Survivre à la Saint-Valentin lorsqu’on n’est pas en couple

Auteur: Anne-Marie Montgomery

C’est la Saint-Valentin, et vous n’êtes pas en couple? Cela vous laisse entièrement libre de célébrer cette fête à votre guise! En fait, vous pouvez même choisir de l’ignorer complètement. Cependant, avouons-le, cela est loin d’être facile. Parfois, la solitude se fait sentir de façon très aiguë en cette journée. Voici quelques façons de la tenir à distance!

Planifier votre journée d’avance

Vous savez que cette journée pourrait vous laisser avec le sentiment d’être seul ou délaissé? Alors, préparez un plan d’attaque bien avant que la journée arrive, pour transformer la journée redoutée en journée à anticiper.

En profiter pour vous dorloter

À la recherche du bonheur durable? Découvrir la voie de la joie


Des questions au sujet de Dieu? Parler avec un mentor

Vous aimez les fleurs? Achetez-vous-en! Vous aimez le chocolat? Choisissez la plus belle boîte possible! Décidez de vous gâter d’une façon particulière ce jour-là, et vous aurez hâte qu’arrive le 14 février.

Organiser une rencontre d’amis

Vous avez peut-être vu le film La Saint-Valentin? Dans ce film, une femme célibataire organisait chaque année une fête toute spéciale pour se moquer de tout le brouhaha concernant le jour des couples… Pourquoi ne pas faire de même? Vous connaissez sûrement d’autres célibataires qui aimeraient bien s’amuser ce soir-là, soit en sortant, soit en se réunissant chez vous?

Mettre l’accent sur donner

J’étais tout jeune adulte lorsque j’ai lu l’histoire suivante… J’ai tout à fait oublié l’auteur et le titre du livre, mais je n’ai jamais oublié l’histoire…

Le regard inquiet, la maman surveillait son jeune fils, qui travaillait très fort à préparer les valentins qu’il allait offrir à tous ses camarades de classe le lendemain. Si seulement elle pouvait le protéger de la déception qui l’attendait : son petit n’avait pas encore réussi à se faire des amis dans sa classe. En fait, il en était le souffre-douleur. Recevrait-il même un valentin de la part d’un copain? Elle craignait que non.

Le lendemain matin, elle l’embrassa bien fort avant de l’envoyer à l’école. Cet après-midi là, le cœur gros, elle prépara les biscuits préférés de son garçon dans l’espoir de soulager sa souffrance et sa peine à son retour de l’école.  Finalement, elle le vit entrer! Il se retourna pour accrocher son manteau, en disant : « Pas un seul… pas un seul… »

En entendant ces paroles, elle couru le serrer contre elle. C’est alors qu’elle l’entendit dire ces mots renversants : « Maman, maman, j’ai réussi! Je n’en ai pas manqué un seul! Je n’ai oublié personne! »

Pour cet enfant, la Saint-Valentin n’était pas une occasion de recevoir des signes d’affection; c’était plutôt un jour pour en offrir! Pourquoi ne pas en faire autant? Pouvez-vous penser à des personnes de votre entourage qui auraient besoin de petites manifestations d’affection?

Nous ne pouvons pas toujours être aimés comme nous le voudrions, mais nous pouvons toujours aimer. Vous vous trouverez comblé si vous choisissez d’offrir l’amour en cette journée où tant de gens se sentent seuls.

Partir à la quête du plus grand amour

Peut-être avez-vous l’impression d’être tout seul au monde, mais il existe quelqu’un qui vous aime infiniment, et il veut que vous goûtiez à son amour. Pourquoi ne pas lire les évangiles pour découvrir l’amour que Jésus vous offre? Cela pourrait vous surprendre de constater à quel point vous êtes précieux à ses yeux! (Vous pouvez aussi lire Un Valentin divin, une expression du grand amour de Dieu pour vous.)

Auriez-vous d’autres suggestions à offrir? Comment ferez-vous pour survivre à la Saint-Valentin cette année?

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires