Relations transformatrices : partie 12 de 14

Auteur: Josh McDowell

Peu importe qui nous sommes, nous voulons tous être aimés, du plus pauvre au plus riche d’entre nous. Nous voulons tous connaître l’amour. Nous voulons tous le voir modelé.

Je n’ai jamais entendu Hugh Hefner, le fondateur de Playboy, parler de son père, et je ne l’ai entendu parler de sa mère qu’une fois. C’était il y a quelques années, pendant un entretien sur NBC. Il a dit ceci : « Je savais que ma mère m’aimait, mais elle ne me l’a jamais exprimé, et donc, j’ai appris ce qu’était l’amour en regardant des films. Je me suis échappé pour vivre une autre réalité, inspiré par les films. Pour moi, l’amour se définit presque exclusivement comme étant l’amour romantique dépeint dans les films de mon enfance. Les films ont été l’influence la plus marquante de mon enfance, autre que ma famille. Je venais d’une famille méthodiste américaine typique, où il y avait beaucoup de répression des émotions et pas beaucoup de démonstration d’affection. »

Je suis convaincu qu’il n’a jamais goûté à l’amour inconditionnel, et donc, c’était difficile pour lui — pas impossible, mais très difficile — de non seulement connaître la vérité, mais de vivre selon elle. »  Je dis souvent ceci : « Je suis convaincu que si Hugh Hefner avait connu une relation profonde empreinte d’amour avec son père, il est très probable que l’empire Playboy n’existerait pas.  »

La qualité de nos relations engendre les croyances qui forment nos valeurs et motivent notre comportement.

La proclamation de la vérité, en l’absence de l’amour, mène au rejet de cette vérité. Chaque personne en ce monde veut faire l’expérience d’un amour constant. Je crois qu’en tant que chrétiens, nous avons la responsabilité de modeler cet amour de telle façon à ce que chaque personne sur cette terre puisse en voir l’exemple, ne serait-ce qu’une fois. Si nous faisons cela, nous verrons beaucoup de gens reconnaître Jésus-Christ comme leur Sauveur et Seigneur.

Article suivant>>

<<Article précédent

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires