Question : L’homme que je fréquente est-il celui qu’il me faut?

 Question : Parfois, j’ai l’impression que l’homme que je fréquente n’est pas celui qu’il me faut. Il ne me fait pas confiance, et j’hésite à être honnête avec lui par crainte de provoquer sa colère. Que devrais-je faire?

Réponse : Ta question n’est pas sans importance. Lorsqu’une relation va bien, nous ne nous attardons pas à de telles questions. Ce n’est que lorsque nous souffrons dans une relation que nous nous demandons si cette personne est celle qui nous convient.

Il me semble que ton cœur essaie de te dire que tu te trouves en terrain dangereux, et que cette relation n’est pas saine.

Ce peut-il que ce soit le cas? Est-ce possible que ce que tu veux dans une relation, ce soit un homme qui te respecte et te fait confiance, un homme qui est assez mûr pour vivre une relation honnête et profonde avec toi? Si oui, tu dois alors te demander pourquoi tu poursuis une relation avec un homme qui ne répond pas à ces critères de base.

Je peux penser à deux raisons possibles :

Un manque d’estime de soi

Parfois, nous avons tellement soif d’amour que nous sommes prêtes à vivre une relation malsaine plutôt qu’attendre une relation saine, empreinte d’amour et de respect. Nous pouvons même penser que nous ne méritons pas mieux et que nous devons nous contenter de cela; sinon, nous risquons de nous retrouver seules. L’idée de vivre sans homme du tout nous semble plus insupportable que de vivre avec un homme qui ne nous aime pas.

Une vision irréaliste de la relation

Plusieurs femmes, peut-être sous l’influence de contes de fées ou de romans à l’eau de rose, souffrent du syndrome « La Belle et la Bête ». Elles croient que leur amour réussira à transformer une bête en prince charmant et veulent s’y essayer, y voyant une façon de se rendre importante.

À mon avis, il s’agit d’un mythe destructeur. C’est une tentative d’exercer son pouvoir sur quelqu’un pour rehausser sa propre estime de soi. Si mon amour réussit à le changer, alors, je suis importante. La relation devient alors une lutte de pouvoir plutôt que l’expression d’un amour adulte.

Une relation saine

Pour qu’une relation soit saine, elle doit se fonder sur la réalité plutôt que sur le rêve. Il faut évaluer la qualité de la relation telle qu’elle existe vraiment, et non en espérant le meilleur : Dieu va le changer, mon amour va le changer, je peux le changer… Ce sont tous des moyens d’éviter la réalité.

Dans l’un de nos articles, Signes précurseurs d’une relation malsaine, nous encourageons les femmes dans une situation comme la tienne à évaluer où cette relation peut mener, à réfléchir aux raisons pour lesquelles elles tiennent malgré tout à cette relation, et aux dangers possibles liés à la poursuite de cette relation.

Je t’invite donc à évaluer cette relation non en fonction de ce que tu espères d’elle, mais en fonction de ce qu’elle est vraiment.

Voici quelques questions que tu peux te poser :

« Suis-je prête à passer ma vie à vivre avec cet homme tel qu’il est vraiment, sans chercher à le changer? »

« Cette relation me fait-elle du bien, ou du tort? »

« Est-ce que je m’épanouis, ou est-ce que je me perds? »

« Pourquoi est-ce que je permets à cette personne de me traiter ainsi? »

Plusieurs femmes dans ta situation ont découvert qu’elles recherchent un amour inconditionnel et constant, amour qu’aucun être humain ne peut offrir. C’est en se fiant à Dieu et à son amour parfait pour elles qu’elles se trouvent progressivement libérées de leur tendance à vivre des relations malsaines. Si tu veux découvrir comment l’expérience de son amour au quotidien peut améliorer ton estime de soi, je t’invite à lire cet article : Un dialogue sur Dieu et l’amour.

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires