Un rappel du bien

Auteur: Gail Rodgers

On raconte l’histoire d’un couple qui avait beaucoup de difficultés à être reconnaissant l’un pour l’autre. Ils tenaient plutôt compte de tout ce qui les dérangeait ou minait à la relation, et la liste de ces méfaits s’allongeait de jour en jour. Ils passaient de moins en moins de temps ensemble. Désespérée par la situation, la femme est allée consulter un thérapeute, en apportant la fiche de conduite qui étalait les carences de son mari. Le thérapeute ne lui a donné qu’une consigne : désormais, elle ne tiendrait compte que du bien que son mari faisait, et cela, chaque jour.

En premier, cette tâche semblait impossible, mais de jour en jour, elle devenait plus facile. Un mois plus tard, la femme a dit au thérapeute que son mari changeait de façon remarquable. Bien qu’il ignorait le fait qu’elle tenait un journal quotidien dans lequel elle inscrivait tout le bien qu’il faisait, il revenait à la maison de plus en plus tôt, l’allure de plus en plus décontractée. Il avait noté un changement en elle, et il réagissait à cette transformation sans en connaître la raison.

Choisir sur quoi miser

Lors des mariages, nous entendons souvent une lecture de 1 Corinthiens 13. Cet hymne à l’amour offre un précieux principe aux couples : « l’amour ne s’aigrit pas contre les autres; il ne trame pas le mal ». (BLS)

Toute personne peut trouver des raisons de s’irriter contre son conjoint, puisqu’aucun conjoint parfait n’existe. Cependant, la façon que nous choisissons de réagir à ces imperfections peut faire toute la différence.

Nous pouvons choisir de nous irriter contre ces comportements et à la longue, contre cette personne; nous pouvons tenir compte de chaque méfait, en le soulignant et en nous en plaignant. Mais nous pouvons tout aussi bien choisir de mettre l’accent sur le bien que l’autre accomplit. Nous pouvons prier au sujet de ce qui nous irrite et demander à Dieu de nous enseigner à manifester sa patience et sa douceur envers notre partenaire ainsi qu’envers nous-mêmes. Lorsqu’il faut parler de ces irritations de la vie, nous pouvons nous préparer à ce dialogue avec soin dans la prière, afin d’éviter toute expression malsaine de notre mécontentement.

L’attitude compte plus que tout

La reconnaissance transforme le cœur. Notre perception d’une situation influencera notre réaction à celle-ci. Notre perception de la réalité devient la réalité pour nous. Choisissons donc dès maintenant de ne pas nous aigrir contre notre conjoint en tenant compte de toutes ses fautes. Choisissons plutôt à tenir compte de tout le bien qu’il fait.

Une de mes sages amies a décidé de tenir compte dans un journal du bien que son fiancé accomplissait, parce qu’elle trouvait cela plus facile et plus efficace de s’exprimer par écrit. Elle a commencé à tenir ce journal à son insu, mais un jour, alors qu’il faisait ses bagages pour un voyage, elle l’a glissé dans sa valise. Ce n’est qu’une fois arrivé à l’hôtel qu’il l’a découvert, et il l’a tout lu. Ils aiment tous les deux ce journal, parce que cela leur sert de rappel de leur premier amour et les aide à continuer à mettre l’accent sur ce qu’il y a de positif chez l’autre.

Dieu nous encourage à ne pas tenir compte du mal. C’est là un rappel puissant de l’importance de mettre l’accent sur le bien au quotidien.

Il promet aussi de déverser en nous la patience et la douceur, la bienveillance et la reconnaissance qu’il nous faut de jour en jour. Demandons-lui, chaque jour, de nous aider à voir tout le bien chez l’autre et à répondre avec reconnaissance à ces marques d’amour. Lorsque nous devons parler avec notre conjoint d’un problème quelconque, demandons à Dieu de nous guider dans ce processus, en nous aidant à choisir le bon moment et les paroles propices.

Choisissons dès aujourd’hui à ne plus tenir compte du mal, en laissant ainsi s’endurcir de plus en plus notre cœur. Choisissons plutôt à tenir compte du bien. Un tel choix nous aidera à voir notre amour comme le merveilleux trésor qu’il est, chaque jour.

Á lire aussi:

Dix pas vers le respect de son mari

Que faire quand vous vous sentez très seule dans votre mariage?

La puissance des encouragements

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires