Bien dans ma peau

Auteur: Kay Harms

peaupar Kay Harms, traduit de l’anglais par Nicole Bessette

Récemment je suis tombée sur ma photo de remise des diplômes du jardin d’enfants. Quelle rigolade! Larges sourires montrant des dents de devant manquantes, filles arborant des coiffures gonflantes et une institutrice crevée, debout dans un coin, l’air étrangement soulagée. Mais comme d’habitude, la première chose qui me vint à l’esprit alors que je fixais la photo, fut : « Je suis plus grande que tout le monde!» Au milieu du rang du fond, je me tenais debout, la tête et les épaules au-dessus des garçons. Le reste des filles, menues et petites, formaient le rang de devant.

J’étais toujours l’une des plus grandes de la classe. En fin d’école primaire j’avais déjà atteint 1,70 m. Pendant des années, je me suis débattue avec ma taille. J’avais l’impression d’être une grosse grue au milieu d’une mare parmi de petits canards tout mignons et de beaux cygnes. Alors que certaines pensaient que ma taille était un atout, je me sentais différente, affreuse et exclue.

Changez de vie! Métamorphose ultime

Vous voulez changer? Parlez-nous-en!

Ma taille n’a pas été ma seule bataille avec ma confiance en moi-même. Je me suis aussi battue contre mes cheveux indomptables, mon long nez pointu, mes pieds larges, ma voix forte, mon extrême maladresse et ma tendance à être autoritaire. Tous ces attributs étaient, d’après ceux qui le promettaient, des bénédictions déguisées ou des étapes que j’arriverais à dépasser. Je ne suis pas sûre que l’une ou l’autre des ces théories aient été prouvées vraie, mais les batailles sont de toutes façons terminées.

La bataille intérieure

Beaucoup d’entre nous manquent de confiance en qui nous sommes. Que nos vulnérabilités soient physiques, émotionnelles, intellectuelles ou spirituelles, nous avons tous des points qui nous fragilisent. Lorsque nous nous polarisons sur nos insécurités, notre confiance en nous-mêmes diminue et nous manquons de réaliser pleinement notre potentiel. Trop embarrassés, nous nous réfugions dans l’ombre en espérant que personne ne s’en rendra compte. Ou bien, nous compensons pour nos insécurités en exagérant nos forces, par exemple en faisant rire tout le monde parce que nous nous sentons inintelligents.

Pendant des années j’ai essayé d’accroître ma confiance en moi-même en faisant des progrès personnels.   J’en concluais que bien que le « lot de base » ne fut pas terrible, je pouvais « l’améliorer » jusqu’à ce qu’éventuellement je devienne une « affaire ». Mais ce genre d’effort ne produit pas une réelle confiance en soi. Comme le propriétaire d’un véhicule rempli de gadgets électroniques, je devais travailler dur pour garder ma nouvelle façade astiquée et brillante.

Une confiance en soi, vraie et durable, grandit naturellement lorsque nous nous sentons bien dans notre peau. Ce qui ne veut pas dire que notre valeur propre soit enracinée uniquement dans notre apparence. Etre à l’aise dans notre peau comprend : être satisfait de notre corps, notre personnalité, nos compétences et capacités, notre passé et même nos limitations.

Enfin à l’aise!

À l’âge de 42 ans, je peux dire que je suis une femme beaucoup plus confiante que je ne l’étais il y a même quelques années. Bien que je ne déborde pas de confiance en moi-même dans toutes les situations et à tous moments, je suis enfin à l’aise dans ma propre peau. J’ai trouvé mon antidote à un  manque d’amour-propre en célébrant qui je suis. De toute évidence, je ne suis pas parfaite et personne ne l’est non plus. Cependant, dans la Bible, Dieu me dit que « je suis une créature merveilleuse ». D’après le Psaume 139, je suis créée de façon qui convienne parfaitement aux buts uniques pour lesquels Dieu m’a placée sur terre. Mon étoffe correspond à ma fonction. Ma personnalité convient à mon but. Mes compétences et mes capacités sont en accord. En fait, mon passé prépare le terrain pour mon avenir et mes limitations autorisent les autres à contribuer à ma vie. Maintenant, cela vaut la peine d’être célébré!

Des aides pour célébrer

Voici quelques pas pratiques qui m’ont aidée à célébrer qui je suis. Choisissez-en un et essayez-le aujourd’hui!

  • Maquillez-vous sans façon – Apprenez à appliquer les cosmétiques de façon à mettre votre visage en valeur et de façon qui convient le mieux à votre style de vie. Pour un peu d’assistance, visitez le rayon des cosmétiques d’un grand magasin ou appelez une esthéticienne.
  • Domestiquez votre crinière – Pour une fois, payez un peu plus cher pour une coupe de cheveux stylisée chez un styliste à la pointe. Assurez-vous qu’il vous explique comment obtenir des résultats salon à la maison. Puis arrêtez de copier la coiffure de votre meilleure amie. Arborez votre propre style avec satisfaction.
  • Trouvez des vêtements qui vous vont – Beaucoup d’entre nous portent des vêtements qui sont soit trop petits, soit trop grands. Plusieurs boutiques ont des vendeurs conseillers qui peuvent nous aider à trouver des vêtements qui nous vont et qui conviennent à notre budget.
  • Allez à l’école pour surmonter vos faiblesses – Y a-t-il un domaine où vous vous sentez particulièrement inepte? Arrêtez de vous apitoyer sur vous-même  et retournez à l’école. Cherchez une classe ou un professeur particulier qui puisse vous aider à parfaire votre cuisine, étiquette, élocution, capacité parentale, perspicacité financière, etc.
  • Faites de l’exercice – Que vous soyez grande ou petite, vous vous sentirez mieux dans votre corps si vous l’utilisez de façon constructive. Allez marcher, danser, faire du vélo, faites de la corde à sauter ou de la natation. Plus vous bougez, plus vous aimerez bouger.
  • Découvrez votre personnalité – Explorez les différents tempéraments et trouvez ce qui vous passionne. Apprenez à faire bon usage de vos qualités et à bien vous entendre avec les autres.
  • Utilisez vos erreurs – Nous faisons tous des erreurs, mais ce que nous en faisons après est crucial. Une fois que vous avez appris au travers d’une erreur, en analysant où vous vous êtes trompée et comment vous pouvez retourner sur le bon chemin, vous aurez peut-être l’opportunité d’en faire quelque chose de bon. Regardez l’erreur comme une occasion d’aider les autres qui se trouveraient dans des situations similaires.
  • Réconciliez-vous avec le Créateur – Le pas le plus important, pour ce qui est de célébrer qui vous êtes, est de découvrir Celui qui vous a créée. Lui seul peut vous aider à comprendre votre but et vous montrer comment être tout ce qu’il vous a créée pour devenir. Il peut aussi vous libérer de vos erreurs passées et vous donnez espoir, foi et amour.

Vous pouvez commencer une relation avec votre Créateur maintenant, par la foi, au travers de la prière. Exprimez simplement votre désir de le connaître et demandez-lui pardon pour vos péchés.

Voici une suggestion de prière :
Seigneur Jésus, je veux te connaître personnellement. Merci de mourir sur la croix pour mes péchés. Je t’ouvre la porte de ma vie et je te demande de venir dans ma vie comme mon Sauveur et Seigneur. Prends ma vie en main. Merci de me pardonner mes péchés et de me donner la vie éternelle. Aide-moi à devenir la femme que tu veux que je sois.

Si vous voulez en connaître plus sur la réconciliation avec Dieu et la vie nouvelle et éternelle que Jésus vous offre, n’hésitez pas à nous contacter pour en parler.

Print


Une réponse à “Bien dans ma peau”

Afficher vos commentaires