Une lettre de Noël de la part de Dieu

auteur inconnu
Mes chers enfants,

Je sais que cela dérange plusieurs d’entre vous que des gens ne veuillent pas entendre prononcer mon nom à Noël. Vous avez peut-être oublié que je ne suis pas né à ce temps-ci de l’année, et que ce sont vos prédécesseurs qui ont décidé de remplacer la célébration d’une fête païenne par une commémoration de ma naissance, bien que je me réjouisse chaque fois qu’on pense à moi.Toute personne qui a une famille peut comprendre mon optique de cette célébration. Le nom de la fête m’importe peu. Si vous voulez célébrer ma naissance, faites-le, tout simplement, en vous aimant ardemment les uns les autres.

Cela dit, j’aimerais vous offrir ces quelques conseils.

Si le fait que la ville interdit les crèches sur les places publiques vous déplaît, vous n’avez qu’à enlever le père Noël et les rennes de devant chez vous pour les remplacer par une scène de la Nativité. Si tous mes enfants faisaient cela, il n’y aurait aucun besoin d’une crèche à l’Hôtel de Ville parce qu’elles se trouveraient partout.

Cessez de vous perturber du fait qu’on a changé le nom des arbres de Noël pour les appeler des arbres des Fêtes. Je suis le Créateur de tous les arbres. Vous pouvez penser à moi chaque fois que vous en voyez un. En fait, vous pouvez décorer une vigne, si vous le voulez. C’est une bonne idée, puisque j’ai utilisé la vigne pour décrire la relation qui nous lie l’un à l’autre, et pour expliquer nos tâches respectives. Si vous avez oublié cet enseignement, vous pouvez le trouver dans Jean 15.1-8, dans la Bible.

Si vous voulez m’offrir un cadeau en rappel de mon anniversaire, voici ma liste de souhaits.

1. Plutôt que d’écrire des lettres pour vous plaindre de la façon dont on célèbre mon anniversaire, écrivez plutôt des lettres qui expriment l’amour et l’espérance aux soldats à l’étranger. Ils se sentent très seuls à ce temps-ci de l’année et ils ont terriblement peur. Je le sais. Ils me le disent tout le temps.

2. Rendez visite à quelqu’un dans un centre de soins prolongés. Vous n’avez pas besoin de les connaître. Ils ont tout simplement besoin de savoir que quelqu’un s’intéresse à eux.

3. Plutôt qu’écrire à « George » pour vous plaindre du message contenu dans la carte de souhaits qu’il a envoyé à ses employés, pourquoi ne pas lui écrire pour lui dire que vous allez prier pour lui et sa famille cette année? Et faites-le… j’aimerais bien prendre de vos nouvelles.

4. Plutôt que de donner à vos enfants des cadeaux inutiles au prix trop élevé, passez du temps avec eux. Racontez-leur l’histoire de ma naissance et expliquez-leur pourquoi je suis venu parmi vous. Serrez-les dans vos bras et dites-leur combien je les aime.

5. Choisissez de pardonner à une personne qui vous a offensé.

6. Savez-vous qu’un membre de votre communauté tentera le suicide ce Noël parce qu’il se sent seul et sans espoir? Comme vous ne savez pas de qui il s’agit, accueillez chaleureusement chaque personne sur votre passage. Cela pourrait tout changer!

7. Plutôt que de critiquer le marchand qui a baptisé cette fête autrement, soyez patients avec ses employés. Offrez-leur un beau sourire et des paroles gracieuses. Même s’ils n’ont pas le droit de vous souhaiter « Joyeux Noël », rien ne vous empêche de le faire. Et cessez de vous rendre à ce magasin le dimanche. Si le magasin ne vendait rien ce jour-là, il fermerait ses portes et offrirait à ses employés une journée de congé à passer en famille.

8. J’aime beaucoup celui-ci. Il y a des personnes et même des familles entières qui n’auront ni arbre de « Noël », ni cadeaux à offrir ou à recevoir. Si vous ne les connaissez pas (et c’est tout probablement le cas), achetez donc quelques denrées et quelques cadeaux pour les offrir à l’Armée du salut ou à la banque alimentaire. Ils se chargeront de les livrer pour vous.

9 Finalement, si vous voulez vous afficher comme quelqu’un qui croit en moi et m’est fidèle, agissez comme un chrétien. Ne faites rien en secret que vous ne feriez pas en ma présence. Laissez les gens savoir par vos actes que vous m’appartenez.

 P.S. Rappelez-vous que je suis Dieu, et que je sais très bien me défendre. Aimez-moi, faites ce que je vous dis de faire et je m’occuperai du reste. Relisez cette liste et mettez-vous au travail. Le temps est court. Je vous aiderai, mais c’est à vous d’agir. Et passez un Noël des plus bénis avec toutes les personnes qui vous sont chères. Je vous aime. Ne l’oubliez jamais.

Trouvé dans un fichier de Noël et soumis par Jeremy Mahood, auteur inconnu

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires