Une joie sans borne

Auteur: Doris Beck

joieJ’ai toujours aimé les bébés. Même quand j’étais une petite fille, on pouvait me voir porter mes petits cousins. Alors je supposais que, quand je me marierai et déciderai d’avoir des enfants, il n’y aurait pas de problème. Mais quand ma première grossesse s’est terminée par une fausse couche à la treizième semaine, j’ai eu le cœur brisé.

Comme la première fois je suis redevenu enceinte juste après, je croyais que ça marcherait en essayant encore. Mais à cause de complications survenues après ma fausse couche, ça n’a pas été si simple que cela. Comme je ne pouvait pas devenir enceinte j’ai prévu un D&C (une Dilatation et un Curetage, qui consiste à racler la paroi de l’utérus).

Au moment des test préopératoires, j’étais persuadée que j’étais enceinte une nouvelle fois, mais mon docteur ne le croyait pas. Et je l’ai cru quand j’ai reçu le résultat négatif du test de grossesse. Mais ça restait quand même un problème pour mon mari et moi. Qu’arriverait-il si j’étais réellement enceinte de notre enfant tant désiré? Dans notre prière nous avons demandé à Dieu de protéger le bébé, si tel était le cas.

Le cancer afflige un être aimé? Quelques conseils

Des questions? Écrire à un mentor

Mon bébé miracle

Et sept mois et demi plus tard, nous étions les fiers parents d’un petit garçon en parfaite santé – né à terme! Dieu nous a protégé, car même l’obstétricien et le chirurgien ont du admettre que Jamie était un bébé miraculeux! Il est aujourd’hui un jeune adulte qui aime la vie. Il vient de se marier et de fonder sa propre famille! Il y eu pourtant des moments, au cours de ma grossesse, où je suis devenue très anxieuse.

Avec chaque complication, j’en étais arrivé au point où je devais faire un choix en pleine conscience. Aurais-je peur de perdre le bébé? Ou placerais-je ma confiance en Dieu, qui savait exactement depuis le début que tout allait bien se passer? Par crainte d’une nouvelle fausse couche, le docteur m’a prescrit le lit pendant deux mois. Un jour, alors que j‘étais alitée, j’ai crié après Dieu. Comme je regardais par la fenêtre de ma chambre, j’ai vu un magnifique arc en ciel,. L’arc en ciel est un signe de promesse dans la bible. J’ai alors décidé de présenter à Dieu mes requêtes et de Lui laisser les aboutissements. Et j’étais reconnaissante du fait qu’Il connaissait chaque moment de la vie de mon bébé même depuis avant sa conception!

Et puis j’ai eu deux mois presque normaux avant d’être de nouveau allongée, cette fois-ci sous toxemia. j’avais été hospitalisée et prescrite un repos total une nouvelle fois. A cette période, j’oscillais entre la colère, la déception et la peur de perdre mon bébé, sans parler de l’anxiété de ne pas savoir ce qui allait arriver ensuite.

J’en était une nouvelle fois arrivé au point de dire, “Seigneur, cet enfant est réellement entre tes mains”. L’accouchement fut si pénible que Jamie et moi faillirent mourir. Mais Dieu est intervenu et nous avons tous les deux survécu.

Enceinte de nouveau

Ma grossesse suivante se termina aussi par une fausse couche et il m’a fallu ensuite presque une année pour être enceinte de nouveau. Nous étions ravis, mais au cours du quatrième mois, je suis tombé très malade et j’ai du subir une appendicectomie! Une nouvelle fois, ma vie et la vie de mon bébé étaient en jeu.

Le chirurgien a expliqué à mon mari que ma crise d’appendicite était très sévère et qu’il fallait opérer au plus vite. Au cours des jours qui suivirent, nous nous sommes rongés les sangs en nous demandant si j’allais encore perdre le bébé, mais nous savions que nous avions un choix à faire: serions-nous démontés? Ou est-ce que nous nous tournerions vers Dieu pour nous réjouir en Lui avec des cœurs plein de gratitude et pour Lui présenter nos requêtes?

Mieux connaître Dieu

J’ai du passer presque toute cette grossesse allongée à cause de ma pression sanguine qui était dangereusement élevée. J’ai eu des contractions pendant trois mois. Ce fut l’occasion pour moi de grandir dans ma relation avec Dieu de façon incroyable. Je ne pouvais rien faire d’autre que de passer mon temps avec Lui. Et c’est exactement ce que j’ai fait.

Au fur et à mesure que je connaissait mieux Dieu, il devenait de plus en plus facile de le croire dans toutes les circonstances et en particulier dans celle d’amener en bonne santé ce petit bébé au sein de notre famille. Heather est née en parfaite bonne santé et elle est pour moi maintenant un rappel permanent de ces longs mois que j’ai passé tranquille avec Dieu.

Trois années plus tard, j’ai enfin eu ma première grossesse normale. Et Jody s’est ajoutée à notre famille. J’ai eu à faire le choix de faire confiance à Dieu pour chacune de mes grossesses et pour chaque complication. Et je continue maintenant à Lui faire confiance pour m’aider à élever chacun de nos enfants. Avoir trois jeunes adultes n’est pas toujours chose aisée. Mais c’est un choix que j’ai fait.

Un de mes passages préférés dans la bible est, “Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur; je le répète réjouissez-vous. Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ.” (Philippiens 4: 4,6,7)

Sans Christ en moi, je n’airais jamais pu choisir la joie. Cela aurait été une essai sans force de pensée positive. La source de ma vraie joie est dans ma vraie relation avec Lui. Cela me donne la force de faire ce choix, même dans les situations les plus difficiles. En Lui faisant confiance pour les moindre détails de ma vie, j’apprends le secret d’être contente dans toute et chaque situation.

Et vous? Vivez-vous sans joie? Est-ce que les évènements que vous rencontrez dans votre vie vous paraissent trop durs à supporter? Vous n’avez pas besoin de vivre ainsi. Vous pouvez trouver la paix et la plénitude à travers une relation personnelle avec Jésus-Christ.

Vous pouvez recevoir Christ dès maintenant par la foi, au moyen de la prière.

Prier, c’est tout simplement parler à Dieu. Dieu connaît votre cœur, et il est plus soucieux de l’attitude de votre cœur que des mots que vous utilisez. Voici une prière que nous vous suggérons :

Seigneur Jésus, je veux te connaître personnellement. Merci d’être mort sur la croix pour mes péchés. Je t’ouvre la porte de ma vie et je te reçois comme Sauveur et Seigneur. Prends la direction de ma vie. Merci de pardonner mes péchés et de me donner la vie éternelle. Fais de moi la personne que tu veux que je sois.

Cette prière exprime-t-elle le désir de votre coeur? Vous pouvez la prier dès maintenant, et Jésus-Christ viendra dans votre vie comme il l’a promis.

Une vie nouvelle

Si vous avez invité Jésus-Christ à entrer dans votre vie, remerciez souvent Dieu à ce sujet. Remerciez-le également parce que Christ ne vous abandonnera jamais et parce qu’il vous a donné la vie éternelle. Alors que vous en apprenez plus sur votre relation avec Dieu et combien il vous aime, vous vivrez la vie pleinement.

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires