Revendiquez votre anniversaire!

Auteur: Joyce Milton

anniversairePar Joyce Milton, traduit de l’anglais par Alix Rouvinez

Que concoctez-vous de bon pour votre prochain anniversaire? Lorsque Colleen, une maman de six enfants au cœur jeune, a eu 40 ans, son mari et compagnie lui ont organisé une fête surprise avec thème des années 50.  Ils avaient même préparé tout un ensemble rétro pour elle, y compris les talons hauts.  A-t-elle été surprise?  Eh bien, 75 personnes l’ont vue sans maquillage, et elle a tout d’abord pensé à se défouler sur son mari.  Elle s’en est remise et s’est merveilleusement bien amusée.

Mon amie Mandy, créative, a planifié son propre anniversaire l’année dernière, invitant des amis d’un groupe de jeunes adultes d’une église, et des amis d’un groupe de réflexion d’une autre église.  Elle a même mis en place un petit orchestre et leur a donné une liste de chants chrétiens connus.  Sa famille s’est occupée du gâteau et des décorations, et elle s’est régalée en observant ses deux mondes se rencontrer.

Quand les anniversaires ont-ils cessé d’être amusants?

Et vous?  Avez-vous hâte de voir votre prochain anniversaire arriver, ou cette pensée vous rend-elle mal-à-l’aise? Est-ce que cela vous arrive de vouloir sauter une année, puisque l’évènement annuel ne vous semble que servir à vous rappeler que vous ressemblez de moins en moins à un mannequin chaque année?

Reconnaissons-le, le jour qui est sensé vous offrir une célébration du genre le–monde–tourne–autour–de–moi pourrait plutôt être empreint de la douleur déprimante des rêves déçus…un rappel douloureux que vos jours sont comptés.

Pourquoi cela arrive à tant d’entre nous avec l’âge? Qui nous a dérobé cette merveilleuse excuse de célébrer la vie – même si nous devons faire le gâteau au chocolat et le glaçage vanille nous-mêmes ?  L’auteur des Proverbes, livre se trouvant dans la première moitié de la Bible,  nous dit d’observer la fourmi pour en gagner du discernement.  Pour ma part, je vous demande de tourner votre attention vers le chocolat, et de voir si I’on peut glaner de la sagesse dans l’histoire du plaisir d’une petite fille.

Une leçon en chocolat

Retournez avec moi dans le passé à un de mes plus vieux souvenirs.  Lorsque je ferme les yeux, je peux encore me voir au grand magasin Hart avec mes parents. Il y avait quelque chose de pétillant à ces journées spéciales, lorsque une assiette de purée de pomme de terre –ma nourriture salée préférée à ce jour– constituait le déjeuner parfait.

Je pouvais à peine me contenir pour finir et aller au comptoir de bonbons, placer ma commande et tenir entre mes doigts ce petit sac en papier blanc, soigneusement plié pour arborer 5 centimes de bonbons au malt.  J’aimais ces bonbons enrobés de chocolat qui fondaient littéralement dans ma bouche, une délicieuse récompense pour ma patience d’enfant.

Maintenant revenons cinquante ans plus tard à ma première visite à Hong Kong, lorsque je me retrouvai dans le département bonbon d’un magasin de quartier.  Des boîtes rouge vif Maltese attirèrent mon attention, et j’en lus l’étiquette.  Des bonbons au malt à Hong Kong…  qui l’eût cru? Mais un regard plus attentif me transporta de joie, et bien des exclamations exubérantes me virent aux lèvres.

Voyez-vous, Maltese confectionne d’ennuyeux bonbons normaux au malt, mais – ah, jour béni! – ils les font aussi au chocolat noir, qui est encore meilleur.  Que m’importe ce que vous en pensez.  Je fis la queue, remis ce que j’espérais être le bon montant d’argent dans la main de la caissière, et l’affaire fut conclue.

Je me retrouvai au paradis du chocolat pour le reste du voyage jusqu’à Beijing, dégustant quelques morceaux à la fois, savourant chaque bouchée: petites célébrations gustatives personnelles pendant que j’admirais le fantastique paysage chinois défiler devant moi depuis la fenêtre du train.

Mon expérience avec les bonbons au malt enrobés de chocolat est une excellente illustration de ce que je ressens à propos des anniversaires.  Qui connaît, qui peut même imaginer les merveilles dont le monde recèle pour ceux qui ont le cœur jeune ? L’auteur du livre d’Ecclésiaste (un autre livre se trouvant dans la première moitié de la Bible) avait raison…  il n’y a rien de nouveau sous le soleil.  Mais qui a tout expérimenté sous le soleil ?

S’il y a des bonbons au malt enrobés de chocolat noir – ou par ailleurs, les gâteaux à la lave de chocolat individuels, dont j’ai eu le plaisir de faire la connaissance récemment ! – quelles autres joies attendent de se faire connaître ?

Bien sûr, il ne s’agit pas seulement de chocolat.  Il y a une délicieuse marque de chocolats confectionnés en Californie qui s’appelle Helen Grace, et c’est de cela que je voulais parler. Célébrer la vie requiert l’aide de Dieu, l’aide que l’on appelle souvent la grâce.

Il a été dit que la grâce signifie que Dieu comprend. Et c’est le cas.  Il comprend que la vie nous dérobe notre croyance naïve que nous pouvons considérer les bonnes choses comme acquises.  Nous avons des soucis graves; nous avons des souffrances et des douleurs qui peuvent nous priver de notre joie, si on le leur permet.  Mais la tentation d’être cynique et amer est accompagnée par une issue de secours, une grâce qui nous permet de voir le meilleur et de nous calmer à propos de tout le reste.  C’est un choix.

Revendiquez donc votre anniversaire !

Et si, à la place, nous choisissions de permettre à chaque bougie sur nos gâteaux d’anniversaire de nous faire penser à la lumière supplémentaire de sagesse que la grâce nous offre? Pourquoi ne pas jeter une poignée de confettis à travers le salon avec reconnaissance pour le fait que les mauvaises choses ne veulent pas dire que la fin du monde est arrivée, mais que chaque petit émerveillement – le rire d’un bébé, une boîte de bonbons au malt enrobés de chocolat, un moment de compréhension partagée – peut être expérimenté et apprécié plus pleinement ?

Ce changement de perspective doit être intentionnel. Pourquoi ne pas commencer la célébration de votre prochain anniversaire en commençant une liste des merveilles que vos yeux pleins de sagesse aperçoivent dans chaque recoin de la vie de tous les jours ?

Si vous persévérez, d’ici à ce que votre anniversaire arrive, cela deviendra peut-être le meilleur cadeau d’anniversaire que vous ayez jamais reçu.

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires