Mais j’aime être amoureuse!

Auteur: Carol Van Atta

amoureuxEst-ce que vos amis sont toujours en train de vous faire remarquer vos échecs amoureux?

Est-ce que le mot co-dépendance vous met mal à l’aise?

Est-ce que vous excusez et tolérez des comportements qui sont inacceptables et qui font mal?

Est-ce que vous vous êtes compromise, vous, votre pureté et l’amour de Dieu pour un mensonge?

Est-ce que vous vous sentez concernée par ces sujets, que ce soit au niveau des sentiments ou au niveau des actes? Si oui, vous faîtes peut-être partie des nombreuses femmes qui sont “accro à l’amour” et les hommes. J’en faisais partie. Je dépensais toute mon énergie à chercher l’amour et l’approbation des garçons, puis des hommes. J’étais en pleine forme quand tout allait bien avec eux, pour ensuite tomber dans un désespoir profond si je ne recevais pas le coup de fil du soir ou si mon partenaire me décevait. Ma vie se résumait à paraître d’une certaine manière, à agir d’une certaine façon et à me compromettre, moi et mes croyances. Tout cela au nom de l’amour. Je me fourvoyais dans des situations destructives. A présent que je suis responsable d’un ministère d’aide aux femmes, dont l’objectif est de les aider à briser les chaînes de ces dépendances relationnelles et amoureuses, je me rends compte à quel point ces questions sont présentes et insidieuses chez toutes les chrétiennes, qu’elles soient seules ou en couple.

Dieu nous offre son amour parfait et la liberté à travers son Fils. Mais apprendre à transférer les aspirations de notre cœur vers la vraie source de satisfaction est un défi qui se relève et qui ne se résout pas du jour au lendemain.

Dieu nous parle de l’idolâtrie partout dans la Bible. Comme je détestais comparer mes “objectifs amoureux” à de l’idolâtrie! Et pourtant Dieu est parfaitement clair sur ce point et nous demande de tourner notre attention d’abord et avant tout vers lui. Quand je passais tout mon temps à penser à, me questionner sur et éprouver du désir sexuel pour mon homme du moment, je pratiquais en fait une forme d’adoration qui faisait que j’étais focalisée sur une idole! Cette adoration mal dirigée devait être réorientée vers Jésus-Christ, qui est la seule et unique personne digne de mes louanges. Le procédé ci-dessous, et il s’agit bien d’un processus, a réussi avec de nombreuses femmes, y compris moi-même.

  1. Identifier le problème. Je devais reconnaître ou admettre que j’étais sous l’emprise d’un problème/dépendance/péché très grave. Je ne me contrôlais plus et j’avais besoin d’ être aidée. Je ne pouvais pas guérir sans me rendre compte de ce qui n’allait pas.
  2. En parler à quelqu’un. La confession, pour moi, devait commencer par invoquer Dieu. Il nous aime, quoi qu’il arrive. Je vais le répéter. Dieu nous aime, quoi qu’il arrive! Sa Parole déclare: “Rien, absolument rien, ne peut nous séparer de l’amour de Dieu qui est en Jésus-Christ notre Seigneur.” Quand je me suis repentie et que je lui ai demandé de m’aider, les autres étapes sont alors devenue possibles. Je devais aussi partager mon secret avec quelqu’un. Quelqu’un de confiance, quelqu’un qui prendrait soin de moi et me guiderait vers la guérison et la plénitude.
  3. Adhérer à un groupe de responsabilité ou de soutien. Je suis bénie de faire partie d’une église qui offre plusieurs cours de guérison. L’un d’entre eux s’appelait: Réservé aux femmes. Ce cours s’adressait aux femmes qui désiraient trouver guérison et grâce pour des dépendances amoureuses et sexuelles. C’est un problème qui ne peut pas rester secret. La réalité, c’est que les péchés d’ordre sexuels et les problèmes de co-dépendance sont très fréquents dans nos églises. Il est important de trouver un groupe de femmes qui peuvent se réunir et partager leurs problèmes et leurs échecs, et grandir avec elles. J’ai du être capable de “parler de moi” pendant quelques temps avant de commencer à me libérer de mes vieilles habitudes. J’avais besoin de quelqu’un qui m’aimerait, qui me soutiendrait inconditionnellement, dans la vérité et la grâce de Dieu.
  4. Prière et louange. J’ai appris à prier chaque jour. J’avais besoin de remplacer mes vieilles habitudes par de nouvelles façons de penser. Cela impliquait lire la parole de Dieu et prier sa Parole à voix haute, afin de mettre de l’ordre dans mes mauvaises habitudes de penser. En plus de ma Bible, je me fortifiais en écoutant dans ma voiture des cassettes de louange, en lisant quotidiennement des livres de dévotions, ainsi que d’autres livres chrétiens traitant de ces sujets. Mon objectif était de garder mes pensées tournées vers Dieu, source de mon renouvellement intérieur. J’ai du prendre l’engagement de m’orienter vers Dieu plutôt que vers moi-même, en sachant que ce serait un processus qui durerait jusqu’à ce que je voie Jésus face-à-face.
  5. Se tourner vers les autres et aider quelqu’un. A la fin du processus, je ne pouvais plus garder toutes les “bonnes choses” de Dieu pour moi seule. J’en étais arrivée à avoir un témoignage d’espoir et de guérison à partager. Il est si important de savoir que nous ne sommes pas la seule à avoir des problèmes, quels qu’ils soient! Quand on passe de l’isolation à l’acceptation et à la grâce, la guérison devient possible. Et toute choses est possible à travers Jésus-Christ!

N’oublions pas que Dieu a aimé la femme auprès du puits.(L’évangile selon Jean 4 v 6-27)  Il l’a suffisamment aimé pour organiser exprès une rencontre avec elle, cette après-midi-là et auprès de ce puits-là. Il savait qu’elle viendrait chercher de l’eau et il voulait lui montrer une nouvelle manière de vivre où elle n’aurait plus jamais soif. Christ nous rencontre là où nous sommes et là où nous en sommes. Il ne nous aime pas moins quand nous sommes dans la fange comme l’enfant prodigue, ou quand on se retrouve nue dans la rue et accusée d’adultère, entourée de poings menaçants, prêts à lancer sur nous des pierres de haine et de condamnation. Il n’y a pas de pierre dans sa main. Il n’y a rien que la cicatrice de sa chair transpercée par les clous, évidence de son sacrifice d’amour pour nous. Il va nous purifier de tout ce qui n’est pas juste et nous redonner notre état initial de pureté et d’intégrité. Allez-y. Allez vers Lui, ma sœur. Si vous croyez que vous êtes dépendante du sexe ou de relations amoureuses, priez la prière qui suit et cherchez de l’aide. Christ est venu pour vous délivrer, et pour vous délivrer vraiment!

Dieu désire être la force de changement de notre vie. Il veut nous aider à nous sentir mieux à propos de nous-même, plus optimisites face au futur, plus reconnaissantes pour nos êtres chers et plus enthousiastes dans notre foi.

Si vous recherchez une solution au chaos de la vie, demandez à Dieu d’être la force dont vous avez besoin pour être plus confiante en vous-même, en meilleure harmonie avec ceux qui vous sont chers et plus efficace dans votre travail. Pourquoi ne pas faire cette simple prière et, par la foi, inviter Dieu à vous remplir de Son Esprit?

Cher Père, j’ai besoin de toi. Je reconnais que j’ai péché contre toi en dirigeant ma vie comme je l’entends. Je te remercie d’avoir pardonné mes péchés par la mort de Christ sur la croix. J’invite maintenant Christ à reprendre sa place sur le trône de ma vie. Par la foi, je te demande de me remplir de ton Esprit Saint selon ton commandement et ta promesse qui se trouvent dans ta Parole. Je prie ceci dans le nom de Jésus. Comme expression de ma confiance, je te remercie d’avoir repris la direction de ma vie et de me remplir du Saint-Esprit. Amen.

Si vous avez fait cette prière, nous aimerions être informés de votre décision! Cliquez sur le bouton suivant, et nous vous enverrons de l’information par courriel pour vous aider à croître dans votre vie spirituelle. Il nous fera plaisir de répondre à toute question que vous pourriez avoir.

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires