Recommencer : Affronter le futur après une perte terrible

Auteur: Rusty Wright

Par  Rusty Wright, traduit de l’anglais pas Fleur Clapot

Bien que le 13 février soit tombé un mardi cette année là, ce fût un mauvais jour pour moi. Après 20 ans de mariage, mon épouse avait demandé le divorce : il devait être prononcé deux jours après. Le 1er février, mon employeur m’avait mis à la porte – le jour de mes 25 ans au service de la société. Et voilà que le 13, j’étais dans le bureau de mon médecin pour connaître les résultats de mes examens. Ne sachant pas ce que je traversais, il m’a demandé si j’étais stressé en ce moment. Sans doute était-il en train de prendre la température de mon état émotionnel, pour introduire en douceur la nouvelle délicate qu’il devait m’annoncer.

Pour mieux connaître Jésus : Développer sa relation avec Dieu

Des questions? Écrire à un mentor

J’avais peut-être un cancer.

Ce soir-là, un ami de longue date, m’a appelé pour m’encourager. Pendant la conversation, j’ai senti tout le poids de mon monde qui s’écroulait. La souffrance obsédante que j’éprouvais, depuis que j’avais été rejeté par ma femme, cesserait-elle enfin ? Où allais-je travailler ? Qu’en était-il du but de ma vie ? Combien de temps la vie même durerait-elle ? Je pleurais au téléphone essayant de donner un sens à ce tourbillon d’incertitudes.

Les relations, le travail et la santé, absorbent notre temps, notre énergie, nos souvenirs et nos espoirs. L’un des scénarios suivants vous est-il familier ? Votre relation amoureuse part en fumée. Vous excellez dans votre travail lorsque la nouvelle direction décide sans préavis ni sentiments, que l’entreprise peut se passer de vos services, ou qu’elle n’a plus le budget pour financer votre poste. Votre santé défaille. Un parent ou votre meilleur ami succombe à une crise cardiaque ou périt dans un accident de voiture.

Comment vous sentez-vous ? En état de choc ? Affligé ? Furieux ? Assoiffé de vengeance ou de justice ? Découragé et déprimé ? Comment faites-vous face à cette perte et comment recommencer ?

Lors d’un dîner, un nouvel ami m’a confié avoir perdu ses deux parents récemment. Je lui ai demandé comment il s’en était sorti. Il a mentionné quelques détails pénibles liés au rôle de l’alcool dans leurs morts. J’ai écouté attentivement et essayé de compatir. « Mais comment as-tu surmonté leur départ ? » ai-je demandé, curieux de savoir comment il gérait ses sentiments. « Je suppose que je n’ai rien surmonté » a-t-il répondu. Les émotions douloureuses ressenties après des pertes immenses, peuvent être difficiles à gérer. Certaines personnes nient ces émotions pour trouver la consolation.

Mon épouse a perdu son père, puis sa mère, en l’espace de 5 ans, un peu avant et un peu après ses 30 ans. Ses pensées étaient rivées sur les besoins de sa mère, suite au décès de son père. Quand sa mère est partie, elle a éprouvé une grande tristesse. « Des personnes qui avaient toujours été présentes, toujours prêtes à donner un conseil, n’étaient plus là » se souvient-elle. « Cela m’a vraiment donné à réfléchir ». Avec le temps, l’intensité du chagrin s’est affaiblie.

Comment s’adapter à de grandes pertes et repartir à zéro ? Je n’ai pas toutes les réponses, c’est certain. Mais laissez-moi vous suggérer quelques idées, qui se sont avérées efficaces pour moi et pour d’autres, sur le chemin parfois rocailleux de la vie.

Accrochez-vous fermement à vos racines spirituelles. Heureusement la foi fait partie des moyens que j’ai pour lutter. Sceptique à une époque, c’est à l’université que j’ai découvert la spiritualité. Des étudiants que j’admirais pour leur amour et leur joie, m’ont expliqué que Dieu m’aimait tant, qu’il avait envoyé Son fils unique, Jésus, pour mourir afin de payer le prix de mes mauvais choix. Puis il est ressuscité des morts pour me permettre d’avoir une vie nouvelle. Je l’ai invité à entrer dans ma vie, à me pardonner et à devenir mon ami. J’ai trouvé la paix intérieure, l’assurance du pardon et la force de faire face aux difficultés. Au cœur des tumultes de la vie, j’ai un Ami très proche, qui m’a promis de toujours être là.

Un des croyants de la première heure, a déclaré que ceux qui mettent leur foi en Jésus « deviennent de nouvelles personnes. Ils ne sont plus les mêmes, car la vie passée n’est plus. Une vie nouvelle a commencé ! ». Jésus peut vous aider à commencer une vie nouvelle. Il peut vous aider à pardonner à ceux qui vous ont blessé.

Dans la peine, recherchez le soutien de vos amis, prenez conscience de ce qui vous affecte en particulier et efforcez-vous de tourner la page…j’aimerais aussi vous encourager à rencontrer Celui qui peut vous aider à faire toutes choses nouvelles. Il ne vous abandonnera jamais.

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires