La générosité : bonne pour la santé

Auteur: Rusty Wright

generosite

Par Rusty Wright, traduit de l’anglais par Alix Rouvinez

Vous souhaitez que votre vie soit remplie de bonheur et de satisfaction?  Dans ce cas, pratiquez la générosité, conseille un éminent professeur de médecine.

« Cela fait véritablement du bien de faire le bien, »  affirme le Dr. Stephen Post, professeur à l’Ecole de Médecine de l’Université Case Western Reserve.  « C’est la science qui le dit. »

Le Dr. Post et Jill Neimark, qui a récemment écrit avec lui Why Good Things Happen to Good People (Pourquoi les Bonnes Choses Arrivent aux Gens Bien), présentent leurs arguments et faits à l’appui dans ce livre [1].  En tant que dirigeant d’un institut endossé par le philanthrope Sir John Templeton [2], le Dr. Post a financé « plus de cinquante études reliées au sujet de la générosité dans quarante-quatre grandes universités. »  Il est convaincu que la générosité est essentielle à une santé physique et mentale optimale dans une société de plus en plus fragmentée.

Stressé?  Pardonner, c'est bon pour la santé

Vous n'arrivez pas à pardonner? Parler à un mentor

Le Dr. Post dit que cette recherche a amené à de remarquables découvertes:  « La générosité protège la santé de façon générale deux fois plus que l’aspirine protège contre les maladies cardiaques. »  Il spécule que si les compagnies pharmaceutiques pouvaient faire un profit sur la générosité, on verrait alors peut-être des publicités encourageant les gens à pratiquer la générosité plutôt que de consommer du Prozac. Un des programmes, « Rx: Volontariat, » voit certains médecins d’une grande organisation nationale de la santé aux Etats-Unis donner des prescriptions de volontariat à leurs patients.

Serait-il possible que « Tout ce dont nous ayons besoin, c’est d’amour … »?

Le Dr. Post et Jill Neimark rapportent qu’environ 500 études scientifiques démontrent que l’amour désintéressé peut améliorer la santé.  Par exemple, Paul Wink, a psychologue à Wellesley College, a étudié une recherche complétée par l’Université Berkeley de Californie qui a suivi environ deux cent personne toutes les décennies depuis les années 1920.  La générosité pendant les années de lycée a été liée à une bonne santé mentale et physique à tous les âges.  Ceux qui donnent aux autres ont bénéficié de ces avantages point de vue santé quelle qu’ait été l’ambiance familiale dans leur foyer.

D’autres recherches ont trouvé que la générosité est liée avec une baisse du taux de dépression et du risque de suicide chez les adolescents et avec une baisse du taux de dépression chez les personnes âgées.  Des études à Stanford et ailleurs ont trouvé des liens entre le volontariat à haute fréquence et une prolongation de la vie.  Post dit que d’être généreux est plus puissant que de recevoir en ce qui concerne la baisse de la mortalité.

Donnez plus, profitez de la vie et vivez une plus longue vie…  Peut-être bien que comme les célèbres mots de Jésus-Christ l’affirment,« Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. » [3]

Il existe d’abondantes illustrations des bénéfices personnels de la générosité.

Millard Fuller, millionnaire, a donné une grande partie de ses richesses à l’âge de 30 ans. Son épouse Linda et lui ont vendu leur compagnie et se sont affiliés à Koinonia Farm, une communauté chrétienne située dans l’état de Georgie.  Ils ont construit des maisons au Zaïre et ensuite ont fondé Habitat pour l’humanité en 1976 afin de venir en aide aux gens dans le besoin et leur construire des maisons à prix abordable.  Le but de Millard Fuller était d’éliminer le problème de logement inadéquat pour les familles modestes ou pauvres de la Terre et de débarrasser nos communautés des taudis.

Aujourd’hui Habitat pour l’humanité ont construit plus de 225.000 maisons, aidant plus d’un million de personnes dans plus de 3.000 communautés de par le monde. D’innombrables volontaires témoignent de la satisfaction personnelle que leur participation dans ces projets leur a donnée.

De mannequin du magazine Playboy au soin des orphelins

Post et Neimark racontent l’histoire intrigante d’un ancien modèle du magazine pornographique Playboy qui a maintenant dévoué sa vie à aider les enfants pauvres d’Haïti.  L’enfance de Susan Scott Krabacher l’aide à établir un contact avec les enfants qu’elle cherche maintenant à aider.  L’abus sexuel qu’elle a subi, la dépression psychiatrique de sa mère, la vie dans de nombreuses maisons d’accueil et le suicide de son frère ont tous érodé sa santé émotionnelle.  Vers la fin de son adolescence, elle est devenue modèle pour Playboy et a emménagé dans la grande demeure Playboy.

Après dix ans de cette vie entrecoupée de dépressions, elle est éventuellement retournée à la foi de sa jeunesse. Sa prise de conscience de la pauvreté en Haïti l’a amenée à en apprendre plus sur la perspective biblique de la vie.  La fondation qu’elle et son mari ont commencée dirige trois orphelinats pour 2.300 enfants. « Je travaille de longues heures, » dit-elle, « je dois faire des sacrifices incroyables, j’enterre trop d’enfants et je ne reçois pour toute compensation que l’amour, qui est en fait la plus grande liberté que l’on puisse connaître et la chose la plus primordiale au monde. »

Post serait d’accord avec Krabacher.  Si vous souhaitez connaître le bonheur, l’amour, la sécurité, la loyauté dans l’amitié, de véritables connections ou un monde meilleur où règne l’espoir, il a une réponse pour vous :  donnez.  Vous serez plus heureux, votre santé s’améliorera et vous vivrez plus longtemps.  « L’amour guérit, » a écrit l’éminent psychiatre Karl Menninger.  Il guérit « ceux qui le donnent et ceux qui le reçoivent. »

À lire aussi : 

Aimer à l’exemple de Jésus-Christ

Un dialogue sur Dieu et l’amour

Print


2 réponses à “La générosité : bonne pour la santé”

  • jeannot Fleurentin says:

    J’en ai une orphelinat denome
    “Centre d’accueil de Desire vous sal
    Ue dans le nom du seigneur.
    Je vous ecrire juste pour vous
    Dire que nous avons un probleme
    De logement au sein de l’orphelinat
    Comment pouvez vous nous aider.

  • jeannot Fleurentin says:

    Je vous ecris juste pour vous dire que nous avons un
    Probleme de logement au sein de l’orphelinat centre d’accueil
    De Desire sise aux Gonaives haiti.comment pouvez vous nous aider

Afficher vos commentaires