Atteindre un succès durable

Auteur: Pamela Ryan

Le succès. Je crois que vous pouvez l’atteindre – si vous le voulez vraiment.

Même s’il est vrai que la plupart d’entre nous n’auront jamais une renommée mondiale ou ne recevront jamais une médaille d’or aux J.O., ou un Oscar, ou ne seront jamais dans le Who’s Who en Amérique du Nord, cela ne veut pas dire que l’on ne peut pas réussir ou que l’on n’aura pas de succès. La vie est trop courte pour la gaspiller en ne faisant que la vivre. Combien de femmes, parmis celles que vous connaissez, prennent-elles la vie comme elle vient ? Ont-elles réussi ? Sont-elles épanouies ?

Avoir du succès

Une femme qui réussit est une femme qui sait où elle va

Pour mieux connaître Jésus : Développer sa relation avec Dieu

Des questions? Écrire à un mentor
. Elle sait ce qu’elle veut, pourquoi elle le veut et comment elle compte y arriver. Les femmes qui réussissent ont pour habitude de faire des choses qu’elles n’aiment pas dans le seul but d’atteindre l’objectif qu’elles se sont donné.

Les femmes qui réussissent ont aussi une passion pour l’excellence. L’excellence, c’est le contraire de la médiocrité ! Exceller veut dire se surpasser, se transcender, se dépasser. Dans son livre, Le Prix de l’excellence (Random House : 1985), Tom Peters écrit que réussir à faire mieux que la moyenne requiert une préparation obstinée. Lorsque vous êtes vraiment passionnée par l’excellence et que vous agissez en conséquence, vous voyez de bonnes choses arriver.

Je crois que chacune d’entre nous possède en elle-même la capacité à se développer bien au-delà des limites actuelles que nous nous imposons. Et malheureusement, aucune d’entre nous ne traversera sa vie sans conflits ou orages. De même qu’il n’y a pas d’arcs-en-ciel sans orages, nous devons nous rappeler qu’il n’y a pas de victoires sans conflits.

Lorsque je pense à ma propre vie, je remercie Dieu pour tout ce que j’ai réussi. Je fus victime d’abus sexuels dès le tendre âge de 3 ans et jusqu’à 8 ans, abus commis par mon père que j’aimais et en qui j’avais confiance. Un de mes frères fut tué dans un accident automobile le jour de mon anniversaire en 1982. Il avait bu et avait pris le volant. Mon père est mort deux ans plus tard. En 1988, mon autre frère est mort du SIDA.

Bien que cette vie familiale soit un exemple typique de famille à problèmes, ma mère est restée malgré tout résolument optimiste. Elle ne cessa d’aimer, de croire et de rêver. Elle voyait toujours le bon côté des choses, même dans les situations ou circonstances les plus sombres. Elle est morte en 1992, mais elle m’a laissé en héritage une foi en moi. Elle me disait toujours : « Il n’y a rien au monde que tu ne puisses faire ou atteindre. » Et je l’ai crue.

À l’âge de 19 ans, je me suis jurée d’être la meilleure et de faire de mon mieux dans cette nouvelle chance qui venait de m’être donnée, à savoir travailler dans une société qui était un conglomérat. Il ne me serait jamais venu à l’idée que je deviendrais un jour directrice générale de six de leurs sociétés un an plus tard. J’assumais aussi en même temps la direction de l’Arizona Counselling Association (Association de soutien psychologique d’Arizona).

Quand vous vous décidez à faire de votre mieux, quel que soit le domaine auquel vous vous intéressez, vous pouvez réussir et atteindre de façon certaine l’excellence. Cela vous distingue de la médiocrité. Le succès provient rarement de la médiocrité.

Faire l’inventaire

Pour atteindre un succès qui durera, il vous faut commencer là où vous en êtes. Faites l’inventaire de vos points forts et de vos points faibles. Où en êtes-vous maintenant dans chaque partie de votre vie ? Personnellement. Professionnellement. Spirituellement. C’est un instant de vérité. Soyez honnête avec vous-même quant à ce que vous êtes vraiment.

