Quel est votre niveau de stress?

Auteur: Andrea Groenewald

pensivemanN’avez-vous jamais ressenti cette sensation de vibration lorsque vous étiez immobilisée dans un embouteillage ? Ou peut-être avez-vous paniqué au travail lorsque votre chef vous a demandé de faire une “dernière chose” ou a rapproché la date limite de remise d’un projet complexe ? Peut-être avez-vous éprouvé de l’anxiété lorsque les exigences en temps et en énergie de vos enfants ou de votre mari vous ont parues sans fin?

Si tout cela vous semble familier, ne désespérez pas – vous n’êtes pas toute seule ! Si vous voulez voir les effets répandus du stress, il vous suffit d’aller dans votre centre commercial habituel et d’observer les expressions des visages des personnes pressées qui y font leurs courses. Sans aucun doute, nous ressentons tous du stress.

De victime de guerre à ambassadrice de la paix : Phan Thi Kim Phuc

À la recherche de la paix intérieure? Parler à un mentor

Dr. Richard Earle de l’Institut canadien du stress, à Toronto (Canada), définit le stress comme étant une “énergie mobilisante”. Nous avons tous besoin de stress pour accomplir nos buts. Pensez à tout ce que vous faites en une journée, sans stress, vous ne pourriez pas tout accomplir.

Mais il y a de bonnes nouvelles : nous pouvons éviter d’être complètement stressées ! En ce sens, nous allons nous occuper à comment gérer notre stress au lieu d’essayer de l’éliminer.

Lorque vous découvrez les facteurs qui contribuent à votre niveau de stress et quelques méthodes pour gérer ce stress, vous augmentez votre sentiment de contrôle sur les circonstances de votre vie. Vous pouvez aussi identifier les facteurs qui vous apportent satisfaction au travail et à la maison et les valoriser ainsi !

Parcourez donc ces informations sachant qu’il y a de l’espoir et autorisez-vous à profiter de la vie pendant votre emploi du temps surchargé.

Faites le test du stress

Quel est votre niveau de stress ? Répondez aux questions ci-dessous pour savoir combien d’indicateurs de stress vous correspondent.

Combien de fois durant le mois dernier avez-vous ressenti les sensations suivantes. Fréquence de sensation : 0, 1, 2 ou 3 fois ?

  1. Tension, nervosité, anxiété ou contrariété
  2. Tristesse, dépression, au bout du rouleau, désespoir
  3. Manque d’énergie, épuisement, fatigue ou incapacité à accomplir vos buts
  4. Impossibilité de décompresser suffisamment longtemps le soir ou le week-end pour pouvoir me sentir relaxée et détendue le jour suivant
  5. Incapable de tenir en place, constamment en train de bouger
  6. Tellement énervée que j’ai eu l’impression de perdre le contrôle de mes émotions
  7. J’ai été précoccupée par un problème personnel sérieux
  8. Je me suis trouvée dans des situations désagréables pour lesquelles je me suis sentie désespérée de ne pouvoir rien faire
  9. Sensation de fatigue au matin, absence d’énergie pour me lever ou pour affronter les activités quotidiennes
  10. Problèmes de concentration et de mémoire des noms
  11. Je sens que je pourrais faire beaucoup plus pour prendre soin de moi-même et pour rester en bonne santé
  12. Sentiment de manque de contrôle sur les évènements de ma vie
  13. Quels que soient mes efforts, il semble que je n’arrive pas à accomplir ce dont j’ai envie
  14. Continuellement frustrée dans ma vie par des séparations douloureuses et par des gens qui n’étaient pas à la hauteur de mes espérances
  15. Mes standards concernant mes propres activités sont très élevés
  16. Quand je me trouve dans une situation difficile ou stressante, j’envisage seulement que les choses vont mal tourner pour moi
  17. Ma vie est vide et dénuée de sens
  18. Je rencontre souvent des problèmes insurmontables
  19. Je suis incapable de donner aux gens qui me sont les plus proches ce que j’aimerais leur donner
  20. Je ne me sens pas proche ou acceptée par les gens de mon entourage, tant ma famille que mes amies

SCORE TOTAL : _____

© Canadian Institute of Stress, publié avec l’autorisation.

Si votre score total se trouve entre 0 et 20, votre niveau de stress est relativement bas. Ce qui ne veut pas dire que vous ne ressentirez pas les effets du stress, mais si vous utilisez maintenant des techniques de contrôle du stress cela vous aidera énormément à améliorer votre sensation de bien-être. Si votre total se situe entre 20 et 40, votre niveau de stress est modéré. Prendre des mesures pour gérer immédiatement votre stress vous permettra de prévenir de sérieux problèmes physiques, psychologiques et émotionnels. Si votre total se trouve entre 40 et 60 alors vous êtes complètement stressée, continuez de lire !

Les premiers signauax d’alerte du stress

Mon niveau personnel de stress varie selon la diversité des exigences qui m’incombent à divers moments. J’aide mon mari dans sa carrière, je vais à l’école, j’élève deux enfants supers (et actifs), je travaille à mi-temps à ma propre carrière et je suis bénévole à l’école de mes enfants et dans mon église.

Mes premiers signaux d’alerte du stress comprennent entre autres : être impatiente envers mes enfants, critiquer mon mari et laisser s’accumuler les tâches ménagères (le linge pas lavé, les provisions en forte baisse, les moutons qui s’accumulent par terre et les traces de dentifrices dans le lavabo !). Quand je vois que ces choses commencent à se produire, il est alors temps de vérifier mon emploi du temps et de m’assurer que mon planning reflète mes priorités. Parfois il faut que je réduise mes activités et que je m’occupe de mes responsabilités à la maison, parfois cela signifie qu’il faut que j’augmente mes plaisirs.

Pour apprendre à mieux vous connaître vous-même, répondez aux questions suivantes sur les “Premiers signaux d’alerte personnels du stress”. Vous pourrez ainsi reconnaître les choses auxquelles vous devez prêter attention pour gérer votre stress de façon efficace.

Quels sont vos premiers signaux d’alerte personnels qui vous préviennent que votre niveau de stress est en train d’augmenter plus que vous ne le désirez ?

Losque vous voyez ces signaux s’accumuler, que faites-vous pour réduire votre niveau de stress ?

© Canadian Institute of Stress, publié avec l’autorisation.

Gérer le stress

Nous ne pouvons certes pas éliminer le stress, mais nous pouvons apprendre à le contrôler et à en réduire l’influence sur nos vies. Voilà trois stratégies clées pour gérer votre stress :

  1. Utilisez des techniques de relaxation puissantes
  2. Brisez le cycle de l’inquiétude
  3. Augmentez vos satisfactions

I. Relaxation puissante

Pourquoi et comment cela fonctionne :

  1. Vous ne pouvez pas vous sentir (c’est impossible) tendue ou stressée sur le plan émotionnel sans avoir aussi les muscles tendus.
  2. Une respiration longue et lente envoie le message suivant à votre système nerveux et à vos muscles : il est permis de se détendre.
  3. Lorsque vos muscles se détendent, votre rythme cardique et votre tension artérielle diminuent, il en va de même de vos hormones du stress.
  4. Vos émotions et vos sensations de stress commencent à diminuer, permettant ainsi une réduction plus complète de la tension musculaire, de la tension artérielle, etc.
  5. En l’espace de quelques minutes, vous êtes aussi détendue que durant la sixième heure de sommeil.


Comment

  • une expiration longue et lente
  • une sensation de chaleur
  • une sensation de pesanteur

Quand

  • pendant des discours ennuyeux
  • avant un appel téléphonique difficile
  • après une journée pénible
  • durant vos règles ?

© Canadian Institute of Stress, publié avec l’autorisation.

II. Briser le cycle de l’inquiétude

La plupart des gens s’inquiète des mêmes choses de manière répétitive. Ces questions sont comme un disque rayé qui vous ronge et qui passe et repasse sans arrêt.

Pour briser le cycle de l’inquiétude, commencez par identifier la situation qui vous cause du souci et répondez aux questions suivantes. Une fois que avez défini le problème, vous pourrez alors commencer à le résoudre.

A. Définition du problème

La situation qui me donne du souci (en particulier) est :

Lorsque je m’en inquiète vraiment, les mauvaises ou désagréables choses que j’imagine se passer sont :

B. Résolution du problème (Oui ou Non)

(i) Puis-je changer la situation ?

(ii) Vais-je changer la situation ?

Si vous avez répondu “oui” au (ii), qu’allez-vous changer à la situation ?

Tout en étant réaliste, quel est le pire effet que cette situation puorrait avoir sur moi si elle tournait mal ?

Que ferais-je si la situation tournait mal?

© Canadian Institute of Stress, publié avec l’autorisation.

Il existe de nombreuses raisons d’être stressée, mais la cause la plus fréquente en est l’incertitude. On a mené une enquête après la deuxième guerre mondiale sur les bombardements de Londres (Angleterre) et de sa périphérie. Les bombardements ont eu pour effet d’augmenter de 50 % le nombre de cas d’ulcères à Londres, alors que dans la banlieue londonienne ils ont augmenté de 500%. Pourquoi ? Les habitants de Londres étaient bombardés régulièrement, mais les habitants de la banlieue londonienne étaient bombardés moins souvent et plus irrégulièrement et de façon moins prévisible. L’incertitude relative aux bombardements explique l’augmentation de 450% des cas d’ulcères.

© Canadian Institute of Stress, publié avec l’autorisation.

Vous contrôlez la situation parce que c’est vous qui déterminerez si vous allez changer la situation. Chacun de nous peut changer la situation, mais nous devons décider si nous allons changer la situation. Dans beaucoup de cas, nous ne pouvons pas changer la situation. Il est plus correct de dire que nous pourrions changer la situation mais nous décidons de ne pas la changer pour différentes raisons. Il est important de noter que la décision vous incombe.

III. Augmentez vos satisfactions

Dr. Richard Earle a écrit un livre intitulé “Réduire l’âge de votre corps”* qui explique comment augmenter votre vitalité. “Le quotient de vitalité” égale le nombre de “Satisfactions” divisé par le nombre de “Stress”. Les “Satisfactions” représentent les expériences dont vous savez (et pas seulement espérez) qu’elles vous apporteront un sentiment de satisfaction. Bien que vous pouvez gérer votre stress, vous ne pouvez hélas pas l’éliminer. C’est pourquoi augmenter le nombre de vos satisfactions tant à la maison qu’au travail est très bénéfique.

Trouvez vos satisfactions

Au travail ?

  1. Salaire élevé
  2. Bonne couverture sociale et indemnisations
  3. Se sentir bien informée sur ce qui se passe
  4. Un travail qui n’est pas trop facile
  5. Travailler pour des chefs efficaces
  6. Voir le résultat final de mon travail
  7. La possibilité de créer plutêt que de suivre des instructions
  8. La sécurité de l’emploi
  9. Travailler pour des gens qui vous écoutent si vous avez des idées pour améliorer les choses.
  10. La possibilité de développer vos compétences
  11. La reconnaissance pour un travail bien fait
  12. Un travail intéressant
  13. Travailler avec des gens qui me montrent du respect

© Canadian Institute of Stress, publié avec l’autorisation.

Qu’en est il de vos satisfactions à la maison ? Elles devraient comprendre : faire une promenade (une très bonne idée si vous êtes stressée !), faire du vélo, regarder la télé ou un film, prendre un bain chaud, faire du travail sur bois, dessiner ou peindre et beaucoup d’autres activités. Rappelez-vous que les satisfactions qui sont saines vous feront le plus de bien. Les satisfactions qui ne sont pas saines (trop de caféine, d’alcool, de tabac, pas exemple) augmenteront votre rythme cardiaque, feront probablement baisser le nombre d’heures et la qualité de votre sommeil et pouraient en fait contribuer à augmenter votre niveau de stress.

Personne d’entre nous ne peut vivre à l’abri du stress, mais en applicant les principes précédents, vous pourrez avoir plus de contrôle sur votre vie et, espérons-le, augmenter aussi votre vitalité !

*Vous pouvez commander ce livre dans sa version anglaise au www.bodyage.com ou l’acheter en librairie.

Êtes-vous accablé par le stress?  Aimeriez-vous en parler avec un mentor en ligne?

Vaincre le stress

Moins de stress, plus de vie

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires