La confession de Saint-Patrick

Vers le début du cinquième siècle de notre ère, un jeune esclave s’échappe de sa captivité en Irlande grâce à une vision qui lui vient de Dieu et qui le dirige vers un navire qui accepte de le prendre comme passager. Quelques années plus tard, devenu prêtre, il retourne au pays de sa captivité pour y annoncer l’Évangile. Son nom? Maewyn Succat. Mais aujourd’hui, il est connu sous le nom de Saint-Patrick d’Irlande, et le 17 mars marque le jour où l’on fête sa contribution à la mission de l’Église.

Patrick a écrit l’histoire de sa vie sous le titre de Confessio. En voici l’introduction :

1. Moi, Patrick le pécheur, je suis le plus rustique et le moindre de tous les fidèles, et méprisable pour un très grand nombre : j’ai eu pour père le diacre Calpurnius, un des fils du prêtre Potitus, qui fut au village de Bannavem Taberniae.

Qui est Jésus? Le connaissez-vous?

Des questions? Parlez-nous-en!

Il avait aux environs une petite ferme où je fus fait captif. J’avais alors environ seize ans. J’ignorais le vrai Dieu et je fus emmené en captivité en Irlande avec tant de milliers d’hommes, selon ce que nous avions mérité, car nous nous étions éloignés de Dieu et nous n’avions pas gardé ses préceptes, et nous n’avions pas obéi à nos prêtres qui nous avertissaient de notre salut. Et le Seigneur lança sur nous la colère de son ressentiment et nous dispersa chez beaucoup de gentils, même jusqu’à l’extrémité de la terre, où maintenant on peut voir ma petitesse parmi les étrangers.

2. Et c’est là que Dieu ouvrit l’intelligence de mon incrédulité, pour que, bien que tard, je me rappelasse mes fautes et que je me tournasse de tout cœur vers le Seigneur mon Dieu qui jeta un regard sur mon humilité et eut pitié de la jeunesse de mon ignorance et me garda, avant que je le connusse et avant que je fusse sensé et que je distinguasse entre le bien et le mal, et me fortifia et me conseilla comme fait un père pour son fils.

II. 3. C’est pourquoi je ne puis taire — et il n’est pas à propos de le faire — tant de bienfaits et tant de grâces que le Seigneur a daigné m’accorder dans la terre de ma captivité, car voici ce que nous devons rendre en échange : c’est qu’après la compréhension et la connaissance de Dieu nous exaltions et confessions ses merveilles devant toute nation qui est sous tout le ciel.

4. Car il n’y a et il n’y a eu jamais auparavant et il n’y aura après cela pas d’autre dieu que Dieu le père non engendré, sans commencement, de qui vient tout commencement, qui tient tout comme nous l’avons dit, et son fils Jésus-Christ que nous attestons avoir existé toujours avec le Père avant l’origine des temps, spirituellement chez le Père, ineffablement engendré avant tout commencement. Et par lui ont été faites les choses visibles et les choses invisibles; il s’est fait homme et après avoir vaincu la mort il a été reçu dans le ciel vers son Père. Et il lui a donné tout pouvoir sur tout nom de choses célestes, terrestres et infernales, et que toute langue lui confesse que le Seigneur et le Dieu, c’est Jésus-Christ, en qui nous croyons. Et nous attendons son arrivée, qui se produira bientôt, comme juge des vivants et des morts, qui rendra à chacun selon ses œuvres. Et il a versé en abondance en nous le Saint-Esprit, don et gage d’immortalité qui fait que les croyants et les obéissants soient enfants de Dieu et cohéritiers du Christ, que nous confessons et adorons comme un seul Dieu dans la Trinité au nom sacré…

Pour découvrir l’histoire de Saint-Patrick au complet, vous pouvez lire sa Confession en ligne. Vous y trouverez l’histoire d’un jeune homme qui voit sa vie transformée par sa relation avec Jésus, et surtout par son expérience de la présence du Saint-Esprit en lui.

Ce simple esclave a marché avec Dieu en se fiant à son Esprit pour le faire, et Dieu s’est servi de lui pour faire connaître son Évangile à une nation entière. L’histoire de sa vie nous enseigne que Dieu ne réserve pas l’expérience d’une relation profonde et éternelle avec lui à une élite. Non, il l’offre même au plus humble d’entre nous. C’est là la Bonne Nouvelle annoncée par Jésus et transmise par les chrétiens de génération en génération, jusqu’à aujourd’hui.Que peut-il faire de votre vie si vous choisissez de tout lui confier? Quelle sera votre histoire, votre Confessio?

Pour aller plus loin :

Pour mieux comprendre comment Jésus rend une relation vivante avec Dieu possible pour chacun de nous, veuillez lire : Connaître Dieu personnellement

Pour découvrir comment laisser l’Esprit diriger votre vie, veuillez lire : La plénitude de l’Esprit

Vous avez des questions ou des commentaires? N’hésitez pas à les soumettre ci-dessous.

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires