Le guide de survie d’une mère célibataire 10 : Le bilan

Auteur: Linda McCutcheon

Traduit de l’anglais par Carine Bisseck

Bien que difficile, la vie de mère célibataire peut être stimulante. Je n’ai pas choisi ma situation, mais étant donné que je n’avais pas eu d’autre choix que de la subir, mes deux enfants et moi-même avons décidé d’aller de l’avant et de saisir les opportunités que la vie allait nous offrir. Je n’ai pas changé du jour au lendemain, mais chaque étape que j’ai traversée m’a permis de grandir.

.Nous ne sommes pas encore arrivées au bout de ce chemin, car nos blessures sont profondes, et c’est à cause d’elles que nous sommes devenues les personnes que nous sommes aujourd’hui. Dieu était là pendant ces moments et il est encore là.  Il se réjouit de nous voir grandir lorsque nous lui confions ce cheminement.  Il nous a donné des ressources, des souvenirs, a calmé nos peurs et nous a permis de recevoir beaucoup de câlins pendant cette aventure.

À la recherche du bonheur durable? Découvrir la voie de la joie


Des questions au sujet de Dieu? Parler avec un mentor

Je ne suis pas une super maman, mais je suis une maman qui s’appuie sur un Dieu tout puissant qui l’a bénie en lui donnant deux enfants.  J’ai demandé à mes filles si elles souhaitaient raconter la manière dont elles ont survécu à ce divorce en grandissant. Aucune des deux ne savait ce que l’autre allait écrire.  J’espère que leur témoignage sera une source d’encouragement pour vous et vos enfants au moment où vous allez de l’avant.  Que Dieu vous bénisse!  Linda

Lindsay :

J’avais quatre ans lorsque mon père a quitté la maison. Je n’ai jamais vraiment compris ce qui s’était passé. Je ne savais pas ce qu’était un divorce et je n’ai jamais cherché non plus à savoir pourquoi mon père ne vivait pas avec nous.  Pour moi, la vie « normale », c’était de vivre avec ma mère et d’aller voir mon père et sa petite amie un weekend sur deux. Je ne connaissais que ça : les trois heures de trajet en voiture pour aller le voir, et une valise rangée en permanence dans ma chambre.

Même si certaines personnes diraient que je n’ai pas eu une enfance normale, moi je dirais que j’ai été bénie de pouvoir avoir la meilleure vie que ma mère a pu nous offrir. Il n’y a pas beaucoup de gens qui pourraient dire de leur mère qu’elle est la personne la plus forte qu’ils connaissent, ni que leur sœur est leur meilleure amie. Le meilleur conseil que je pourrais donner à un parent monoparental me vient de ce que j’ai appris de ma mère.

Pour établir de bonnes relations avec vos enfants, évitez de faire en sorte qu’ils se préoccupent des actions de l’autre parent. Ne vous concentrez pas sur ce que l’autre parent a fait ou n’a pas fait lorsque vous passez du temps avec vos enfants. Ne faites pas peser sur eux vos problèmes ou les problèmes non résolus que vous avez avec votre ancien conjoint. Ce genre d’attitude n’apportera rien à la relation de votre enfant avec son autre parent ni à sa relation avec vous.

Formez une équipe avec vos enfants et faites de chaque moment passé avec eux un moment spécial. N’essayez pas de rivaliser avec l’autre parent. Consacrez votre énergie à faire en sorte que votre nouvelle famille aille de l’avant. Je pense que c’est la meilleure chose qu’un parent monoparental puisse faire en ce qui concerne ses reIations avec ses enfants au fur et à mesure qu’ils se construisent une nouvelle vie. Faites en sorte que chaque moment soit précieux et rappelez toujours à vos enfants à quel point vous les aimez.

Kayla :

En tant qu’enfant ayant vécu un divorce, mon cœur saigne pour les enfants qui vivent la même chose. Comme parent, vous avez l’immense responsabilité d’aider vos enfants même lorsque vous avez l’impression que vous ne pourrez pas tenir toute la journée. Faites-le pour vos enfants. Cette situation vous a prise au dépourvu, imaginez ce que cela peut être pour vos enfants. Si vos enfants et vous-même repartez sur de nouvelles bases et si vous le faites vraiment ENSEMBLE, vous pourrez surmonter cette épreuve et en sortir plus forts.

Après la séparation de mes parents, je me souviens d’avoir pensé que ma mère ne souffrait pas, qu’elle allait bien, qu’elle était heureuse et qu’il n’y avait rien de dramatique. Avec le recul, je sais que ce n’était pas le cas, mais il n’y a jamais eu un jour où le repas n’était pas prêt et où j’ai manqué une sortie. Voici quelques-unes des choses que j’ai apprises du divorce de mes parents et de l’expérience d’avoir été élevée par une mère monoparentale.  J’espère qu’elles vous aideront à mieux vivre votre situation actuelle.

Laissez vos enfants être des enfants – Ne laissez pas vos enfants avoir l’impression qu’ils doivent s’occuper de vous ou jouer le rôle d’intermédiaires entre votre ex et vous. C’est déjà suffisamment difficile pour eux de savoir que les personnes qu’ils croyaient follement amoureuses ne supportent plus de se retrouver dans la même pièce. Laissez vos enfants profiter de leur enfance.

Écoutez vos enfants – Faites savoir à vos enfants que vous êtes toujours là pour leur parler. Cette période de leur vie est remplie d’incertitudes, de tristesse et de peur. Faites en sorte qu’ils sachent que vous serez toujours à leur écoute, même s’il est difficile pour vous de les entendre exprimer ce qu’ils ont sur le cœur.

Priez en famille – Dieu a un véritable pouvoir de guérison. Vos enfants doivent savoir que vous aimez toujours Dieu et que vous vous appuyez sur lui tous les jours. Faites en sorte qu’ils connaissent la véritable valeur de Dieu en tant que guérisseur et ami.

N’essayez jamais de faire mieux que votre ex – Il n’y a rien de pire que de vouloir jouer à celui qui sera le meilleur des deux parents. Les enfants n’en ont rien à faire. Ce qui est important pour eux c’est d’essayer d’avoir la vie la plus normale possible et de savoir que leur parent fait de son mieux pour que cela soit possible.

Soyez toujours une équipe – Ma mère avait l’habitude de nous dire « nous sommes une équipe » et je ne l’ai jamais oublié. Je savais qu’au bout du compte, si ma mère, ma sœur et moi pouvions compter les unes sur les autres, alors nous serions capables de venir à bout de tous les problèmes. Vous pouvez vous allonger sur le lit et rire ensemble, aller dehors regarder les étoiles ou parler de sujets sensibles, à condition de toujours le faire ensemble!

Ce sont là certaines des choses que ma mère a faites pour ma sœur et moi. Je crois sincèrement que je suis une meilleure personne aujourd’hui grâce à tous les efforts que ma mère a déployés en coulisses lorsque je m’amusais comme la petite fille de 7 ans que j’étais censée être. Il n’y a rien de plus beau que de jeter un regard sur ces années et de pouvoir se dire : « Oui, les choses ont été difficiles et douloureuses, mais cela a fait de nous de meilleures personnes ». Laissez Dieu s’occuper de cette situation effrayante et la transformer en quelque chose de beau.

Voici deux versets qui sont des sources d’encouragement pour moi :

« Éternel, mon Dieu! J’ai crié à toi, et tu m’as guéri » (Psaume 30:2)

« Il guérit ceux qui ont le cœur brisé, et il panse leurs blessures »  (Psaume 147:3)

Dieu ne vous a pas oubliée, peu importe l’étape de votre cheminement de divorce dans laquelle vous vous trouvez. Vous pouvez avoir de l’aide, vous pouvez garder espoir, vous pouvez être guérie.

Suite de la série  Guide de survie d’une mère célibataire :

La boîte à outils

Les limites

Ce monstre que l’on appelle PEUR

Test, test, 1, 2, 3

Les souvenirs

Le jeu du coupable

Faire son deuil

Se contenter de son état présent

Un panier plein de rêves

Le bilan

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires