Femmesaujourdhui

Image d'en-tête

J’ai peur de la mort

Vidéo pourvue par www.cmavie.tv Question: Je sais que la mort est inévitable, mais j'en ai peur. Comment y remédier? J'envie ceux qui croient qu'il existe quelque chose après…. Isabelle d'Aspremont, conseillère en relation d'aide, offre sa perspective. Lire aussi: La petite fille qui avait peur de la mort Comment garder la foi... >suite

En vedette

Comment garder la foi après la perte de mon fils?

Traduit de l'anglais pas Isa Martinetto Je n'ai jamais fait partie du club de ceux qui affichent un grand sourire et qui prétendent que tout va bien quand ce n’est pas le cas. Dans mon cas, ce n’est qu’après des mois après la mort de mon fils Noah que j'ai commencé à ressentir de la colère. J'ai dû retourner au travail... >suite



Survivre au changement

On dit que la seule constante aujourd’hui, c’est le changement. Cela est tout à fait exact lorsqu’il s’agit de notre vie de couple. Nous avons certainement vécu notre part d’incertitude, de surprises et de transitions. Ces dernières huit années : Nous avons vécu dans une maison de rêve conçue par ma femme, Denise. Nous...... >suite



Tout ce que je pouvais faire, c’était pleurer

Ce que je pensais être une nuit de travail ordinaire s’est révélé être l’une des nuits les plus traumatisantes de ma vie. Je travaille comme infirmière autorisée au service de gynécologie obstétrique d’un hôpital local. L’une de mes patientes était une jeune femme mariée âgée d’un peu moins de trente ans. Cela faisait déjà...... >suite



Comment guérir d’un coeur brisé?

Comment guérir d’un cœur brisé? Je sais qu’on dit que le temps guérit tout, mais qui veut attendre alors que son cœur se trouve en miettes? Comment s’en remettre quand on revoit son ancien petit ami presque chaque jour? Cela me fait tellement mal de voir cet amour s’éclipser. Nous étions autrefois si intimes, et nous voilà presque...... >suite



Mon fils, qui est au ciel

J’ai donné naissance à mon fils à 19 semaines de gestation. Nous l’avons nommé Jacob. Nous lui avons dit bonjour et adieu dans moins d’une heure. Il n’est pas une fausse-couche ou un presque-bébé. Il est mon fils. Je lui ai écrit cette lettre trois années après son décès. C’est une porte d’entrée au cœur d’une mère, une...... >suite



Une joie sans borne

J’ai toujours aimé les bébés. Même quand j’étais une petite fille, on pouvait me voir porter mes petits cousins. Alors je supposais que, quand je me marierai et déciderai d’avoir des enfants, il n’y aurait pas de problème. Mais quand ma première grossesse s’est terminée par une fausse couche à la treizième semaine, j’ai...... >suite



Après le suicide d’un proche…

Il y a de ces chocs qui nous bouleversent jusqu’au plus profond de notre être. À la nouvelle que mon père s’était pendu au sous-sol de notre maison, une douleur intense m’a transpercé. Dans les premiers jours suivant son décès, mon esprit fuyait tout retour vers ce drame en s’écriant : «Non ! Non ! N’y pense pas !... >suite


Invitation au dialogue

Sondage

Désolé, il n'y a aucun sondage pour l'instant.