Après la perte d’un emploi

Auteur: FaithLife Financials

« Sans emploi », ce n’est pas la même chose que sans espoir. La perte d’un emploi est difficile à vivre, même lorsque nous nous y attendions ou lorsque nos collègues vivent la même expérience que nous. Que ce soit dû à une restructuration, à une diminution des effectifs ou à une tout autre cause, la perte subite d’un emploi est aussi stressante qu’un divorce ou le décès d’un être cher, selon les psychologues.

Ce stress est même plus grand lorsque vous êtes le gagne-pain principal de la famille, puisque cela vient affecter non seulement votre estime de soi, mais aussi votre sécurité financière.

Pour bien gérer de tels moments, il ne suffit pas de chercher un nouvel emploi. Il faut aussi chercher à améliorer les autres facettes de sa vie.

Par où commencer?

Accepter et comprendre ses émotions

Il est tout à fait normal de passer par une période de deuil pendant lequel on peut  se sentir en colère ou déprimé. Il est important de s’accorder la liberté de reconnaître de tels sentiments et de les partager avec son partenaire, son pasteur ou un ami, pour ensuite chercher à les surpasser et à refaire sa vie.

Réduire ses dépenses

Voyez s’il y a la possibilité d’étendre la durée de vos prêts ou de réduire les paiements mensuels. Préparez un budget familial et respectez-le.

En parler avec les enfants

Ne leur cachez pas les faits. Expliquer doucement  la raison de tous les changements qu’ils constatent – vous ne quittez pas la maison à la même heure chaque matin, vous ne pouvez plus vous permettre certaines dépenses, certains plans doivent changer. Les enfants ont tendance à se blâmer pour les problèmes de famille. Il faut donc les assurer qu’ils ne sont nullement responsables de la situation et que vous continuerez à les aimer et à en prendre soin.

Faire la demande d’assurance-emploi et d’autres bénéfices

Cela ne vous assure pas seulement un certain revenu : c’est un pas décisif vers la recherche d’un nouvel emploi.

Se rappeler d’autres difficultés que vous avez surmontées

Si vous avez réussi à surmonter d’autres situations difficiles par le passé, prenez le temps de réfléchir à comment vous avez réussi à le faire, et où vous avez trouvé la force de le faire. Trouvez des façons de faire appel à ces ressources intérieures de nouveau.

Se consoler de façon saine

L’alcool et la drogue peuvent soulager la souffrance momentanément, mais ils ne vous aideront pas à trouver un nouvel emploi. Tournez-vous plutôt vers vos amis et vers Dieu pour trouver consolation et espoir pour le lendemain.

Deux mots importants

Soyez patient. Si vous ne réussissez pas à trouver un emploi après quelques semaines, revoyez votre plan d’action. Pouvez-vous améliorer votre CV? Votre apparence et votre attitude sont-elles tout ce qu’elles peuvent être? Avez-vous besoin de meilleures références? Avez-vous besoin de consulter un spécialiste qui pourrait vous aider à trouver l’emploi désiré?

Revoyez vos forces et vos objectifs

Pour beaucoup de personnes, la perte d’un emploi marque un tournant de leur vie parce que cela leur a permis de poursuivre une nouvelle carrière ou un nouveau rêve.

Comme beaucoup d’autres difficultés de la vie, la perte d’un emploi sert de rappel de ce qui compte le plus dans la vie. La famille, les amis et Dieu deviennent plus importants que jamais. Ils viennent nous fortifier et nous encourager en de pareils moments. Il ne faut pas hésiter à faire appel à eux pour nous aider et aider d’autres.

À lire aussi :

Dans la richesse comme dans la pauvreté

Vider le frigo

 

Vous pouvez visiter le site anglais, www.faithlifefinancial.ca pour plus de conseils.

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires