Quelqu’un m’a dit que j’étais anorexique

Auteur: Naomi Leboe

anorexiqueQuelqu’un m’a dit que j’étais anorexique. Je ne suis pas sûre de ce que cela veut dire. Mon petit ami trouve que j’ai un look super. J’ai le ventre plat, ce qui est important pour moi.

Réponse: L’anorexie ou anorexie mentale consiste en un refus de s’alimenter entrainant une perte de poids alarmante. Environ 1% de la population en souffre. Des études ont montré que quand, au sein d’un groupe, une fille commence à devenir très mince, les autres font la même chose. Certaines personnes deviennent obsédées par leur look qui doit être aussi “parfait” que celui des autres. Les autres symptômes de l’anorexie sont, entre autres, l’arrêt des cycles menstruels, des problèmes digestifs, des battements de cœur irréguliers, un taux trop bas des cellules blanches du sang, des problèmes de rein, un manque de sucre dans le sang, des étourdissements, une peau sèche et des cheveux qui s’éclaircissent.

Pour mieux connaître Jésus : Développer sa relation avec Dieu

Des questions? Écrire à un mentor

Les anorexiques ont une vision déformée de leur corps, car, même quand ils sont dangereusement minces, ils pensent être trop grosses. Elles ont tendance à être obsédés par la perfection, la nourriture et les recettes, le contrôle et à faire trop d’exercice physique. Elles  ont tendance à se sous estimer et à être dépressifs et irritables.Il s’agit d’un comportement compulsif induit par l’émotion. Les anorexiques commencent souvent par sentir un vide émotionnel (faim d’amour), ressentent ensuite la peine occasionnée par une pauvre estime de soi et cherchent alors quelque chose pour calmer la souffrance (refus de s’alimenter). La peine physique due à la faim surpasse alors la peine émotionnelle.

En se focalisant sur le fait d’être “trop grosse”, l’anorexique n’a pas à affronter la plus profonde “faim d’amour”. Le problème véritable est en réalité une souffrance émotionnelle accompagnée d’une distorsion de sa propre apparence physique. La personne a besoin d’apprendre à aimer le corps que Dieu lui a donné. Le meilleur moyen de savoir si vous êtes ou non anorexique est de consulter un médecin et d’être certaine de lui mentionner tous les symptômes que vous avez parmi ceux que vous venez de lire.

À lire aussi:

À la recherche de la beauté éternelle: une histoire vécue

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires