Comment répondre aux questions traditionnelles lors des interviews–partie une de deux

Auteur: Justine Hwang

Avant, je croyais que le but d’une entrevue d’emploi était d’impressionner l’employeur pour qu’il m’embauche. Plus tard, je me suis rendu compte que ces interviews sont des interactions à deux directions et que l’employeur devrait, lui aussi, m’impressionner!

L’employeur utilise l’interview pour en apprendre davantage à votre sujet. Il y découvre votre personnalité et toute l’expérience qui ne se transcrit pas bien sur papier. En fait, certaines questions ne servent qu’à voir avec quelle habileté vous pouvez communiquer verbalement ce qui se trouve déjà sur votre CV.

Mais l’interview est aussi le moment tout indiqué pour vérifier si le poste vous convient alors que vous répondez à leurs interrogations et que vous posez les bonnes questions.

La clé du succès, c’est une bonne préparation. Imaginer le type de questions qui vous sera posé vous aidera à préparer et à pratiquer vos réponses, de préférence avec un interlocuteur, ou sinon en vous enregistrant et en évaluant vos performances. Comprendre la motivation derrière la question vous aidera aussi à bien préparer vos réponses.

Voici trois catégories de questions rencontrées lors d’une interview :

•   Les questions à propos de vous

•   Les questions à propos de l’entreprise

•   Les questions que vous posez à l’intervieweur

Les questions à propos de vous

1. La description de vos compétences

•   Parlez-moi de vous, de votre arrière-plan.

•   Quelles compétences possédez-vous pour remplir ce poste?

•   Quelles sont vos forces et vos faiblesses?

•   Quelles sont vos plus grandes réalisations?

•   Quelles sont les compétences qui vous font croire que vous aurez du succès dans le poste visé?

•   Quels sont les traits de caractère nécessaires pour réussir dans le domaine que vous avez choisi?

•   D’après ce que vous m’avez dit et ce que votre CV m’indique, je crois que vous êtes surqualifié/sous-qualifié pour ce poste. Qu’en pensez-vous?

 

L’intervieweur veut non seulement vérifier jusqu’à quel point vos compétences sont appropriées pour le poste, mais aussi découvrir ce qui vous démarque des autres postulants.

Pour bien répondre à ces questions, vous devez être en mesure de bien décrire votre éducation, vos habiletés et compétences et dire comment elles se rapportent à ce poste en particulier.

Mettez l’accent sur les aspects les plus pertinents de votre arrière-plan, de votre expérience, de vos réalisations et de vos caractéristiques personnelles. Par exemple, si vous savez que l’emploi demande de la patience pour répondre à des clients insatisfaits ou de la ténacité et des habiletés d’analyse pour résoudre des problèmes, concentrez-vous sur ces caractéristiques et décrivez des situations (de l’école, du travail ou de la vie en général) où vous avec fait preuve de ces qualités.

2. La description de votre expérience de travail

•   Quelle expérience avez-vous dans ce domaine?

•   Décrivez-moi vos emplois précédents.

•   Quels emplois avez-vous déjà occupés? Comment les avez-vous obtenus et pourquoi les avez-vous quittés? Qu’est-ce qui explique que vous ayez eu tant d’emplois?

•   Qu’aimiez-vous le plus/le moins dans vos emplois précédents?

•   Qu’avez-vous appris de vos emplois précédents?

L’intervieweur veut savoir jusqu’à quel point et de quelle façon vos emplois précédents vous ont préparé pour le poste pour lequel vous postulez au sein de son entreprise.

Pour bien répondre à ces questions, vous devez être en mesure de décrire les habiletés, compétences et connaissances que vous avez retirées de vos emplois précédents et savoir comment elles vous préparent à bien remplir le poste offert.

Mettez l’accent sur les buts ou les parties de vos expériences passées qui sont le plus directement reliées à l’entreprise et au poste. Par exemple, si une de vos responsabilités majeures chez McDonald’s était de travailler à la caisse et de prendre les commandes des clients, vous pouvez souligner vos habiletés interpersonnelles, de service à la clientèle ainsi que votre responsabilité quand vous manipulez l’argent si vous postulez pour un poste de service aux tables. Un exemple plus général pourrait être que, si vous avez déjà travaillé dans un bureau ou une manufacture et que vous postulez pour un poste dans un environnement semblable, vous pouvez dire que votre adaptation se fera bien puisque vous connaissez déjà l’étiquette relative à ces environnements.

3. La description de vos attitudes passées

• Racontez-moi une occasion où… ou décrivez-moi une situation où…

• Vous avez efficacement délégué un projet ou une tâche

• Vous vous êtes adapté à une situation nouvelle et difficile

• Vous avez eu à prendre une décision impopulaire

• Vous avez réglé une question délicate avec un collègue de travail

• Vous avez pris une mauvaise décision

• Vous avez surmonté un obstacle qui semblait insurmontable

• Vous avez persuadé les autres de suivre votre suggestion

• Vous avez fait preuve de créativité dans la résolution d’un problème

• Vous avez été déçu par votre façon de réagir dans une certaine situation

• Vous avez travaillé efficacement malgré le stress

• Vous avez anticipé un problème possible et avez développé des mesures préventives

• Vous avez eu à répondre à un client furieux

• Vous avez établi des priorités lors d’un projet complexe

On qualifie de « béhavioristes » ce type de questions parce qu’elles cherchent à trouver dans vos attitudes passées des indices de vos réactions futures dans des situations semblables qui pourront se reproduire dans le poste pour lequel vous postulez. On vous posera aussi peut-être des questions du type « jeu de rôle » en vous demandant ce que vous feriez si vous vous trouviez dans telle ou telle situation.

Quand vous répondez à ce type de question, assurez-vous de :

• Bien décrire la situation.

• Bien décrire la façon dont vous avez réagi ou la façon dont vous traiteriez un problème dans la situation donnée.

• Bien décrire le résultat de votre action et la façon dont le problème a été résolu.

Pour déterminer le type de situations qui pourrait vous être présenté et pouvoir pratiquer avant l’interview, utilisez les habiletés ou les tâches que vous croyez nécessaires à l’emploi ou encore servez-vous de ce qui est décrit dans l’annonce d’emploi.

4. La description de votre éducation

• Pourquoi avez-vous choisi ce domaine d’étude?

• Quels cours avez-vous préférés? Le moins aimé? Pourquoi?

• Pourquoi avez-vous choisi ce collège/cette université?

• Quels sont vos buts au point de vue académique?

• À quelles activités scolaires avez-vous participé? Pourquoi? Lesquelles avez-vous préférées?

• Avez-vous effectué un changement majeur de champ d’intérêt durant vos études? Pourquoi?

L’intervieweur veut savoir pourquoi et comment vous vous êtes intéressés et avez choisi votre domaine d’étude.

Pour bien répondre à ces questions, décrivez comment vos habiletés, vos talents et vos intérêts font de vous une personne idéale pour compléter une carrière dans le domaine de votre choix.

Mettez l’accent sur les habiletés et les intérêts qui participeront le plus à votre succès dans ce domaine-là ou qui sont les plus reliés à l’entreprise. Par exemple, expliquez comment votre amour de l’écriture et votre très grande curiosité vous ont incité à étudier le journalisme ou comment votre tendance naturelle à organiser les choses et votre esprit analytique vous ont dirigé vers le domaine des systèmes de gestion d’information ou de l’informatique.

5. La description de vos plans de carrière

 

• Quels sont vos plans de carrière? Que prévoyez-vous de faire dans le futur?

• Où vous imaginez-vous dans cinq ans? Dans dix ans?

• Pourquoi avez-vous choisi ce cheminement de carrière? Pourquoi voulez-vous travailler dans ce domaine/cette industrie?

• De quelle manière ce poste vous aidera-t-il à atteindre vos objectifs de carrière?

• Quel type de poste vous intéresse le plus?

• Décrivez l’emploi idéal.

• Quelles sont les opportunités ouvertes par le secteur dans lequel vous avez été formé? Quels sont les désavantages du secteur de spécialisation que vous avez choisi?

• Si vous obtenez ce poste, combien de temps prévoyez-vous de l’occuper?

L’intervieweur veut voir à quel point le poste offert, les objectifs de l’entreprise et vos plans de carrière concordent. Il veut aussi voir si vous savez où vous allez.

Pour bien répondre à ces questions, vous devez être en mesure de décrire vos objectifs de carrière, et d’indiquer comment ils concordent avec le poste visé et la mission de l’entreprise.

Mettez l’accent sur les buts ou les parties de vos buts qui sont les plus reliés à la compagnie ou au poste.

6. L’évaluation de votre convenance au poste

• Comment vos amis (collègues, professeurs, superviseurs) vous décriraient-ils?

• Préférez-vous l’indépendance ou une structure d’équipe?

• Quel type de supervision préférez-vous? Quelles sont les qualités que vous préférez chez un superviseur?

• Comment réagissez-vous aux instructions et à la critique?

• Préférez-vous une grosse ou une petite entreprise? Pourquoi?

• Préférez-vous une situation géographique particulière? Quelle taille de ville préférez-vous? Pourquoi?

• Seriez-vous prêt à déménager pour cet emploi?

L’intervieweur essaie de cerner votre personnalité et vos préférences pour déterminer si vous convenez au poste offert, à l’environnement de travail et à l’entreprise.

La meilleure façon de répondre à ces questions est de bien réfléchir sur vos préférences et de répondre le plus honnêtement possible. Essayez de conserver vos réponses en relation avec le poste et l’entreprise. Dire que vos amis considèrent que vous êtes attentionné et volubile n’est peut-être pas l’information la plus pertinente et appropriée pour décrocher un emploi de commis à l’entrée de données, par exemple.

Répondre ce que vous croyez que l’intervieweur veut entendre pourrait se retourner contre vous. Par exemple, si vous leur dites que vous aimez le travail indépendant parce que vous savez que le poste exige que vous travailliez seul à la maison, mais que vous êtes en fait un travailleur d’équipe qui a besoin d’interaction avec autrui, vous risquez d’être malheureux si vous obtenez l’emploi.

Soyez honnêtes, mais mentionnez que vous êtes prêts à vous ajuster ou décrivez la façon avec laquelle vous vous adapteriez à un élément de l’environnement de travail qui ne correspondrait pas directement à vos préférences.

Questions à propos de l’entreprise

L’évaluation de votre intérêt et de votre connaissance de l’entreprise et du poste.

• Que savez-vous à propos de nous?

• Pourquoi voulez-vous travailler pour nous?

• Comment pensez-vous pouvoir contribuer à notre entreprise?

• Quel poste occuperiez-vous au sein de notre entreprise si vous étiez complètement libre de choisir?

• Qu’est-ce qui vous intéresse à propos de nos produits ou services?

• Pourquoi avez-vous postulé pour cet emploi?

• Quelle est votre compréhension de la nature de cet emploi et de celle de la compagnie?

L’intervieweur veut savoir ce que vous connaissez de l’emploi et de la compagnie. Il veut aussi savoir si vous comprenez bien l’organisation de l’entreprise.

Vous vous démarquerez certainement des autres postulants si vous êtes en mesure de bien répondre à ces questions. Alors, assurez-vous de bien avoir fait votre recherche sur l’entreprise avant votre entrevue!

