Recommencer à neuf

Auteur: Darren Hewer

Je me trouvais seul, dans ma chambre de résidence, en train de pleurer à 3 heures du matin. De telles choses ne m’arrivaient jamais. J’étais une personne instruite, moderne, rationnelle! Comment en étais-je arrivé là?

Premiers pas

J’ai grandi sans connaissance ou expérience religieuse. J’ai adopté une attitude athée, surtout du fait que mes amis étaient athées. Je n’avais jamais vraiment réfléchi à la question de l’existence de Dieu : franchement, cela me laissait indifférent.

C’est pendant que j’étudiais en sciences informatiques à l’université que j’ai constaté que quelque chose manquait à ma vie : j’étais déprimé, et je savais que je l’étais depuis longtemps. Je venais de me nouer d’amitié avec quelques personnes très croyantes. J’ai donc décidé que je chercherais à mieux comprendre les religions, et j’ai commencé à faire des recherches sérieuses au sujet de Dieu pour la première fois de ma vie. J’ai fait le tour de différentes religions populaires pour déterminer si l’une d’elles étaient crédible. Je voulais une foi authentique, et non seulement une panacée.

Dieu est là. Voulez-vous le connaître?

Des questions au sujet de Dieu? Écrire à un mentor

J’ai étudié le bouddhisme, l’islam et autres. Mais en lisant l’histoire de Jésus, j’ai constaté qu’elle m’interpellait d’une façon que les autres religions ne l’avaient pas fait.

C’est beau, mais est-ce vrai?

Je ne voulais rien savoir d’une foi aveugle. J’ai donc commencé à rechercher les faits sur lesquels la foi chrétienne se fonde. Je me suis acheté une Bible, et j’ai commencé à la lire, mais j’avais des questions concernant sa fiabilité historique. Si ce livre disait vrai,  ce serait la plus belle des histoires. Sinon, cela ne serait en rien supérieur aux œuvres de J.R.R Tolkien ou Douglas Adams : des romans intéressants, mais nullement sacrés!

C’est alors que j’ai lu Plaidoyer pour la foi de Lee Strobel, un diplômé de l’école de droit de Yale et ancien rédacteur légal pour le quotidien, Chicago Tribune. Le livre présente ses entretiens avec plusieurs érudits chrétiens. En lisant ce résumé de son cheminement, j’ai constaté qu’il y avait de bonnes raisons de croire que la Bible était fiable. Depuis, ma recherche confirme que le Nouveau Testament est un document historique qui dépasse de beaucoup la fiabilité des autres documents de l’époque.  La découverte de ces faits me troublait, car je savais bien que si je commençais à suivre Jésus, ma vie changerait beaucoup.

L’expression d’un besoin profond

Intellectuellement, j’avais accepté les faits concernant Jésus, mais je ne lui avais pas encore ouvert mon cœur. C’est une chose de dire, « Oui, il existe»; c’est une tout autre chose de décider de l’inviter à diriger sa vie! Et me confier à lui, ce serait admettre que j’avais eu tort tout au long de mes vingt ans d’existence!

Mais, un jour, j’ai assisté à une rencontre chrétienne à l’université. Le pasteur parlait de ces moments d’émerveillement que nous vivons avec Dieu, ces moments où nous savons que Dieu est présent et qu’il s’est approché de nous. J’en ai conclu que ce qui m’empêchait de me confier à Jésus, c’était l’absence d’une telle expérience. Bien que j’aie accepté les faits de la foi chrétienne, je n’arrivais pas à surmonter les obstacles émotionnels qui m’empêchaient de me confier à Jésus. Ce soir-là, j’ai demandé à Dieu de se révéler à moi d’une façon quelconque.

Oiseaux dans la neige

La prochaine nuit, je veillais tard. J’ai pris ma Bible pour la lire un peu. Ma Bible contenait quelques histoires qui expliquaient les textes bibliques. Ce soir-là, j’ai lu l’histoire d’un fermier solitaire :

Par une froide nuit d’hiver, un fermier entendit des coups à la fenêtre. En jetant un regard dehors, il vit des hirondelles se cogner contre la fenêtre, attirées par la chaleur de la maison. Rempli de compassion pour ces oiseaux, le fermier ouvrit les portes de sa grange et essaya par tous les moyens d’y faire entrer les oiseaux. Il les interpella doucement, les chassa vers la porte, traça une piste avec des miettes de pain… tout cela, sans succès. Découragé, il retourna dans la maison, en se disant : « Si seulement je pouvais devenir un oiseau, l’un des leurs… alors, ils ne me craindraient point, et je pourrais les guider vers le refuge. » C’est alors que le fermier comprit la raison de la naissance de Jésus.

En relisant cette histoire cette nuit-là, j’ai senti l’émotion me monter à la gorge. Arrivé à cette dernière phrase, j’ai pleuré des larmes, non pas de tristesse, mais de joie profonde.

La découverte de la joie

Il ne faut pas oublier que je ne suis pas de ceux qui pleurent facilement! Mais j’étais là, seul dans ma chambre à 3 h, en train de pleurer! Ma prière de la nuit d’avant m’est revenue à l’esprit, et je me suis demandé : « Est-ce vraiment Dieu qui me parle de cette façon? » La barrière émotionnelle que j’avais érigée devant lui était finalement réduite à néant. C’est alors que j’ai décidé de laisser Dieu transformer ma vie. J’ai dit « oui » à Dieu.

J’ai dit « oui » :

  • Je crois que Dieu a envoyé son Fils Jésus-Christ mourir sur la croix pour mes péchés – toutes ces fois que j’ai menti, triché, ou vécu égoïstement;
  • Je crois que Jésus est ressuscité d’entre les morts et qu’il est mon Sauveur;
  • J’accepte son pardon et je veux vivre une relation avec Dieu et connaître la vie éternelle qui ne se trouve qu’en Jésus-Christ.

J’ai parfois questionné ma foi depuis cette nuit, mais j’ai nul doute qu’un changement profond a eu lieu. Ce n’est pas tout le monde qui passera par une telle expérience, et ma décision n’était pas fondée seulement sur cette expérience. Elle n’a servi qu’à m’aider à surmonter ma crainte.

Dieu n’agit pas toujours selon nos attentes, mais il accomplit toujours ses promesses à notre égard. Une de celles-ci est que nous le trouverons si nous le cherchons sincèrement. J’ai demandé à Dieu de s’approcher de moi, et il l’a fait. En fait, Dieu s’est approché de nous plus qu’on ne pourrait oser espérer. Il est venu parmi nous en la personne de son Fils, Jésus.

Il se peut que Dieu se soit révélé à vous alors que vous lisiez mon histoire. Il se peut qu’en ce moment même, Jésus vous interpelle doucement et vous invite à lui ouvrir tout grand votre cœur pour que vous puissiez venir à le connaître personnellement. Il a tout fait pour rendre cela possible.

Si c’est le désir sincère de votre cœur, sachez que vous pouvez vous confier à lui sans plus tarder, en lui parlant par la prière. Ce qui compte pour Dieu, ce ne sont pas vos paroles comme telles, mais la foi qu’elles expriment.

Voici une prière suggérée :

Seigneur Jésus, je veux te connaître personnellement. Je te remercie d’être mort sur la croix pour tous mes péchés. Je t’ouvre tout grand mon cœur et je t’invite à venir y régner par ton Esprit. Merci pour ton pardon parfait et pour la vie éternelle que tu m’offres en cadeau. Viens faire de moi la personne que tu désires que je sois.

Cette prière exprime-t-elle le désir de votre cœur? Si oui, vous pouvez vous confier dès cet instant à Jésus-Christ, et il viendra habiter en vous, tel que promis.


Si vous avez invité Jésus à venir régner en vous, remerciez-le pour sa présence en vous et pour sa promesse de ne jamais vous quitter ni vous abandonner. Remerciez-le aussi pour cette vie nouvelle et éternelle qu’il vous a donnée. Plus vous viendrez à le connaître, en passant du temps avec lui dans la lecture de sa Parole et dans la prière, et en passant du temps avec d’autres chrétiens qui l’aiment, plus vous découvrirez à quel point il vous aime, et plus vous ferez l’expérience de la vie abondante qu’il vous offre.

Si vous avez besoin de mieux comprendre comment la mort de Jésus sur la croix nous réconcilie avec Dieu, vous en trouverez l’explication dans l’article La voie de la joie, ainsi que dans la série d’articles intitulée À la découverte de Jésus-Christ.

Êtes-vous en cheminement spirituel?  Aimeriez-vous en parler avec un mentor en ligne?

À lire aussi :

Une vie authentique, un sens éternel : le cheminement d’un philosophe

Ma recherche de la vérité : le cheminement d’un astrophysicien

 

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires