Au secours! je suis en crise!

Auteur: Beth Scholes

traduit de l’anglais par Isa Martinetto

Respirez profondément : vous allez vous en sortir, vous n’êtes pas seul et cela est arrivé à quelqu’un d’autre. Il y a de l’espoir. Vous sentez que vous ne maîtrisez plus la situation, et c’est probablement le cas. Rappelez-vous qu’il n’en sera pas ainsi pour toujours. Pensez à d’autres occasions où vous vous sentiez accablé. Qu’avez-vous fait pour affronter le problème d’une manière saine? Nous gérons tous le stress différemment : certains ont besoin de parler; certains ont besoin d’une promenade tranquille, d’autres s’expriment par écrit. Vous avez peut-être besoin de bouger. Évitez les façons négatives de gérer le stress. Considérez ce qui est pour vous la meilleure façon de gérer le stress et assurez-vous de l’intégrer à votre vie.

De victime de guerre à ambassadrice de la paix : Phan Thi Kim Phuc

À la recherche de la paix intérieure? Parler à un mentor

Trouver de l’aide : Nous avons tous besoin d’aide à certains moments. Demander de l’aide n’est pas signe de faiblesse, mais de force. Assurez-vous de demander de l’aide quand vous en avez besoin. Trouvez un pasteur,  un ami de confiance ou un mentor à qui demander de l’aide.

Faites leur savoir que vous souffrez et ce que vous attendez d’eux. Si votre crise est grave, vous pourriez avoir besoin de vous diriger vers un conseiller, un accompagnant ou un intervenant. Souvent, pendant des moments de crise profonde, la prise de multiples décisions simples peut nous submerger bien plus que la prise de quelques décisions importantes. Assurez-vous que la personne que vous choisissez pour vous aider est sage et perspicace.

L’aide vient sous plusieurs formes : un repas, quelqu’un à qui parler, quelqu’un qui vous aide à voir la situation sous une autre optique, un cadeau (argent ou nourriture), un endroit où rester, du baby-sitting et de nombreuses autres façons. Vous avez besoin d’aide en ce moment, alors acceptez-la de  la part de quelqu’un qui se soucie de vous. Si vous appartenez à une église, c’est un bon point de départ. Si vous n’allez pas à l’église, nous pouvons vous connecter avec l’un de nos mentors qui vous aidera en vous donnant quelques conseils en ligne.

Se concentrer sur l’instant présent : Qu’est-ce qui doit être fait aujourd’hui? Ne vous concentrez pas sur l’avenir à long terme. Concentrez-vous plutôt sur aujourd’hui, et si même ça, c’est trop accablant, concentrez-vous sur la prochaine heure seulement. Que pouvez-vous faire aujourd’hui? Nous avons assez d’énergie pour l’instant présent et non pas pour affronter tous les différents scénarios futurs possibles. Il y a un verset dans la Bible qui dit : « Par conséquent, ne vous inquiétez pas pour demain, car demain se souciera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine » (Matthieu 6.34).

Maîtriser ses émotions : Il est très facile de laisser les émotions vous emporter en temps de crise. Utilisez vos émotions comme indicateurs plutôt que décideurs. Les émotions sont importantes, car elles sont un baromètre de ce qui se passe. Cela dit, si nous ne les domptons pas, elles peuvent nous induire en erreur. En conclusion, il ne faut pas ignorer les émotions, mais il ne faut pas non plus les laisser diriger votre vie et vos décisions.

Planifier : Que faut-il faire immédiatement? Votre sécurité physique est-elle en question? Les enfants ont-ils besoin qu’on s’occupe d’eux? Dressez un plan d’action : vous aurez peut-être besoin qu’un ami vous aide à dresser ce plan. Faire le point sur votre propre crise peut faire partie de votre plan. Définissez ce à quoi vous êtes confronté, sans envisager le pire des cas.

Comprendre le problème : Il est important de constater que tous les problèmes familiaux impliquent au moins deux personnes : vous et l’autre. Comment avez-vous contribué à ce problème? Comment avez-vous besoin de changer? Quelles sont les attitudes et les actions qui doivent être rectifiées? Mieux vous comprenez le problème et comment y faire face, mieux vous serez prêt à le surmonter.

Se consoler : La prière et la Parole de Dieu peuvent être une grande source de consolation en période de crise. La prière est d’une grande aide. Vous n’êtes pas seul : Dieu se soucie de vous et de votre situation. Des millions de personnes dans le monde prient. Si vous êtes confronté à un moment difficile dans votre vie, nous serions heureux de prier pour vous.

Les lettres que nous recevons ne seront pas publiées sur le site. Un mentor répondra à votre demande et priera pour vous. Si possible, nous prions pour ces demandes dès le jour de leur réception. Si nous recevons beaucoup de demandes, cela peut prendre plus de temps, mais sachez que nous prierons pour vous aussitôt que possibe.

Lire aussi:

Dans la tempête: faire face à une crise familiale

Vaincre le stress

 

 

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires