Leçon 2 : Développer votre relation avec Dieu

pardon

Vivre le pardon et l’amour de Dieu

Ce sont de petits incidents — un automobiliste qui vous fait une queue de poisson, un camarade de classe qui vous offense, un conjoint qui a oublié de venir vous chercher — et soudainement vous lancez des injures et vous criez, vous perdez votre maîtrise de soi. Ou alors, vous êtes en proie à la tentation de dire du mal des gens ou d’être amer et cela vous distrait de Dieu.

Le mot « péché » comprend l’idée de manquer la cible, rater l’objectif. Quand nous faisons ce que nous voulons plutôt que ce que Dieu veut, nous péchons. Quand de vieilles habitudes et attitudes s’insinuent, il ne faut pas se décourager. Nous sommes toujours enfants de Dieu. En revanche, le péché interrompt notre intimité avec Dieu, notre communication avec lui. Il nous empêche de vivre son amour.

Et nous péchons tous de multiples manières, même si nous sommes chrétiens. C’est pourquoi il nous faut tous goûter au pardon de Dieu quotidiennement.

1. Le fondement de l’amour et du pardon de Dieu

« Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l’Esprit » (1 Pierre 3.18).

Par sa mort, Jésus nous a permis d’entrer en relation avec Dieu. Sa mort nous permet aussi de goûter à son pardon continuellement.

Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses; il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous; et il l’a détruit en le clouant à la croix (Colossiens 2.13,14).

L’acte mentionné dans ce passage était une liste détaillée des crimes pour lesquels le prisonnier avait été reconnu coupable. Ce document accusatoire était cloué à la porte de la prison. Une fois qu’il avait fait son temps ou payé sa dette, le détenu pouvait utiliser l’acte annulé comme preuve qu’il ne pourrait plus être condamné pour ces crimes-là.

Il en est de même lorsque nous nous confions en Jésus pour le paiement de nos péchés. Nous ne serons jamais plus condamnés pour ceux-ci. Le pardon que Dieu nous accorde est complet.

Il ne nous traite pas selon nos péchés, il ne nous punit pas selon nos iniquités. Mais autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant sa bonté est grande pour ceux qui le craignent; autant l’orient est éloigné de l’occident, autant il éloigne de nous nos transgressions (Psaumes 103.10-12).

  • a) Selon ce verset, qu’a fait Dieu de nos péchés?
  • b) Pour combien de nos péchés Jésus est-il mort?
  • c) Quand Jésus est mort sur la croix pour vous il y a 2000 ans, combien de nos péchés étaient dans l’avenir? (voir réponses ci-dessous)

2. Vivre le pardon et l’amour de Dieu tous les jours

Bien que nous soyons parfaitement pardonnés grâce au sacrifice de Jésus, il nous faut tout de même prendre en compte nos péchés quotidiennement pour maintenir une communion étroite avec Dieu. Il faut confesser nos péchés lorsque nous en devenons conscients.

La confession — se mettre d’accord avec Dieu sur les péchés

Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de toute iniquité (1 Jean 1.9).

Quand Dieu nous rappelle un de nos péchés, confessons-le. Nous confesser c’est :

  • Être d’accord avec Dieu concernant ce péché.
  • Remercier Dieu pour son pardon parfait.
  • Croire que Dieu transformera nos mauvaises actions et attitudes par son Esprit. 

Plutôt que de nous sentir coupables, retournons vers Dieu et éloignons-nous du péché. Nous repentir, c’est revenir à l’harmonie avec Dieu et goûter à son amour et son pardon. C’est rétablir notre communion avec lui.  

Mise en pratique

Tout de suite ou ce soir avant d’aller au lit :

  • Demandez à Dieu de vous révéler tout péché que vous n’avez pas confessé ou dont vous ne vous êtes pas détourné.
  • Dressez-en la liste sur une feuille. Soyez très honnête. C’est juste entre vous et Dieu.
  • Une fois cela terminé, écrivez la promesse de 1 Jean 1.9 à travers la liste.
  • Remerciez Dieu pour le pardon que la mort de Jésus sur la croix vous a procuré.
  • Déchirez la feuille et jetez-la à la poubelle.
  • a) Combien de fois vous faut-il confesser un péché à Dieu?
  • b) Quand vous faut-il confesser un péché?
    (réponses ci-dessous)

Vivre les résultats de cette marche par la foi

Je t’ai fait connaître mon péché, je n’ai pas caché mon iniquité; j’ai dit : j’avouerai mes transgressions à l’Éternel! Et tu as effacé la peine de mon péché (Psaume 32.5).

Que faire si nous nous sentons coupables après avoir confessé nos péchés? Comptons sur la Parole de Dieu, la Bible — il y est écrit que nous sommes pardonnés, peu importe ce que peuvent affirmer nos émotions. Par contre, si nous ne nous détournons pas de nos péchés, il est naturel que nous nous sentions coupables devant Dieu, car il nous appelle à vivre de plein cœur pour lui.

À la lumière de ce que nous avons étudié, comment termineriez-vous cette phrase? Quand j’ai confessé tous mes péchés, je…

Suggestions pour un apprentissage plus poussé

Essayez de passer 15 minutes environ chaque jour tout seul à mieux connaître Dieu en lisant la Bible et en parlant avec votre Père. Voici quelques suggestions :

  1. Procurez-vous une Bible si vous n’en avez pas déjà une (voir Leçon 1). Commencez par la lecture de l’Évangile selon Jean.
  2. Lisez la parabole de Jésus concernant le jeune fils prodigue qui a dilapidé son héritage (Luc 15.11-32). Que met cette histoire en lumière concernant notre relation avec Dieu, le pardon et notre communion avec lui?
  3. Lisez Galates 5.16-23. Remarquez que si nous permettons à Dieu de se manifester dans notre vie, cela changera tout. Lorsque vous prenez conscience d’un aspect de votre vie qui déplaît à Dieu, traitez-le selon 1 Jean 1.9 et réjouissez-vous d’une intimité renouvelée avec lui.

Réponses :
1 a) Dieu les a pardonnés. b) Tous. c) Tous.
2a) Une fois seulement. b) Dès que vous vous rendez compte que c’est un péché.

Leçon 3 : La force pour vivre une vie chrétienne dynamique

Les fondements de l’amour et du pardon de Dieu. « En effet, le Christ lui-même a souffert, une fois pour toutes, pour les péchés des humains; innocent, il est mort pour des coupables, afin de vous amener à Dieu. Il a été mis à mort dans son corps humain, mais il a été rendu à la vie par le Saint-Esprit (1 Pierre 3.18 BFC). La mort du Christ nous procure le pardon qui rend une relation avec Dieu possible. C'est aussi grâce à sa mort que nous pouvons vivre son pardon au quotidien et vivre en communion avec Dieu. Veuillez lire le passage suivant: « Autrefois, vous étiez spirituellement morts à cause de vos fautes et parce que vous étiez des incirconcis, des païens. Mais maintenant, Dieu vous a fait revivre avec le Christ. Il nous a pardonné toutes nos fautes. Il a annulé le document qui nous accusait et qui nous était contraire par ses dispositions : il l'a supprimé en le clouant à la croix » (Colossiens 2.13,14, BFC). A l’époque où ces mots ont été écrits, « le document qui nous accusait » faisait référence à un document affichant une liste de charges criminelles clouée à la porte de la cellule d’un prisonnier. Cette liste comprenait tous les crimes dont le prisonnier avait été trouvé coupable. Lorsque la sentence avait été servie ou que la restitution avait été faite, les autorités enlevaient cette liste et y écrivaient « entièrement payé ». Le prisonnier l’utilisait alors comme preuve qu’il ne pouvait jamais être à nouveau condamné pour ces fautes. Celui ou celle qui a placé sa confiance en Jésus-Christ pour le paiement de ses péchés ne peut jamais être recondamné(e). Ses péchés ont été « entièrement payés ». Il ou elle a obtenu le pardon de Dieu. « Il ne nous a pas punis comme nous l'aurions mérité, il ne nous a pas fait payer le prix de nos fautes. Sa bonté pour ses fidèles monte aussi haut que le ciel au-dessus de la terre. Il met entre nous et nos mauvaises actions autant de distance qu'entre l'est et l'ouest » (Psaume 103,10.12 BFC).
a) Qu’est-ce que Dieu a fait de vos péchés selon le verset ci-dessus?
b) Pour combien de péchés le Christ est-Il mort ?
c) Quelle différence pratique pensez-vous que cela opérera dans votre vie quotidienne de savoir que vous êtes complètement pardonné(e) ?

2. Vous pouvez découvrir l’amour et le pardon de Dieu tous les jours. Bien que vous soyez complètement pardonné, vous devez continuer à confesser vos péchés quotidiennement pour préserver votre communion avec Dieu. 1 Jean 1.9 dit que « … si nous confessons nos péchés, nous pouvons avoir confiance en Dieu, car il est juste : il pardonnera nos péchés et nous purifiera de tout mal » (BFC).
La confession consiste à reconnaître nos péchés devant Dieu. Lorsque Dieu vous aide à prendre conscience que vous avez péché, confessez-le. La confession comprend au moins trois étapes : 1. Reconnaître votre péché précis devant Dieu 2. Remercier Dieu pour le pardon offert en Jésus-Christ 3. Vous en remettre à Dieu pour qu’Il change votre attitude et vos actions. En vous tournant à nouveau de plein cœur vers Dieu et en vous détournant de votre péché (la repentance), vous ferez à nouveau l’expérience de Son amour et de Son pardon. Au lieu de vous sentir coupable ou condamné, vous pouvez avoir l'assurance que votre communion avec Dieu est rétablie.
Comment inclure la confession dans votre vie de tous les jours? Dès maintenant, ou ce soir avant de vous coucher : 1. Demander à Dieu de vous montrer tout péché à confesser. Vous pouvez en faire la liste sur une feuille de papier. Soyez honnête, c’est entièrement et seulement entre Dieu et vous. 3. Après avoir complété votre liste, écrivez également (par-dessus si vous le souhaitez) la promesse trouvée dans la 1 Jean 1.9 (le verset ci-dessus). 4. Remerciez Dieu pour le pardon qu’Il vous offre grâce à la mort de Jésus-Christ pour vous. 5. Déchirez la liste et jetez-la! Vos péchés sont pardonnés et votre communion avec Dieu est rétablie.
a) Combien de fois devriez-vous confesser un péché particulier à Dieu?
b) Quand devez-vous confesser un péché?
La confession : en comprendre les bienfaits. « Mais je t'ai avoué ma faute, je ne t'ai pas caché mes torts. Je me suis dit : ‘Je suis coupable, je dois le reconnaître devant le Seigneur.' Et toi, tu m'as déchargé de ma faute.» Psaume 32.5, BFC je n'ai plus caché mes torts, j'ai dit: «Je reconnaîtrai devant l'Eternel les péchés que j'ai commis.» Alors tu m'as déchargé du poids de ma faute. Pause

3. Le Christ vous a donné la vie éternelle. « Voici ce témoignage : Dieu nous a donné la vie éternelle et cette vie nous est accordée en son Fils. Celui qui a le Fils a cette vie ; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie. Je vous ai écrit cela afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu » (1 Jean 5.11-13).
a) Que devriez-vous faire si vous vous sentez encore coupable après avoir confessé votre péché ?
b) Que disent ces passages à propos de la culpabilité et de la purification ?
c) Avec ce que nous avons découvert à propos de la culpabilité et du pardon, comment complèteriez-vous cette phrase : « Lorsque j’ai confessé tous mes péchés, je… ».
Votre nom
Adresse électronique
Confirmez votre adresse électronique
Indiquez votre sexe: masculin ou féminin
Ville
Pays

Leçon 3 : La force pour vivre une vie chrétienne dynamique

À lire aussi:

Culpabilité et pardon: une série d’articles jumelés de canevas d’étude

Print


Une réponse à “Leçon 2 : Développer votre relation avec Dieu”

Afficher vos commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.