Destruction conjugale

Auteur: Dr. Dave Currie

destructionconjugaleavec Glen Hoos

Au cours de mon expérience professionnelle de conseil conjugal de plus d’un quart de siècle, quatre principes ont fait sans cesse surface chez ces couples qui se défont. Bien que vous n’alliez peut-être pas aimer ce qui va suivre, particulièrement si cela touche des points sensibles en vous, ces manières de penser ont contribué à briser un nombre incalculable de famille. Soyez averties.

1. Cédez à votre égoïsme – Nous avons peu de certitudes dans la vie. Mais si vous recherchez un moyen sûr de ruiner votre mariage, n’oubliez jamais la règle cardinale: le mariage ne concerne que votre propre bonheur!

Nous enseignons à nos enfants qu’il vaut mieux donner que recevoir.

Pensez-vous vous marier? Pourquoi se marier aujourd'hui?

Aimeriez-vous en parler avec quelqu'un? Écrire à un mentor
Mais si vous faites attention aux messages de notre société contemporaine, vous pourriez trouver des excuses et croire qu’en réalité il vaut mieux recevoir… et recevoir encore! Nous sommes sensées devenir Numéro Un, n’est-ce pas? Et quelquefois, il faut bien écraser quelques personnes sur notre chemin pour y arriver, même s’il s’agit de notre conjoint.

Evidemment, l’autre côté de l’égoïsme est l’égoïsme. Une personne altruiste dit: “Ce qui compte c’est ce que je peux faire pour toi.” Mais il semble que si vous voulez vous assurer votre propre bonheur, vous devez plutôt opérer sur le principe du “moi”. Il s’agit de tirer la couverture à soi; le flux et le reflux de la vie doivent me favoriser. Il s’agit de combler mes besoins et mes désirs. Il s’agit de trouver tout ce qui pourrait me plaire.

Si vous voulez briser votre ménage, n’oubliez jamais de vous satisfaire en premier. Ne vous souciez pas des besoins de votre conjoint; ils sont tout seul là-bas. Vivez selon ce credo et vous vous libérerez des demandes et des attentes de votre conjoint. Il est si naturel de vous mettre en premier. C’est ce que nous faisons toutes. Penser d’abord aux autres demande souvent un trop grand effort, alors nous ne le faisons pas.

2. Justifiez l’infidélité – La seconde grosse étape qui conduit au désastre conjugal peut se résumer par cette phrase: “Ce qu’ils ignorent ne peut pas les blesser.”

La chose dont il faut se souvenir à propos de l’infidélité, c’est qu’il est très facile d’y céder. Vous pouvez entendre “infidélité” et sauter automatiquement sur “aventure”. Avoir une aventure est un bon moyen de ruiner votre couple, il n’y a aucun doute. Mais l’infidélité vient de bien d’autres manières plus subtiles. Cela ne commence pas à la porte de la chambre, mais à la fenêtre de votre esprit. Un regard par ci, un désir par là, peut-être avec un peu de pornographie et une dose de flirt, et vous voici bien avancée, avant même de quitter votre conjoint.

Nous visons dans un monde où les mots “fidélité” et “engagement” ne sont plus en vogue. L’idée de me lier avec une autre personne pour le reste de ma vie est considérée comme archaïque. Où est la liberté la-dedans? Notre société sophistiquée nous rappelle régulièrement que si une relation ne m’apporte pas le bonheur (voir le point numéro 1), il est plus prudent de s’en débarrasser, ou au moins de l’éviter. Si mon conjoint ne comble pas mes besoins, le mieux est de trouver simplement quelqu’un d’autre qui les comblerait.

“Pour le meilleur et pour le pire, dans la richesse et dans la pauvreté, dans la maladie et dans la bonne santé, jusqu’à ce que la mort nous sépare…” Ces mots signifiaient quelque chose. Mais dans notre culture qui est si rapide à briser ses vœux, peut-être qu’une promesse plus honnête serait: “Jusqu’à ce que quelque chose de mieux se présente, aussi longtemps que j’en ai envie, aussi longtemps que nous nous aimerons” – triste et avec des conséquences tragiques.

3. Attendez-vous à ce que ce soit facile – Vous n’avez pas besoin de rechercher les orages dans votre couple, ils viennent à vous. Il y a des forces qui ont l’intention de détruire votre relation; alors si vous voulez qu’elle soit détruite par les flammes, il faut juste que vous vous écartiez d’elles et que vous les laissiez faire leur travail. Autorisez-vous à ne pas voir les difficultés de la vie.

Les épreuves sont inévitables. Pour certains, cela viendra sous forme de difficultés financières. Pour d’autres, ce sera des problèmes de santé, des belles familles qui fourrent leur nez partout, des enfants indisciplinés, des problèmes de communication, des problèmes sexuels ou simplement un manque de connexion. Les problèmes de ce genre causent le plus de ravages quand ils nous prennent par surprise et que nous n’y sommes pas du tout préparés. Souvenez-vous: quand vous ratez la préparation, vous vous préparez à rater. Dites-vous simplement que votre vie conjugale ne sera pas compliquée et n’aura pas de problèmes, alors quand les crises surviendront, cela bousillera votre relation.

Les couples qui veulent survivre aux orages de la vie s’y préparent. Ils les anticipent sous une forme ou une autre, et, quand ils arrivent, ils sont prêts. Quelquefois, ils trouvent même que les épreuves les rapprochent! Une épreuve difficile devient alors semblable à une colle qui les lierait ensemble, et non à un chasse-neige qui les séparerait.

Alors, si vous cherchez un moyen sans faille pour ruiner votre relation, dites-vous que votre couple ne devrait pas avoir de problèmes, ni de mises au point. Ce déni tuera tout espoir de développer quoi que ce soit de solide.

4. Recherchez les solutions de fortune – construire un bon couple demande du temps et des efforts. Mais pour quelque raison, beaucoup de personnes pensent qu’elles ne devraient pas faire d’effort dans leurs relations et que cela devrait simplement se construire facilement.

Ne serait-ce pas formidable que la vie soit une comédie de situation? Quel que soit le problème que le personnage affronte, c’est toujours réglé vite fait bien fait au bout de 22 minutes. Adoptez cette mentalité, et votre couple est certainement condamné. Demandez des changements instantanés à tous les autres sauf à vous, et votre couple va se déformer sous la tension. Si votre couple a une blessure profonde, ne cherchez pas à la guérir, mettez-y simplement un pansement adhésif et poursuivez votre petit bonhomme de chemin. Si vous ignorez le problème, il prendra soin de lui-même. Désolé, mais c’est faux.

Vous voyez, il faut des changements pour devenir un bon mari ou une bonne épouse. Il faut des mises au point. Et tous les changements, particulièrement ceux du caractère, prennent du temps. Beaucoup de temps. Pour ceux qui ne veulent pas d’un bon mariage, la réponse est simple: ne prenez pas le temps, ne faites pas d’efforts, ne faites aucun changement, tout en escomptant que les choses s’améliorent. C’est comme une flamme: enlevez-lui l’oxygène et elle s’éteint. Imaginez que le temps et les efforts sont l’oxygène de votre relation. Eteignez la source et regardez la relation conjugale se flétrir.

Résumé: Nous avons traité ce sujet du point de vue de la crise, de la faute et de la destruction. Ces principes fonctionnent. Ils ruinent constamment de nombreux mariages. Si vous vous retrouvez dans l’un ou l’autre de ces quatre principes, prenez-le comme un avertissement et faites-vous aider si nécessaire. Vous ne regretterez jamais les efforts que vous aurez fait pour que votre mariage tienne.

Print


2 réponses à “Destruction conjugale”

  • MARTIN says:

    Idées beaucoup trop idéalistes et moralisatrices.
    Les aléas du quotidien sont bien autre chose à vivre même s’il l’on a de grands et beaux principes.

  • HOUSSIER says:

    C’est vrai que la vie au quotidien est bien autre chose et qu’il n’y a aucun mode d’emploi.
    Chacun fait avec ce qu’il peut avec ce qu’il a, que chaque cas est différent de même que le ressenti personnel.
    On a tous envie de vivre pleinement son Amour et de ne donner que du bonheur, mais…

Afficher vos commentaires