À l’aide! J’aime mon mari, mais je n’aime pas le sexe

Auteur: Barbara Wilson

Pourquoi était-ce si difficile de résister au sexe avant le mariage, alors que maintenant que je suis mariée, tout ce que je fais c’est d’y résister? »

« Pourquoi ne veux-je pas faire l’amour avec mon mari, alors que je l’aime? »

« Pour quelle raison l’idée de faire l’amour était-elle si attirante avant le mariage, alors que je ne devais pas le faire, et que maintenant que je peux, le sexe a perdu tout son piquant et je n’en ai plus envie? »

Vous n’êtes pas la seule…

Vous reconnaissez-vous dans les exemples précédents? Comme ces femmes, vous aimez votre mari, souhaitez rester mariée avec lui, mais avez de la difficulté par rapport au sexe? Aspirez-vous à avoir une intimité physique et émotionnelle avec votre âme sœur, tout en repoussant ses avances sur le plan intime? « Qu’est-il arrivé à notre intimité sexuelle? »,

vous demandez-vous. Si ces questions vous ont traversé l’esprit, alors vous n’êtes pas seule.

De nombreuses femmes mariées veulent sincèrement ressentir plus de désir pour leur mari, et n’arrivent pas à savoir ce qui a mal tourné. Ces femmes aimeraient avoir une vie sexuelle plus épanouie, et elles sont consternées que ce ne soit pas le cas. Elles veulent se donner sans réserve à leurs maris, mais ne le peuvent pas. Je le sais, parce que j’étais l’une de ces femmes.

Au début de ma vie de jeune mariée, j’ai été surprise de découvrir très vite que le sexe avait perdu tout intérêt pour moi. J’aimais mon mari, mais j’évitais le sexe. Et lorsque je ne le pouvais pas, j’avais une attitude passive et ne manifestais aucun enthousiasme. Je croyais que quelque chose n’allait pas chez moi, mais je ne pouvais en parler à personne. Après tout, tout le monde semblait aimer le sexe… Dans les médias, les femmes avaient l’air d’aimer ça et voulaient faire l’amour tout le temps. Mon mari aussi appréciait beaucoup le sexe… alors, qu’est-ce qui n’allait pas chez moi?

J’ai une bonne nouvelle pour vous…

Si vous vous posez les mêmes questions, j’ai de bonnes nouvelles pour vous! Plusieurs raisons peuvent expliquer les fluctuations du désir chez les femmes pendant leur mariage : il y a les enfants, la fatigue, les hormones, le travail, la maladie, les médicaments, les émotions et le stress. Tous ces facteurs sont quelques-uns des obstacles qui empêchent les femmes d’apprécier le sexe ou d’avoir envie de faire l’amour. Tous ces obstacles, je les ai expérimentés dans ma vie sexuelle. Puis, Dieu a commencé à m’emmener sur le chemin de la guérison par rapport à un avortement que j’avais subi, mais également par rapport à mes relations sexuelles précédentes. Dieu a même agi sur la relation sexuelle que j’avais eue avec mon mari avant notre mariage.

Jamais je n’aurais pensé que mon passé sexuel pourrait avoir une incidence sur ma vie actuelle, mais Dieu m’a montré que c’était le cas. En me guérissant, Dieu m’a rendue libre. Libre par rapport aux blessures que j’avais accumulées, aux mensonges qui étaient ancrés en moi et par rapport à tous mes anciens partenaires sexuels qui m’empêchaient d’avoir une véritable intimité avec mon mari. Cette guérison m’a rendu libre d’aimer mon mari et d’apprécier le fait d’être aimée en retour. Je croyais que c’était trop beau pour être vrai. Mais depuis ce temps-là, alors que Dieu m’a donné la possibilité d’être un exemple de guérison pour des centaines de femmes, je l’ai également vu à l’œuvre dans la vie d’autres femmes.

Je suppose que vous vous demandez de quelle manière votre passé sexuel pourrait avoir une incidence sur votre vie aujourd’hui. J’aimerais partager avec vous ce que Dieu m’a appris sur les liens sexuels, et sur la manière dont notre passé (qu’il s’agisse d’agression sexuelle, de traumatismes ou de nos propres choix) peut affecter notre intimité émotionnelle et sexuelle dans notre mariage.

Le sexe et le cerveau

Qu’est-ce que le cerveau a à voir avec le sexe? Tout. Le cerveau est notre plus gros organe sexuel. Les scientifiques ont découvert que nous libérons des substances chimiques et des hormones qui créent une certaine intimité pendant l’excitation sexuelle et l’orgasme. Les substances chimiques que nous libérons nous procurent un sentiment de plaisir et nous donnent envie de recommencer. De plus, l’ocytocine qui est une hormone est également libérée et elle a pour but de créer une intimité avec notre partenaire.

L’Ocytocine est une hormone étonnante… Je l’appelle la super colle humaine de Dieu. Cette hormone est libérée à trois occasions dans le corps d’un être humain : lorsqu’une femme met un enfant au monde, lorsqu’elle allaite et lorsqu’un homme et une femme expérimentent le désir sexuel et au moment du plaisir. En outre, les hommes libèrent de la vasopressine qui favorise également l’intimité. Lorsque nous attendons d’être mariées pour avoir des relations sexuelles, la seule personne avec laquelle nous connaîtrons une intimité sera notre mari. Au fur et à mesure de l’évolution de notre mariage, et alors que nous aurons encore et toujours des rapports avec notre mari, cette intimité deviendra plus forte, et notre amour sera ainsi plus profond et plus mature. Je crois que Dieu nous donne un aperçu de ce qu’est l’ocytocine dans Genèse 2:24 lorsqu’il est écrit : « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. » D’autres versions de la Bible utilisent le terme Joindre pour parler de cet attachement entre l’homme et la femme.

Mais que se passe-t-il lorsque nous avons des relations sexuelles hors du mariage, et que nous connaissons intimement d’autres partenaires? Que se passe-t-il dans les cas de sévices sexuels? Les études scientifiques préliminaires nous montrent que si nous avons eu des relations sexuelles négatives par le passé, cela peut inhiber la production et la libération de l’ocytocine. En d’autres termes, chaque fois que nous avons des relations sexuelles dans une relation et que cette relation se termine, nous libérons moins d’ocytocine au cours des relations suivantes. Ensuite, nous nous marions. Nous pensons que le mariage va effacer notre passé comme par magie, mais ce n’est pas le cas, puisque nous emmenons dans notre mariage toutes nos expériences sexuelles passées. Ce passé peut nous empêcher de libérer de l’ocytocine et de créer un sentiment d’intimité exclusif avec notre conjoint.

De quelle manière les relations sexuelles antérieures affectent-elles notre désir dans le mariage? Si au fil du temps nous n’expérimentons pas une véritable intimité sexuelle avec notre mari, nous risquons de commencer à nous replier sur nous-mêmes lorsque vient le moment de faire l’amour. Le sexe peut alors procurer moins de plaisir, devenir moins intime et susciter moins de désir. L’intimité sexuelle au cours de relations antérieures fait en sorte que nous demeurions attachées à nos anciens partenaires. Nous risquons ainsi de comparer notre époux à nos partenaires précédents et d’être insatisfaites ou déçues. Pendant les moments difficiles de notre mariage, le passé peut nous attirer et nous pouvons avoir ce type de pensée : « J’aurais peut-être du épouser quelqu’un d’autre… »

Pour résumer, si nous avons connu une intimité avec des partenaires sexuels précédents, cette intimité sera difficile à atteindre dans notre mariage, et si c’est le cas, cela peut diminuer le désir sexuel et le plaisir que l’on éprouve avec son mari.

La distance émotionnelle

L’être humain a besoin de relations. Il existe cinq niveaux connus d’intimité émotionnelle que nous franchissons au fur et à mesure que nous connaissons une personne de façon plus intime. Ces niveaux ont des noms différents, mais voici comment je les qualifie : le niveau le plus bas, le niveau bas, le niveau modéré, le niveau élevé et le niveau le plus élevé. À chaque niveau que nous atteignons, nous nous ouvrons de plus en plus, ce qui nous rend de plus en plus vulnérables. Et cela augmente également le risque d’être rejetée ou blessée. C’est la raison pour laquelle, pour connaître une véritable intimité avec son partenaire, nous devons franchir chacun de ces niveaux sans être pressées, mais également en progressant au même rythme que notre partenaire. Les femmes ont tendance à être plus à l’aise avec les liens émotionnels et progressent donc à travers les niveaux d’une manière plus rapide. Les hommes réfléchissent plus souvent (pas toujours, bien évidemment) en termes pratiques et sont moins sensibles aux émotions; ils ont par conséquent besoin de plus de temps pour franchir les différents niveaux d’une intimité émotionnelle.

Les couples qui commencent à avoir des relations sexuelles en dehors du mariage sont généralement au niveau modéré de la communication. À ce stade de la relation, les deux partenaires se font part mutuellement de leurs opinions, de leurs croyances et de leurs pensées. Cela ne signifie pas que nous n’exprimons pas occasionnellement nos sentiments, mais lorsqu’il y a des conflits, nous nous réfugions dans notre zone de confort ou dans le niveau dans lequel nous communiquons le plus. Lorsque nous commençons à avoir des relations sexuelles, nous libérons toutes ces substances chimiques, ainsi que de l’ocytocine et nous éprouvons alors un sentiment d’intimité. Nous nous sentons proche de notre partenaire et nous avons l’impression de ne former qu’un avec lui. À ce niveau, le sexe nous donne l’impression d’être plus proches de notre partenaire que nous ne le sommes en réalité. Ce sentiment devient une fausse sensation d’intimité et notre relation commence à se focaliser sur l’aspect physique. C’est de cette manière que nous communiquons, que nous aimons et que nous résolvons les conflits. En dehors des liens du mariage, chaque fois que les relations sexuelles commencent au niveau de l’intimité, c’est à ce moment-là que les choses n’avancent plus et stagnent. Étant donné qu’il faut résoudre les conflits pour passer au niveau le plus élevé dans une relation, nous avons tendance à éviter d’être plus vulnérables, puisque cela peut représenter une menace pour notre relation.

Et puis vient le mariage.

Les relations sexuelles ont fait en sorte que les deux partenaires se sentent proches l’un de l’autre, mais au fil du temps, l’aspect nouveau de la relation s’estompe et la réalité de la vie s’installe. À ce stade de la relation, ils commencent à se rendre compte qu’ils ne se connaissent pas aussi bien qu’ils le pensaient. Ils n’arrivent pas à communiquer leurs besoins, désirs ou peurs les plus intimes. Les partenaires apportent dans le mariage les mêmes schémas de communication qu’avant et ils continuent à éviter les conflits par peur de menacer la relation. De nombreux couples vivent avec cette distance émotionnelle pendant des années dans leurs mariages. Je vois souvent cette situation se produire surtout une fois que les enfants quittent la maison familiale et que le couple se rend compte qu’il a moins de points communs qu’il ne le pensait au départ.

Pour la plupart des femmes, le sexe est synonyme d’intimité émotionnelle. Plus une femme se sent émotionnellement proche de son partenaire, plus elle aura envie d’avoir une relation sexuelle avec lui. Les femmes ressentent cette proximité émotionnelle par la communication. Lorsque nous expérimentons cette intimité au plan émotionnel, nous nous sentons écoutées et aimées et c’est cela qui stimule notre désir sexuel. Les hommes quant à eux se sentent émotionnellement lies à une femme par le sexe et une fois que le rapport sexuel a eu lieu, ils deviennent alors plus ouverts à la communication. En d’autres termes, si vous voulez que votre homme communique davantage avec vous, faites l’amour avec lui. Et vous les hommes, si vous voulez faire l’amour avec votre femme, parlez avec elle.

Pour résumer, s’il n’y a pas d’intimité sexuelle entre un homme et une femme, cela peut inhiber le désir de la femme et l’empêcher d’apprécier les relations sexuelles.

Le sentiment de honte

En discutant avec des femmes de toutes les régions du pays, je me suis rendu compte qu’elles ont toutes subi des dommages émotionnels, peu importe l’origine de leurs blessures au plan sexuel : il peut s’agir d’abus dont elles ont souffert dans l’enfance ou à l’âge adulte, de viol après avoir consommé une boisson contenant une drogue connue sous le nom de drogue du viol, ou de promiscuité sexuelle par choix. La honte, la culpabilité, les regrets, la douleur, le sentiment de déchirure et d’inutilité, le désespoir et le manque de confiance, sont quelques-uns des bagages que les femmes traînent avec elles dans leur vie future. La souffrance émotionnelle s’accumule à chaque relation. Même si nous aimerions nous persuader que nous laissons tout cela derrière nous lorsque nous avons un nouveau partenaire, sans processus de guérison, cette souffrance se cache quelque part au fond de nous, puis elle resurgit au cours de la relation amoureuse suivante.

Ce type d’émotions peut inhiber le désir sexuel dans un mariage. Comment? Lorsque nous avons des relations sexuelles avec notre mari, ces relations déclenchent le sentiment de honte que nous avons connu par le passé. Rappelez-vous que le cerveau est notre plus gros organe sexuel. Lorsque ce sentiment de honte, cette douleur accumulée, ces pensées et ces souvenirs remontent à la surface, ils nous volent notre envie de faire l’amour. Nous commençons alors à nous replier sur nous-mêmes et à nous éloigner émotionnellement et physiquement. Que nous ayons été victimes d’abus sexuels, subi des traumatismes ou eu des expériences sexuelles négatives en raison de nos choix, le sentiment de honte que nous avons ressenti dans les situations précédentes reviendra nous hanter lorsque nous commencerons à ressentir du désir dans notre relation actuelle. Les sentiments négatifs que nous avions l’habitude d’associer au sexe refont alors surface. Il est possible que nous nous sentions indignes, sales ou honteuses. Les détails liés aux abus sexuels antérieurs ou aux choix de promiscuité sexuelle deviennent alors des souvenirs vivaces dans notre esprit et nous volent nos moments de désir.

En résumé, les émotions négatives que nous avons connues au cours de relations sexuelles antérieures resurgissent alors et viennent éteindre notre envie d’avoir des relations sexuelles.

Dieu est le Dieu de la guérison

La bonne nouvelle c’est que Dieu peut guérir votre passé et faire renaître le désir que vous éprouvez pour votre mari et pour le sexe. Oui, c’est vrai! Il l’a fait non seulement pour moi, mais également pour un nombre incalculable de femmes qui ont choisi de lui faire confiance et de lui confier cet aspect-là de leur vie.

Dieu peut briser les liens que vous avez créés au cours de vos anciennes relations, guérir les blessures que vous avez accumulées, remplacer les mensonges auxquels vous croyez par sa Vérité, et vous aider à reconstruire une intimité avec votre mari, en faisant renaître votre désir et en vous faisant de nouveau apprécier le sexe.  Même d’un point de vue chimique, les études scientifiques préliminaires commencent à nous montrer qu’en guérissant mentalement, nos cerveaux passent eux aussi par ce processus de guérison. Lorsque nous cicatrisons sur le plan émotionnel, nous redevenons capables de libérer de l’ocytocine. J’ai vu ce phénomène se produire chez des femmes. Avec la guérison des blessures anciennes, les barrières émotionnelles tombent à leur tour. Petit à petit, ces femmes retombent amoureuses de leurs maris et sont capables de recevoir de l’amour en retour. En guérissant, nous ne déclenchons plus d’associations négatives avec nos expériences sexuelles passées et notre envie de faire l’amour revient peu à peu.

Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des étapes de la guérison par lesquelles je suis passée et par lesquelles d’autres femmes sont passées à leur tour en suivant mes conseils. Si vous avez subi des abus sexuels ou des traumatismes tels qu’un viol, vous devriez peut-être également faire appel à une aide professionnelle en consultant un conseiller qualifié.

Les étapes de la guérison :

1.                    Reconnaissez ce qui s’est passé et confiez cela à Dieu. Écrivez votre histoire en revoyant les grandes étapes de votre vie. (Vous pouvez trouver un guide à cet effet dan le livre Kiss Me Again).

2.                    Brisez le silence… confiez-vous à quelqu’un : à un conseiller, à une amie de confiance ou à votre mari.

3.                    Faites le deuil de vos pertes et de vos blessures. Laissez Dieu vous montrer ce qu’il faut faire et comment il faut le faire et permettez-lui de vous indiquer quelles sont les blessures qu’il veut guérir.

4.                    Brisez les liens anciens. Rédigez votre histoire sexuelle. Demandez à Dieu de vous montrer chaque personne avec laquelle vous avez été intime. Rédigez les noms de ces anciens partenaires ou les détails de chaque histoire. Demandez à Dieu de vous montrer comment chacune de ces situations ou de ces personnes vous a fait du mal ou comment ces relations ont contribué à endommager l’opinion que vous avez de vous-même, des autres, de Dieu, des hommes et du sexe.

5.                    Faites la prière suivante pour chaque personne ou situation de votre liste en demandant à Dieu de briser le lien que vous avez créé avec elle.

Seigneur, je te demande pardon pour avoir péché contre toi et contre mon corps. Au nom de Jésus-Christ, je brise tout lien et renonce à tout ce qui me rattache à _____. Je libère le lien de mon cœur avec cette personne physiquement, émotionnellement et spirituellement. Au nom de ma foi, je fais le choix de pardonner à _______ pour le viol qu’il a commis contre moi. Seigneur, pardonne-moi pour l’abus que j’ai commis contre _______. Aide-moi s’il te plaît Seigneur à me débarrasser du bagage émotionnel négatif que je traîne avec moi. Répare mon cœur afin qu’il redevienne pur comme si je n’avais jamais été avec cette personne, et guéris-moi complètement des dommages que ce péché a engendrés en moi et dans mon mariage. Seigneur, je te remercie de m’accorder ton pardon et je l’accepte entièrement.[i] Amen.
La souffrance qui guérit

C’est une tâche difficile, j’en conviens, mais je vous le promets, cela en vaut vraiment la peine. Vous allez certainement souffrir en faisant resurgir ce passé, mais c’est que les psychologues appellent une « souffrance salutaire ». Cette souffrance nous permet de guérir; elle permet à Dieu de révéler ce qui nous a fait du mal dans notre passé et nous aide à remettre cela entre ses mains, afin qu’il puisse cicatriser nos blessures.

Dieu l’a fait pour moi et pour de nombreuses autres femmes. Il peut le faire pour vous et il le fera. Dieu n’attend qu’une seule chose… que vous le lui demandiez.

À lire aussi:

Au secours, mon mari ne veut pas faire l’amour

Dix choses nécessaires pour cultiver l’intimité


[i] Utilisé avec autorisation

Un ature article par Barbara Wilson

Embrasse-moi encore

Print


8 réponses à “À l’aide! J’aime mon mari, mais je n’aime pas le sexe”

  • lorenzi says:

    bonjour
    j’aime beaucoup ce que vous avez écrit.Mais je pense que vous n’avez pas pris en compte l’incidence de la prière ,méditation ,yoga,sport dans la production d’ocytocine
    Car aujourd’hui la science n’a pas encore pris conscience de ce phénoméne clairement,mes amitiés….

  • Vahiné says:

    Bonjour et merci pour cet article très intéressant. Je comprends mieux maintenant pourquoi il est important de ne pas avoir de relation sexuelle avant le mariage … Ca peut éviter tellement de souffrance ! Quand j’étais ado je ne voyais que par les hommes pour combler le manque d’amour que je n’ai pas eu quand j’étais enfant. Je couchais car j’avais besoin de me sentir aimé mais j’étais dans le faux en agissant ainsi et pourtant… je l’ai fait, inconsciemment, en croyant que j’aimais vraiment ça .

    Maintenant que je suis mariée et que j’ai un enfant (et qui plus est, n’est pas de mon mari) je me retrouve dans cette même situation, plus on s’aime moins j’ai envie.
    Et en même temps je rejoints ce que dit lorenzi, quand je fais du snowbord, l’expression “prendre son pied” à tout son sens !!!! On peut jouir d’un tas de choses dans la vie, la jouissance n’est pas propre à l’acte sexuel, appelons ça plutôt un acte sensuel puisque dans le sport par exemple, le sont les sens qui sont en ébullition . L’acte sexuel est un sport bien a part… je me plaît à vouloir sacralisé le sexe mais pour cela je dois remettre à Dieu mon passé sexuel pour en être libéré 😉

    Je dois dire que votre article m’inspire et je suis tout à fait en osmose avec ces conseils de guérison.

    Humainement vôtre

  • Lorenzi says:

    Bonjour.
    Je pense certaine chose concernant votre situation …
    c est peut être de l imaginations sans intérêt .
    Il ce peut que ce soit une dépression légère ,du à un accouchement récent voir 3 ans.
    Dans ce cas il s ensuit des carences de minéraux et surtout d Omega 3 dans le corps.
    Cela peut expliquer votre manque d appétence sexuel,et votre remonter de souvenir douloureux.
    Pour ce qui est du pardon selon Jésus ,on se le doit à soit même .
    Amitié je vous souhaite un bon rétablissement et je m excuse d avoir été hors sujet….

  • Vahiné says:

    j’ai accouché il y a 5 mois en fait. Ah c’est sur j’ai moins d’appétit sexuel comme avant mais j’y travail et ca va de mieux en mieux car je m’en sort tout juste. Mon souci c’est que je n’acceptai pas de me faire aimé par mon mari, la petite fille qui a souffert du manque d’amour de ces parents revenait à la charge chaque fois qu’il tentait une approche (même un simple calin). Mais c’est bon, j’ai compris qu’il fallait que je la laisse partir car elle m’empechait trop d’avancer… Je tourne la page et c’est une nouvelle vie qui s’offre à moi 🙂

    Quant au omega 3, ce n’est pas une mauvaise idée puisque je fais de la fatigue chronique depuis quelques années. Merci pour ton attention envers moi .
    Et je suis tout a fait d’accord, je suis mon propre sauveur et je suis convaincue que l’amour m’est salutaire.

    Amitiés

  • Carol says:

    @Vahiné–Quelques réflexions sur le sexe de la part d’une femme chrétienne. “Ce que Dieu m’a appris au sujet du sexe”
    http://pouvoirdechanger.com/decouvrir/amour-sexualite/dieu-lecons-sexe/
    C’est un encouragement de venir à Jésus, quelque soit nos expériences du passé, parce qu’il nous offre un nouveau départ.

  • rault says:

    Je peux vous aider contactez moi au 06 68 86 35 65

  • Muslima says:

    Bonjour,

    J’ai lu votre article qui m’a beaucoup plu, je suis musulmane ce que vous dites m’intéresse car oui vous avez raison il n’y a que Dieu qui comprend nos souffrances il faut lui confier et lui demander comme vous le dite a la fin de votre article, merci beaucoup, que Dieu vous protège et protège votre couple

  • Requis says:

    ça arrive si la femme est trop beau pour lui

Afficher vos commentaires