Organiser un groupe de soutien pour mères célibataires

Auteur: Jennifer Maggio

De plus en plus de femmes se trouvent seules pour élever leurs enfants. Que pouvons-nous faire en tant qu’églises pour leur venir en aide?

Pourquoi ne pas commencer en organisant un groupe de soutien pour elles, un lieu sûr où elles se sentent libres de partager leur vécu et peuvent trouver de l’aide pratique?

Voici quelques conseils concernant l’organisation d’un tel groupe de soutien :

Quatre grands besoins de mères célibataires :

  • La gestion financière – dresser un budget, éliminer les dettes, trouver de l’aide financière, etc.
  • L’éducation des enfants – comment le faire en solo?
  • Le soutien affectif – la gestion de ses émotions, le pardon, l’estime de soi, se créer un réseau d’amis,  surmonter la solitude
  • La croissance spirituelle – Mon identité en Christ

Suggestions pratiques

  • Organiser une rencontre de 90 minutes 2 fois par mois (plus long que ça, c’est trop long; moins long que ça, et cela ne vaut pas la peine de venir!)
  • Toujours offrir un repas et un service de garderie. C’est essentiel! (De plus en plus de femmes se joindront à vous si vous faites ceci.)
  • Offrir un enseignement pratique lié à l’un ou l’autre des quatre domaines nommés ci-dessus. (Le groupe comprendra des chrétiens et des non-chrétiens : il est donc important de s’adresser à leurs besoins quotidiens de façons très concrètes, en expliquant comment la foi en Jésus-Christ vient influencer ce domaine. Éviter d’en faire une étude biblique.)
  • Offrir un petit cadeau à chaque mère chaque semaine. (Demander aux grands magasins de la région d’offrir en don de petits articles pratiques et utiles : nourriture, produits de beauté, linge, etc. Les marchants aiment bien commanditer de telles initiatives.)
  • Inviter toutes les mères célibataires que vous rencontrez à participer à cette rencontre, en leur demandant d’en inviter d’autres à leur tour. Vous pouvez aussi poster des affiches dans les épiceries, les bibliothèques, les centres communautaires, etc.
  • Persévérer. Que votre groupe comprenne 5 membres ou 500 membres, continuez à vous rencontrer et à inviter d’autres à se joindre à vous, en laissant les résultats à Dieu.

Préparez-vous à la croissance :

Plus la nouvelle de ce groupe se répand, plus il y aura de mères célibataires qui se joindront à vous. Formez dès maintenant des bénévoles qui participeront à l’organisation de ces rencontres en prenant soin des enfants, en priant, en dirigeant des ateliers ou en accueillant les gens à la porte. Vous aurez aussi besoin de bénévoles prêts à répondre aux courriels, à visiter les mamans et à organiser des sorties et des rencontres sociales. Une personne ne suffit pas à cette tâche. C’est toute une équipe qu’il vous faut.

Quelques versets bibliques qui nous encouragent à offrir un tel soutien :

Psaume 146.9 : L’Éternel protège l’étranger, il est le soutien de la veuve et de l’orphelin.

Luc 14.12-14 : Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, n’invite pas tes amis, tes frères, ta parenté ou de riches voisins, car ils pourraient t’inviter à leur tour et te payer ainsi de ta peine. Non, si tu donnes une réception, invite des pauvres, des estropiés, des paralysés, des aveugles. Si tu fais cela, tu en seras très heureux, précisément parce que ces gens-là n’ont pas la possibilité de te rendre la pareille. Et Dieu te le revaudra lorsque les justes ressusciteront.

1 Timothée 5.3 : Occupe-toi des veuves avec respect, je veux dire de celles qui sont réellement privées de soutien.

© 2010, Jennifer Maggio

Utilisé avec permission

 www.thelifeofasinglemom.com

Tous droits réservés

À Lire aussi :

La meilleure maman au monde

Un nouveau départ

Le guide de survie d’une mère célibataire

Print


3 réponses à “Organiser un groupe de soutien pour mères célibataires”

  • gaspar says:

    marre de vivre 4enfants marre je rate toute ma vie je suis une maman que rate tu sans doute marie une foi divorce je fait encore un enfant a 40 ans avec un home de 60 ans que me delaise tout le tant je que une seule envie se de mourir marre en petite je tout rate viole a 13 ans par ma foute se que elle ma dit grave ma vie se un couchemar a qui parle je pas des amis je suis une rate que fair de plus merci

  • Anne-Marie Montgomery says:

    Chère Gaspar, Nous offrons à nos lecteurs un service de mentorat gratuit et confidentiel. Je t’invite chaleureusement à nous écrire pour que nous puissions t’accompagner et te soutenir.
    http://pouvoirdechanger.com/decouvrir/parler-a-quelquun/

  • juju says:

    Oui je trouve que c’est une excellente idée et je suis ok pour tenter l’expérience !
    comment dois-je procéder pour mettre en place ces moments d’écoute et de soutien ?
    (je suis à Paris)
    merci

Afficher vos commentaires