 

Dites ce que vous savez à propos de l’entreprise et de ses opérations (ce que vous avez trouvé sur les sites de l’entreprise, dans des rapports annuels, dans les journaux ou autres documents; et aussi ce que vous aurez appris de gens qui travaillent pour ou font affaire avec la compagnie), et dites pourquoi cet emploi vous intéresse. Mettez l’accent sur la façon dont vos habiletés rencontrent et peuvent très bien combler les besoins de l’entreprise.

Partie deux–Questions à poser à l’intervieweur

Les principes compilés dans cet article sont tirés de documents trouvés à l’Alberta Advanced Education and Career Development et au centre d’emploi étudiant de l’Université Simon Fraser ainsi que des fruits de l’expérience personnelle.

Print


Tags: ,

Une réponse à “Comment répondre aux questions traditionnelles lors des interviews–partie une de deux”

  • Nathanaël Mini says:

    Kilo est un préfixe d’unité de mesure , qui vient du grec khilioi , et qui veut 1000.
    Son symbole est k.

    Exemples :
    1 kilomètre (km) : 1000 mètres.
    1 kilolitre (kl) : 1000 litres.
    1 kilogramme (kg) : 1000 grammes.
    1 kilojoule (kJ) : 1000 joules.
    1 kilowatt (kW) : 1000 watts.
    1 kilocoulomb (kC) : 1000 coulombs.
    1 kiloampère (kA) : 1000 ampères.
    1 kilovolt (kV) : 1000 volts.
    1 kilofarad (kF) : 1000 farads.
    1 kilohenry (kH) : 1000 henrys.
    1 kilotesla (kT) : 1000 teslas.
    Et cetera …

    Taille de Nathanaël Philippe Mini : 0,00169 km.
    Taille de Michael Lookinland : 0,00172 km.
    Taille de Susan Olsen : 0,00158 km.
    Taille de Barry Blenkhorn : 0,0018 km.
    Taille d’Eve Plumb : 0,00157 km.
    Taille de Christopher Knight : 0,00175 km.
    Taille de Maureen Mac Cormick : 0,0016 km.
    Taille de John Rietz : 0,00189 km.
    Taille de Florence Henderson : 0,0016 km.
    Taille de Robert Rist : 0,00167 km.
    Taille de Scott Caan : 0,00165 km.
    Taille de Donald Trump : 0,00188 km.
    Taille de la maison blanche : 0,021 km.
    Taille du capitole : 0,088 km.
    Profondeur maximale du lac Erié : 0,064 km.
    Profondeur maximale du lac Michigan : 0,261 km.
    Hauteur du Denali : 6,1 km.
    Hauteur du mont Whitney : 4,4 km
    Hauteur du mont Elbert : 4,4 km.
    Hauteur du mont Rainier : 4,3 km.
    Hauteur du mont San Francisco : 3,8 km.
    Hauteur du la tour Willis : 0,442 km.
    Hauteur de la tour nord du WTC : 0,417 km.
    Hauteur de la tour sud du WTC : 0,415 km.
    Hauteur de l’Empire State Building : 0,381 km.
    Hauteur du Chrysler Building : 0,317 km.
    Taille moyenne d’un humain à l’âge adulte : 0,00175 km.
    Taille moyenne d’un humain à 1 an : 0,00076 km.
    Taille moyenne d’un humain à la naissance : 0,00049 km.
    Masse moyenne d’un humain à l’âge adulte : 75 kg.
    Masse moyenne d’un humain à 1 an : 8 kg.
    Masse moyenne d’un humain à la naissance : 3 kg.
    Volume moyen du sang du corps humain : 0,005 kl.
    Masse moyenne d’un cheval : de 400 kg à 900 kg.
    Masse moyenne d’une baleine bleue : de 120 000 kg à 170 000 kg.
    Masse moyenne d’un chat : de 3 kg à 4,5 kg.
    Longueur moyenne d’une baleine bleue : 0,033 km.
    Taille moyenne d’un chat : 0,00025 km.
    Masse moyenne d’un canard coureur indien : de 1,4 kg à 2,3 kg.
    Hauteur du placard beige de Nathanaël Mini : 0,00083 km.
    Hauteur de la table du salon de chez Nathanaël Mini : 0,00075 km.
    Longueur du Grand Canyon : 450 km.
    Taille de Nestor Kirschner (Argentin) : 0,00188 km.
    Taille de Cristina Kirschner : 0,00163 km.
    Taille de Marcelo Tinelli : 0,00187 km.
    Taille de Eva Peron : 0,00165 km.
    Hauteur de l’Acongagua : 6,9 km.
    Hauteur du Mercedario : 6,7 km.
    Hauteur du Cerro Nevado : 3,8 km.
    Profondeur du lac argentino : 0,15 km.
    Profondeur du lac La Plata : 0,097 km.
    Longueur du fleuve Colorado (Argentin) : 1000 km.
    Taille de Luis Inaco Lula (Brésilien) : 0,00168 km.
    Taille de Marcos César Pontes : 0,00168 km.
    Taille du mont de pain du sucre : 0,345 km.
    Taille du Corcovado : 0,71 km.
    Talle du pic de la Bandeira : 2,8 km.
    Longueur approximative de l’Amazone : 6900 km.
    Taille de la morne de la grande montagne : 0,24 km.
    Distance Saint-Pierre-et-Miquelon – Métropole : 4600 km.
    Profondeur de la fosse des mariannes : 10,9 km.
    Hauteur moyenne des vols d’avion : 10 km.
    Epaisseur de l’atmosphère terrestre : 90 km.
    Limite Terre – Espace : 100 km.
    Hauteur du téléscope Hubble : 600 km.
    Longueur des Etats-Uns du nord au sud : 2500 km.
    Longueur des Etats-Uns d’ouest en est : 4500 km.
    Circonférence de la Terre : 40000 km.
    Hauteur de l’orbite gestationnaire : 36000 km.
    Hauteur de l’ascenseur spatial : 72000 km.
    Distance parcourue par la lumère en une segonde : 300 000 km.
    Distance Terre – Lune : 384 000 km.
    Distance moyenne Terre – Soleil : 150 000 000 km.
    Distance moyenne Mars – Soleil : 227 000 000 km.
    Distance moyenne Mercure – Soleil : 57 000 000 km.
    Hauteur de l’arc de triomphe : 0,049 km.
    Hauteur de l’arche de la défense : 0,111 km.
    Taille de David Miroux : 0,00171 km.
    Taille de Felix Baumgartner : 0,0017 km.
    Taille de Claudia Heil : 0,00176 km.
    Taille du Millenium Towe (Autrichien) : 0,202 km.
    Hauteur du Burj Khalifa : 0,827 km.
    Hauteur maximale du bar de chez Tabeo Meier : 0,00102 km.
    Hauteur de la table du salon des Cowden : 0,00076 km.
    Hauteur de la table de Tabeo Meier : 0,00076 km.
    Taille de Craig Cowden : 0,00182 km.
    Taille de Driss El Kesri : 0,00176 km.
    Masse moyenne d’un chimpanzé : de 40 kg à 70 kg.
    Masse moyenne d’un orang-outan : de 60 kg à 90 kg.
    Taille d’Emmanuële Miroux : 0,00178 km.
    Taille de Guillaume Carreau : 0,00181 km.
    Taille de Marie Carreau : 0,00163 km.
    Masse approximative de Nathanaël Mini : 67,5 kg.
    Distance moyenne Uranus – Soleil : 2 870 000 000 km.
    Diamètre d’Uranus : 51100 km.
    Diamètre de la Terre : 12700 km.
    Taille de Michel Temer : 0,0017 km.
    Taille de Dilma Roussef : 0,0017 km.
    Profondeur maximale du lac Sobradinho : 0,03 km.
    Taille de la Tour Jeddah : 1,001 km.

Afficher vos commentaires