Faux messages 1: Ce qu’il désire vraiment

Auteur: Aileen Challies

Supercolle

Il y a quelques années, j’ai lu un livre de Sharon Jaynes, Becoming the Woman of His Dreams (Devenir la femme de ses rêves). Au cours de sa recherche, Jaynes a interviewé des centaines d’hommes pour découvrir les qualités qu’ils recherchent chez une épouse.

  • Cela ne vous surprendra pas de découvrir que l’épanouissement sexuel était la réponse la plus commune. (Comme si on ne l’avait pas devinée, hein?) C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle affirme que le sexe est la supercolle du mariage. Voici quelques exemples de commentaires des hommes en ce qui a trait à leur vie sexuelle :
  • « Qu’aimerais-je que ma femme comprenne mieux à mon égard et à l’égard de mes désirs? Mon besoin de la voir manifester plus sa sexualité. J’aimerais qu’elle fasse preuve de plus d’enthousiasme et de créativité à cet égard. J’aimerais que le sexe soit plus amusant et soit une plus grande priorité pour nous en tant que couple. »
  • « La femme de mes rêves voudrait le sexe autant que moi. Je ne crois pas que les femmes comprennent à quel point les hommes sont “faits” pour le sexe. Elles ne semblent pas le comprendre, et je ne sais pas trop pourquoi c’est le cas. Cela peut sembler banal, mais c’est la vérité. »

Sa recherche confirme nos soupçons : pour notre mari, l’épanouissement sexuel n’est pas simplement un désir, mais un besoin fondamental lié à sa masculinité.

Mes discussions avec d’autres femmes mariées m’ont fait comprendre que le sexe est l’un des sujets de conflit les plus communs pour les couples. (Ce n’est pas seulement mon mari et moi!) Souvent, pour la femme, tout découle de son manque de compréhension de l’importance du sexe pour son mari. Elle persiste à voir le sexe selon son optique à elle, et minimise donc son importance. Elle le voit comme facultatif, une tâche, une indulgence occasionnelle ou même une source de frustration. Elle s’offre à son mari de temps à autre en espérant qu’il se désistera pendant quelques jours, mais elle le fait par obligation, et non par plaisir. Serait-ce votre cas? Je crois que c’est le cas de beaucoup de femmes, du moins de temps en temps.

Mais si Jaynes a raison et que le sexe est la supercolle qui lie le couple, alors en tant que femmes, nous avons besoin de bien le vivre, n’est-ce pas? Nous devons nous assurer de ne pas permettre la désintégration graduelle de notre mariage due au fait que nous ne voulons pas ou ne pouvons pas comprendre l’importance du sexe pour notre mari.

Que désire-t-il vraiment?

Les pulsions sexuelles de votre mari sont-elles simplement des pulsions physiques, son corps lui signalant qu’il a besoin d’éjaculer et que votre corps lui offre la solution? Serait-ce plutôt que ses désirs sexuels sont liés à votre personne, qu’il s’agit d’un besoin qui ne peut être comblé que par l’intimité spirituelle et physique que vous partagez ensemble pendant l’acte sexuel? Cela peut être flou dans l’esprit de la femme : mon mari me désire-t-il, ou désire-t-il simplement mon corps? Nous entendons parler d’hommes mariés qui regardent la pornographie et se masturbent et nous nous disons : « Ça y est! Tout ce qui compte, c’est l’éjaculation! » Nous venons à croire que c’est aussi simple que cela. En parlant avec d’autres femmes et en répondant aux courriels que mon mari reçoit à ce sujet, j’ai découvert que beaucoup de femmes se posent la question : que veut-il au juste, mon mari?

De nos jours, la femme a de bonnes raisons de croire que le sexe n’est qu’un acte physique aux yeux de son mari et qu’il n’a besoin d’elle que pour satisfaire à ses pulsions sexuelles urgentes. La société claironne le message — le sexe réservé au mariage, le sexe comme source de plaisir mutuel entre le mari et la femme, n’est qu’un vestige d’une époque passée. Aujourd’hui, on se fait dire que le sexe n’est rien de spécial. Il ne s’agit que d’un acte physique aux effets hormonaux plaisants sans effets négatifs qui n’exige qu’un partenaire quelconque. Beaucoup de femmes entrent dans le mariage avec cette vision sociétale du sexe inspirée de films, de livres, de conseils parentaux ou de relations passées. Le pire, c’est que parfois, le mari confirme ce genre de message en prenant ce qu’il peut, se satisfaisant du corps de sa femme lorsque celle-ci refuse de s’offrir entièrement à lui. Après l’acte, il lui tourne le dos et s’endort, insatisfait, convaincu qu’il n’a pu éveiller en elle le désir et qu’il lui est impossible de lui plaire sexuellement. Et la femme se détourne de lui avec l’impression qu’il l’a traitée en objet; elle est plus certaine que jamais du fait qu’il n’est qu’un pervers qui ne veut que son corps. Ce cercle vicieux se perpétue, le mari et la femme y contribuant également.

Ce n’est pas seulement l’homme qui a besoin de la détoxification sexuelle dont parle mon mari Tim dans son livre Sexual Detox. La femme en a besoin tout autant que lui. Vous n’avez peut-être jamais regardé la pornographie, vous n’avez peut-être pas un passé sexuel lourd; cependant, vous avez cru à des messages qui vous incitent à vous éloigner de votre mari dans votre cœur. Vous croyez à des mensonges et vous leur permettez de définir votre vie de couple. Mais heureusement, la vérité l’emporte toujours sur le mensonge. Revoyons donc certaines vérités pour corriger l’erreur.

Avant tout, il faut comprendre qu’une vie sexuelle épanouie exige de l’effort; la plupart des gens sont surpris d’apprendre que cela demande de la compétence et de la pratique. On pourrait penser que cela viendrait tout naturellement, mais souvent, ce n’est pas le cas. Cela peut prendre du temps avant que l’acte devienne une source de plaisir mutuel. Il faut venir à connaître l’autre et à se connaître soi-même. Si une femme est vierge le jour de son mariage, il est possible qu’elle entretienne de fausses idées concernant la nuit des noces. Elle s’attend à des feux d’artifice, et peut se demander ce qui ne va pas avec elle si ce n’est pas le cas. Cette question peut persister pendant des semaines, des mois, et même des années. C’est alors que la femme peut commencer à croire que tout ce que son mari veut, c’est son corps. Il semble satisfait de l’état des choses, alors qu’elle ne l’est pas. L’amertume et la déception croissent et le sexe devient un champ de bataille. Éventuellement, la plupart des couples apprennent à se satisfaire mutuellement, mais c’est possible qu’entretemps, la relation en prenne un coup.

Lire la suite :

Ce qu’il désire vraiment, deuxième partie

Index de ces articles

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires