La paix en cadeau

Auteur: Sylvie A.

J’ai connu des hauts et des bas dans ma relation de couple. En novembre 2009, après environ 10 ans de mariage, je me suis séparée de mon mari à la suite de violence conjugale de sa part. Pour moi, c’était là une décision très difficile, car je voyais le mariage comme un engagement, non seulement devant mon mari, mais aussi devant Dieu. En me mariant, je m’étais engagé pour le meilleur comme pour le pire, et je n’avais pas tenu parole. Je me sentais donc coupable devant mon ex et surtout devant Dieu.

En fait, j’avais l’impression d’avoir commis un péché impardonnable en divorçant. J’en ai parlé avec des gens de mon entourage, qui ont cherché à me rassurer en me disant que Dieu comprenait ce que je vivais, mais ce n’était pas suffisant. Je ne me sentais pas en paix avec Dieu. Je priais presque chaque soir pour qu’il me pardonne, mais je ne me sentais pas pardonnée dans mon cœur. À cause de cet état de culpabilité, j’ai fait une grosse dépression. Je me suis trouvée en arrêt de travail pendant environ un an. C’est difficile d’être en paix avec les autres si on n’est pas en paix avec soi-même…

Changez de vie! Métamorphose ultime

Vous voulez changer? Parlez-nous-en!

C’est pendant cet arrêt de travail que j’ai commencé à prendre des séances de massothérapie. Après quelque mois, lorsque j’ai découvert que ma massothérapeute était chrétienne, je lui ai confié que je n’étais pas en paix avec Dieu. Elle m’a dit que Dieu pardonne parfaitement, et qu’aux yeux de Dieu, il n’y a pas de différence entre les péchés. Elle l’a dit comme ceci : « Un péché est un péché, quel qu’il soit. Tout péché nous sépare de Dieu. C’est ce que Paul nous dit en Romains 3.23 : “Tous ont péché, en effet, et sont privés de la glorieuse présence de Dieu.” » J’étais très étonnée de découvrir que tous les péchés étaient égaux devant Dieu. Je voulais en savoir plus. Je lui ai posé des questions, et elle m’a fait comprendre que pour Dieu, un seul péché suffit à nous séparer de lui, et qu’un mensonge est aussi grave qu’un meurtre. Mes péchés me séparaient de Dieu; c’était pour cela que je me sentais si coupable devant lui.

Elle a offert de venir chez moi avec ses parents pour parler du pardon que Jésus nous offre. J’ai accepté avec plaisir. Ils sont venus entre Noël et le Jour de l’An. Cela a été tout un cadeau pour moi! Je savais que mon péché était grave; je ne voulais pas le prendre à la légère. Ces amis ont pris le temps de m’expliquer clairement que Dieu seul pouvait me pardonner et que sur la croix, Jésus avait payé pleinement la dette de mon péché, à ma place. Ils m’ont expliqué que je pouvais accueillir ce pardon parfait et être réconciliée avec Dieu en ouvrant tout grand mon cœur à Jésus.

C’est ce que j’ai fait. J’ai demandé à Jésus de me pardonner mes péchés et j’ai accepté le pardon parfait qu’il m’offrait. J’avais compris qu’en refusant de croire à ce pardon, j’avais péché contre Dieu. Si Jésus a tout fait pour que je sois pardonnée, qui étais-je pour ne pas le croire et ne pas me pardonner moi-même? Refuser ce pardon, ce serait être plus sévère que Dieu, qui m’a pardonné grâce au sacrifice de son Fils. J’ai invité Jésus à devenir le maitre de ma vie dorénavant. Le lendemain matin, pour la première fois depuis plus d’un an, j’avais le cœur en paix. J’étais joyeuse! J’avais retrouvé l’envie de vivre! Je n’avais plus ce poids sur mes épaules. Pour moi, c’était un miracle, cette légèreté de l’être!

Depuis ce temps, j’en apprends de plus en plus sur Dieu et je le vois qui me transforme. En Jean 1.12, Dieu nous fait cette promesse : « Mais à tous ceux qui ont reçu Jésus, il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu ». Je suis son enfant. Dès que j’ai ouvert mon cœur à Jésus, le Saint-Esprit est venu habiter en moi pour toujours. Je ne suis plus jamais seule. Je ne serai plus jamais condamnée. Comme Paul le dit en Romains 8.1 : « Maintenant donc, il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont unis à Jésus Christ. »

J’ai toujours envie de remercier et de louer Dieu. Je lis ma Bible le matin avant de me lever. Je veux en savoir plus et être à son service.

Mais ce n’est pas seulement ma relation avec Dieu qui a changé.

Mes conditions de travail se sont améliorées. Aujourd’hui, je peux travailler du bureau ou de la maison.

J’ai de nouvelles amies qui connaissent aussi Jésus. Je suis vraiment différente et même ma famille s’est aperçue du changement. Jésus m’a fait découvrir le pardon et l’amour. Il m’a libérée de ma culpabilité. Dorénavant, je vis en paix avec Dieu et je vis de belles relations avec les autres. Et je sais que ce que Dieu a fait pour moi, il peut et veut aussi le faire pour vous.

Aimeriez-vous connaître l’amour et le pardon de Dieu? Aimeriez-vous vous trouver en paix avec lui? Aimeriez-vous vivre dorénavant une relation profonde avec lui?

Jésus a tout fait pour rendre cela possible. Sur la croix, il a payé la punition que vos fautes méritaient. Il a fait cela pour vous offrir la possibilité de commencer une vie nouvelle dans l’union avec lui.

Voici une simple prière qui peut servir à exprimer votre foi en lui et votre désir de vivre en paix avec lui :

Père,

 Je veux vivre en paix avec toi. Je reconnais que j’ai péché contre toi et que j’ai besoin du pardon et de la transformation que Jésus rend possible.

Jésus,

Merci pour ta mort sur la croix à ma place. Merci pour ce pardon parfait et complet que tu m’offres en cadeau. Je t’ouvre tout grand mon cœur pour t’accueillir. Je t’invite à diriger ma vie par ton Esprit et à faire de moi la personne que tu veux que je sois. Merci pour le pardon parfait et la vie éternelle que tu me donnes en cadeau. Amen.

 

À lire aussi:

Solitude ou abus?

 

Print


Une réponse à “La paix en cadeau”

Afficher vos commentaires