À la découverte de Jésus-Christ : partie 6

Auteur: AgapeFrance

L’ASSURANCE DE MA NOUVELLE VIE

NOUS RÉAGISSONS DE MANIÈRE DIFFÉRENTE À L’APPEL DU CHRIST

Certaines personnes ont un tempérament émotif et sont largement tournées vers le monde extérieur. D’autres personnes, au contraire, paisibles et réservées, auront une nette tendance à l’introspection. Face à des circonstances identiques, il est évident que ces deux types de personnalités opposées réagiront de façon très différente : l’une de façon exubérante, l’autre avec calme.

Ces différences de réaction se rencontrent aussi dans la façon dont les hommes et femmes répondent à l’appel de Jésus-Christ. Ne pas en tenir compte a entraîné bien des chrétiens dans le doute et le désarroi. Prenons un exemple de cette différence dans la Bible : celui de l’apôtre Paul et de son fils spirituel Timothée. La conversion de l’apôtre fut, pour sa part, d’un éclat extraordinaire. Alors qu’il s’adonnait à l’extermination des disciples du Christ et qu’il poursuivait ce but avec détermination, le Seigneur l’arrêta sur le chemin de Damas. Cette révélation prodigieuse de Jésus-Christ qui lui fut accordée modifia de façon radicale le cours de son existence. Peu d’hommes ont été utilisés aussi puissamment par Dieu qu’il ne le fut.

Timothée vécut, par contre, une expérience tout à fait différente, mais non moins valable aux yeux de Dieu. Timothée apprit à connaître le Seigneur dès son plus jeune âge, par sa mère et sa grand-mère qui lui lisaient les Écritures. Sans doute ne se souvient-il d’aucune émotion particulière lorsqu’il apprit à recevoir Jésus-Christ dans sa vie.

C’EST UNE RENCONTRE QUI BOULEVERSE

Aujourd’hui encore de tels contrastes se reproduisent : on entend parler, par des témoignages bouleversants, de personnes arrachées aux griffes de l’alcool, de la drogue ou de l’immoralité par la grâce de Dieu. Le changement radical apporté dans leur vie par cette expérience est une marque de l’authenticité de leur appartenance à Jésus-Christ.

Mais nombreux sont ceux qui, pour confier leur vie à Jésus-Christ, se sont simplement agenouillés chez eux, au pied de leur lit, sans passer à ce moment par une expérience émotionnelle particulière.

LES SENTIMENTS SONT PARFOIS TROMPEURS

Je trouve que les sentiments peuvent être fugaces, éphémères. Ainsi, au cours de ma vie, j’ai connu de grands moments de joie, d’enthousiasme, de clarté spirituelle, mais aussi de peine ou de déception. Dieu avait-il changé alors que je traversais, moi-même, des expériences aussi opposées dans ma vie spirituelle et ma relation avec lui? Non bien sûr! C’est pourquoi je ne me fonde pas sur mes sentiments pour connaître Dieu et vivre ma relation avec lui, car les sentiments peuvent être extrêmement trompeurs.

D’après la Bible :

« Celui qui est juste aux yeux de Dieu par la foi, vivra. »(Romains 1.17)

« Personne ne peut plaire à Dieu sans la foi. » Hébreux 11.6

et

« Tout acte qui ne vient pas de la foi est péché. » (Romains 14.23)

Par conséquent, se mettre à la recherche d’une expérience émotionnelle, c’est s’opposer à ce qui plaît à Dieu. Le mot foi est synonyme du mot confiance. Ainsi, plutôt que de se fonder sur leurs sentiments, c’est en Dieu lui-même et en sa Parole inspirée que les chrétiens doivent placer leur confiance.

COMMENT ÊTRE SÛR DE MA NOUVELLE RELATION AVEC JÉSUS-CHRIST?
Comment donc peut-on parvenir à l’assurance du salut? Dieu ne donne-t-il pas une sorte de confirmation à l’homme qui reçoit sincèrement le Christ dans son cœur?
Oui, il le fait à l’aide de trois preuves complémentaires :

LA PAROLE DE DIEU

La Parole de Dieu est vraie, immuable, infaillible. Ce que Dieu promet, il le fait. C’est pourquoi notre foi ne peut être fondée que sur l’autorité même de la Parole de Dieu. Alors, pourquoi mettre en doute cette Parole lorsqu’elle affirmer que ceux qui ont cru en Jésus-Christ sont enfants de Dieu? Pourquoi, alors que nous avons cru en la Parole de Dieu au point de confier notre vie à Jésus-Christ, la mettre en doute puisqu’elle nous donne l’assurance de notre nouveau statut d’enfant de Dieu?

« Nous acceptons le témoignage des hommes; le témoignage de Dieu est bien supérieur et c’est là le témoignage qu’il a rendu au sujet de son Fils. Ainsi, celui qui croit au Fils de Dieu possède en lui ce témoignage; mais celui qui ne croit pas en Dieu a fait de Dieu un menteur, car il n’a pas cru au témoignage que Dieu a rendu au sujet de son Fils. Voici ce témoignage : Dieu nous a donné la vie éternelle et cette vie nous est accordée en son Fils. Celui qui a le Fils a cette vie : celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie. Je vous écris cela afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle et que vous croyiez au nom du Fils de Dieu. » (1 Jean 5.9-13)


Avez-vous demandé à Jésus-Christ d’entrer dans votre vie? Êtes-vous sincère? Où est-il donc maintenant?

Si vous lui avez réellement confié la direction de votre vie, vous pouvez être sûr qu’il y est entré (sur la base même de sa Parole, qui est digne de confiance). Peut-être ressentez-vous une grande joie, peut-être rien de particulier. De toute façon, ces sentiments varieront avec le temps. Confiez-vous en la Parole de Dieu et en ses promesses. Prenez le temps maintenant de remercier Dieu pour ce qui s’est passé au moment où vous avez prié.

LE SAINT-ESPRIT

L’apôtre Paul écrit aux Romains : « L’Esprit de Dieu affirme lui-même à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. » (Romains 8.16) L’action du Saint-Esprit en nous est de confirmer, dans nos cœurs, la véracité de la Parole de Dieu. L’apôtre Paul en parle à plusieurs reprises, notamment aux chrétiens de Thessalonique à qui il écrit : « Car nous vous avons annoncé la Bonne Nouvelle non seulement par des paroles, mais aussi avec puissance, avec l’aide du Saint-Esprit, et avec l’entière certitude de la vérité de cette Nouvelle. » (1 Thessaloniciens 1.5)

UNE VIE TRANSFORMÉE

La troisième preuve de notre statut d’enfant de Dieu, c’est notre vie qui change : « Dès que quelqu’un est uni au Christ, il est un être nouveau; ce qui est ancien a disparu, ce qui est nouveau est là. » (2 Corinthiens 5.17)

Telle fut l’expérience vécue par les Colossiens à qui Paul écrit : « La Bonne Nouvelle se répand et apporte des bénédictions dans le monde entier, tout comme elle l’a fait parmi vous le jour où, pour la première fois, vous avez entendu parler de la grâce de Dieu et avez appris à connaître ce qu’elle est véritablement. » (Colossiens 1.6)

« Lorsque Dieu s’établit en nous pour faire de nos corps le temple de son Esprit (1 Corinthiens 6.19) notre vie change : notre regard sur le monde, nos valeurs, nos intérêts, nos réactions. Car à partir de cet instant, c’est Dieu lui-même qui agit en nous. Ce phénomène est si important que Jésus n’a pas hésité à l’appeler une nouvelle naissance. »(Jean 3.3) Cette nouvelle naissance fait de nous des êtres différents, désireux de plaire au Seigneur et de lui obéir.

Interrogeons-nous : essayons-nous réellement de faire ce qu’il nous demande?

« Si quelqu’un affirme : je le connais, mais n’obéit pas à ses commandements, c’est un menteur et il n’y a pas de vérité en lui. Par contre, celui qui obéit à sa parole est un homme dont l’amour pour Dieu est véritablement parfait. Voici comment nous pouvons savoir que nous sommes unis à Dieu : celui qui déclare demeurer uni à Dieu doit vivre comme Jésus a vécu. » (1 Jean 2.4-6)

Ainsi, Jésus explique à ses disciples qu’il se manifestera personnellement à ceux qui lui obéissent, de telle sorte qu’ils expérimenteront la réalité de sa présence dans leur vie. Cette manifestation se fera pour chacun d’une façon particulière, selon les individus et les circonstances.

EN RÉSUMÉ :

Les sentiments ont leur place dans notre vie. Ce n’est pas en eux-mêmes qu’ils sont dangereux (au contraire, ils sont souvent légitimes et gratifiants). Mais ce qui est dangereux, c’est le fait de rechercher des expériences émotionnelles particulières ou de s’appuyer sur nos sentiments pour avancer dans notre vie spirituelle. Pourquoi? Parce qu’une telle attitude s’oppose radicalement à l’attitude attendue de nous par Dieu : LA FOI, qui ne prend ses racines qu’en DIEU LUI-MÊME ET SA PAROLE et NON en nos émotions!

AVEZ-VOUS À CŒUR DE DEVENIR UN DISCIPLE DE JÉSUS-CHRIST?

Depuis le moment où, par un acte de foi, vous avez confié la direction de votre vie à Jésus-Christ, de nombreuses choses sont intervenues :

  • Jésus est entré dans votre vie par son Saint-Esprit. Il ne vous quittera jamais. (Jean 10.27-29)
  • Vos péchés sont totalement pardonnés (Colossiens 1.4)
  • Vous êtes enfant de Dieu (Jean 1.12; Romains 8.14-16)
  • Vous commencez la vie nouvelle et éternelle pour laquelle Dieu vous a créé (Jean 10.10; Jean 17.2-3)

Ne vous contentez pas d’une vie chrétienne médiocre. Recherchez chaque jour l’intimité avec Dieu, cultivant cette relation extraordinaire que vous avez commencée en lui : c’est là que vous trouverez la vie en abondance!

Lorsqu’on naît spirituellement par la foi en Jésus-Christ, on a encore besoin de grandir dans notre vie chrétienne jusqu’au point où on sera mûr et adulte dans notre foi. C’est pourquoi ne vous relâchez pas : apprenez chaque jour à remettre à Jésus-Christ de plus en plus de détails de votre vie. Vous verrez alors votre relation avec Dieu grandir et s’affermir :

  • Consacrez chaque jour du temps pour la prière et la lecture de la Bible. (Parlez à Dieu de vos besoins, remerciez-le pour ce qu’il vous accorde, etc.)
  • Lorsque vous lisez la Bible, mettez en pratique ce que vous y découvrez;
  • Partagez la Bonne Nouvelle de Jésus avec vos proches par vos paroles et votre vie transformée;
  • Remettez chaque détail de votre vie à Dieu.

En une phrase, ABANDONNEZ-VOUS CHAQUE JOUR À LA CONDUITE DU SAINT-ESPRIT : il vous donnera la force nécessaire pour obéir à Dieu et vivre la vie en abondance que Dieu désire vous offrir. (Mais nous reparlerons de ce sujet dans les prochains livres de cette série).

Ensemble, plusieurs bûches de bois brûlent avec vivacité dans la cheminée. Placez-en une loin des autres, sur le sol froid, elle cessera de flamber. Ainsi en est-il de nous et des relations qui nous unissent aux autres chrétiens.

Si vous ne faites pas partie d’une église locale, n’attendez pas d’y être invité : prenez vous-même l’initiative d’aller voir le responsable d’une église proche qui honorer le Christ et prêche le message de la Bible. Arrangez-vous pour vous y rendre dès que possible et, par la suite, participez aux différentes activités de cette église.

La décision que vous avez prise de confier la direction de votre vie à Jésus-Christ est sans aucun doute la plus importante que vous aurez à prendre. Maintenant que vous êtes sûr de vote salut, partager votre foi et votre assurance avec tous ceux que vous rencontrerez dans votre vie de tous les jours!

Retour à l’index

Pour aller plus loin :

La Bible nous dit-elle que nous pouvons avoir l’assurance de la vie éternelle si nous confions notre vie à Jésus-Christ?

Rencontre 6 : L’assurance de ma nouvelle vie en Jésus-Christ

Canevas d’études bibliques

Conseils de livres :

Stott, John : L’essentiel du Christianisme, Ligue pour la lecture de la Bible
Wallis, Arthur : Jésus de Nazareth : qui est-il?, La croisade du livre chrétien
Lewis, C.S : Être ou ne pas être, Foi vivante
Morison, Frank : La résurrection : mythe ou réalité?, Ligue pour la lecture de la Bible
Shallis, Ralph : Il faut beaucoup de foi pour être athée, Farel

Extrait du livre :

À la découverte de la vie nouvelle; © Texte : Équipe de Campus pour Christ — France 1984,

Adaptation : Dominique Frèrebeau et Annie Husson

D’après le livre :
How To Be Sure You Are a Christian
de Bill Bright © 1972, 1981, Campus Crusade for Christ

Utilisé avec permission



Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires