La lune…ce n’est pas assez

Auteur : Charles Duke

par Charles Duke–traduit de l’anglais par Alix Rouvinez

J’étais porté volontaire pour le programme de l’espace par esprit d’aventure.  Et croyez-moi, attendre, de l’intérieur, le décollage d’une fusée Saturn de 120 mètres de hauteur et pesant 3 millions de kilos – c’est excitant !  Je savais que je n’allais pas m’ennuyer !

Mais comment faire mieux que 11 journées dans l’espace et 3 sur la lune ?  A 36 ans, avec une carrière militaire réussie, je commençai à me demander “Et maintenant ?”  Je voulais de l’action et de l’aventure, mais il n’y aurait plus de vols en partance vers la lune, et seulement les croquis d’une navette spatiale qui serait construite un jour.

Je m’ennuyais.  La célébrité, l’argent, mon nom dans les livres d’histoires : j’avais tout accompli.

Mais si vous aviez pu vous glisser secrètement dans les quatre murs de ma demeure, vous auriez vu que je n’allais pas si bien que cela.  J’avais misérablement échoué en tant que mari et en tant que père.  Mais plutôt que de faire face à mes problèmes, je redirigeai mon regard de la lune à l’argent. C’est certain, me dis-je, que cela me donnera la satisfaction que même la lune n’a pas su me donner.

Le mariage ne s’était certes pas avéré être source de satisfaction pour moi.  Dottie et moi nous sommes mariés en 1963.  Mais peu de temps après, je me posai déjà la question, Le mariage se résume-t-il donc à cela ? En à peine quelques années, nous nous dirigions vers le divorce à pleine vitesse.  J’avais remarqué qu’il y avait beaucoup de belles femmes de par le monde, et bon nombre d’entre elles aimaient bien les astronautes.  J’espérais que Dottie me quitterait.  Mais à la place, elle me dit qu’elle était déprimée et qu’elle contemplait le suicide. Je n’avais aucune réponse à lui offrir.

A peu près à cette époque, un weekend de « renouveau spirituel » eut lieu dans notre église et nous y participâmes.  Alors que Dottie se plongeait dans les témoignages des gens dont la vie avait été transformée par le Christ, je ne pensais qu’au demi-million de dollars que je venais juste d’emprunter à la banque.  J’avais investi dans une compagnie qui vend de la bière, et je pensais qu’il fallait que cela marche, sinon j’aurais de gros problèmes.  Mes soucis concernant ces histoires financières étouffèrent le plus gros de ce que j’entendis pendant ce weekend.

Bien qu’ayant fréquenté une église toute ma vie, je ne pensais pas avoir besoin de Dieu au-delà de l’heure du sermon le dimanche matin.  Même marcher sur la lune ne s’était pas avéré être une expérience spirituelle pour moi.  Je ne cherchais pas Dieu.  Je connaissais Jésus-Christ de la même façon que l’on connaît le président des Etats-Unis – de nom seulement.

Bien sûr, mes affaires s’avérèrent fructueuses.  L’argent commença à rentrer dans les caisses.  Après seulement six mois, j’avais hérité d’un joli gain.  Et l’ennui s’empara à nouveau de moi.

Mais Dottie, elle, ne s’ennuyait pas.  Elle avait changé.  Sa dépression avait disparu, et elle faisait preuve d’une foi nouvelle et vibrante.  Elle se tournait maintenant vers Dieu et non vers moi pour les réponses à ses problèmes. C’était plein d’attrait, et notre relation maritale s’en améliora.

Un soir, nous prîmes part à une étude biblique approfondissant la question de l’identité de Jésus-Christ.  Toute ma vie, j’avais simplement répondu ‘le Fils de Dieu’ à cette question, mais je n’avais jamais vraiment réfléchi à ce que cela voulait dire.  Ce soir-là, je me retrouvai devant le choix de le suivre ou pas.  Je priai avec Dottie dans notre voiture, et donnai ma vie au Christ.

Je n’aperçus pas d’anges.  Ni n’entendis de musique.  Pas de lumière aveuglante.  Mais je savais ce en quoi j’avais cru.  C’était bel et bien réel.  Le lendemain, je me  réveillai avec un désir insatiable de lire la Bible.

Ma façon de vivre ne correspondait pas avec les enseignements de la Bible, c’était évident.  La Bible enseigne que « le mari doit aimer sa femme comme le Christ a aimé l’église » (Epître de Paul aux Ephésiens, chapitre 5, verset 25).  Et moi, j’avais toujours abordé le mariage comme une transaction sujette à la négociation comme toutes les affaires. La Bible parle aussi clairement de la façon dont nous devons utiliser les mots : pour guérir et non pour infliger des blessures.  Je ressentis la conviction de mes fautes : j’avais toujours été dur dans ma façon de parler à mes fils de 11 et 13 ans.

J’avais beaucoup d’efforts à faire.  Je demandai pardon à Dieu, à Dottie et à mes fils.  Je demandai à Dieu de me donner la force d’aimer ma femme.  Cela fait maintenant 15 ans et mon amour pour elle grandit chaque jour.  Je suis plus amoureux de Dottie aujourd’hui qu’il y a 29 ans.  Dieu me permit aussi, dans sa grâce, de réparer ma relation avec mes fils, lesquels ont maintenant 24 et 26 ans.

Voir Dieu guérir notre famille et nous permettre d’éviter le divorce s’est avéré être une véritable aventure.  Cela a coûté 400 millions de dollars au gouvernement pour que je puisse marcher trois jours sur la lune – et c’est fini.  Mais marcher aux côtés de Jésus-Christ est gratuit, et durera pour l’éternité.

Essayez d’examiner votre propre vie.  Comment la décrieriez-vous ?  Satisfaisante ? Précipitée ? Passionnante ?  Stressante ?  Allant de l’avant ?  Retenue ?  Parfois, pour beaucoup d’entre nous, la réponse correspond à toutes ces descriptions.  Il y a des choses que l’on rêve de faire un jour ; il y a des choses que l’on aimerait oublier.  La Bible dit que Jésus est venu pour renouveler toutes choses. A quoi ressemblerait votre vie si vous pouviez tout recommencer à zéro?

Une vie pleine d’espoir

Si vous recherchez la paix, il y a un moyen d’amener de l’équilibre dans votre vie.  Personne ne peut être parfait, ni avoir une vie parfaite.  Mais la possibilité de connaître la grâce parfaite d’une relation personnelle avec Dieu à travers Son Fils Jésus Christ est offerte à chacun d’entre nous.

Vous pouvez recevoir Christ dès maintenant par la foi, à travers la prière.  Prier, c’est simplement parler à Dieu.  Dieu connaît votre cœur et ne se préoccupe pas autant de votre choix de mots que de l’attitude de votre cœur.  Voici une suggestion de prière:

Seigneur Jésus, je veux Te connaître personnellement.  Merci d’être mort sur la croix pour mes péchés.  Je T’ouvre ma vie et je Te demande d’en devenir le Sauveur et le Seigneur.  Dirige ma vie.  Merci de me pardonner mes péchés et de me donner la vie éternelle.  Fais de moi la personne que Tu veux que je sois.

Cette prière exprime-t-elle le désir de votre cœur ?  Vous pouvez la prier dès à présent, et Jésus-Christ viendra dans votre vie, comme Il l’a promis.

Est-ce bien la vie que vous souhaitez ?

Si vous avez invité Jésus-Christ dans votre vie, remerciez souvent Dieu de Sa présence à vos côtés, et du fait qu’Il ne vous abandonnera jamais et que vous avez la vie éternelle.  Continuez d’approfondir votre relation avec Dieu, sachant à quel point Il vous aime, et vous vous épanouirez et profiterez pleinement de la vie.

Print


Tags: , , , , ,

Courriel Imprimer

Aucun commentaire

Afficher vos commentaires

Invitation au dialogue

Sondage

Croyez-vous aux récits de la naissance de Jésus trouvés dans la Bible?

  • Oui (57%, 228 Votes)
  • Non (28%, 111 Votes)
  • En partie (8%, 33 Votes)
  • Je ne sais pas (7%, 28 Votes)

Total des votes: 400

Loading ... Loading ...