Une vie sans bras ni jambes

Auteur: Rusty Wright

nick220Êtes-vous découragé par votre situation financière, votre travail, votre emploi du temps ou des relations précaires ? Rencontrez l’homme qui va vous encourager à faire face à vos défis et vous faire rêver.

Lorsque vous n’avez ni bras, ni jambes, la vie peut vous sembler vaine. Nick Vujicic est né comme cela, mais il a surmonté de nombreux obstacles afin d’acquérir une façon de penser positive et contagieuse.

Peut-être l’avez-vous déjà vu à la Télé ou sur Internet. Il a fait une conférence près de chez nous récemment. Cet Australien d’une vingtaine d’années a parcouru la terre et a transmis son message optimiste : trouver l’espoir dans le désespoir, faire face au rejet et décupler vos possibilités. Son corps se limite essentiellement à un buste et un petit pied sous sa hanche gauche. Cependant, il nage, il surf, il joue au golf. La disposition d’esprit est bonne chez ce business man et conférencier en milieu scolaire.

De victime de guerre à ambassadrice de la paix : Phan Thi Kim Phuc

À la recherche de la paix intérieure? Parler à un mentor

Faire face au rejet

Ce n’est pas facile. A sa naissance, son père a quitté la chambre de la maternité pour aller vomir. Au bout de quatre heures, sa mère s’est sentie capable de le prendre dans les bras. Ses parents ont décidé de l’aider à réussir. Son père lui a appris à nager dès ses 18 mois. A six ans, il a appris à utiliser un clavier avec ses orteils. Un porte-crayon adapté lui a permis d’écrire.

A l’école, les taquineries et les menaces l’ont suivi. Avez-vous déjà été menacé à cause de votre apparence, vos capacités réduites, vos bévues ? Imaginez que vous êtes un homme-tronc à l’école. Pouvez-vous épeler A.N.G.O.I.S.S.E?

Désespéré à 8 ans, il a envisagé le suicide. ‘J’avais froid et j’étais amer’ a-t-il dit au Daily Mail anglais.

‘J’en voulais à Dieu de m’avoir fait cela et je redoutais ce qui allait m’arriver lorsque mes parents ne seraient plus là pour s’occuper de moi’. Il a essayé de se noyer dans la baignoire. ‘Je ne trouvais pas de sens à tout ça. Sans but et sans force, il est difficile de se battre’.

Sourires et pleurs

‘Affichez-vous un sourire lorsque vous pleurez à l’intérieur ?’ a-t-il demandé à l’assistance. ‘Je sais ce que l’on ressent’.

Les amis, la famille et la foi ont fait la différence pour lui. ‘Je n’ai pas besoin de bras et de jambes’, a-t-il dit à la foule. ‘J’ai besoin de paix. J’ai besoin de joie. J’ai besoin d’un but.’

Il dit qu’il a trouvé tout ça dans le Dieu qu’il a haï. ‘Dieu comprend le langage des pleurs… Si vous trouvez votre joie dans les choses temporaires, votre joie sera temporaire’.

Son sens de l’humour aide à dissiper les tensions qui peuvent exister avec ceux qui ne partagent pas sa foi : ‘Si vous n’êtes pas d’accord avec moi, ne me menottez pas !’.

Nick explique que ‘Ce qui est pire que de ne pas avoir de bras et de jambes, c’est la peur d’être seul. J’ai demandé à Dieu de me donner des bras et des jambes. Il ne m’en a pas donné. Il m’a donné l’espoir et la guérison du cœur’.

Force face à l’adversité

Nick trouve conseil contre l’adversité dans une citation de l’apôtre Paul, un disciple de Jésus au 1er siècle : ‘Je puis tout par Christ qui me fortifie’. Maintenant, il aide des enfants et des adultes à faire face au rejet, à s’aimer, à pardonner à ses persécuteurs et à avoir de grandes aspirations.

Son témoignage touche des vies. Après avoir parlé à Orange, en Californie, il a rencontré Daniel Martinez, un garçon sans bras ni jambes. ‘Un adversaire à ma taille !’ a dit Nick sur le ton de la plaisanterie.

La maman de Daniel nous a confié : ‘Maintenant, je sais que Daniel ira bien’.

Nick reste réaliste, il sait qu’en le voyant les gens disent : ‘Je ne me plaindrais plus !’. Il rétorque : ‘cela vous arrivera encore’. Le pardon est au centre de son message. Il sait que l’amour Divin et le pardon l’aident à aimer et pardonner aux autres. Nick affirme : ‘Il (Dieu) a tout ce dont vous avez besoin’. Pour entamer un voyage fondé sur la foi, cet homme remarquable dit que: ‘Tout ce dont vous avez besoin c’est de (lui) dire oui’.

Á lire aussi:

L’histoire de Joni Eareckson:  Un victoire arrachée à la souffrance

Quand la douleur dure

Print


4 réponses à “Une vie sans bras ni jambes”

  • Bussy Christian says:

    Bravo, super, encourageant!
    Gloire à Dieu

  • François says:

    Voici, un FILS DE DIEU, oui je dis bien UN FILS DE DIEU.
    Jésus n’a-t-il pas dit “n’est-il pas écrit dans votre loi, vous êtes des Dieux?”
    Nick est la manifestation parfaite des merveilleuses promesses faites dans la bible. Nous sommes tous des esprits créés à l’image et à la ressemblance de l’Esprit (Dieu). Le corps n’est qu’une demeure temporaire de l’esprit.

    Qu’importante donc si on naît sans bras, ni jambes; Qu’importe là où Dieu nous fait naître (pays pauvre ou riche); Qu’importe le nombre d’handicapes (physique, émotionnel, financier,…) avec lesquels on vient au monde.

    Le plus important est de ne pas se faire de soucis et de démontrer chaque jour que nous sommes le temple du Dieu vivant. Car si Dieu est en nous, alors nous pouvons tout. Nous sommes saint, puissant, fort, illimité!

    A Dieu les clichés de la société qui veut nous maintenir dans l’ignorance et la faiblesse.

    Il y a en chacun de nous un réservoir de puissance, de force, d’inspiration, d’intelligence,… qui ne sera jamais épuisé dans la durée d’une vie terrestre.

    Dieu bénisse Nick

  • Mary Jackson says:

    Bravo que la paix de paix soit sur toi. Jesus t a deja donne la victoire sur la vie amen.
    Merci merci mais vraiment merci de ton courage et ton amour ainsi que ton temoignage.
    Parler de Dieu et suivre ses commandements sont deux choses differentes mais toi tu as reuni ces deux verbes amen.

  • Peu importe ce qu’on n’est,Dieu est l’auteur de toutes vies

Afficher vos commentaires