L’art de l’Esprit

Auteur: Becky Hill

Par  Becky Hill, avec Rebecca Valentine

Invisible et pourtant vu.

Puissant et pourtant personnel.

Mystérieux et pourtant connu.

Le Saint-Esprit incarne ces paradoxes. Selon le livre des Ephésiens, tous les croyants sont scellés pour l’éternité avec la présence du Saint-Esprit dans leurs vies. Dans le même livre, les chrétiens ont l’ordre d’être remplis du Saint- Esprit (Ephésiens 5: 18). Mais comment?

Quand Jésus voulait aider ses disciples à comprendre des vérités spirituelles, il parlait du monde physique qui les entouraient. Phyllis Thomas, artiste et membre du personnel de Campus Crusade for Christ,

s’est récemment donnée un but similaire: utiliser son art pour expliquer comment être rempli du Saint-Esprit.

Alors qu’elle lisait l’histoire de la Pentecôte dans le livre des Actes, Phyllis réfléchissait sur les images décrites dans l’Ecriture, sur ce que l’apôtre Luc décrit comme un grand vent et des langues de feu.

L’inspiration vint. Et l’artiste de 58 ans s’assit pour peindre.

“J’ai juste dessiné quelques lignes de lumière pour indiquer les flammes,” dit-elle, la main exécutant légèrement le mouvement. “Ensuite, je mouille le papier et je commence à appliquer des couleurs vives.” D’audacieuses touches transparentes de cramoisi et d’or coulaient du pinceau de l’artiste et se mélangeaient librement en donnant des teintes orangées à la surface qui lui faisait face.

“Pour moi”, dit-elle, “cela ressemble à des flammes mouvantes et vivantes.”

Ces paroles relatent la transformation spectaculaire des disciples quand, dans Actes 2, le Saint-Esprit a transformé des hommes peureux en témoins radicaux de Christ.

Phyllis fait aussi remarquer comment les flammes de son œuvre vont jusqu’au bord de la feuille de papier. Elle cherche à illustrer une vie embrasée par la présence de Dieu, une vie sous l’emprise du Saint-Esprit. Dans son livre “Le Saint Esprit”, Billy Graham parle de cet état permanent qui consiste à vivre sous l’emprise du Saint-Esprit. “Nous devons nous remettre à lui chaque jour”, écrit-il, “et chaque jour nous devons choisir de nous y soumettre”.

Bill Bright, fondateur de Campus Crusade for Christ, décrit cet acte de soumission comme une “respiration spirituelle”. Par la foi, nous confessons nos péchés à Dieu, en reconnaissant que nous n’avons pas pu vivre selon la perfection divine. Cela, comme l’explique Bill, ressemble à une expiration. L’étape suivante consiste à accepter le pardon de Dieu et à demander au Saint Esprit de nous remplir de son pouvoir. Bill l’appelle inspiration.

L’entrelacs des rayons dorés de la peinture de Phyllis représente ce procédé de respiration spirituelle. Elle ajouta des points dans toute la surface de sa création, ce qui faisait comme un tissage à travers les flammes de feu.

“Les points représentent la marche pas à pas dans l’Esprit”, explique-t-elle. Quand mon être naturel essaie de prendre de la place dans ma vie, avec les mauvaises habitudes, l’égoïsme, l’angoisse, la rudesse ou la colère, je dois m’arrêter. Je confesse, ou expire. Ensuite, j’accepte l’amour de Dieu et son pardon, ou j’inspire. Je peux alors vivre de nouveau dans la plénitude du Saint-Esprit. “Bill Bright nous rappelle que “l’individu moyen, ne comprenant pas comment vivre par la foi, vit sur des montagnes russes, gravissant et tombant d’une expérience émotionnelle à une autre.” Nous pouvons cependant trouver la stabilité dans notre relation avec Christ en nous offrant totalement à lui, jour après jour.

“J’étais connue pour me mettre en colère dès que je ne pouvais pas atteindre mes objectifs et dès que les choses ne se passaient pas comme je le voulais”, reconnais Phyllis, qui est la mère de deux enfants adultes. “Quelquefois, je boude et je me fais du souci. Si je le pouvais, je serais dans mon atelier toute la journée et je peindrais ou lirais sans me soucier des autres. Mais si j’agissais ainsi, je ne ferais que stagner et devenir dingue.”

Bien que Dieu déteste nos péchés, cela ne le surprend pas. Il nous a donné son Saint Esprit pour que nous puissions nous battre contre ce qui vient naturellement. Sans ce pouvoir, nous n’arrivons pas à vivre la vie chrétienne. Mais c’est en nous connectant au pouvoir de Dieu plutôt qu’au nôtre, que l’amour divin coule en nous. Dès que nous choisissons de remettre à Dieu nos émotions, notre volonté et toute notre vie, il peut oeuvrer en nous, même malgré nous.

Dans son œuvre d’art, Phyllis s’est servie de rubans pour montrer le débordement du Saint-Esprit dans la vie du croyant. Les rubans descendent jusqu’à terre en bandes de couleurs vives et s’empilent sur le sol sous la peinture.

“Quand je suis remplie du Saint-Esprit”, explique Phyllis, “Je déborde des fruits de l’Esprit tels qu’ils sont mentionnés dans Galates 5: 22 et 23: l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur et la maîtrise de soi. Il n’y a alors plus de place pour mon être naturel et je peux vivre de façon surnaturelle.”

Phyllis a découvert que quand nous permettons au Saint Esprit de nous maîtriser, nous sommes remplis et nous débordons de la présence sainte et vivante de Christ. Cela nécessite repentance et soumission, mais nous pouvons être certains que cela plait à Dieu.

“Quand je suis remplie du Saint-Esprit”, dit Phyllis, “je suis satisfaite et je ne recherche rien d’autre. Mes paroles sont encourageantes,  mon attitude bonne et je suis prête à aider. Je fais des choses que je ne ferais pas normalement, comme par exemple faire le kilomètre supplémentaire quand il semble que personne ne s’intéresse à moi, ou  prier et encourager les gens, ou encore trouver le temps d’être au calme pour écouter la parole de Dieu et être obéissante.”

Phyllis résume cela en trois mots: “Je vis surnaturellement.” “Ma vie n’est pas parfaite et j’ai des soucis, mais dès que je reconnais le pouvoir et la présence de Dieu, il prend le contrôle. Et la seule manière dont cela arrive, c’est par la foi.”

Dieu désire être la force de changement de notre vie. Il veut nous aider à nous sentir mieux à propos de nous-même, plus assurés  face au futur, plus reconnaissants pour nos êtres chers et plus enthousiastes dans notre foi.

Si vous recherchez une solution au chaos de la vie, demandez à Dieu d’être la force dont vous avez besoin pour être plus confiant en vous-même, en meilleure harmonie avec ceux qui vous sont chers et plus efficace dans votre travail. Pourquoi ne pas faire cette simple prière et, par la foi, inviter Dieu à vous remplir de Son Esprit?

Cher Père, j’ai besoin de toi. Je reconnais que j’ai péché contre toi en dirigeant ma vie comme je l’entends. Je te remercie d’avoir pardonné mes péchés par la mort de Christ sur la croix. J’invite maintenant Christ à reprendre sa place sur le trône de ma vie. Par la foi, je te demande de me remplir de ton Esprit Saint selon ton commandement et ta promesse qui se trouvent dans ta Parole. Je prie ceci dans le nom de Jésus. Comme expression de ma confiance, je te remercie d’avoir repris la direction de ma vie et de me remplir du Saint-Esprit. Amen.

Si vous avez fait cette prière, nous aimerions être informés de votre décision! Cliquez sur le bouton suivant, et nous vous enverrons de l’information par courriel pour vous aider à croître dans votre vie spirituelle. Il nous fera plaisir de répondre à toute question que vous pourriez avoir.

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires