Trouver une vie nouvelle dans l’armée

Traduit de l’anglais par Isa Martinetto

Remarque : À sa demande, le nom de la personne qui nous a raconté l’histoire de sa vie ne sera pas révélé.

J’étais sur le point de me tuer. Mais quelque chose m’a ramené des limites de la mort. Voici mon histoire :

Bien que j’aie grandi dans une famille chrétienne au Moyen-Orient, le christianisme ne signifiait pas grand-chose pour moi. Je n’étais pas satisfait de ma vie. Même si j’étais allé à l’école du dimanche et que j’avais appris des choses sur la Bible, je ne connaissais pas vraiment Dieu.

J’ai rejoint l’armée en tant que jeune homme. En fait, j’y ai été contraint. Et j’y ai été traité presque comme un esclave parce que les gens savaient que j’étais chrétien. Nous étions au milieu d’une longue guerre engagée contre un autre pays et je n’aurais pas été en mesure de quitter l’armée jusqu’à ce que la guerre soit finie. Je n’aurai probablement pas été en mesure de rentrer à la maison avant de nombreuses années, et j’ai senti que la vie n’était pas digne d’être vécue. J’ai commencé à penser au suicide.

À la recherche du bonheur durable? Découvrir la voie de la joie


Des questions au sujet de Dieu? Parler avec un mentor

La seule chose qui m’a aidé à garder un esprit sain était de jouer de la musique. J’étais payé pour jouer de la musique lors d’événements spéciaux et commerciaux. De cette façon, je pouvais me faire un peu d’argent supplémentaire, puisque l’armée ne me payait presque rien. Mais alors ma seule tenue civile (non militaire) a été volée, donc je n’ai plus pu faire ça, parce que je ne pouvais pas porter mes vêtements de l’armée quand j’étais sur scène!

Une nuit, j’étais en service de garde, et j’avais déjà été en place depuis 48 heures sans sommeil. J’étais tellement fatigué, déprimé et frustré. J’ai décidé que j’en avais assez, et que ce serait la nuit où je me suiciderais. On m’a donné mon fusil et je me suis rendu à mon poste de garde.

Après environ 15 minutes, je me suis convaincu moi-même d’aller jusqu’au bout. J’avais mon doigt sur la gâchette, prêt à mettre fin à ma vie. Si je le pressais, 36 balles seraient tirées et me tueraient sûrement. Mais juste à ce moment j’ai entendu une voix appeler mon nom. Mon superviseur s’est rapproché et m’a demandé de lui donner le pistolet. Je protestai en demandant pourquoi il le voulait et comment j’étais censé garder les troupes sans lui? Mais il a insisté, a pris le pistolet et s’est éloigné.

Pendant qu’il s’éloignait, je me suis demandé pourquoi il était venu prendre le pistolet juste à ce moment. J’étais très triste. Je ne pouvais même pas mourir comme je le voulais! J’ai tourné la tête vers le ciel et j’ai crié à Dieu : « Pourquoi suis-je encore ici? Pourquoi m’as-tu sauvé la vie? Je suis un pécheur! Je ne te connais même pas! »

Mais quand mon superviseur avait pris le fusil et s’en était allé, j’avais senti une question se poser à l’intérieur de moi : « Que ressens-tu envers les gens autour de toi? » (J’ai réalisé que c’était le Seigneur qui me le demandait.)

Je lui ai répondu : « Ces gens ne s’aiment pas, ils se détestent les uns les autres! Ils volent, et profitent les uns des autres. » Puis une autre question m’est venue à l’esprit immédiatement : « Pourquoi ne pas essayer avec MOI? »

C’est alors que j’ai réalisé pour la première fois que Dieu m’aimait vraiment. Beaucoup de versets de la Bible, que j’avais appris de nombreuses années auparavant, mais que j’avais oubliés, affluaient vers moi. J’ai réalisé que, même si j’étais à bien des égards une « mauvaise personne », Dieu aime tout le monde, même les « mauvaises » personnes. Si seulement les bonnes personnes allaient au ciel, personne n’y entrerait! Mais si je lui faisais confiance, il m’accepterait. Jésus, sur la croix, a pris notre châtiment que nous, « mauvaises » personnes méritions. Donc, si je me confie à lui, Dieu m’accepte.

Depuis ce jour, ma vie a commencé à changer. Beaucoup de gens autour de moi ont remarqué ces changements. Je ne jurais plus et je ne traitais plus les gens méchamment. Au début, ils étaient sceptiques sur ces changements, mais finalement ils ont réalisé que quelque chose de puissant avait changé dans ma vie.

J’ai découvert plus tard que le surveillant qui avait pris mon fusil n’était pas préoccupé par moi, mais s’inquiétait pour lui-même. Vous voyez, un autre de ses soldats s’était récemment suicidé en raison des mauvais traitements qu’il avait reçus et mon supérieur s’inquiétait des problèmes qu’il aurait si cela arrivait à nouveau. J’ai aussi appris à ce moment-là que ce même superviseur était celui qui avait pris mes vêtements civils!

Mais quand je l’ai découvert, je n’étais pas en colère comme je l’aurais été avant. J’ai dit au superviseur que les vêtements étaient un cadeau pour lui. J’ai réalisé que Dieu m’avait donné tant de cadeaux gratuits (premièrement la vie elle-même, et puis la vie éternelle avec lui) que je voulais répondre à son amour en partageant cet amour aux autres! Quel étonnant revirement Dieu avait fait dans mon cœur, de vouloir mourir à vouloir partager la vie avec d’autres personnes!

Jetez un œil à votre vie. Comment la décririez-vous? Satisfaisante? Pressée? Excitante? Stressante? Allant de l’avant? Freinée? Pour beaucoup d’entre nous, c’est tout cela et plus encore.

Il y a des choses que nous rêvons de faire un jour; il y a des choses que nous aimerions bien oublier. Vous vous embarquez sur une toute nouvelle vie? C’est peut-être le temps d’inviter Dieu de faire partie de celle-ci. Dans la Bible, il est dit que Jésus est venu pour rendre toutes choses nouvelles. Quelle serait votre vie si vous pouviez recommencer avec une ardoise propre?

Vivre avec l’espoir

Si vous êtes à la recherche de la paix, il y a un moyen de la trouver. Personne ne peut être parfait, ou avoir une vie parfaite ici-bas. Mais chacun d’entre nous a la possibilité d’expérimenter la grâce parfaite offerte par Jésus-Christ.

Vous pouvez recevoir Christ dès maintenant par la foi, simplement en faisant connaître votre désir de le faire par la prière. Prier, c’est tout simplement parler à Dieu. Dieu connaît votre cœur et ne regarde pas tant vos paroles que l’attitude de votre cœur. Voici une suggestion de prière :

Seigneur Jésus, je veux te connaître personnellement. Merci d’être mort sur la croix pour mes péchés. Je te reconnais comme mon Sauveur et Maître, et je t’ouvre tout grand la porte de mon cœur pour t’accueillir. Viens diriger ma vie. Merci de me pardonner mes péchés et de me donner la vie éternelle. Fais de moi la personne que tu veux que je sois.

Cette prière exprime-t-elle le désir de votre cœur? Vous pouvez la prier dès maintenant, et Jésus-Christ viendra régner en vous, comme il l’a promis.

Est-ce la vie pour vous?

Si vous avez invité Christ à régner en vous, nous vous invitons à nous le dire, en cliquant sur le bouton ci-dessous. L’un de nos mentors bénévoles se fera un plaisir de vous accompagner dans votre cheminement spirituel, en toute confidentialité. Vous pouvez aussi commencer à découvrir cette nouvelle vie que Jésus vous offre en lisant cette série d’articles.

 

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires