à décider de te réconcilier avec le Père en te fiant à ce que Jésus a fait pour toi, et en accueillant son règne en toi. Tu peux exprimer ce désir en parlant tout simplement avec Dieu, par la prière. Voici un exemple de prière que tu peux utiliser pour exprimer ton désir sincère de commencer une vie nouvelle et éternelle avec Dieu, sous son règne parfait et bienveillant.

Père, je te remercie pour ton amour infini envers moi. Je reconnais que j’ai besoin d’être réconcilié avec toi parce que j’ai péché contre toi et contre les autres, en parole, en pensée et en acte. Merci d’avoir envoyé ton fils, Jésus, pour rendre mon pardon possible. Jésus, merci pour ta mort sur la croix à ma place. Merci d’avoir pris sur toi mon péché, pour m’offrir ta justice parfaite en échange. Je t’ouvre tout grand mon cœur pour t’accueillir comme celui qui me sauve du péché et de la mort, et comme celui que je veux suivre dorénavant. Viens m’habiter par ton Esprit. Prends la direction de ma vie entière. Transforme-moi pour que je devienne de plus en plus la personne que tu veux que je sois. Merci d’avoir entendu ma prière, de m’avoir tout pardonné, de m’avoir donné une nouvelle vie éternelle en union avec toi. Amen.

Cette décision est un premier pas dans ta vie avec Jésus. Dans le Notre Père, Jésus nous invite à revoir cette décision et la réitérer tous les jours de notre vie.

Nous aimerions t’accompagner dans ce cheminement. Nous t’invitons donc à nous faire part de ta décision de suivre Jésus en cliquant sur le bouton oui ci-dessous, afin que nous puissions communiquer avec toi par courrier électronique pour te diriger vers des ressources en ligne qui pourraient t’aider à mieux connaître Dieu.

Ce service de mentorat tout à fait gratuit et confidentiel est offert par des bénévoles qui aiment Jésus et veulent simplement aider ceux qui les entourent à découvrir sa beauté infinie.

Si tu n’as pas pris cette décision parce que des doutes et des questions te sont venus à l’esprit, nous t’invitons à nous écrire pour nous en faire part, dans l’espoir que nous puissions t’offrir des réponses.

Print


Une réponse à “La beauté de Jésus”

Afficher vos commentaires