Commencez par la forme. Évaluez-vous en fonction de votre apparence, exercice, poids et nutrition. Combien d’entre nous ont trois différentes garde-robes dans notre penderie ? Petit, moyen et grand.

Qu’en est-il de vos relations ? Écoutez-vous bien quand on vous parle ? Êtes-vous un modèle à suivre ? Passez-vous suffisamment de temps avec votre famille et vos amis ? Comment sont votre estime de soi et votre confiance en soi ? Faites-vous preuve d’une attitude positive ? Savez-vous comment rire de vous-même et des circonstances ? Êtes-vous encore en train d’apprendre et d’affiner vos connaissances ?

Qu’en est-il de votre profession et de votre carrière ? Comprenez-vous où vous en êtes, votre but ? Êtes-vous compétente dans votre domaine ? Êtes-vous efficace ?

Et enfin, où en êtes-vous spirituellement ? Voyez plus loin que vos activités et examinez les raisons de vos actes et les buts qu’ils servent. Qu’est-ce qui a de l’importance dans votre vie ? Si vous n’êtes pas sûre, analysez où vous investissez votre temps, votre énergie et votre argent. Le but de votre vie est-il d’en chercher le sens ou de chercher Dieu qui vous donnera un sens ?

À l’analyse honnête des différentes parties de votre vie, il est vital que vous sachiez ce que vous voulez dans votre vie.

Quels sont vos rêves ? Que voulez-vous donner, atteindre et vivre dans l’année ou les cinq années à venir? De quoi voulez-vous profiter ? Que voulez-vous posséder ? Faites une liste. Souhaitez-vous devenir une experte dans votre domaine ? Faire des voyages à l’étranger tous les trois ans ? Transformer un hobby en une activité commerciale à domicile ? Courir un marathon ?

Quel que soit votre objectif, n’écrivez que les buts que vous voulez véritablement atteindre. Faites attention à ne pas cibler des choses que d’autres attendent que vous soyez ou que vous fassiez. Soyez vous-même !

Réaliser ses rêves

Il faut fixer des objectifs qui vous mèneront à votre but. Un de ces objectifs pourrait être de se débarrasser de la garde-robe grande taille et de maintenir votre poids entre les tailles petite et moyenne. Ou bien, vous pourriez vous inscrire à un cours relatif à votre profession. Si votre hache est émoussée, il faut l’aiguiser.

Assurez-vous de fixer une date pour laquelle vous espérez atteindre vos objectifs. Sachez en détail ce que vous devrez savoir ou faire pour atteindre votre objectif. Assurez-vous que vos objectifs à court terme soient en accord avec vos objectifs à long terme et que vous puissiez toujours vivre une vie équilibrée et flexible. En d’autres mots, ne vous engagez pas à faire plus que vous ne pourriez supporter.

Connaissez aussi en détail ce qui pourrait vous empêcher d’atteindre votre objectif. Identifiez ces obstacles. Un obstacle, c’est tout ce que vous voyez lorsque vous détournez votre regard de votre but.

La peur d’échouer est une des raisons pour laquelle la plupart des gens n’essayent même pas d’atteindre leurs buts. La seule chose pire qu’une dégonflée, c’est quelqu’un qui a peur de commencer. Forcez-vous d’essayer. Et d’essayer encore. L’échec est l’étincelle de toute grandeur. Si nous avions du succès dans tout ce que nous essayons, nos vies seraient bien superficielles. Nous n’aurions jamais l’occasion de développer endurance, persévérance et caractère et nous ne pourrions jamais vivre la satisfaction profonde qui provient d’un effort constant pour s’améliorer.

D’abord, préparez un plan d’action et faites une liste des récompenses dont vous jouirez en atteignant chaque objectif. Avec un but en tête, atteindre votre potentiel n’est pas si inquiétant et lorsque vous atteindrez chaque but, vous pouvez être sûre que vous atteindrez un succès durable.

Eleanor Roosevelt comprenait qu’il était important de maximiser son potentiel pour influencer le monde dans lequel elle vivait. Épouse du président américain Franklin D. Roosevelt, elle usa de son influence en se battant sans cesse et avec détermination pour l’équité et l’égalité en matière de droits de l’homme. Mme Roosevelt était introvertie et timide, mais cela ne l’empêcha pas de poursuivre ses objectifs et la mission de sa vie. Le président Truman reconnut ses talents et l’ampleur de son expertise en la nommant à la Société des Nations. Après quatre années éreintantes, Mme Roosevelt persuada les Nations Unies, nouvellement créées, d’adopter la « Charte des Droits de l’Homme». Ce document même fut à la base de la constitution de 60 pays.

Une femme, ayant un ardent désir d’être et de faire du mieux qu’elle pouvait, eut un impact énorme sur notre monde. La chance, du sang noble, ou être au bon endroit au bon moment, ont peu à voir avec l’impact que nous pouvons avoir.

Potentiel personnel

Vous avez un énorme potentiel. Vous pouvez toutes faire des choses extraordinaires, pour peu que vous ayez confiance ou que vous preniez des risques. Et pourtant, la majorité ne fait rien. Ne vivez pas sur terre comme si la vie allait durer pour toujours. Et souvenez-vous que vos limites ne résident pas dans les choses que vous voulez faire mais que vous ne pouvez pas faire, mais au contraire dans les choses que vous devriez faire et que vous ne faites pas. Les gens qui maximisent leur potentiel se démarquent de la foule. Ils possèdent l’étonnante capacité à faire du mieux qu’ils peuvent. Il est impossible de devenir quelqu’un que nous ne sommes pas.

Une des qualités que les gens apprécient chez Barbara Bush, l’avant-dernière « First Lady », c’est son acceptation d’elle-même. Se comparant à celle qui la précéda, Mme Bush a dit : « Nancy Reagan adore son mari, j’adore le mien. Elle lutte contre la drogue, moi je me bats contre l’analphabétisme. Elle porte une petite taille, ma jambe aussi. » Cette attitude saine et sans complexe a permis à Mme Bush de tirer le meilleur d’elle-même. Elle ne passe pas son temps à essayer d’être quelqu’un d’autre ou à se comporter d’une manière qui ne soit pas en accord avec la façon dont elle se perçoit elle-même.

Voulez-vous avoir du succès ? Voulez-vous atteindre votre plein potentiel et vivre une vie pleine ?

Vous êtes la clé de votre propre succès. Vous avez le potentiel. Mais vous devez faire le choix. Vous pouvez choisir de vivre au jour le jour et voir ce qui va se passer. Ou vous pouvez penser et rêver à ce que vous voulez faire dans votre vie et où vous voulez vous diriger. Puis, dressez un plan pour y arriver.

Pour vous aider à penser à votre vie actuelle et à ce que vous aimeriez qu’elle soit, imaginez qu’aujourd’hui ce soit votre centième anniversaire. Le journal local veut éditer un article complet décrivant vos réussites personnelles et professionnelles. Préparez votre article tel que vous aimeriez qu’il soit imprimé. Comment souhaiteriez-vous décrire ce à quoi vous êtes arrivé ? Qu’aimeriez-vous que les gens disent de vous ? Interrogée sur le but principal de votre vie, que diriez-vous au reporter ? Qu’est-ce qui était important dans votre vie ? En d’autres mots, qu’est-ce qui donnait un sens à vos activités quotidiennes ? Transformez cet exercice mental en une déclaration qui exprime le but suprême de votre vie – votre but. Ne le faites pas trop compliqué ou théorique. Le but décrit l’activité à laquelle notre vie est vouée et ce pour quoi nous vivons. Un but qui a du sens communiquera ce que vous voulez accomplir et la contribution que vous voulez apporter. De plus, votre but décrira ce que vous voulez devenir – la personne que vous désirez être et le caractère que vous voulez avoir.

À lire aussi:

Garantissez votre succès en dévelopant votre réseau

Développer mes capacités de dirigeant

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires