Les merveilles de la création

Auteur: Anne-Marie Montgomery

Création, source de restauration

Que faire en temps de stress?
Avouons-le : parfois nous passons par des moments difficiles qui peuvent nous laisser las, épuisés, voire même découragés. Que faire en de tels moments pour nous remonter le moral et retrouver la joie et la paix?

Une thérapie 100% naturelle

Au fil des ans, j’ai appris à suivre une thérapie tout à fait naturelle pour m’aider à bien vivre de tels défis. Cette thérapie ne remonte pas d’hier. En effet, les gens la pratiquent depuis des millénaires, et cela, à bon effet.

De quelle thérapie s’agit-il ?

Pendant quelques heures, et parfois quelques jours, je quitte la vie effrénée de la ville pour me retrouver en pleine nature.  Je prends le temps de donner un repos à mon corps, d’écouter mon cœur et de contempler les merveilles de ce monde issu de la main du Créateur.

Un repos pour le corps

On ne se rend pas toujours compte à quel point la vie quotidienne d’aujourd’hui surcharge nos sens et les épuise. Mais lorsqu’on quitte la ville et toutes ses distractions, on se rend vite compte du repos qu’un bref retour à la nature leur accorde.

L’ouïe

Imaginez une journée passée en l’absence de tous ces bruits humains qui vous envahissent en ville. Imaginez laisser derrière vous toute radio, toute télé, tout système de son, tout joueur MP3, tout véhicule, tout son de sirène, pour vous promener à pied en pleine forêt. Vous vous sentiriez peut-être mal à l’aise avec le silence au début, mais tranquillement, vous deviendriez conscients des doux sons de la forêt ou de la plage : le bruissement du vent dans les feuilles, le chant du ruisseau, la symphonie des oiseaux, le bourdonnement des insectes, le doux clapotis des vagues qui se dorent de diamants au soleil… une musique de fond calme et toujours changeante.

L’odorat

Imaginez respirer non l’air polluée qui vous assaille en ville, mais plutôt le doux air parfumé de la campagne. La terre, les fleurs, les fougères, les arbres et les animaux dégagent chacun des parfums uniques qui forment un tout plaisant et calmant : une vraie aromathérapie. Et toutes les plantes qui vous entourent enrichissent d’oxygène frais chaque respiration que vous prenez.

La vision

En ville, de grands édifices briment votre vision. Mais en pleine nature, c’est un vrai arc-en-ciel vivant qui vous entoure. Des arbres verts aux plantes multicolores, des montagnes majestueuses aux ruisseaux et lacs limpides : tout s’étale là devant vous, une vraie panoplie de couleurs et de textures. À l’aube et au crépuscule, le soleil se met de concert avec les nuages pour vous offrir un spectacle de lumière et de couleur unique. En levant vos yeux vers le ciel de nuit, vous pouvez contempler des milliers d’étoiles en l’absence de la pollution lumineuse qui voile ce spectacle à vos yeux en ville.

Le toucher et le goût
Assis près d’un lac, vous pouvez vraiment prendre le temps de déguster votre repas, en savourant chaque bouchée. Selon la saison, vous pouvez cueillir des fruits des champs et les déguster frais, réchauffés par le doux soleil du printemps ou de l’été.

À l’écoute de notre cœur
Lorsque nous reposons nos sens de cette façon, nous donnons à notre cœur le temps de nous parler. Dans le calme de la nature, nous devenons plus facilement conscients des sentiments et des préoccupations qui pèsent sur nous. Parfois, cela nous surprend de constater à quel point nos pensées se remplissent de mille et un détails lorsque nous prenons le temps de nous reposer ainsi.

À l’écoute du Créateur

En même temps qu’une telle retraite nous permet d’entendre notre cœur et de mieux le comprendre, elle nous permet d’écouter une autre voix, celle de notre Créateur.  En pleine nature, sa voix devient plus claire, plus évidente. La nature entière se met de concert avec lui pour nous parler de sa grandeur, de sa bonté, de sa sagesse, de son amour, de sa beauté.

Un exemple à suivre

À travers les âges, les hommes et les femmes qui voulaient connaître Dieu ont profité de retraites pour s’approcher ainsi de Dieu. Même l’être parfait qu’est Jésus a souvent pris des temps de solitude en pleine nature pour jouir d’une communion intime avec son Père. Il se rendait souvent dans un désert ou un jardin pour prier. Il marchait tranquillement d’une ville à l’autre avec ses amis. Il voyageait en bateau. Il enseignait en pleine nature, sur des plages ou des collines. Il utilisait constamment des illustrations tirées de la création, nous enseignant clairement que tout ce qui nous entoure nous parle de Dieu comme Père.

Oui, la création me révèle le Père et m’aide à me tourner vers Lui, tout naturellement. Devant le coucher de soleil, je le loue. Devant l’immensité de l’univers que la nuit me dévoile, je l’adore. Devant la beauté délicate des fleurs, je me réjouis en sa bonté et sa créativité. Devant son tendre soin pour chaque créature, je reprends confiance en sa capacité de prendre soin de moi. Je retrouve l’assurance de son amour et de sa puissance, et cela me permet de me décharger sur lui de tous mes soucis. Je puis lui remettre tous les sentiments et toutes les préoccupations qui se sont révélés à moi au cours de la retraite et me retrouver de nouveau tranquille devant lui.

Suivons cet exemple

J’aimerais vous encourager à prendre des retraites en pleine nature. Je vous invite à vous réjouir de nouveau de la beauté, de la complexité et de la grandeur de cette création qui nous fait vivre. Et en vous réjouissant des bienfaits qui viennent d’une simple contemplation de ce monde si varié et complexe, considérez cette question : Si le seul fait de me tourner vers le monde que Dieu a créé me fait tant de bien, combien de bienfaits y aurait-il à me tourner de plein cœur vers le Père qui est la source de cette création restauratrice ?

Comment se tourner vers le Père ?

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires