Comment aimer votre travail

Auteur: Claire Colvin

travailNous entendons parler tous les jours de gens qui font un changement radical de carrière. Les occasions existent, mais tous ces changements nous rendront-ils vraiment heureux, une fois que nous y serons? Peut-être que la question n’est pas: “Comment obtenir un travail qui me plairait?”, mais “Comment puis-je aimer le travail que je fais?”. En suivant les quatre étapes suivantes, vous allez comprendre pourquoi vous faites ce que vous faites. Prenez le temps d’y réfléchir et vous serez surprise de ce que vous découvrirez.

Réalisez que ce n’est pas votre travail qui vous définit, mais la façon dont vous le faites. Il y a beaucoup à dire sur votre attitude, trop pour en parler ici. Tous les travaux peuvent être bien faits, avec compassion et sérieux. Votre attitude au travail et la façon dont vous traitez les gens – ainsi que votre humeur – ne passent pas inaperçues. Cela a une profonde influence sur les gens avec qui vous travaillez. Vous ne pouvez pas toujours contrôler une situation, mais vous pouvez toujours choisir comment vous vivez cette situation-là.

Arrêtez de ne penser qu’à l’argent. L’argent ne sera jamais suffisant pour que l’on cesse de l’utiliser (ou son manque) comme une excuse. Peu importe votre paye, il y aura toujours des choses que vous pourriez ou voudriez faire si vous en aviez plus. Essayez de prendre conscience de ce que devient chaque centime que vous dépensez en une semaine. Le fait de voir comment vous dépensez votre argent vous aidera à rediriger vos dépenses vers les choses que vous voulez vraiment. Etre payée n’est qu’une petite partie de ce que vous faites.  Votre travail doit devenir plus qu’une feuille de paye si vous voulez vous y épanouir.

Trouvez la signification de ce que vous faites. Cela vous demandera peut-être de grandes réflexions, mais c’est possible. Prenez le temps de réfléchir réellement à ce que vous faites. Rendez-vous un service essentiel? Voyez-vous le produit fini? Donnez-vous des directives qui font avancer les choses? Ensuite demandez-vous: “Comment ce travail est-il fait différemment parce que j’y suis impliquée?”. Les perspectives jouent un rôle important dans l’autosatisfaction et le bien-être. Essayez de vous rappeler de la raison initiale pour laquelle vous avez accepté ce travail. Si ce n’était que provisoire au départ, êtes-vous actuellement en train de chercher un autre travail?

Osez vous demander si cela en vaut la peine. Si vous n’arrivez pas à trouver un aspect de votre travail que vous aimez, ou si vous vous rendez compte que vous devenez quelqu’un que vous aviez juré de ne jamais devenir, étudiez-en les causes. Vous n’avez peut-être pas besoin d’un nouveau travail, mais simplement de nouvelles directions. Aimez-vous la personne que vous êtes quand vous êtes en train de travailler? Si la réponse est non, y a-t-il des changements que vous pourriez faire dans la façon d’exécuter le travail ou est-ce le travail lui-même qui est à l’origine du problème? Avez-vous besoin de faire autre chose dans la même entreprise? Y a-t-il des responsabilités supplémentaires qui vous empêchent de bien faire le travail pour lequel vous avez été embauchée? Peut-être que tout cela a besoin d’être réévalué. Apprenez à dire “non”. Dans la mesure où vous pouvez choisir comment vous gérez votre temps, n’assistez pas aux événements et aux réunions simplement parce que tout le monde s’attend à vous y voir.

Le fait de vous poser des questions par rapport à votre travail ne signifie pas forcément que vous n’êtes pas satisfaite, mais simplement que vous êtes consciente de qui vous êtes. Cette prise de conscience vous donnera plus de satisfaction au travail, plus de bien-être et un peu plus de maîtrise de ce que vous faites, au lieu de simplement “prendre les choses comme elles viennent”. Pour certaines, c’est peut-être le moment de changer. Si cela est le cas, n’ayez pas peur du changement. Un changement n’est pas forcément mauvais, c’est simplement quelque chose de différent. Pour les autres, regardez autour de vous et vous trouverez peut-être que vous avez une nouvelle perspective.

Comment répondre aux questions traditionnelles lors des interviews

Le travail, détruit-il  vos relations?

Print


Une réponse à “Comment aimer votre travail”

  • J’ai beaucoup apprécié cet article, surtout le dernier point : Le fait de vous poser des questions par rapport à votre travail ne signifie pas forcément que vous n’êtes pas satisfaite, mais simplement que vous êtes consciente de qui vous êtes. Je sais que le domaine dans lequel je travaille actuellement ne me plaît pas mais autre que mes projets d’arts, je ne sais guère ce qui pourrait m’intéresser autant que je me lance vers autre chose.

Afficher vos commentaires